AMMAFRICA WORLD

AMMAFRICA WORLD

DIASPORA RDC:Le Combat entre les Anti-dialogue et les Pro-dialogue ce Vendredi 28 Août 2015 à Bruxelles

Le Désamour plane entre le leader de l'UDPS, Mr. Tshisekedi Wa Mulumba Etienne et le mouvement combattant-résistant de l'Europe!

Une "méga-marche" des combattants-résistants à Bruxelles se disant "enterrer" politiquement le leader de UDPS par les résistants-combattants qui ont fait allégeance au combat de ce dernier lors des élections 2011, désirant lui permettre de chasser au pouvoir le jeune Joseph Kabila qu'ils accusent d'être "Rwandais" au service des ses pairs. La situation reste toujours confuse au sein de la communauté Rd. Congolaise de la diaspora! On ne sait plus qui est qui, et surtout l'idéal de ce combat, surtout si l'on analyse les enjeux sur terrain et le parcours de cette crise qui a frappé ce pays!

jambo-image

Que reprochent donc les résistants-combattants au leader de L'UDPS?:

LE NOUVEAU DIALOGUE, DE QUI EST-IL L’INITIATIVE?

Selon un article publié sur "congovirtuel.info" daté de 19 Mai 2015, dénonçait donc certaines réactions incomprises des certains leaders de l'opposition qui ont réussi selon le journal en question, à embrouiller les pistes dans le but de mouiller l'élément qui essaie de s'éterniser au pouvoir, à savoir, Joseph Kabila!

En effet, l'article stipulait donc que le président de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), Vital Kamerhe, avait affirmé devant les médias, un certain lundi 18 mai 2015, des propos qui révoltèrent la bande de la majorité présidentielle connaissant bien la genèse des ses démarches:

 « le peuple est fatigué de voir les politiciens congolais dialoguer. On peut décrisper la situation sans passer par le dialogue».

Ce, à la fin d’une réunion de l’opposition qui statuait sur la question d’un nouveau dialogue entre acteurs politiques, alors que cela fait toujours partie selon "l'accord-cadre" de résoudre certains conflits par le moyen de dialogue.

Dans ses propos, il est évident que Vital Kamerhe s’est référé au dialogue comme s’il était une initiative de Joseph Kabila, alors que s'il fallait être sincère, ce sont eux qui en demandèrent!

Voilà comment le peuple est de plus en plus "dupé" par ses politiciens qui ne jurent que de remplacer la chaise du trône! Un système que les uns appellent:

"Ôte-toi de là pour que je m'y mette"!

Et cela à n'importe quel prix jusqu'à serrer la main du diable s'il le faut!

Malheureusement le peuple Rd.Congolais surtout de la bande de la diaspora n'a encore rien compris des jeux de leurs élites politique!

les enjeux sont ailleurs, mais personne ne s'en occupe!

 

Dialogue, dialogue, dialogue et rien que dialogue...De quoi s'agit-il?

C'est ainsi que Joseph Kabila, le président "taiseux" qui a cédé à ses détracteurs de crier plus que le chien qui aboie, telle une caravane qui passe, n’a fait que réagir à un vœu formulé par les partis de l’opposition, en l’occurrence l’UNC, l’UDPS et le MLC, qui en appelaient, de vive voix, au dialogue.

Un dialogue de trop et inopportun après les concertations nationales boudées par ces mêmes opposants.Une position incompréhensible!

Face à l’insistance de ces derniers et vu la multiplication d’appels, Joseph Kabila avait envoyé son émissaire, Kalev Mutond, échanger avec  ces acteurs de l’opposition politique sur l’idée d’un tel forum avant les élections prévues en 2015 et 2016 en RDC.

D’après les indiscrétions, le message transmis par Kalev comportait trois points:

  1. D’abord, la réponse positive du Président de la République face aux nombreuses demandes de dialogue.
  2. Ensuite, répondre aux questions sur le format de ce dialogue et le moment de sa tenue.
  3. Enfin, la détermination des termes de référence de ce dialogue.

Les choses étant telles et subodorant qu’ils n’auraient pas gain de cause, les mêmes qui en avaient appelé au dialogue se sont mis à le vilipender et à le présenter comme une émanation de Joseph Kabila. Au point de multiplier des sorties médiatiques pour décrier la recherche du glissement de son mandat par Joseph Kabila via, selon ces opposants, la mise en place une transition de trois ans.

