AMMAFRICA WORLD

AMMAFRICA WORLD

Famille


Enseignement:Le Mystère de la soumission de la femme

« Femmes, soyez soumises »!

 

Cet ordre divin souvent mal compris par beaucoup de femmes et pour d’autres, ils en trouvent une sorte de discriminations à l’égard de la gente féminine! Alors que si l’on regarde bien, on démontre aussi par là que l’homme qui est apte à prendre une femme, doit aussi au départ se découvrir dans son identité et être en mesure de remplir ses responsabilités en tant chef de famille et vis-à-vis de sa femme! On ne se l’offre pas gratuitement mais on le mérite aussi dans ses actes, ses divers engagements, ses dépenses financières, et surtout être un mari visionnaire!  Un « chef », c’est un visionnaire! Un guide, un donneur de directive….mais qu’elle soit aussi la bonne!

Il y a de ces hommes qui se comportent comme des « garçons » pendant qu’ils prétendent vouloir prendre une femme! Or, si l’on considère la pensée de la Genèse, à la création, l’homme a été créé « adulte »! Le Dieu créateur « YAH », a créé un « homme » et non un « garçon »! Que ceci soit déjà un départ pour tout homme désirant prendre une femme! Être un « homme » ne signifie pas par son âge majeur (âge de se marier), mais plutôt par sa « maturité » de comprendre la vie dans tous ses aspects et surtout être en mesure de comprendre ce que c’est que « la femme »! Car celle-ci demeure encore un mystère pour l’homme même quand le monde a vieilli depuis son existence, la femme reste un mystère pour l’homme, mais ne le peut l’être pour Dieu, le créateur YHWH!

 

C’est pourquoi l’homme qui désire comprendre la femme, devra se remettre à son créateur pour le guider.

L’homme reste l’homme! Il a son côté viril auquel il désire dominer. Et toute femme devrait le connaitre.

L’ordre qui est recommandé à la femme de se soumettre, vient du fait que l’homme est l’ainé de la création par rapport à la race humaine et aussi que la femme, de par son origine est tirée de l’homme! Lorsqu’on recommande à la femme mariée d’être « soumise », on sous entend par là qu’il y a des « ordres » ou des « directives » à donner à l’épouse. Chaque homme doit éduquer sa femme selon ses préférences et ses fréquentations. Certains maris ont un sens très développé de l’instinct! Ils peuvent interdire à leurs épouses certaines fréquentations, rien que parce qu’il voit, entend, ou ressent.. Malheureusement certaines femmes résistent et persistent dans le chemin que le mari refuse! Cette femme est en danger permanent de perdre un jour son foyer. Car, un homme dont ses directives ne sont pas respectées s’affaiblit et perd sa virilité. Souvent cela peut causer une sorte de « panne sexuelle »(l’impuissance sexuelle).

Femmes, soyez soumises…

 

Quelles femmes parle-t-on ici? Pas celle qui est célibataire ni celle qui est une collègue de travail, mais bien celle qui est « mariée »! Cependant il y a foyer et foyer. Couple et couples…Certains couples, les maris n’assument pas trop leurs responsabilités. On les appelle en un mot: »Homme-Garçon« !

 

La femme aura du mal à se retrouver face à un tel homme! C’est alors qu’il y aura une sorte de renversement des rôles. La femme se comportera comme une « mère » qui devra éduquer à nouveau son homme. Elle influencera toutes les décisions, et ensuite dominera son foyer.Toutes les grandes décisions seront prises par elle. Même les dépenses financières. Certaines s’en vont jusqu’à surveiller tous les déplacements du mari au lieu que ça soit le contraire. Ce qui est déplorable pour un tel homme. On n’embrasse pas cette vie à deux sans avoir une éducation de base! Chacun des couples devra apporter quelque chose de plus chez l’autre. On se complète..le mariage est une sorte de « complémentarité »! Ce que l’un n’a pas, l’autre en a! Ainsi une parfaite équipe pour bien mener leur vie!

Femmes, soyez soumises…

 

Par cet ordre divin, on sous entend par là que l’homme doit éduquer sa femme à sa façon! Il doit être en mesure de rajouter un peu de ce qui est proprement à lui chez sa femme! Oui, Papa a donné de son éducation ainsi que Maman. Mais quand l’homme épouse une femme, il a une idée de ce qu’il veut que sa femme soit pour lui faire plaisir. Chaque homme dessine sa femme à sa vision des choses. C’est dans le chemin du « dialogue » ou de la « communication » permanente que l’on se découvre. Chacun devra écouter l’autre dans son caractère et dans ces interdits. Cependant, quelque soit les interdits de chacun, la « femme » devra reconnaitre qu’elle est l’épouse de son mari. Ce dernier aura toujours le dernier mot! J’ose croire que tout mari qui aime sa femme puisse de nouveau lui induire en erreur?. Il faut en prendre soin et en veiller! Toute femme a besoin de sécurité! Et pour bien découvrir son rôle en tant que « mari », sondez la vie de Christ pour son Eglise!

 

Beaucoup d’hommes ne se focalisent pas dedans…Ils n’aiment le sacrifice pour changer l’image qu’ils veulent de leurs épouses. Ils veulent d’une épouse parfaite sans tâche ni ride. Sans défaut de caractère…

 

Une femme à la perfection totale! Eh bien cher homme, cette perfection tu ne l’auras jamais! A moins bien sûr que tu te sacrifies pour ça!

 

Remarquez, Christ s’est sacrifié pour « sauver » sa femme qui est l’Eglise! Il ne l’a pas trouvé parfaite! C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est passé à la croix afin de la purifier, et de la sanctifier par l’eau de la parole!

Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur, car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’Église, qui est son corps, et dont il est le Sauveur. Or, de même que l’Église est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l’être à leurs maris en toutes choses. EPHESIENS 5:22-24

Remarquez l’ordre chronologique de ce passage:Femmes, soyez soumises à vos maris…comme au Seigneur…CAR.…le mari est le chef de la femme….

 

CAR (Définition)=Conjonction servant à présenter la raison, l’explication de ce qui vient d’être formulé.

SYNONYME: Parce que…

 

Femme, ta soumission envers ton mari ne vient du fait qu’il est un homme fort « riche »! Ni encore parce qu’il est drôlement beau par peur de le perdre! Non plus parce qu’il est un homme célèbre, ou son rang social (ce qu’il fait dans sa vie), mais la raison est clairement dit « CAR » (Parce que..) le mari est le CHEF de la femme! Et cela vient du fait qu’il est l’ainé dans la création, et que la femme existe Pour lui!

PS:Toute femme aussi puissante qu’elle puisse être, doit être humble de coeur et surtout devant son mari. Qu’elle soit plus intelligente que son mari, ou qu’elle soit fortunée pour avoir héritée des grands biens de ses parents, ou qu’elle soit belle à craquer, (Sarah aussi était belle même dans sa vieillesse), tu dois être humble vis-à-vis de votre mari! La femme qui résiste à cet ordre divin ou qui attriste son mari pour sa désobéissance doit le mettre dans sa tête qu’elle sera privée de la grâce divine! L’Eternel YAH a en horreur les femmes qui désobéissent à leurs maris et qui sont trop prétentieuses quant à leur prétendu « beauté » ou tout ce qu’elles peuvent avoir comme biens ou connaissances! Car la valeur d’un homme ne se mesure pas par ces biens, sa renommée ou sa fortune, mais parce qu’il est votre mari! La soumission de la femme respecte l’ordre « hiérarchique » établi pour le mariage. Ne dit-on pas que le mariage est une « institution divine« ?.

 

INSTITUTION:nom féminin

Action par laquelle on institue, on établitSYNONYME création; fondation.

