AMMAFRICA WORLD

AMMAFRICA WORLD

James Swan sur les élections en RDC:Washington joue au Pompier et au Pyromane lorsqu'il parle de l'Alternance du pouvoir en RDC

Washington joue au pompier et au Pyromane et les Congolais sautent de joie!

Ambassador James Swan.jpg

Photo James Swan:Diplomate Américain et Ambassadeur

 

Si il y a quelque chose à regretter en Afrique, c'est bien la mentalité du peuple Rd.Congolais qui ne peut réfléchir tout en mettant les deux pieds sur terre et comme disent les Anglophones eux-mêmes "Use your brain"!

L'administration Américaine vis-à-vis de leur politique en Afrique n'est pas en odeur de sainteté! Comment alors qu'on est en grande partie le problème, on en devient tout d'un coup (pour cause de l'ignorance que beaucoup en ont sur les enjeux) proposer une solution démocratique et pacifique dans un pays dont on l'a empêché d'évoluer comme le veut et le souhaiterait leur peuple?.

 

Le peuple Rd.Congolais est appelé à grandir politiquement. Car, depuis toujours, l'attitude souvent néfaste de l'état Américain dans la politique Africaine n'est plus à démontrer!

 

L'Afrique a-t-elle, avec toutes ces guerres qu'elle vient de confronter, besoin de délimitation des mandats? ou besoin de la vraie paix et d'une amélioration des conditions de vie des populations?. Pour le cas de la Rd.Congo, ce pays a besoin de par son côté "Est" de la sécurité, et au centre, le recensement des populations pour l'identification des populations afin d'assainir aussi le fichier électoral. Quant aux élections présidentielles, laissez les Africains réfléchir sur ce qui est mieux pour leurs réalités sur terrain! La Démocratie en Afrique ne marche pas comme il se doit en Occident! Et Washington le sait fort bien!

 

@ammafrica

 

Washington attend le tout premier transfert pacifique et démocratique du pouvoir en RDC

James Swan suggère un consensus politique des acteurs principaux en vue de respecter le délai constitutionnel pour la tenue des élections vu le temps court qu’il reste. Il en appelle à la reprise de la coopération entre l’armée congolaise et les forces de la Mission des Nations unies en RDC mais aussi au redoublement d’efforts en vue de mettre fin à l’insécurité dans l’Est. 

James Swan : ...Effectuer le premier transfert pacifique et démocratique du pouvoir dans l’histoire de ce pays et qu’il ne faut pas rater cette occasion. C’est une position que nous avons aussi communiqué aux autres pays de la région en Afrique et en effet partout au monde : l’importance du respect des Constitutions, des traditions d’alternance... Nous espérons que ce sera la réalité ici au Congo.

VOA Afrique : Et si jamais il y a répétition de ce qui vient de se passer au Burundi, qu’est-ce que les Etats-Unis vont faire ?

James Swan : Encore une fois, notre position est claire. C’est important de respecter la constitution et d’assurer que les élections soient organisées selon le calendrier envisagé par la Constitution. Pour nous, ce n’estpas trop tard. Le temps presse, mais avec de la bonne volonté et un consensus politique parmi les principaux acteurs, on peut toujours arriver aux élections crédibles et pacifiques fin 2016.

 

James Swan au micro d'Idriss Fall

 

URL de l'article: 
AMMAFRICA WORLD


23/08/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1336 autres membres