AMMAFRICA WORLD

AMMAFRICA WORLD

RDC-DIALOGUE:Ca y est, Mbusa Nyamwisi et Roger Lumbala acquittés de tout crime!

RDC FAIT CRAINDRE LES REGARDS NEUTRES

Les Criminels récompensés et les prisonniers politique, retenus: Ce pays n'est plus normal!

Nous nous demandons si dans ce pays, un état dit de Droit va être réellement appliqué ou juste en faire une sorte de "slogan" pouvant séduire le peuple?! Le "dialogue bis" qui vient de faire, apparemment sa clôture avec la CENCO, a accouché d'un "monstre" qui effraie par son aspect! En effet, les revendications de "rassemblement" qui ont prouvé à suffisance qu'elles ne servent nullement les intérêts du "peuple" qu'ils nous font croire en paroles, mais dans les actes, nous sommes plutôt inquiets!

 

Quelle est la force de frappe du "rassemblement" pour faire fléchir tous les autres au point d'exiger des choses qui révoltent des âmes sensibles et soucieuses de l'avenir de ce pays?.  Cesser toute poursuite judiciaire des criminels comme Mbusa Nyamwisi et Roger Lumbala proche de "M23" serait-ce le but de ce "dialogue"? ou il y était question de l'organisation des élections?. Nous sommes surpris de mettre sur la table de négociations,  le retour au pays des éléments qui normalement devraient répondre de leurs actes pour cause de leurs crimes commis et surtout les revendications provenant de gens qui sont les chantres d'un "état de droit" et du slogan fétiche du "peuple d'abord"?.  Ils ont fini par recevoir leur gain de cause!

 

Nous n'oublions pas non plus la bravoure de feu MAMADOU NDALA pour nous libérer la ville de "RUTSHURU" longtemps maitrisée par des seigneurs de guerre de "M23", hélas, il en a donné de sa vie! La RDC l'a-t-il réellement honoré ce brave fils?. En cette date du 2 Janvier 2017, (la date de son assassinat), nous profitons pour l'occasion rendre hommage à ce fils brave  et nous n'oublions pas son sens d'engagement patriotique offert à la nation. Par contre nous sommes inquiets d la manière dont les choses tournent en faveur des criminels que des victimes..

 

Nous nous souvenons encore des crânes trouvés dans une fosse commune à Rutshuru que LUMBALA ROGER aurait soutenu mordicus pour se moquer des ces compatriotes connaissant peut-être plus que ce que nous ignorons?...L'avenir nous le dira!

 

Ce dialogue bis avec la CENCO vient de nous dévoiler la vraie nature des hommes se disant être au service de soit disant du peuple Congolais, une nature "animale" sans coeur ni humanité en eux, et qui prétendent de défendre la "constitution" mais en la violant en même temps. De qui se moque-t-on?! De l'intelligence de peuple Congolais!

 

Nous condamnons avec la dernière énergie les revendications de Rassemblement ainsi que l'attitude plutôt  "complice" du gouvernement qui ne vise que leurs intérêts au détriment du peuple souverain!

 

Rendez vous aux élections vous dites?...

 

Parfois nous doutons même de la tenue de ces élections pour permettre au souverain primaire de sanctionner plusieurs, car si élections y en aura dans ce pays des criminels, il y a risque de voir trop de gens ne point participer aux urnes ou de faire des grandes surprises...

 

Un conseil à ce gouvernement "hétérogène", nous vous conseillons de ne pas aller aux urnes, car, personne n'aura le soutien de peuple qu'on a fini par transformer en des "moutons" à abattre pour se faire un positionnement très lucratif dans la politique!

 

Si le peuple n'est pas défendu comme il se doit après les tueries, nous, les membres de la société civile sauront le défendre!

 

Que Justice soit faite pour les massacres de BENI!

Que Justice soit faite pour les massacres de RUTSHURU!

Et que tous les criminels impliqués de près ou de loin soient tous arrêtés et répondre de leurs actes criminels!

 

Vive du vrai avènement d'un état de Droit en RDC!!!!

 

 

FGD

 

Voici un article qui révolte...

RDC : fin des poursuites judiciaires contre Mbusa Nyamuisi, Roger Lumbala, Anzuluni et Moni Della

(RADIO-OKAPI)-Mbusa Nyamwisi, l'une des personnes dont les poursuites devraient être annulées, à l'issue du dialogue national inclusif tenu à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

 

Quatre prisonniers dits politiques parmi les sept cas emblématiques soumis à la commission décrispation politique du dialogue national inclusif ne seront plus poursuivis par la justice congolaise. C'est le résultat du compromis politique global et inclusif du Centre interdiocésain signé samedi 31 décembre sous les bons offices de la Conférence épiscopale nationale congolaise (CENCO).

Les personnes concernées sont :

  • Antipas Mbusa Nyamwisi
  • Roger Lumbala
  • Floribert Anzuluni
  • Moise Moni Della.

Ces personnalités sont libres de leur mouvement en RDC dès la semaine prochaine, a déclaré Me Georges Kapiamba, président de l'Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) et membre de la commission des hauts magistrats chargée d'examiner les cas emblématiques des prisonniers politiques dans le cadre de la décrispation politique.

Georges Kapiamba l’a affirmé, en citant les informations livrées par le ministre de la Justice au dialogue.

« Nous avons noté, selon les informations que le ministre de la Justice nous a fournies que quatre cas parmi les sept ont déjà été traités. A partir de la semaine prochaine, ils pourront recouvrir leurs libertés », a déclaré Me Georges Kapiamba, à l'issue du dialogue.

Quant à Moise Katumbi, Eugène Diomi Ndongala et Jean-Claude Muyambo, la CENCO a été chargée de poursuivre sa mission pour décrisper toute la situation.

« La CENCO a accepté de poursuivre les bons offices afin d’obtenir rapidement leurs traitements et la solution satisfaisante », a indiqué Me Georges Kapiamba.​

 

 

 

 

@RadioOkapi

 

AMMAFRICA WORLD

 


02/01/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1245 autres membres