2 Au pluriel Norme, coutume ou pratique socialement(divinement) sanctionnée, établie dans une société donnée, qui revêt habituellement une valeur officielle ou légale.

 

La femme qui obéit à cet ordre hiérarchique prouve le degré de sa spiritualité! On se soumet « comme au Seigneur »! L’obéissance à la parole de Dieu, femme, pour toi rime avec l’obéissance aux ordres de ton mari! C’est pourquoi à cause de cette responsabilité de chef que l’homme doit en être « conscient » de son rôle et de ses devoirs vis-à-vis de son épouse! Femmes, obéissez! Le mariage est une « institution » divine, pas humaine, ni familiale, ou étatique, mais divine! Ton créateur te le redemandera si tu as été à la base de malheur d’un homme (votre mari). Tant que tu vis encore, repens-toi! Il y a encore de l’espace pour te pardonner et reprendre ton chemin….

QUELQUES FEMMES SOUMISES DE LA BIBLE

-SARAH: L’épouse de Père Abraham

1 PIERRE 3.1-Femmes, soyez de mêmes soumises à vos maris, afin que, si quelques-uns n’obéissent point à la parole, ils soient gagnés sans parole par la conduite de leurs femmes,3.2-en voyant votre manière de vivre chaste et réservée.3.3-Ayez, non cette parure extérieure qui consiste dans les cheveux tressés, les ornements d’or, ou les habits qu’on revêt,3.4-mais la parure intérieure et cachée dans le coeur, la pureté incorruptible d’un esprit doux et paisible, qui est d’un grand prix devant Dieu. 3.5-Ainsi se paraient autrefois les saintes femmes qui espéraient en Dieu, soumises à leurs maris,3.6-Comme Sara, qui obéissait à Abraham et l’appelait son seigneur. C’est d’elle que vous êtes devenues les filles, en faisant ce qui est bien, sans vous laisser troubler par aucune crainte.

Sarah était une femme très belle au point d’être vanté par les ministres de Pharaon, et cela malgré son âge avancé , les traits d’une femme d’une beauté particulière étaient remarquables! Ce n’est pas pour autant qu’elle devrait désobéir à son mari. Combien parmi certaines femmes se croyant belles et courtisées ne respectent pas leurs maris et se vantent de ne jamais manquer d’un homme dans sa vie car elles sont belles à craquer?. Que dirait Sarah ma chère soeur?.

 

 

UN INCIDENT DE LA SOUMISSION DE SARAH:

« Des visites improvisés« ..

Abraham alla promptement dans sa tente vers Sara, et il dit: Vite, trois mesures de fleur de farine, pétris, et fais des gâteaux. GENÈSE 18:6

 

Quelle femme peut accepter faire un travail dont on en avait aucun programme?. Nous vivons dans un monde où les invités viennent par invitation et non par surprise. Mais en voyant le temps que vécurent Abraham et Sarah, nous voyons par là que l’hospitalité et le partage étaient leur lot quotidien. mais fixons un regard sur l’incident..

 » Abraham alla promptement dans sa tente vers Sara, et il dit: Vite, trois mesures de fleur de farine, pétris, et fais des gâteaux. »

 

Par cet incident, considérez le mot « VITE« …Alors que Sarah était peut-être dans son repos, se détendre pendant la journée…Du coup, le mari arrive pour exiger un service de vite fait…Que faites vous femme?. Quelle serait votre réaction?…J’en connais qui vont râler toute la journée ou toute la soirée. Et surtout celles qui vivent en Europe où certaines occupations sont consommées par le travail, improviser les visiteurs? qui va faire le travail? qui va les servir? et faire à manger? du gâteau à cette heure-ci? Ah non! Pas question! Oups…

 

La cuisine d’une femme doit être bien équipée, et surtout avoir toutes les provisions nécessaires. En demandant à Sarah de faire la pâte pour le gâteau, la cuisine avait tout pour donner à manger, même le repas improvisé!

Abraham voyait une grande importance dans la vie de ses invités « improvisés »!

Le geste spontané de Sarah en digne d’une épouse « soumise », elle n’a pas discuté, elle a compris le message, connaissant le degré de spiritualité de son mari, ces trois hommes devraient être importants à son égard…Sarah, épouse exemplaire qui enseigne les autres épouses! Mais je connais celles qui ne feront pas comme Sarah! On a pas ce programme, débrouilles-toi avec tes invités, moi je sors…OUPS.

 

Certaines femmes manifestent leur mécontentement devant les invités! Si Sarah l’avait fait, elle raterait l’occasion de vivre la promesse de Dieu dans sa vie, car après cet incident inattendu, Sarah tomba enceinte!

Femmes, soyez soumises…

 

Ecoutez vos maris, discutez sur les directives ensemble, mais respectez son dernier mot! Et cela même si ça ne vous plait pas, soumettez-vous! Si l’erreur vient de lui, prie et persévère dans votre façon de vivre, chaste et respectueuse!

 

 

Conseillère spirituelle@FGD

AMMAFRICA WORLD


05/09/2017
0 Poster un commentaire

Couples: Faire le premier pas après la discorde!

FAIRE LE PREMIER PAS EST UN SIGNE DE GRANDEUR EN AMOUR...

fier-revenir-ex.jpg

Si on observe l'être humain dans sa nature de péché, perdant les privilèges de Jardin d'Eden et chassé de ce paradis terrestre, il ne reviendra pas à Dieu mais c'est le créateur qui fera le premier pas vers sa créature! Oui, faire le premier pas n'est pas un signe de Faiblesse, bien au contraire, et surtout quand on sait sa position juste et irréprochable, voyant l'égarement de l'autre et sa perte, on en compatit pour lui tendre la main! Et ce geste élégant n'est autre qu'un signe D'AMOUR! Car l'amour ne se vante pas, ne privilégie pas son intérêt mais celui de l'autre...

 

Idem en Amour, des couples n'aiment pas, vis-à-vis de l'autre, faire le premier-pas! Pourquoi?...

 

Dieu ira à la recherche de l'homme, non pas qu'il avait beaucoup à perdre car il restera Dieu avec ou sans la reconnaissance de sa divinité, mais beaucoup plus parce qu'il a beaucoup "aimé" qu'il s'est trop sacrifié pour sauver l'être qu'il a créé à son image et à sa ressemblance!

Les hommes aussi, cela ne vous coûtera rien si vous faites le premier pas rien que par AMOUR pour l'autre! Et cela va de paire pour la femme!

 

CONSEILS PRATIQUES:

 

Cher couple, en amour tout n'est pas que rose. Il arrive de moments où on ne soit plus du même avis dans votre couple. Parfois certaines habitudes ou fréquentations peuvent déranger votre couple et briser votre communion, au lieu de donner place au "dialogue franc" dans votre couple, chacun boude dans son coin! Est ce là une bonne solution?. Certains couples préfèrent encore prendre chacun ses distances où seul le voyage lointain peut calmer la tempête! Pour les uns, ça réussit une fois qu'ils se revoient de nouveau; Mais pour les autres, faute de maîtrise, ils succombent dans la tentation! Si vous vous aimez encore, la séparation n'a pas été souvent la meilleure de solutions! Décidez de faire le premier pas, même quand on a raison! La force de l'humilité c'est accepter que l'autre (quoi qu'il ne le mérite pas) gagne le procès! Oui, vaut mieux perdre sa raison, pour sauver l'autre qui se trouve peut-être dans l'erreur....

 

Le Christ n'a pas gardé sa raison, il s'est dépouillé lui même pour sauver l'autre! Remarquez, il est la preuve tangible du premier pas de créateur envers sa créature! 

 

Faites de même et sauvez votre couple!

