AMMAFRICA WORLD

AMMAFRICA WORLD

CÔTE D'IVOIRE:ALLASSANE OUATTARA REULU AVEC UN SCORE EXORBITANT QUI FRISE LA FRAUDE ELECTORALE!

CÔTE D'IVOIRE-ELECTIONS 2015

Un score Exorbitant qui frise la Fraude électorale!

Nous pouvons bien croire à une victoire, mais face à un tel score exorbitant, il y a lieu de se dire l'évidence d'une fraude électorale!

En Afrique, les élections ne sont guère démocratiques ni transparentes! Tant que continuera ce genre des scénarios, vous pouvez oublier votre rêve sur la Démocratie!

 

Si L'Afrique veut sauver sa démocratie, tous les hommes qui ont pris le pouvoir par la force, ou soutenue de force par la communauté internationale comme ce fut le cas de la Côte d'Ivoire pour plébisciter OUATTARA à  la place de Laurent GBAGBO alors que ce dernier sera le vainqueur du scrutin 2010 proclamé par la CEI, le monde entier assistant sans mot dire à cette tricherie internationale, il sera temps qu'on puisse être un peu sérieux, et aider l'Afrique au vrai sens du mot que de parler "démocratie", mais en action, on applique la loi du plus fort!!!

 

SAUVONS NOTRE AFRIQUE DES FRAUDEURS!

 

@ammafrica

 

Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara réélu dès le 1er tour avec 83,66% des voix 

À 73 ans, le président ivoirien sortant Alassane Ouattara a été réélu dès le premier tour de l'élection présidentielle du 25 octobre pour un mandat de 5 ans, selon les résultats annoncés mercredi matin la Commission électorale indépendante (CEI).

Le suspense qui n’en n’était pas un a pris fin mercredi 28 octobre tôt dans la matinée. Sans surprise, Alassane Ouattara, 73 ans, a été réélu dès le premier tour de la présidentielle qui s’est déroulée le 25 octobre dans le calme. Selon la Commission électorale indépendante (CEI), le président sortant récolte 83,66% des suffrages, le taux de participation au scrutin s’établissant à 54,63% alors qu’une partie de l’opposition a appelé au boycott et qualifié le scrutin de « mascarade ».

 

En seconde position, Pascal Affi N’Guessan, le représentant du Front Populaire Ivoirien (FPI) fondé par l’ex-président Laurent Gbagbo, obtient 9,29% des suffrages. Une partie du FPI, frondeuse, avait appelé au boycott au nom de la fidélité à Gbagbo, grand absent du scrutin dont le procès pour crimes contre l’Humanité doit s’ouvrir le 10 novembre devant la Cour pénale internationale (CPI).

 

 

Participation en baisse

 

Ouattara grandissime favori face à une opposition morcelée, c’est le taux de participation qui était le principal enjeu du scrutin. Avec 3 330 000 votants sur une liste électorale de 6 301 000 personnes, il s’élève à 54,63%, en baisse par rapport à 2010 où il était monté à plus de 80 %. Le score du président sortant est quand à lui meilleur qu’en 2010, où Ouattara l’avait emporté avec 54,1 % des voix au second tour.

Environ 6,3 millions d’Ivoiriens sur les 23 millions d’habitants étaient appelés à voter. Quelque 34 000 soldats, dont 6 000 Casques bleus, ont été déployés pour assurer la sécurité du scrutin.

 

 

 

@Par Jeune Afrique avec AFP

 

(analyse)

AMMAFRICA WORLD



28/10/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1247 autres membres