AMMAFRICA WORLD

AMMAFRICA WORLD

WIKILEAKS DEVOILE L'IDENTITE DE L'EPOUSE DU PRESIDENT TANZANIEN KIKWETE JAKAYA POUR CONDAMNER LA SOLUTION PROPOSEE DU DIALOGUE ET REACTION D'AMMAFRICA WORLD!

Tanzania President Kikwete “Married To Habyarimana Cousin”

 
 
Mama Salma Kikwete, wife of Tanzania’s President Jakaya Kikwete

Mama Salma Kikwete, wife of Tanzania’s President Jakaya Kikwete

New details obtained by News of Rwanda may give insight into why Tanzania’s President Jakaya Kikwete came out as the sole global leader sympathetic to Rwandan FDLR rebels based in DR Congo jungles since 1994.

 

According to secret US State Department cables published by whistle-blowing site Wikileaks, President Jakaya Kikwete’s wife fondly known in Tanzania as “Mama Salma Kikwete” is a cousin of former Rwanda leader Juvenal Habyarimana. The shocking details are contained in a cable sent to Washington on Thursday May 5th, 2005, by Shabyna Stillman, a senior diplomat at the US embassy in Dar es Salaam.

 

The US embassy was giving update on the selection of Mr Jakaya Kikwete to be the CCM flag-bearer in the presidential election late that year. “For years, observers of the Great Lakes conflicts have considered Kikwete to be virulently pro-Hutu,” reads the cable, in part.

“Kikwete’s marriage to a cousin of former Rwandan President Juvenal Habyarimana may have fueled these rumors, which are now fading as the Burundi conflict winds down,” adds the cable, signed by Stillman.

 

According to the US embassy, Mr Kikwete’s love affair with “Hutus” could be seen in his spirited support for Burundian rebels at the time fighting former President Pierre Buyoya.

 

Since 1995, up until 2005 when Mr. Kikwete was foreign affairs minister of Tanzania, rumours have swelled around him suggesting he sided massively with the ethnic extremist establishment. It is this system that planned and executed the genocide against Tutsis in 1994, and fled across to Zaire and other parts of the world.

 

It is alleged, around 1996, Mr Kikwete suggested publicly that “Hutus” need to be armed to fight off the government in Kigali at the time. A book published by virulent critic of President Paul Kagame and historian Gérard PRUNIER writes that Tanzania did offer to train troops for Seth Sendashonga.

 

A former leader of the Rwanda Patriotic Front (RPF), for whom he was a minister in the government set up after the rebel movement’s victory over the army and the militias responsible for the genocide in 1994, Mr. Sendashonga was murdered in Nairobi, Kenya, on 16 May 1998 by, according to PRUNIER, “unknown assailants.”

 

Fast forward to May 26, 2013, President Jakaya Kikwete goes public with a suggestion that the government of President Kagame in Rwanda negotiates with rebels of the Democratic Forces for the Liberation of Rwanda (FDLR). The group was formed in May 2000, but its members had been roaming DRC forests ever since they lost power in Kigali.

 

The suggestion by a head of state of Tanzania, a country that had long been considered a friendly nation to Rwanda, caught many by surprise. Since then, the two countries are embroiled in a bitter war of words.

 

The ex-Rwandan Juvenal Habyarimana died on the evening of April 6th, 1994, after his plane was shot down by extremist members of inner circle who did not want the peace talks with the RPF rebels. In the same plane was Burundian counterpart Cyprien Ntaryamira and French pilots.

 

The death of the French crew has been the centre of legal battles in France and the United States. A French judicial inquiry did confirm that the plane was brought down by a missile fired from a military camp next to Habyarimana’s home near the airport.

 

NEWSOFRWANDA.COM


 

TRADUCTION FRANCAISE:

Tanzanie président Kikwete "marié avec la cousine de l'ex-président Rwandais Habyarimana


Mama Salma Kikwete, épouse du président Jakaya Kikwete de la Tanzanie

Nouveaux détails obtenus par Nouvelles du Rwanda peuvent donner un aperçu de pourquoi le président Jakaya Kikwete de la Tanzanie est sorti comme le seul leader mondial sympatisant pour les rebelles rwandais des FDLR basés en RD Congo dans la jungle (forêts) depuis 1994.

 

Selon secrets Département d'Etat américain câbles publiés par la dénonciation site WikiLeaks,

l'épouse du président Jakaya Kikwete affectueusement connu en Tanzanie comme «Mama Salma Kikwete" est une cousine de l'ancien dirigeant Rwandais Juvénal Habyarimana.

Les détails choquants sont contenues dans un câble envoyé à Washington le jeudi 5 mai 2005 par Shabyna Stillman, un haut diplomate de l'ambassade américaine à Dar es-Salaam.

 

L'ambassade américaine donnait le point sur la sélection de M. Jakaya Kikwete pour être le porte-drapeau CCM à l'élection présidentielle fin de cette année.

 

«Pendant des années, les observateurs des conflits des Grands Lacs ont considéré Kikwete être violemment pro-Hutu," lit le câble, en partie.


"Le mariage de Kikwete à une cousine de l'ancien président rwandais Juvénal Habyarimana a peut-être alimenté ces rumeurs, qui s'estompent maintenant au Burundi avec une sorte de vents de conflit vers le bas», ajoute le câble, signé par Stillman.

 

Selon l'ambassade américaine, l'histoire d'amour de M. Kikwete avec «Hutus» pourrait être vu dans son soutien fougueuse pour les rebelles burundais à l'époque la lutte contre l'ancien président Pierre Buyoya.