 

 

 

FGD

Conseillère spirituelle

 

AMMAFRICA WORLD


17/08/2017
0 Poster un commentaire

Famille:9 Secrets pour rester un couple heureux et amoureux

 

9 SECRETS POUR RESTER UN COUPLE VRAIMENT AMOUREUX

Quelques conseils pratiques pouvant vous aider à faire de votre foyer un couple heureux! Faut le croire, même si cela semble être plus compliqué de nos jours. Surtout dans un temps où le divorce bat le record!

Être mariée est une chose, mais rester amoureuse en est une autre. Le mariage est une réelle bénédiction tant et pour autant que nous l’entretenons. Nous savons toutes que la routine s’installe, année après année, tranquillement. Mais devrions-nous nous en contenter ? Non ! Pour avoir un couple pleinement amoureux sur le long terme, nous devons activer certains principes.

 

 

Après 15 années de mariage, je peux dire que malgré les tempêtes, les cyclones et petits problèmes de la vie. Nous sommes toujours passionnés l’un pour l’autre. Est-ce facile ? Non, bien sûr. Il nous a fallu travailler fort ensemble et respectivement de nos côtés. Nous avons quand même trois enfants, sommes extrêmement actifs dans la vie et le ministère, mais malgré cela… La passion reste et même augmente.
Aujourd’hui, je te partage mes précieux secrets…

 

Prier l’un pour l’autre ET l’un avec l’autre.

De nombreux couples ne font que l’un ou l’autre, mais rarement les deux. Pourtant la bénédiction est pleinement lorsque les deux sont reliés.
Prier l’un pour l’autre : je ne te dis pas de dire : « Seigneur, change mon mari…. Qu’il voit comment il devrait me traiter… » Euh… non. Prier l’un pour l’autre est demander à Christ de le protéger, de répondre à ses besoins profonds, voire même cachés ; car après tout, qui d’autre que Jésus connait mieux que lui notre douce moitié ? Notre prière devrait être centrée sur notre époux et non nos besoins de femmes.

Prier l’un avec l’autre : même chose ici, ne prie pas à haute voix (pour que Chouchou entende) des choses qui sont en fait des désirs « subliminaux » mis à jour.

 

Partager la Parole

Cela devrait être une priorité. Lire, partager, méditer la Parole ensemble. Le but n’est pas de se prêcher la Bonne Nouvelle, mais de grandir à la même vitesse afin de toujours faire une chair (spirituelle et naturelle).

 

Lire et partager.

Peu de gens lisent, malheureusement, et encore moins l’un avec l’autre. Lire des livres sur le développement personnel devrait faire partie de notre routine, que l’on soit mariée ou non. Depuis des années maintenant, nous nous faisons la lecture : un lit, l’autre écoute et nous échangeons sur le sujet. Bien sûr, ce n’est pas toujours le même qui lit. Que cela soit sur : la foi, la famille, le couple, les finances, l’éducation des enfants, etc.

Avoir des activités communes.

Que cela soit : la marche, la danse, la cuisine ou autre ; engagez-vous tous les deux à faire une activité qui plait aux deux. Cela vous permettra de connecter autrement que sexuellement.

Se souvenir qu’avant les enfants, tu étais une femme, la sienne.

Je ne sais pas pourquoi, mais nous avons tendance à oublier, nous les femmes, qu’avant d’enfanter nous avions une vie sociale et amoureuse avec Chouchou. Eh bien ! Remettons ça au goût du jour. Ressors les sous-vêtements, la manière dont tu faisais attention à toi et planifiez à nouveau des soupers en amoureux.

 

Prendre des temps « off ».

Pensez à partir en week-end en amoureux, ou tout du moins, une nuit à l’hôtel. Oui, c’est possible, il suffit de faire garder les enfants.

Avoir de l’aide sur les sujets difficiles.

Demandez de l’aide, trouvez des coaches, parlez à vos pasteurs, mais ne restez pas isolés. Peu importe la sphère, cherchez de l’aide pour passer au travers.

 

Faire de l’activité physique.

Le sport rend de bonne humeur et garde les gens amoureux. C’est prouvé alors pourquoi s’en passer ?!

 

Parler des sujets houleux à l’extérieur.


Pas dans la maison. Gardez cette maison comme un autel de louange.

 

 

 

Leslie

@Femmesprit-leMag

AMMAFRICA WORLD


29/07/2017
0 Poster un commentaire

Conseils pratiques:L'amour et l'argent dans le couple marié

Un sujet souvent tabou ou gênant entre deux amoureux! Mais osons se le dire, car l'argent répond à tout! D'ailleurs il est un besoin utile pour vivre en harmonie dans le couple et subvenir aux besoins quotidiens..(Ammafrica)

 

 

Pas facile de parler d’argent avec sa ou son partenaire de vie. Alors, sujet tabou, les finances conjugales? Plus maintenant, grâce au livre L’amour et l’argent, guide de survie en 60 questions. Entrevue avec son auteure, Hélène Belleau.

 

Ah, le fric, le blé, le cash, le pognon… pas évident de parler oseille sur l’oreiller, papier-monnaie dans la chambre à coucher! Pas question, ici, des petites dépenses du quotidien, mais bien des grands enjeux: la mise en commun ou non des revenus, l’inégalité des salaires entre hommes et femmes qui pénalisent toujours ces dernières, la répartition des biens au sein du couple, la planification de la retraite, etc.

 

Hélène Belleau, sociologue à l’Institut national de la recherche scientifique (INRS), spécialiste de la famille, du couple et de l’usage social de l’argent, a cherché à comprendre pourquoi l’argent dans le couple reste encore souvent une boîte de Pandore «qu’on laisse dans un coin, avec un couvercle dessus», en attendant que les choses se règlent toutes seules. Elle publie aux Éditions du remue-ménage, avec Delphine Lobet, un livre intitulé L’amour et l’argent, guide de survie en 60 questions. Entrevue.

46626184-romantique-jeune-branche-am-ricaine-africaine-couple-s-ance-dans-le-bras-profiter-verres-de-vin-blan.jpg

 

Avec votre livre, souhaitez-vous faire tomber un tabou?

 

Culturellement, l’argent est perçu comme un agent qui corrompt les relations intimes, les dénature et engendre la dispute. En général, quand on associe argent et famille, c’est en faisant référence aux chicanes d’héritage ou aux séparations qui ont mal tourné. Ce qu’on oublie, mais qui est tout aussi présent, c’est que l’argent est un support de la relation de couple et qu’il a des aspects positifs. Au début d’une relation amoureuse, par exemple, on se montre très généreux, on s’offre des cadeaux: l’argent renforce le côté positif de la relation. Au quotidien, les gens parlent d’argent sans problème, des dépenses qu’ils ont, de leurs frais d’épicerie et de pharmacie... Le tabou se situe davantage dans l’organisation financière au sein du couple et de ses conséquences à long terme. Quatre personnes sur dix disent que leur gestion de l’argent s’est mise en place naturellement, sans qu’elles aient besoin d’en parler. Si bien que leur organisation financière, qui peut être insatisfaisante, n’est jamais remise en question.

 

Comment, alors, au sein du couple, faire évoluer notre rapport à l’argent?

 

Notre rapport à l’argent est lié au rapport amoureux. Socialement, le rapport amoureux répond à certaines valeurs. Il y a une grammaire ou, si l’on veut, un code des rapports amoureux. L’un de ces codes est le suivant: le couple doit passer avant les intérêts personnels. Dans ces conditions, comment dire à mon partenaire que la manière dont notre organisation financière fonctionne n’est pas équitable et que mes intérêts personnels sont lésés? C’est délicat d’en parler de façon aussi ouverte, aussi crue. Le contrat de vie commune illustre cet impact du code des rapports amoureux sur notre rapport à l’argent. Très peu de gens finalisent ce contrat. Pourquoi? Parce que dès qu’ils entrent dans le bureau du notaire, on leur demande de faire la liste de ce qui leur appartient et de ce qui appartient à leur conjoint, et comment sont partagés tous ces biens. Immédiatement, cette situation oppose les conjoints. Les deux doivent mettre leur intérêt personnel de l’avant, et c’est très inconfortable.

