AMMAFRICA WORLD

AMMAFRICA WORLD

TRIBUS EN VOIE DE DISPARITION: LA TRIBU BOA PERD LE DERNIER MEMBRE!

TRIBUS EN VOIE DE DISPARITION

Par Allison Ramirez


Les Nanti vivent isolés dans la réserve de Kugapakori-Nahua au Pérou. Invasion et épidémies menacent leur mode de vie.
 


 

Photo Publiée avec L’aimable Autorisation de Survival International

En août, une tribu indigène s’est évanouie dans l’Amazonie, à l’ouest du Brésil. Cette étrange disparition serait survenue peu de temps après l’invasion de leur territoire par un groupe de trafiquants de drogue péruviens. L’incident n’a pas ou peu été relaté dans les médias et la tribu n’a pas été retrouvée. Aujourd’hui, une autre tribu est dans le pétrin, cette fois au sud-ouest du Pérou. Ils se sont laissé corrompre avec des fournitures scolaires, des médicaments et même des jobs par de grosses entreprises pétrolières. On est allé à la rencontre de l’attachée de presse de Survival International pour lui demander de nous expliquer comment ces pauvres gens ont pu se retrouver dans un tel merdier.

VICE : Pourquoi ces tribus sont-elles isolées du reste du monde ?
Christina Chauvenet :
 C’est leur choix. Elles savent ce qu’il y a dehors, mais elles ont souvent eu des expériences très négatives avec des étrangers. Elles ont également une relation très forte avec la terre de leurs ancêtres. Du coup, elles ne voient pas pourquoi elles devraient partir.

J’ai lu un article sur CNN.com au sujet de la tribu qui a disparu en août, mais à chaque fois que j’en ai parlé autour de moi, les gens ne savaient absolument pas de quoi il s’agissait. Pourquoi personne n’en a entendu parler ?


Les médias s’y intéressent pourtant de plus en plus. Mais souvent, les gouvernements sont les premiers à violer les droits de ces populations tribales et ils font tout pour empêcher les fuites. Les journalistes et les défenseurs des droits de l’homme n’ont même pas le droit d’entrer en Papouasie de l’Ouest. En outre, beaucoup de gens ont une vision négative de ces tribus. Ils pensent qu’elles devraient s’intégrer à la société parce que leur mode de vie est « à l’envers » du nôtre. Mais, lorsque le « progrès » leur est imposé de force, le résultat est toujours catastrophique : pauvreté, épidémies, dépressions ou morts précoces.

OK, mais nous, on doit bien faire avec tout ça. Pourquoi ces tribus devraient être protégées ?


Premièrement, il s’agit d’une question de droits de l’homme. Leur mode de vie sera très sérieusement menacé si leurs territoires ne sont pas protégés. L’année dernière, le tout dernier membre de la tribu Boa – des îles Andaman – est décédé. C’était la fin de toute une culture et quand on y pense, c’est une véritable menace pour la diversité humaine. Et puis, les populations tribales sont aussi celles qui protègent le mieux la nature. Ce sont elles qui gardent intacts les plus beaux endroits sur Terre. 

 



22/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1447 autres membres