AMMAFRICA WORLD

AMMAFRICA WORLD

Hommage rendu aux vaillants fils du Kongo Démocratique: Patrice Lumumba et Laurent DÉSIRÉ Kabila

HOMMAGE À AUX DEUX HÉROS: LUMUMBA PATRICE EMERY ET LD. KABILA POUR LE COMBAT D'UNE NATION(RDC)....
----------------------------

received_1920200804670439.jpeg

Deux hommes de la nation unis pour un seul et unique seul combat: "Le Nationalisme"! Mais aux parcours contraires l'un à l'autre! Rappelons quelques souvenirs de ces deux vaillants fils que l'on voudrait désormais pour l'avenir se choisir une seule date(vu le rapprochement de deux dates) pour leur rendre hommage autour de leur combat qui doit inspirer la jeunesse actuelle! Après tout, ils étaient tous des Jeunes qui, après avoir sonder l'origine politique de leur souffrance (les impérialistes coloniaux).

 

L'un mourra après l'accession à l'indépendance du 30 Juin 1960 mais une similitude avec le chiffre "3" vient déceler la persévérance de cette lutte patriotique! L'un n'aura que 3 MOIS de règne tandis que pour l'autre, il en aura 3 ANS!

 

Patrice Emery LUMUMBA:


Il n'aura que 3 MOIS* à exercer son pouvoir! Une lutte acharnée contre les puissances internationales contre le "Néocolonialisme"(domination économique) découvert lors de la Table Ronde à Bruxelles! Hélas, les conflits internes* provoqués de l'extérieur pour affaiblir sa gouvernance auront donc le dessus sur lui! Ne le dira-t-il pas lui même dans sa lettre écrite à sa bien-aimée Pauline OPANGO?:

 

LETTRE TESTAMENTAIRE DE LUMUMBA PATRICE EMERY:

 

Ma compagne chérie,

Je t’écris ces mots sans savoir s’ils te parviendront, quand ils te parviendront et si je serai en vie lorsque tu les liras. Tout au long de ma lutte pour l’indépendance de mon pays, je n’ai jamais douté un seul instant du triomphe final de la cause sacrée à laquelle mes compagnons et moi avons consacré toute notre vie. Mais ce que nous voulions pour notre pays, son droit à une vie honorable, à une dignité sans tache, à une indépendance sans restrictions, le colonialisme belge et ses alliés occidentaux – qui ont trouvé des soutiens directs et indirects, délibérés et non délibérés, parmi certains hauts fonctionnaires des Nations-Unies, cet organisme en qui nous avons placé toute notre confiance lorsque nous avons fait appel à son assistance – ne l’ont jamais voulu.

 

Ils ont corrompu certains de nos compatriotes, ils ont contribué à déformer la vérité et à souiller notre indépendance. Que pourrai je dire d’autre ? Que mort, vivant, libre ou en prison sur ordre des colonialistes, ce n’est pas ma personne qui compte. C’est le Congo, c’est notre pauvre peuple dont on a transformé l’indépendance en une cage d’où l’on nous regarde du dehors, tantôt avec cette compassion bénévole, tantôt avec joie et plaisir. Mais ma foi restera inébranlable. Je sais et je sens au fond de moi même que tôt ou tard mon peuple se débarrassera de tous ses ennemis intérieurs et extérieurs, qu’il se lèvera comme un seul homme pour dire non au capitalisme dégradant et honteux, et pour reprendre sa dignité sous un soleil pur.

Nous ne sommes pas seuls. L’Afrique, l’Asie et les peuples libres et libérés de tous les coins du monde se trouveront toujours aux côtés de millions de congolais qui n’abandonneront la lutte que le jour où il n’y aura plus de colonisateurs et leurs mercenaires dans notre pays. A mes enfants que je laisse, et que peut-être je ne reverrai plus, je veux qu’on dise que l’avenir du Congo est beau et qu’il attend d’eux, comme il attend de chaque Congolais, d’accomplir la tâche sacrée de la reconstruction de notre indépendance et de notre souveraineté, car sans dignité il n’y a pas de liberté, sans justice il n’y a pas de dignité, et sans indépendance il n’y a pas d’hommes libres. Ni brutalités, ni sévices, ni tortures ne m’ont jamais amené à demander la grâce, car je préfère mourir la tête haute, la foi inébranlable et la confiance profonde dans la destinée de mon pays, plutôt que vivre dans la soumission et le mépris des principes sacrés. L’histoire dira un jour son mot, mais ce ne sera pas l’histoire qu’on enseignera à Bruxelles, Washington, Paris ou aux Nations Unies, mais celle qu’on enseignera dans les pays affranchis du colonialisme et de ses fantoches. L’Afrique écrira sa propre histoire et elle sera au nord et au sud du Sahara une histoire de gloire et de dignité. Ne me pleure pas, ma compagne. Moi je sais que mon pays, qui souffre tant, saura défendre son indépendance et sa liberté.