Comment dépasser cet inconfort?

 

Là encore, les codes qui régissent les rapports amoureux peuvent avoir une influence. La communication, par exemple, est souvent présentée – dans tous les magazines féminins, notamment – comme la solution. On donne l’impression que si la communication est bonne, la relation ira bien. Or, ce n’est pas ce que nous avançons dans le livre. Si vous êtes capables de parler de vos arrangements financiers, très bien, la lecture de ce livre vous permettra d’alimenter la discussion. Mais, en le lisant, vous pouvez aussi prendre conscience de la mécanique qui est à l’œuvre dans votre couple, dans vos arrangements financiers, et chercher des façons plus simples de fonctionner.

 

Prenons l’exemple d’une femme qui réalise qu’elle aurait intérêt à être mariée à son amoureux. Pour lui présenter les choses, elle a en général deux options. Soit elle dit: «On devrait se marier car, s’il y a rupture, je me trouverai dans une situation économique moins avantageuse parce que j’aurai pris soin des enfants ou que je t’aurai suivi pour que tu puisses occuper ton emploi», etc. Dans la logique du rapport amoureux, en général, le conjoint retourne l’argument avec ce genre de réponses: «Est-ce que tu as l’intention de me quitter?» ou bien: «On se connaît depuis tellement longtemps que, même si on devait se séparer, je ne te laisserai pas dans la rue…» La seconde option consiste à dire: «Ce serait bien qu’on se marie pour les enfants.» Voilà qui change complètement l’approche. Les intérêts du couple et de la famille sont mis de l’avant, et non les intérêts individuels. Mais il n’y a pas de solution toute faite. Il y a même autant de façons de faire qu’il existe de couples!

Vous écrivez que les médias traitent beaucoup des questions d’argent, mais presque toujours d’un point de vue individuel ou en considérant le couple comme un tout, sans distinguer les conjoints et les rapports qu’ils entretiennent entre eux...

 

Oui, on trouve une profusion de conseils sur les placements, la bourse, la déclaration de revenus, la planification de la retraite… Mais on entend rarement parler de la manière dont l’argent circule à l’intérieur des ménages. Si vous demandez, par exemple, ce qu’est un revenu, vous aurez, d’un côté, des personnes qui répondront que le revenu d’emploi est personnel; elles en versent une partie dans le compte conjoint et contribuent ainsi au projet du couple ou au projet familial. De l’autre côté, vous aurez des personnes qui affirmeront qu’un revenu d’emploi est un revenu familial. Ce sont deux approches différentes, mais qui peuvent exister au sein d’un couple. Il est donc important d’en avoir conscience et de pouvoir en parler sans provoquer de malaise.

 

Votre livre consacre une partie importante aux enjeux juridiques: mariage vs union de fait, divorce, etc. Pourquoi?

 

Toutes nos politiques sociales et fiscales sont basées sur l’idée qu’il n’existe rien en dehors du revenu familial et que ce principe du «revenu familial» ne devrait pas être remis en cause. Pourtant, des enquêtes démontrent qu’il existe dans d’autres pays différentes formes d’arrangement économique entre les conjoints et différentes formes de redistribution au sein du ménage. Il ne s’agit plus à proprement parler d’un revenu familial comme on l’entend au Québec. D’autres modèles existent. Certains exemples québécois récents, comme la modulation des services de garde en fonction du revenu du ménage, peuvent poser problème. Ainsi, dans une famille recomposée, le parent paie pour ses enfants, son nouveau conjoint n’étant pas contraint de participer, même s’il touche un salaire plus élevé. Ce sont donc les parents séparés qui doivent supporter la modulation. Les politiques sociales doivent s’adapter aux nouvelles réalités du couple et des familles. Nous faisons le pari que ce livre touchera beaucoup de gens et que ces réflexions finiront par parvenir aux oreilles de celles et ceux qui font les lois! Les avancées en matière d’égalité passent par les prises de conscience individuelles tout autant que par le débat social. Car c’est là aussi que le changement social se construit, dans nos cuisines et nos chambres à coucher.

 

 

 

@Par Remi Leroux(Protegez-vous.ca)

 

AMMAFRICA WORLD


21/07/2017
0 Poster un commentaire

ESPACE-FEMME:7 CONSEILS D'UNE MERE A SA FILLE POUR UN MARIAGE HEUREUX!

Les 7 conseils d’une mère à sa fille sur le mariage

Une vraie Mère doit éduquer ses enfants, surtout en particulier, la Fille! Simples conseils pratiques t'aideront dans ta vie de couple...

Photo de Richard Nlandu Mwanza.

1. La femme qui veut toujours avoir le dernier mot avec son mari n’est pas sage. La maison n’est pas un tribunal.

 

2. La femme qui utilise le sexe comme une arme dans la maison (embargo, se coucher en short-jean ou pantalon), manque de sagesse.

 

3. La femme qui utilise les tendances modernes et les « droits des femmes » pour insulter ou ridiculiser son mari est tout simplement folle.

 

4. Une femme qui fait de sa maison un enfer, avec des querelles constantes a besoin d’aide.

Un homme doit être impatient de courir loin de bureau pour être à la maison, parce que c’est censé être l’endroit le plus sûr et le plus adorable sur terre pour lui.

 

5. L’égalité dans le mariage ne signifie pas la concurrence. Cela signifie simplement: partenariat.

Profiter de cette égalité pour essayer de devenir la cheffe de la maison et opprimer son mari, revient à jouer avec le feu. Si tu détruis ta maison, bientôt tu seras la patronne d’une maison vide.

 

6. Une femme sage fait de telle sorte que l’homme se sente à l’aise pour assumer qu’il est le chef. Une fois qu’il obtient ce sentiment, la femme exerce doucement sa puissance car la tête tourne à l’endroit où va le cou.

 

7. Une femme qui ne se sépare pas de l’influence et des mauvais conseils de ses amis ou du contrôle de ses parents, ne peut que blâmer elle-même.

 
 
 
 
 
Richard Nlandu Mwanza
 
AMMAFRICA WORLD

28/12/2015
3 Poster un commentaire

FAMILLE:VOTRE MARIAGE EST IL UNE ALLIANCE OU UN CONTRAT?, EXAMINEZ VOUS!

LES DEFIS DU MARIAGE:UN TEMOIGNAGE UTILE POUR VOTRE COUPLE!

Ton mariage est il une alliance ou un contrat ?

couple-noir-blanc-main-femmesprit

Mon mari et moi avons commencé une thérapie de couple. C’était quelque chose de tellement difficile pour moi. Je n’avais jamais imaginé que mon couple en aurait besoin, peut être par arrogance je l’avoue. J’admets que l’orgueil m’aveuglait au point de penser que mon mari avait plus besoin d’aide que moi.

 

Mon mari et moi avons commencé une thérapie de couple. C'était tellement difficile pour moi.

 

J’ai même joué la carte du  » on n’a pas d’argent pour faire une thérapie de couple ». Je ne voulais pas mettre d’argent là dedans. J’aurais préféré dépenser cet argent autrement. Oui je sais, je suis égoïste, mais je me soigne. Cependant je reconnais que ça valait la peine d’investir dans mon mariage. Vous pouvez investir dans votre mariage de plusieurs autres façons: des moments de qualité, de communication, en parlant à votre époux selon son langage d’amour. Mais dans certain cas, il faut savoir dépenser de l’argent.

