AMMAFRICA WORLD

AMMAFRICA WORLD

ELECTIONS RDC 2016:Thomas Perriello revient en charge avec au menu,un carnet qui laisse à désirer,la RDC est sous occupation internationale

Thomas Perriello, le nouveau envoyé spécial de Washington revient en charge avec son carnet de charge made in USA:

La RDC est sous l'occupation de la communauté internationale!

Si il y a une chose dont on commence vraiment à y voir claire et à confirmer pour ce grand pays au coeur de l'Afrique qui n'a que tant souffert depuis les récentes agressions dont les coupables génocidaires échappent encore la vraie justice laissant derrière leurs crimes, des femmes mutilées non rendu justice, des orphelins victimes de la guerre, avec les conséquences psychologiques qui vont avec,que ce pays au coeur de l'Afrique Noire, vit sous l'occupation de la communauté internationale et Washington!

 

l'Oncle Sam, comme dans ses habitudes, (il en a pris du zèle d'ailleurs) revient encore par le biais de son envoyé spécial de Washington "Thomas Perriello", le successeur de Russ Feingold, avec un carnet de charge digne de révolter les esprits avisés et conscients des enjeux! En effet, ce carnet de charge avec comme au "Menu" disant vouloir selon eux, soutenir "les transferts démocratiques de pouvoir" avec un style bien à eux évidemment! Retenez encore votre souffle, au menu:

  • Se focaliser sur les efforts visant à mettre un terme aux ravages des éléments des FDLR (La chanson de tous les jours)..
  • La tenue des élections avec tous les mécanismes disposés à mettre en place pour envisager l'alternance selon leur modèle...
  • Et surtout ce qui est plus qu'intéressant:*la mise en œuvre non résolue des Déclarations de Nairobi consécutives  à la problématique de   la "réintégration des anciens combattants du M23"*.

Toute sauce n'est pas à avaler tout de même!

Connaissant la nature des citoyens Rd.Congolais, éléments qui ne se réveillent que quand les choses sont consommées plutôt que de se focaliser sur l'évolution de chaque situation, nous sommes obligés de le tenir en éveil sur le nouveau carnet de charge qui donne matière à réflexions! La troisième partie de ce carnet visant à rappeler à l'ordre la "non résolue" des déclarations de Nairobi pour la "réintégration des anciens combattants du M23" à l'armée nationale, ces cycles qui n'ont fait que maintenir ce pays sous "occupation internationale" et affaiblir la politique interne de ce pays,  franchement ce n'est nullement pas une bonne démocratie que cette nation traverse, par contre un semblant de démocratie privant donc le souverain primaire de ses droits, car ceux qui étaient massacrés après les découvertes des "fosses communes" dans la province de RUTHURU sous l'intervention de Mamadou Ndala, ne sont qu'une tranche de ce souverain primaire!

Décidément à l'allure où vont les choses, on peut dire que ces gens ont compris une seule chose:

 

"Que le peuple Rd. Congolais ainsi que leurs pseudos dirigeants ont la mémoire courte"! 

@ammafrica

Affaire d’élections dans les Grands Lacs : RDC, Thomas Perriello de nouveau à Kinshasa ! 
Journal publié sur "la prospérité online" du  25/08/2015

*Deux questions majeures  préoccupent Barack Obama dans  la Région des Grands Lacs.  Il s’agit de futures élections et de la situation sécuritaire. Voilà pourquoi, dans un intervalle de temps relativement court, il vient de dépêcher, depuis le 18 août dernier, Thomas Perriello, son Envoyé Spécial,  dans cette partie du continent où des processus électoraux pourraient déboucher, selon des termes et  almanachs différents, sur  des changements ou, à la limite, sur  des bouleversements politiques. Un communiqué de l’Ambassade des USA à Kinshasa, confié aux médias,   hier, dans la soirée,   indique, en effet, que cette énième tournée conduirait, tour à tour,   M. Thomas Perriello au Rwanda, en Tanzanie, en RD. Congo et en Angola. Si pour le Burundi, les USA en appellent au dialogue entre les acteurs impliqués dans le conflit,  pour mettre un terme à l’escalade de la violence et à rétablir la légitimité, pour les autres pays visés,  le message est, plutôt, préventif.  ‘’La visite de l’Envoyé Spécial se focalisera sur les futures élections qui se tiendront dans la Région, en appui à la politique du Président Obama soutenant les transferts démocratiques de pouvoir’’, peut-on lire, dans ce même   communiqué qui, plus loin, souligne qu’à l’étape de la RD. Congo, la démarche de Thomas Perriello se focalisera  essentiellement sur les efforts visant à mettre un terme aux ravages persistants des Fdlr et à poursuivre la mise en œuvre non résolue des Déclarations de Nairobi consécutives  à la problématique de   la réintégration des anciens combattants du M23.

