AMMAFRICA WORLD

AMMAFRICA WORLD

RDC:Le Torchon continue de brûler au sein du gouvernement Rd.Congolais, l'un des membres du Gouvernement révoqué!

Le Gouvernement RD.Congolais révoque des membres de son équipe,

Monsieur Olivier KAMITATU et Pierre LUMBI!

Si un royaume est divisé entre lui-même,il ne peut dans ce pas subsister:Nous risquons d'assister au Titanic!

 

Nous mettons à votre disposition l'information signalant la révocation de deux membres du Gouvernement Rd.Congolais en personne d'Olivier Kamitatu et Pierre Lumbi pour des raisons mentionnées ci-dessous:

 

12025343_985238814848615_829472065_n.jpg


12033347_547642572053728_822019669_n.jpg

 

Joseph Kabila frappe:Pierre Lumbi et Olivier Kamitatu révoqués


C’était prévisible. On ne peut pas se mettre en contradiction avec sa famille politique sans en subir les conséquences ou en tirer soi-même les conclusions qui s’imposent. Les membres du groupe de sept partis de la Majorité qui se sont mis en contradiction avec leur famille politique le vivent aujourd’hui à leurs dépens.
En effet, après avoir interpellé le Chef de l’Etat, qui est l’autorité morale de la Majorité Présidentielle, jusqu’au point de le tenir pour responsable des dérapages politiques actuels et des tentatives de glissement tant décrié, les membres du G 7 ont été convoqués mercredi 16 avril au bureau de la MP. Selon nos sources, les échanges se sont terminés en eau de boudin puisque les interpellés ont décidé de claquer la porte.
Le Chef de l’Etat en a tiré les conséquences et a signé les ordonnances N° 15/070 du 16 septembre 2015 et 015/069 de la même date portant révocation de Pierre Lumbi et Olivier Kamitatu de leurs fonctions respectives de Conseiller spécial du Chef de l’Etat en matière de Sécurité et Ministre du Plan. Selon ces ordonnances, il est reproché à Pierre Lumbi et Olivier Kamitatu d’avoir « gravement manqué aux devoirs déontologiques auxquels sont soumis les membres du cabinet du Chef de l’Etat et du Gouvernement, notamment l’obligation de réserve et de discrétion en toutes circonstances ».


Selon des sources concordantes, les sanctions vont suivre à tous les niveaux pour le reste des signataires.


Dans son compte-rendu de la réunion du bureau politique de la MP, Lambert Mende a déclaré ce qui suit : « Nous avons siégé avec les auteurs de cette lettre dans l’espoir de pouvoir débattre avec eux du contenu de celle-ci, mais nous avons constaté au cours du débat qu’ils se sont eux-mêmes mis en marge de notre famille politique, ils ont même physiquement quitté le lieu de la réunion.

 

Ce qui nous a amenés à la conclusion qu’ils se sont auto exclus de notre famille politique, la majorité présidentielle». Il a souligné que leur départ de la majorité entraine celui de leurs formations politiques, sauf si ceux-ci expriment des points de vue contrairesà ceux des signataires de la lettre ouverte.


YR

 

 

 

La Redaction

 

AMMAFRICA WORLD



16/09/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1362 autres membres