 

La thérapie de couple m’a ouvert les yeux sur la façon dont je concevais mon mariage sans même que je ne m’en rende compte. Le thérapeute me demanda: comment voyez-vous vous votre mariage, comme un engagement ou comme un contrat ? Et il m’a ensuite expliqué la différence entre les deux termes. Un contrat peut être rompue. Le contrat contient des clauses qui si elles ne sont pas respectées par l’un ou l’autre des parties vous permet d’y mettre un terme.

 

Les alliances / les engagements n’ont pas vocation à être brisés. Ils sont faits pour durer toute la vie. Faire alliance signifie que vous allez honorer votre engagement quoi qu’il vous en coûtera et que vous ne chercherez pas à vous y soustraire.

Le contrat peut spécifier des compensations financières au cas où une des parties est en tort.

 

Dans le cas des alliances, aucun dédommagement n’est prévu, ni même attendu.

 

Un contrat peut vous faire vous sentir comme une victime. Il se peut qu’il ne prenne pas du tout en compte les intérêts de l’autre partie. En bref, un contrat peut être par nature égoïste même s’il a pour but final d’assurer la protection de ceux qui le signent. Le mariage est à proprement parlé un engagement désintéressé, où on ne cherche pas son propre intérêt, il n’est pas égoïste. (1Corinthiens 13:5)

couple-main-jean-femmesprit

Je dois arrêter de jouer les victimes. Oui, c’est vrai, les actions et les paroles de mon mari m’ont beaucoup blessé, cependant, les voeux que nous avons échangé lors de notre mariage ne renfermaient ni conditions, ni clauses, ni exception. Il en est de même pour les saintes écritures.

 

 

Dieu fait des alliances, pas des contrats.

Dieu fait des alliances, pas des contrats. En voila quelques exemples:

 

J’ai placé mon arc dans la nue, et il servira de signe d’alliance entre moi et la terre (Genèse 9:13 )

Après le souper il prit de même la coupe et la leur donna en disant:

 

«Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang qui est versé pour vous. Luc 22:20

 

Une alliance devant Dieu, c’est ça qui devrait être le critère pour mon mariage, et non un contrat.

 

Une alliance devant Dieu, c’est ça qui devrait être le critère pour mon mariage, et non un contrat.

Rien ne justifie les violences conjugales, ni les infidélités à répétition. Je n’ai jamais subi de violence dans mon mariage, mais là n’est pas la question. Si vous vous trouvez dans un environnement ou vous êtes en danger, mettez vous à l’abri dans un lieu sécurisé et cherchez à ce qu’on vous aide. Juste avant d’avoir commencé la thérapie de couple, je voulais mettre fin à mon mariage, mais maintenant, je vois les choses différemment. Je veux servir Dieu en honorant cette alliance.

 

Soyez bénies!

 

Il y a un grand débat qui oppose les deux points de vu: alliance v/s contrat.

 

Et toi, qu’en penses-tu ?

 

 

Source:

@FemmEsprit le Mag

 

Analyse-Ammafrica world

Le mariage, un lien sacré et pas le contrat qui n'est qu'un accord pour affaires!

La différence entre une alliance divine et un contrat, est que l'une est "sacrée" tandis que l'autre n'est qu'un monde "d'affaires"! Un contrat nécessite des bénéfices financières , tandis que une alliance divine telle que le "mariage" peut nécessiter des bénéfices éternels!

En effet, avec un mariage qui se rompt non dans la volonté de Dieu ni conforme à sa parole (sauf pour cause d'infidélité ou la mort), on peut risquer l'enfer, risque de vivre en pleine "adultère", alors qu'un contrat n'a des conséquences éternelles!

 

A cause de cette différence si grande, le mariage a plus d'importance à y veiller, car notre éternité en dépend, alors que le contrat, peut se rompre à tout moment lorsque les intérêts ne sont plus les mêmes. Et d'ailleurs dans le mariage,nous voyons "l'amour" joué un rôle capital pour une union durable que dans le contrat, le sérieux et la crédibilité joueront plus dans l'accord de deux ou plusieurs personnes!

Car, après tout, un contrat peut être conclu avec 2 ou plusieurs personnes mais le mariage selon la Bible, n'est scellée que par "2 personnes" et les deux deviendront une seule chair! Ce qui est loin d'être le cas pour le contrat.

 

Sur ce, choisissez que votre couple soit basé par une alliance!

 

 

 

 

@Conseillère spirituelle

 

AMMAFRICA WORLD


19/12/2015
0 Poster un commentaire

DIEU FAISEUR DE MARIAGE:TEMOIGNAGE D'UNE UNION DIVINE DE GAEL ET NILSETE

Dieu est un faiseur de mariage:Ce témoignage aidera beaucoup de jeunes couples et ceux qui sont en voie de se marier.

Union Divine : Gaël & Nilsete

Gael&Nilsete-Prayer

FemmEsprit Le Mag, vous propose une nouvelle chronique « Union Divine » qui se proposera d’être la colonne permettant à des couples fiancés ou mariés de témoigner de la place que Dieu a eut dans leur rencontre. Nous croyons que Dieu est un faiseur de mariage. Et nous souhaitons nous réjouir avec tous ceux qui en respectant les principes bibliques ont vu cette bénédiction se manifester dans leur vie. Sans plus tarder, je vous propose de découvrir NILSETE & GAEL !

1- Pouvez vous présenter ?


Lui : Je suis développeur web et écrivain. Je n’ai pas d’activité dans l’église locale pour le moment et je suis responsable du pôle web au sein du mouvement Xtraordinary People.
Elle : Je suis Nilsete, j’ai 29 ans et je travaille au service achat dans une banque, auprès des enfants à l’église et aux cotés de mon mari au sein d’Xtraordinary People en tant que directrice générale.

2- Avant de vous connaître, quelle serait d’après vous ce qui vous a préparé à votre rencontre spirituellement et psychologiquement ?

 

Lui : J’ai fait certaines erreurs dans le passé au cours de relations qui n’ont pas abouti. j’en ai souffert et j’ai donc appris de mes erreurs car elle m’ont permis de découvrir ce qui n’allait pas chez moi, dans mon caractère. Elles m’ont permis de comprendre pourquoi je n’étais pas prêt à être dans une relation durable. J’ai décidé de travailler sur moi-même afin d’être un homme digne de ce nom pour ma future épouse. De plus, je n’ai pas fait du mariage ma priorité mais les affaires de Dieu étaient d’abord ma priorité. En cherchant Dieu en premier, Il me préparait pour sa fille.

 

Elle : Avant de rencontrer Gael, je suis passé par une phase où j’apprenais à me connaitre en tant que femme, je voulais connaitre quel est le rôle et les caractéristiques d’une femme chrétienne. J’ai lu pour cela beaucoup de livres, écouter beaucoup de prédications et fait beaucoup d’études. Dans mon église, j’ai toujours entendu dire que le temps de préparation était important.
Lorsque Gael est arrivé dans ma vie j’étais spirituellement instruite et prête à accueillir notre relation mais il manquait encore des points à traiter dans mon âme, j’avais besoin de partager ma foi en l’amour et de faire confiance ! Le travail spirituel et sa capacité à me rassurer ont contribué à ma paix.

NG

3- Comment avez vous su que vous aviez l’un et l’autre rencontré votre « moitié »

 

Lui : Je l’ai su avec le temps et l’observation. Au fil du temps de notr e amitié, j’ai trouvé en elle la femme qui me correspond. Tout comme Adam a trouvé en Eve la personne qui lui ressemblait, j’ai trouvé en Nilsete la femme qui me correspond, une amie, un soutien, une personne de confiance en qui je peux me confier, une personne avec qui je peux être moi-même, une personne qui m’encourage, qui partage la même vision que moi, une personne que j’admire et que je trouve belle, la personne avec qui je souhaite construire l’avenir.