 

Depuis 1995, jusqu'en 2005, lorsque M. Kikwete a été ministre des Affaires étrangères de la Tanzanie, des rumeurs ont gonflé autour de lui suggérant qu'il a dégrossi massivement avec la mise en place d'extrémistes ethnique. C'est ce système qui a planifié et exécuté le génocide contre les Tutsis en 1994, et s'enfuit à travers le Zaïre et d'autres parties du monde.

 

Il est allégué, autour de 1996, M. Kikwete a suggéré publiquement que «Hutus» doivent être armés pour lutter contre le gouvernement de Kigali à l'époque. Un livre publié par le critique virulent du président Paul Kagame et historien Gérard Prunier écrit que la Tanzanie a offert de former les troupes de Seth Sendashonga.

 

Un ancien dirigeant du Front Patriotique Rwanda (FPR), pour lequel il a été ministre dans le gouvernement mis en place après la victoire du mouvement rebelle de l'armée et les milices responsables du génocide en 1994, M. Sendashonga a été assassiné à Nairobi, Kenya , le 16 mai 1998 par, selon Prunier, "des inconnus."

 

Avance rapide au 26 mai 2013, le Président Jakaya Kikwete va prononcer en public avec une suggestion que le gouvernement du président Kagame au Rwanda négocie avec les rebelles des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR).

Le groupe a été formé en mai 2000, mais ses membres avait été dispersé dans les forêts de la RDC depuis qu'ils ont perdu le pouvoir à Kigali.

 

La suggestion faite par un chef d'Etat de la Tanzanie, un pays qui a longtemps été considéré comme un pays ami au Rwanda, a pris plusieurs par surprise.

Depuis lors, les deux pays sont en proie à une guerre acharnée de mots.

 

L'ex-président rwandais Juvénal Habyarimana est mort dans la soirée du 6 Avril 1994, après que son avion a été abattu par des membres extrémistes du cercle intérieur qui ne veulent pas les pourparlers de paix avec les rebelles du FPR.****

Dans le même avion se trouvait aussi le  burundais Cyprien Ntaryamira homologue et pilotes français.

La mort de l'équipage français a été au centre de batailles juridiques en France et aux États-Unis.

 

Une enquête judiciaire française a confirmé que l'avion a été abattu par un missile tiré depuis un camp militaire près de la maison de Habyarimana qui se trouvait près de l'aéroport.

 

 

Traduction

Réseau des refléxions 

AMMAFRICA WORLD


 

ANALYSE DE AMMAFRICA WORLD:

LE MAL RESTE LE MAL ET LA SOLUTION NE PASSERA QUE PAR LE DIALOQUE SI CELA EST IMPOSEE AUSSI AU PAYS VICTIME QU'IL EST OFFICIELLEMENT DANS LE RAPPORT DE MAPPING; LE CONGO DEMOCRATIQUE!

 

Peut-on alors finalement dire, que lorsqu'il y a un mal à régler, faudrait puiser derrière chaque comportement ou opinion si déplaisante qu'elle puisse être et chercher des petites bêtes derrière le comportement ou reaction de chaque personne pour justifier son "refus" de revenir à la raison pour un bon retour à la vraie Paix en Afrique Centrale?.

 

Le Mal restera toujours le Mal, et ne saurait être changé quelque soit les personnes, les influences des hommes, le soutien par certaines nations se croyant "Puissantes" au vu des hommes, le Mal reste le Mal et se doit trouver une solution adéquate pour que ce mal qui ronge maintenant l'Afrique centrale, puisse enfin "S'estomper"!

 

Pouvoir se marier à une cousine d'un ex-président d'un pays en perpétuel conflit "Ethnique" (un conflit qui n'a plus sa raison d'exister dans un monde qui prône la globalisation dans si proche avenir...), ne pose aucun problème pour justifier la solution proposée du président Tanzanien Kikwete Jakaya!!!

 

Nul être humain digne de ce nom, n'ignore , que le conflit ETHNIQUE Rwandais n'avait rien avoir avec la République Démocratique du Congo, dont, dans chaque conflit et guerre, les perdants, se refugiaient un peu partout surtout en République Democratique du Congo, pays reconnu pour son hospitalité légendaire d'ailleurs....

 

Mais le mal se trouve quelque part, il a commencé au Rwanda, mais on a fait semblant de ne pas comprendre, il nous suffira de remonter au début des conflits au Rwanda pour tout comprendre et réaliser encore une fois, le conflit interne basé par une guerre "imposée" en République Democratique du Congo, et quand bien même qu'on le comprend, quand bien même que ces dirigeants le comprennent, ne veulent rien faire de concret pour changer ces choses....

 

Le Mal se trouve ailleurs, mais l'intérieur trouve des raisons de cette persistance!!!!

 

En attendant le sens de l'image vrai du "PUZZLE", le conflit en RDC commence finalement à donner de son image et le problème en majeur parti se trouvant dans le "Complot internationale", qui se consolide par "L'infiltration étrangère" dont il faudrait denoncer à chaque fois qu'il y a une anomalie dans la crise Congolaise!!!

 

Nous soutenons l'argument du président Tanzanien pour un bon retour de la Paix en afrique Centrale, la solution n'est nulle part ailleurs que dans la coopération de chaque pays impliqué dans la guerre et conflit!!!!

 

Sinon, la RDC ne se verra autre solution que d'appliquer la résolution du "1234" de la charte de L'Onu dans son article 51 stipulant le droit à la legitime défense de chaque pays agressé par l'armée étrangère, et cela soit individuellement ou collectivement!!!!

 

La balle se trouve dans le camp de pays agressé, quelle option adoptée ou rejetée!!!

 

LA PAIX ET RIEN QUE LA PAIX NOUS LE VOULONS POUR LA RDC AINSI QUE DANS LES PAYS DES GRANDS LACS!

 

Ammafrica world Team.

942444_599838706701700_8479115_n.JPG

 



21/08/2013
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1447 autres membres