 

Vive le Congo ! Vive l’Afrique !

Patrice Lumumba
*********

Pour Laurent Désiré KABILA:

 

Il aura pour son règne 3 ANS de pouvoir et mourra assassiné par des circonstances non encore "clairement" élucidés! Son combat, Ce n'était que la continuité du même combat! Mais aux méthodes contraires pour aboutir au même résultat souhaité:" La fin du Néocolonialisme" au Congo de Papa Simon KIMBANGU!

 

EXTRAIT DU DISCOURS TESTAMENTAIRE DE M'ZEE LD.KABILA:

 

La République Démocratique du Congo est un pays choisi par Dieu et le plan divin se réalisera totalement sur cette terre africaine du Congo démocratique, quelle que soient les tentatives humaines intérieures et extérieures.

 

A toutes et à tous, je souhaite mes voeux de bonheur, de prospérité et d’engagement patriotique, en vue de la libération totale de notre pays.

 

L'intégralité du discours, Cliquez ce lien:http://www.ammafricaworld.com/testament-laisse-au-peuple-congolais-par-m-zee-ld-kabila

 

QUE LEUR ENGAGEMENT DÉVOUÉ POUR LA PATRIE INSPIRE PLUSIEURS PARMI VOUS!

 

 

Paix à leurs âmes!

 

 

 

FGD
La patriote

AMMAFRICA WORLD TEAM

 

HOMÉLIE DU PASTEUR EKOFO DE CE 16 JANVIER 2018 À KINSHASA  EN DIRECT DE LA RTNC

 

 

Un culte a été organisé ce lundi 16 janvier 2018 à la cathédrale du centenaire de l’Eglise du Christ au Congo (ECC) pour commémorer la mort de Laurent Désiré Kabila assassiné il y a 17 ans dans son cabinet de travail à Kinshasa. Dans son homélie, l’officiant, le Pasteur François-David Ekofo a rappelé à l’assistance le voeu de Mzee Kabila: “Ne jamais trahir le Congo”.

 

 

“Le congo nous appartient, Dieu a donné la gestion du pays aux Congolais, pas aux étrangers et c’est devant Dieu que les congolais rendront compte. Dieu nous a donné beaucoup de richesses, il nous jugera sur base de ce qu’il nous a donné”, a-t-il dit.

 

 

Le Pasteur a par l’occasion appelé les autorités à travailler pour l’intérêt de tous tel que prôné par Laurent-Désiré Kabila et à instaurer la justice et l’Etat de droit dans le pays.

 

 

“L’Etat Congolais n’existe pas. Nous devons léguer à nos enfants un pays de droit où tous les hommes sont égaux, tout le monde doit être traité sur un même pied d’égalité par la justice quelque soit son rang. Préservons notre cher pays selon la volonté M’zee, surtout ne perdons pas même un centimètre de notre pays”.

 

Plusieurs personnalités politiques ont pris part au culte de requiem dont le président de l’Assemblée nationale qui a représenté le Chef de l’Etat, le premier ministre, l’épouse de Joseph Kabila et ses enfants, mais aussi la famille de Mzee Kabila.

 

Le Pasteur Ekofo a enfin plaidé pour le développement des infrastructures de la RDC à l’instar d’autres pays du monde.

 

“Quand on parcours l’Afrique, il y a des routes qui permettent aux gens de circuler librement mais c’est seulement en arrivant à la frontière de la RDC qu’on remarque qu’il n’y a pas de route. Que ce soit du côté Nord ou Sud, c’est la même chose. Pourtant la libre circulation des personnes et des biens pourra permettre aux Congolais de se connaitre davantage et d’apprendre à cohabiter. La libre circulation permet aussi de consolider l’unité nationale”, a conclu le Pasteur François David Ekofo.

 

QUE YAH ASSISTE LE KONGO CENTRAL

 

AMMAFRICA WORLD

 



16/01/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1362 autres membres