 

Elle : Plus on apprenait à se connaitre et plus je découvrais en lui des traits de caractère qui me plaisaient et me mettaient en confiance. Ainsi les temps de qualité, les discussions interminables, les balades romantiques et le fait de travailler ensemble avec une même vision m’ont convaincu que j’étais sur la bonne voie. Mais pour tout vous avouer j’ai SU que c’était lui quand j’ai pris la décision de l’aimer jusqu’au bout malgré mes craintes. C’est alors que les jours, mois et années qui ont suivi cette décision ont abouti à nos fiançailles puis notre mariage.

 

4- Dieu a t’il utilisé des signes pour vous montrer que c’était la bonne personne, si oui lesquelles ?

 

Lui : Non, j’ai moi-même fait le choix et je ne doutais pas en mon coeur.

 

Elle : Je ne voyais pas de signes car j’avais mes peurs, mais lorsque j’ai pris la décision de m’engager pleinement dans cette relation l’amour a chassé mes craintes.

Gael&Nilsete-gare_lyon

5- Quel est le top 3 des qualités que vous appréciez l’un chez l’autre ?

 

Lui : La joie, l’amour, la générosité.

 

Elle : J’aime sa paix, sa douceur et sa sagesse.

 

6- Si vous deviez définir l’amour que vous avez l’un pour l’autre quelle serait sa définition ?

 

Lui : A mon sens, je définirais notre amour comme une lumière, comme une flamme qui grandit et prend de plus en plus d’ampleur pour éclairer sa génération et lui montrer le chemin. Bien-sûr, cette flamme a besoin d’être alimenté par chaque conjoint. Notre amour rayonne donc au sein de notre génération pour révéler aux personnes la beauté et l’éclat d’un couple qui marche main dans la main, uni en Christ. Cependant, cet amour se travaille, il se nourrit, ce n’est pas un acquis.

 

Elle : Selon moi c’est un amour rempli de passion, de respect, d’échanges, de travail et surtout un amour qui recherche toujours plus de la présence de Dieu pour que la flamme soit éternelle. Oui c’est possible, nous le croyons !

Gael&Nilsete-Porche

 

 

7- Comment a t’elle ou t’il contribué à te faire grandir spirituellement, à te rapprocher de Dieu ?

 

Lui : Par défaut je suis un amoureux de Dieu. Mon épouse est pour moi un soutien qui m’aide à maintenir cet amour que j’ai pour Dieu. Son amour pour Jésus me conforte et m’émerveille, il m’encourage à aller de l’avant pour construire une relation fondé sur Christ. Lorsque je suis épuisé, elle m’encourage à toujours regarder vers Dieu. Elle est une personne qui marche beaucoup par la foi or moi je marche beaucoup par le raisonnement. Ainsi elle me rappelle toujours qu’en tant que fils de Dieu, nous devons d’abord marcher par la foi.

 

Elle : J’aime quand il prie et j’aime prier à ses côtés. Il m’écoute lui parler de mes révélations, de mes discussions avec mon Papa du Ciel, de ce que Dieu met dans mon coeur. Et il me conseille, me pousse à passer à l’action, cherche avec moi des plans d’actions et m’encourage à aller jusqu’au bout de ce que j’entreprends. Toutes ses délicates attentions me poussent auprès de mon Papa pour le remercier et faire toujours plus.

8. Question pour elle : Comment la vision de ton époux pour son futur à contribué à te faire penser que tu étais celle qui pourrait le faire prendre son essor ?

 

Lorsque j’ai appris à le connaitre plus profondément, j’ai vu en lui une part de la vision que Dieu avait mis dans mon coeur. Je me suis dit cette vision qu’il a, ses projets, ses valeurs, son coeur… c’est ce que j’ai aussi.
J’étais donc la pièce qui lui manquait, et je pouvais le compléter là où ses limites étaient atteintes. Et vice versa !

 

9- Question pour lui : Comment ton épouse dès le moment ou tu l’as su à affiner et contribuer à matérialiser ne serait ce qu’un petit peu la vision que Dieu à mis en toi ?

 

 

Elle l’a fait déjà en devant mon épouse. Le monde dans lequel nous vivons perd de plus en plus certains principes et valeurs bibliques tels que le mariage ou l’amour. En tant que couple en Christ, nous devons être un témoignage de ce que le mariage est une chose très excellente dans la pensée de Dieu et non un cauchemar comme beaucoup le pensent. Beaucoup de personnes ont une vision erronée du couple. Ainsi, en devenant mon épouse et en m’aimant comme elle m’aime, conduite par l’Esprit, elle contribue à ce que nous soyons un témoignage de l’amour d’un couple selon Dieu, un amour rayonnant, un amour fidèle par l’alliance du mariage, un amour constructif et bénéfique. De plus, je désire vraiment que les femmes du monde réalisent la valeur que Dieu a mis dans la femme et ma femme désire la même chose. Ensemble, nous souhaitons révéler la valeur de la femme.

Gael&Nilsete-Main-Dans-Main

 

 

10- Quels conseils donneriez vous à ce qui souhaitent se marier ?

 

Lui : Que le mariage n’est pas une décision à prendre à la légère. C’est une décision pour la vie, sans retour. Je conseille aux personnes qui veulent se marier de prendre le temps d’être enseigné sur le monde du mariage car beaucoup s’y sont cassé la tête par manque de connaissance. Une bonne préparation assure le succès. Je leur conseille de ne pas vouloir le mariage avant tout mais de vouloir Dieu avant tout. C’est Dieu qui leur donnera les capacités, l’amour et la sagesse nécessaires pour réussir leur mariage. Je conseille aux hommes de prendre leur responsabilité, de s’engager sincèrement en sachant que c’est quelque part un sacrifice, mais un noble sacrifice. Il y a tant de conseils à donner sur ce sujet que quelques phrases ne suffiraient pas. C’est pourquoi je conseille également certains de mes articles sur le couple dans lesquels j’expose ce que j’ai appris de mon expérience en cliquant ICI

 

Elle : Le mariage se prépare. Entrer dans le mariage nécessite selon moi des connaissances au sujet des différences entre l’homme et la femme, mais aussi des connaissances sur soi. Vouloir se marier signifie être prêt à donner même lorsqu’on en a pas envie, à aimer même lorsqu’on est fâché ou blessé, à respecter, croire, et s’engager à finir sa vie avec la même et unique personne que l’on aura choisi. D’où l’importance de faire le bon choix et de ne pas prendre cette décision à la légère, à la va-vite ou pour de mauvaises raisons…


Si je peux donner 3 règles d’or à celui/celle qui souhaite se marier :


a- Apprendre à se connaitre
b- S’équiper en s’instruisant sur la signification et le but du mariage
c- Prendre un temps de fréquentation.

Nisete&Gael-wedding

 

 

11- Quels conseils donneriez vous à ceux qui pensent mariage ou se posent encore la question : Est ce lui/elle que Dieu à prévu pour moi ?

