AMMAFRICA WORLD

AMMAFRICA WORLD

CONGO-BRAZZA:ANALYSES DIVERSES AUTOUR DU REFERENDUM CONTROVERSE!

 ANALYSES DIVERSES APRES LE REFERENDUM AU CONGO BRAZZAVILLE:SASSOU NGUESSO UN DICTATEUR STRATEGE!

Référendum au Congo : l'opposition rejette les résultats et appelle à la désobéissance

 

LES CONGOLAIS DE BRAZZAVILLE SONT VICTIMES DE LEUR XENOPHOBIE CONTRE LES CONGOLAIS DE KINSHASA.

 


LA FAIBLE PARTICIPATION AU RÉFÉRENDUM DE DIMANCHE DERNIER AVAIT POUR SEULE MOTIVATION VÉRITABLE, LE REFUS PAR PRESQUE TOUS LES CONGOLAIS (NORDISTES ET SUDISTES) DE VOIR UN JOUR CHRISTEL NGUESSO SUCCÉDER À SON PÈRE SASSOU NGUESSO À LA TÊTE DU CONGO, POUR SEUL MOTIF D'ÊTRE DE MÈRE CONGOLAISE DE KINSHASA.


DENIS SASSOU NGUESSO n'est pas un dégénéré pour chercher à tout prix à se maintenir au pouvoir contre vents et marrée. Le stratège dictateur et valet de l'impérialisme par la françafrique interposée, avait tout planifié et cela avec la bénédiction de ses parrains, pour faire élire à sa place, son fils Christel en 2016. La nouvelle constitution désormais en attente de promulgation, autorisera à tout Congolais d'un seul parent congolais d'être éligible à la présidence de la république du Congo.
Cet ainsi, dans les heures qui viennent, le président Sassou annoncera au monde entier son intention de ne pas briguer un troisième mandat pour 2016 tout en désignant son fils comme étant son dauphin.

 

Au Togo après Gnasigbe EYADEMA = Faure EYADEMA, de même au Gabon après Omar Bongo = Ali BONGO et il en sera de même au Congo après Dénis SASSOU NGUESSO = Christel NGUESSO dit Kiki : tel est la volonté de la France pour ces colonies juteuses de l'Afrique.


NB: Faure Eyadema est de père nordiste et de mère sudiste, tous les deux Togolais. Ali Bongo a une filiation douteuse... Christel Nguesso est de père nordiste de congo-brazza et de mère nordiste de la RDC.


Conclusion de la chose: s'attaquer à Christel revient à s'attaquer aussi à la RDC a qui Sassou compte donner une occasion en or pour, enfin, défendre ses ressortissants trop souvent discriminés au Congo-Brazza. La guerre peut être une solution envisageable. Le silence actuel de la RDC sur les événements qui se déroule chez son voisin d'en face, mérite vraiment de titiller votre curiosité!


Voici des larmes de crocodile:


1° A l'heure où je lis que le OUI au référendum illégal sur la Constitution congolaise aurait remporté à 92,96, un score stalinien juste pour permettre à un seul individu de se présenter en 2016, je pense à ces lycéens rencontrés à Mpaka, Pointe-Noire, aux jeunes Congolaises et Congolais auxquels une fois de plus - peut-être cette fois de trop - on vient de voler et violer le désir de prendre leur destin en mains. QUAND ON REFUSE ON DIT NON.

 

Et le peuple congolais sait qu'il a dit NON à cette MASCARADE !!!!

 

Alain MABANCKOU.


2° Finalement quand on détruit la démocratie qui fait le progrès et l'unité d'un pays, on est dans la dérive et Sassou Nguesso est depuis des lustres dans cette imposture.
Il est comme beaucoup des présidents africains; car quelqu'un qui s'accroche au pouvoir, sombre dans l’autoritarisme ; et de l’autoritarisme, on passe à la dictature m'en foutisme.

 


Colette Braeckman; journaliste belge;


3° "Je pense qu'il est vraiment dans la transgression car ce référendum est déjà souillé de sang et la campagne du oui ou non au changement de l'actuelle constitution du Congo n'a pas été dans les règles démocratiques puisque les gens du non quand ils ont voulu vraiment s'exprimer, ils ont été attaqué violemment et les gens du oui ont bénéficié des moyens financiers et mobiles du contribuable Congolais; ce qui n'est pas digne, car les gens du oui étaient dans un micycle où ils pouvaient s'exprimer le plus librement. Donc c'est une honte ce référendum qui n'est point patriote, mais égoïste. La vérité, c'est que Sassou Nguesso n'est qu'un dictateur qui veut aller encore plus loin dans l'anormal. C'est un pouvoir abstrait, conceptuel et technocratique pour le bonheur d'un clan, d'un parti et d'une famille. C'est un pouvoir qui a un bilan bien sombre".

 


Christophe Barbier.


4° C'est parfaitement irresponsable ce référendum qui n'était ni démocratique et ni transparent ; car cela va contribuer à l'instabilité pour la paix du monde et à l'instabilité de la région. C'est un crime à la liberté ce référendum de la honte. Hollande doit cesser de chouchouter Sassou Nguesso car on se rend compte que la Françafrique est plus vivante que jamais. On se pose la question de savoir si monsieur Hollande se souvient des mots qu'il avait prononcés quand il était candidat et quand il arrivé au pouvoir. Les populations africaines et les élites africaines attendent beaucoup de la France et la France a la mission de rétablir l'image de la liberté, de l'égalité et de la fraternité envers les dictateurs Noirs que la France a été coupable de leur durance. Ces chefs d'état africains qui s'accrochent au pouvoir, ne font pas la fierté de l'Afrique et de la France. Il y a un risque d'embrasement dans toute l'Afrique.


Robert Bourgi.

 

@Martin Ngimbi Bavedila

 

AMMAFRICA WORLD



28/10/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1245 autres membres