L’UNC est allée plus loin, accusant Joseph Kabila d’exploiter la vénalité du personnel politique congolais et stigmatisant la vocation tardive d’homme de dialogue du premier citoyen congolais. 

Que se passe-t-il donc autour de la classe politique actuelle de la RDC? Sont-ils des intérêts qui les échappent au point d'afficher une attitude versatile à chaque fois que rien ne remplirait leurs attentes?. Kabila ne veut-il donc pas négocier avec les opposants?. Etait-il nécessaire d'appeler au dialogue alors que le mandat de Josep Kabila arrivait déjà à sa fin?. Qui a donc fléchi les genoux si on analyse donc la genèse de cet imbroglio qui règne autour du fameux "dialogue" alors qu'ils ont refusé les "concertations nationales"?. Voilà comment, au lieu d'orienter le peuple vers les enjeux qui menacent leur nation, l'opposition Congolaise (RDC) ne réalise pas que le "pouvoir d'alternance" se doit être MIEUX que la majorité qui a failli! Elle se donne à des scénarios dont le pouvoir "finissant" de Joseph Kabila ne fera plus cadeau à certains jeux de "cache-cache" ou d'une hypocrisie qui frise la malhonnêteté intellectuelle des politiciens!

 

Pourquoi donc les résistants-combattants rejettent le leader de l'UDPS?

Selon leurs propos et surtout la plus part de leurs interventions sur les médias RD.Congolais et dans les réseaux sociaux, les résistants-combattants qui ont déjà brillé par leurs erreurs de choix politique, réalisent enfin que Monsieur Tshisekedi n'est pas celui qu'ils devraient soutenir dans un seul but de les chasser au plus vite celui qu'ils estiment être "Rwandais", alors que d'autre part, ce dernier était bel et bien un allié des éléments traité aussi des Rwandais comme pour le cas de "Rcd-Goma"! De qui se moque-t-on?. Peut-on soutenir ce qu'on condamne en même temps?. Comment rejeter un Rwandais pour soutenir celui qui est un allié farouche au pouvoir de Kigali par exemple?. En tout cas, c'est ce que le dossier des experts de l'Onu en avait dénoncé dans le rapport de Mapping et surtout  dans la guerre de "6 jours" qui a sévit à la province Orientale, (Kisangani).

 

Les résistants-combattants qui scandent partout "Kabila dégage" parce qu'il est "Rwandais" déplorant les millions des morts et le cas des femmes violées, puissent aussi soutenir l'un de leurs alliés?. N'étaient-ils donc pas au courant?.

En tout cas, c'est ce qu'il semble être actuellement par leur désamour exprimé ce vendredi 28 Août 2015 dans la capitale Bruxelloise. Une manifestation qui a pour motif:

Enterrer politiquement celui qui semble avoir été l'objet de leur espoir pour les avoir selon eux, trahi!

A la vue de toute cette situation confuse, Ammafrica world interpelle les élites Congolaises d'être sincères envers elles-mêmes et surtout envers leur peuple!

Ce peuple ne supporte plus les "Rwandais"! C'est une évidence qu'on ne peut plus ignorer!

Malgré cela, la communauté internationale le sachant, s'obstine à vouloir exécuter au plus vite par l'entremise de l'envoyé spécial de Washington, Mr. Thomas Perriello , la mise en oeuvre de "Déclaration de Nairobi" signé en 2013.

Alors que cela semble être un combat politico-militaire, assumons désormais les conséquences lourdes qui pèsent et pèseront encore tant d'années entre le peuple du Rwanda et le peuple Congolais! C'est qui est déplorable pour notre Afrique pour la énième fois encore...

Si ces résistants-combattants rejettent Kabila Joseph le considérant comme "Rwandais" que sera donc le sort de tout celui dont la nationalité ne serait pas douteuse d'être originaire du Rwanda?. Que cela puisse interpeller les élites ainsi que la communauté internationale!

 

Extrait vidéo "sangoyacongo" MEGA-MARCHE DU 28.8.2015


 

 

La Redaction

AMMAFRICA WORLD

 

 

 

 

 



28/08/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1362 autres membres