 

Lui : Je pense qu’il ne faut pas s’engager si on doute. Le mariage doit être une décision ferme et réfléchi car c’est pour la vie. Tant qu’il y a le doute, il faut attendre et continuer d’observer. Je pense aussi qu’il est important d’avoir une bonne relation avec le Saint Esprit afin de Lui demander de nous éclairer sur notre décision car Lui Il connaît tout. Le Saint Esprit nous donnera la paix par rapport à notre choix de mariage si Il sait que c’est bon pour nous. Il arrive cependant que certains personnes doutent parce que la personne en face ne parvient pas à les rassurer ou à cause de blessures du passé et elles ont peur de souffrir encore. Dans ce cas je cite souvent 1 jean 4:18 : « Quand on aime on n’a pas peur, mais l’amour parfait chasse la peur ». Si tu aimes cette personne et que la personne t’aime aussi, si tu crois qu’elle correspond à ta vision de la vie, ne laisse pas la peur te paralyser ou t’empêcher d’avancer. Se marier ce n’est pas vivre dans un monde utopique où tout est toujours beau. Il y a aussi des moments difficiles et il faudra apprendre à surmonter ces moments ensemble. Si tu doutes, il faut savoir pourquoi tu doutes, qu’est-ce qui te retient, quelles sont les raisons qui t’empêchent de choisir. Le fait de savoir pourquoi tu doutes te permettrait sûrement d’y voir plus clair. Par exemple si tu doutes parce que le garçon n’est pas assez mature selon toi, tu devrais peut-être prendre un peu de temps encore. Ou si tu doutes parce que ton ex t’a lâché sans prévenir et donc tu as peur que cela se reproduise, ce n’est pas une bonne raison de douter…

 

Elle : Dans mon cas je dirais que pour savoir si c’était le bon, j’ai pris le temps de le connaître, de parler au Saint Esprit de ce que je vivais et de parler avec de bonnes personnes qui m’ont entouré pour ne pas que je fasse trop d’erreurs…


Je pense que le temps de fréquentation est très important, c’est dans ce temps que l’on apprend à approfondir la vision du couple et à s’aiguiser face au caractère de l’autre. Ce temps révèle les failles à savoir si on est prêt à supporter certains traits que l’on a aperçu, c’est le moment de se réajuster et de travailler sur soi. Dans la fréquentation être en groupe et découvrir l’univers (famille, amis) de l’autre est aussi un point important pour le couple car son entourage sera notre entourage donc autant apprendre à les connaître dès ce moment.
Les amis et famille nous connaissent aussi et peuvent nous alerter sur certains points que l’on aurait pas vu dans notre idylle…


Une fois que cette étape d’amitié est validé. On a un poids en plus qui pèse dans la balance du mariage.
Donc avant de s’engager prendre son temps car c’est pour la vie. Mon mari aime à dire « Quand on va trop vite on fait des erreurs et un bon nombre de conseillers donne la victoire. »
Laisse ton cœur te guider, pas ton âme, ni tes émotions et… n’aie pas peur, lance toi !

 

 

FemmEsprit Le Mag vous remercie pour ce candide interview !

Nous prions que Dieu vous bénisse au delà de vos espérances, de vos rêves les plus fous. Soyez bénis Gael & Nilsete

@FemmEsprit le Mag

AMMAFRICA WORLD


05/12/2015
0 Poster un commentaire

MARIAGE OU DIVORCE:DES SIGNES AVANT COUREURS POUR UNE SEPARATION OU DIVORCE

DIVORCE OU SEPARATION:DES SIGNES QUI NE TROMPENT JAMAIS...

conflit-couples.jpg

Examinez par moment si vous ne traversez pas ce moment dans votre couple! Beaucoup de femmes en pleurent, et en souffrent, et des hommes, découragés, ne se sentent plus motivés à aimer une femme avec un esprit de sacrifice! Notre souci, c'est de ne pas accepter votre divorce ou séparation, mais si il y a lieu, c'est surtout de vous conseiller à être prudent et vous épargner du pire!

 

Voilà pourquoi il est important de prendre tout son temps avant de se choisir un partenaire qui vous sera compatible!

En attendant, voici encore pour vous un autre enseignement qui vous aide à découvrir des signes qui ne trompent pas lorsque votre conjoint veut se débarrasser de vous!

 

Bonne lecture à tous et que Dieu vous éclaire davantage!

 

@Ammafrica

EN AMOUR, VOICI LES SIGNES QUI MONTRENT QUE VOTRE HOMME EST MALHEUREUX

romantic-love-couples-images-8.jpg

Très souvent les couples vont atteindre le point de non-retour, sans vraiment s’en rendre compte, faute tout simplement d’un peu d’attention et de véritable engagement pour leur relation. Si pour la plupart de cas, les conjoints sont habitués à tirer, chacun, le drap de son côté ; bien souvent, ce sont les hommes qui sont accusés d’infidélité parce que, d’après les femmes, ils sont les premiers qui se précipitent à aller voir ailleurs. Dans ce genre de situation, les gens ont tendance à traiter les conséquences plutôt que de s’attaquer et s’intéresser aux causes réelles. Mais avant d’en arriver aux extrêmes, il y a des signes qui peuvent déjà vous alerter sur l’existence d’un problème qui ronge le morale de votre mec, et qui pourrait le rendre accessible à une autre. Le plus important à savoir, c’est que les hommes vont, au bout d’un moment, garder silence sur des faits qui les mettent hors d’eux.

 

Voici les signaux à surveiller absolument si vous tenez encore à lui:

 

LE SILENCE

 

C’est le premier signal qui doit attirer votre attention. Ce signe a la particularité d’être facile à déceler. Un homme silencieux face à des choses qui le font habituellement réagir, recèle en lui des frustrations…

Il doit continuer à se battre pour votre histoire!

 

 

L’INDIFFERENCE

 

 

Voici un autre signe qui doit très franchement éveiller vos soupçons. Si votre mec ne se sent plus concerné par vous ou par ce que vous faites, alors vous devez chercher à savoir. Normalement, vous devriez continuer à être au centre de ses pensées!

 

LES ABSENCES

À partir d’ici vous devez vous inquiéter sérieusement. Ça veut dire qu’il n’accorde plus la même valeur à votre personne, à votre relation ou aux moments que vous passez ensemble. Les plus inquiétants sont les absences dont il ne donne pas les raisons ou pour lesquelles il vous donne des réponses comme: “je suis allé prendre de l’air!”. Souvent cette attitude traduit chez l’homme le sentiment d’être inutile.

LE TELEPHONE

Si, de plus en plus, il laisse son téléphone sonner quand vous l’appelez, et qu’il ne vous rappelle plus; vous devez immédiatement vous mettre à reconquérir votre mec. Un homme qui ignore les appels de sa conjointe ne lui accorde presque plus de considération.

 

LES OUBLIS

 

Si tout d’un coup votre homme ne se souvient plus d’un certain nombre de choses sur vous, ne pensez pas qu’il est devenu amnésique… Il ne tient presque plus à vous. Vous devez redorer votre image chez lui!

SON ALLIANCE

 

Le fait d’ôter son alliance traduit deux situations: soit il ne croit plus en votre histoire, soit il voit ailleurs ou s’apprête à le faire.

IL VOUS BAISE

 

En lieu et place de vous faire l’amour, il va passer son temps à évacuer son stress ou sa colère en vous baisant de temps en temps. Ceci s’observe souvent chez bon nombre d’hommes, seulement quelques temps avant qu’ils quittent une femme ou ne se mettent à voir ailleurs. Tromper sa compagne, pour la première fois, est toujours source de stress pour les hommes. Avant de passer à l’acte, ceux-ci vont parfois longtemps ruminer cette idée…

 

J’imagine que vous savez faire la différence entre ‘’se faire baiser’’ et faire l’amour !

IL A LE REGARD VIDE

 

Même quand vous lui parlez, il semble être ailleurs ou préoccupé par autre chose. Très souvent, il ne supportera plus que vous vous regardiez dans les yeux; mais vous observera à votre insu.

Il cherche chez vous les raisons de rester ou de partir. Si vous tenez encore à lui, priez et surtout faites de votre mieux pour qu’il reste!

IL NE S’EXCUSE PLUS

 

Même après vous avoir vexé, énervé ou planté, il n’affiche plus le moindre regret et n’excuse pas ! Alors là, commencez déjà à envisager sérieusement la fin de votre histoire.