  

Avant de plier bagages et de retourner à Washington, T. Perriello  pourrait faire une escale à Genève, en Suisse,  du 26 au 30 août, où il est prévu des entretiens avec l’équipe internationale d’Envoyés spéciaux des Nations Unies ainsi que  d’autres organisations internationales.  Le tournant est décisif. Et, l’heure s’approche, avec des calendriers électoraux dont les termes fixés par les différentes Constitutions des pays de la Région des Grands Lacs, détermineront la suite du feuilleton. Dans tous les cas, des changements profonds sont attendus. Les Nations Unies y travaillent. C’est ce qui explique l’activisme de Martin Kobler qui, au jour le jour, fait la ronde et multiplie des contacts et échanges avec les autorités congolaises, à tous les niveaux. On l’a vu, lors des Consultations avec le Président Kabila, réitérer la volonté des Nations Unies à accompagner la RD. Congo, pour la tenue des élections apaisées. Puis, il a réaffirmé sa disponibilité à jouer aux bons offices, en cas de nécessité. 

 

Les Etats-Unis d’Amérique y accordent également une attention soutenue. C’est dans cet esprit qu’il sied de situer l’action de Barack Obama qui, dans un intervalle de temps relativement court, ne s’empêche pas de larguer ses émissaires en Afrique, plus particulièrement, dans la Région des Grands Lacs. Ici, M. Thomas Perriello, successeur de Russ Feingold, revient à la charge.  Pour la seconde fois, depuis sa désignation aux fonctions d’Envoyé Spécial des USA dans la Région, il vient de nouveau  discuter des élections, de leur faisabilité ainsi que de dispositions pratiques. Dans cet ordre d’idées, l’affaire du calendrier –global, consensuel, réaliste, transparent – pourrait, sans nul doute, être abordée avec des responsables attitrés en RD. Congo. Bien d’autres questions, comme celle  des jeunes devenus majeurs, sans oublier celle du parachèvement de l’audit externe du fichier électoral, ne manqueront pas  de figurer au menu de ces tractations hautement diplomatiques.

 

A cela, il axerait, en outre,  l’essentiel de sa démarche sur les efforts à conjuguer, pour combattre efficacement les groupes résiduels des FDLR ainsi que pour évaluer la mise en œuvre des déclarations de Nairobi liées  à la problématique de  la réintégration des anciens combattants du M23, selon son agenda dévoilé dans le  communiqué, ci-après.

 

L’Envoyé Spécial Thomas Perriello revient dans la région des Grands Lacs

 

L’Envoyé Spécial pour la région des Grands Lacs d’Afrique, Thomas Perriello, se rendra de nouveau dans la région le 18 août, dans le cadre d’une tournée qui le conduira au Rwanda, en Tanzanie, en République démocratique du Congo (RDC) et en Angola. La visite de l’Envoyé Spécial se focalisera sur les futures élections qui se tiendront dans la région, en appui à la politique du Président Obama soutenant les transferts démocratiques de pouvoir. L’Envoyé Spécial Perriello s’entretiendra aussi avec les leaders de la région sur les efforts continus visant à remédier à la détérioration de la situation au Burundi. Le gouvernement des Etats-Unis soutient fermement la reprise immédiate du dialogue entre les acteurs burundais concernés comme étant la meilleure solution possible pour mettre un terme à l’escalade de la violence et rétablir la légitimité démocratique dans ce pays. L’Envoyé Spécial Perriello se focalisera également sur les efforts visant à mettre un terme aux ravages persistants des Forces Démocratiques pour la Libération du Rwanda (FDLR) et à poursuivre la mise en oeuvre non résolue des Déclarations de Nairobi gouvernant la réintégration des anciens combattants du M23 en RDC.

L’Envoyé Spécial Perriello fera escale à Genève du 26 au 30 août, où il aura des entretiens avec l’équipe internationale des envoyés, les Nations Unies et d’autres organisations internationales. Il se réjouit de travailler avec les autres envoyés internationaux afin de soutenir les acteurs concernés et les processus en cours dans la région consacrés à la promotion de la démocratisation, de la stabilité et du développement économique.

 

 

@la prosperiteonline

AMMAFRICA WORLD

 



25/08/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1324 autres membres