Il a trouvé celle qui va vous remplacer !

 

IL NE VOUS EMBRASSE PLUS

 

Ça peut prendre du temps avant d’arriver; mais si ça arrive, investissez-vous à fond.

 

IL NE VOUS TOUCHE PLUS

 

Ça doit vous faire réfléchir !

IL COUCHE AVEC UNE AUTRE

 

Alors vous n’avez pas fait attention aux signes !!!

 

Article tiré du site @Voilalove.net

 

*********************************

 

Conseil d'Ammafrica world: Equipe des conseillers spirituels

11911687_1034331203257408_1532893537_n.jpg

 

Notre souci pour vous est surtout de ne pas prendre le chemin du divorce, parce qu'on se croirait tomber sur une mauvaise personne., qu'on voudrait donc rompre définitivement ce lien amoureux qui vous a lié jusqu'à maintenant. Le problème avec ses signes "avant-coureurs" vous servent d'alarme, d'avertissement afin de remédier autrement et décider peut-être d'engager un dialogue franc entre vous avant qu'il ne vous soit trop tard!

 

PRIERE:

 

Père Saint, je te remet sous le contrôle de ton Esprit Saint, tout couple lisant cet article, se laissant avertir, que ton miracle se manifeste dans leur vie de couple. Restaure-le et réanime le feu de l'amour au nom de notre précieux sauveur et Seigneur Jésus Christ de Nazareth!!!

 

 

Réseau des conseillers spirituels

(Conspi)

 

 

 

 

AMMAFRICA WORLD


27/11/2015
0 Poster un commentaire

MARIAGE:COMMENT ENTRETENIR L'AMOUR DANS LE COUPLE

Les Problématiques autour de la vie du couple

Beaucoup de divorces en ce moment sont souvent causés à cause de certains manques de notion sur le mariage! Il y en a ceux qui se marient par envie, d'autres par devoir familial sans avoir aucune conviction personnelle surtout du choix de partenaire (comme souvent en Afrique), d'autres aussi par motif d'intérêts, si l'un des partenaires est friqué mais rarement par le véritable amour!

 

Notre équipe des conseillers spirituels a bien voulu sélectionné une série d'enseignements pour aider beaucoup parmi vous traversant peut-être une période des conflits! Désirant ardemment vous aider et vous assister dans les différents problèmes que la plus part de couples traverse souvent, voici pour vous un enseignement qui pourra, en ce qui nous concerne, vraiment vous en être utile!

 

 

@Ammafrica

comment entretenir l'amour dans le couple ?

African-American-Couple-Fighting.jpg

la vie de couple est un jardin, entretenir son couple c'est comme un entretenir un jardin ! avant de donner une femme à un homme, tu lui a donné d'abord un jardin à cultiver ! Ceci est une allégorie !

 

Une femme est un jardin . elle ne te donne que ce que tu sème en elle . Voilà pourquoi la bible dit que l'homme est le chef de la femme , c'à dire le premier responsable de qui dépend la vie du couple et de la famille ! Vivre heureux dans le couple c'est pas seulement question d'amour mais de savoir vivre et de la volonté !

 

Il y a des gens qui s'aiment mais qui ne savent pas exprimer leur amour correctement et qui font plus de mal que du bien . Aimer c'est vouloir aimer ! L'amour ne doit pas resté que sentimental . Les sentiments sont parfois instables et capricieux ! Aimer c'est aussi question de volonté !

vivre heureux dans le couple , c'est savoir entretenir les sentiments car ils sont très précieux ! on démarre un couple avec un capital d'amour ! Mais ce capital peut croître ou décroître selon l'entretien de la vie amoureuse .

Observez bien les amoureux durant le fiancaille, ils se font des bisous à tout moment..Cinq ans après, il y a plus les mêmes câlins et attention. Pourquoi ? Parce que l'amour a été détruit par des paroles et des actes néfastes. Nous allons voir certaines petites règles attitudes qui peuvent entretenir ou détruire à petit feu la vie sentimentale du couple .

 

 

1) Le manque de respect :

 

Le respect est le minimum dans un couple ! Il y a des hommes comme des femmes qui se permettent de dire n'importe quoi à leur conjoint ! le manque de respect va de paire avec le manque d'estime ! Les insultes tuent à petit feu l'amour que l'autre a pour vous ! Vous ne pouvez pas insulter une femme de mouche et après le soir vouloir faire l'amour avec !! Quand vous méprisez votre femme physiquement, cela l'amène à ne plus s'aime elle-même . La bible dit " aime ton prochain comme toi-même" ! Si tu t'aime pas toi même , comment pourra tu aimer l'autre ? Il faut bannir les grossièreté et insulte dans votre language familiale .

 

2) Savoir exprimer vos sentiments:

Photo de Le mariage.

Certains hommes disent :" je n'ai pas besoin de dire à ma femme combien je l'aime, elle le sait déjà" 
Pourtant Dieu nous a donné les oreilles pour entendre des belles paroles aussi ! Parfois votre femme peut passer un moment de doute ou d'insécurité et elle a besoin d'être réconfortée ! Vous pouvez manquer d'argent pour acheter des roses mais vous ne manquerez jamais de bouche pour dire des belles paroles à votre femme et cela ne vous coûtera rien du tout ! Il y a des hommes qui sont timides pour dire de bonnes choses ! Mais pour insulter ou crier sur les enfants et leur épouse , ils sont jamais timide !! cette genre d'attitude tue l'amour à petit feu !

 

3) la volonté de faire plaisir :

 

Parfois on fais pas plaisir parce qu'on n'y a pensé ! Vous devez étant que épouse et époux avoir comme défis de faire plaisir à votre partenaire ! Cela doit être un objectif conscient de tous les jours . Lorsque un homme ou une femme a pour objectif de faire plaisir à son partenaire , il va user de l'imagination pour y arriver . Et cela rend la vie de couple délicieux et pimentée ! Chaque jour posez vous la question: " que puisse je faire pour rendre mon mari ou mon époux heureux aujourd'hui ? " Croyez moi, ce genre d'attitude augmenter la joie et l'amour dans le couple!

 

4) savoir pardonner :

 

 

le manque le pardon tue l'amour dans le couple . Il vous empêche d'exprimer des sentiments tendres envers votre conjoint ! Par contre il vous encourage à exprimer l'antipathie ou le rancoeur . C'est pourquoi je dirai que celui qui ne sais pas pardonner n'est pas prêt pour vivre une vie de couple heureux ! C'est impossible que deux personnes puissent vivre ensemble sans problème et ce qui nous aide à triompher des conflits et blessures conjugales, c'est le pardon ! le manque de pardon peut rendre une femme frigide !

 

 

 

 

@Tvchrist.ning

 

AMMAFRICA WORLD

 

 


26/11/2015
1 Poster un commentaire

MARIAGE:UN CHOIX POUR UNE PROSTITUEE MALGRE LA DECISION DE SA FAMILLE, SIGNE D'AMOUR?

Une histoire d'amour passionnante et hors du commun:L'amour existe encore malgré tout!

Christ a dit dans sa parole:Maris, aimez vos femmes comme Christ a aimé l'Eglise! Si l'on imagine cet amour du Christ face à son Eglise, franchement, si elle était propre, pourquoi la laver par l'eau de la parole?. Je conclus de dire:Tous les hommes qui rejettent leurs femmes sous prétexte qu'elles avaient une mauvaise vie dans le passé, ce qu'ils n'ont jamais aimé ces femmes là!

 

Lisez la belle histoire d'amour qui ne peut vous laisser indifférent!

"L'amour est fort que la mort. Et quand un homme offrirait tous les biens de sa maison contre l'Amour, il ne s'attirerait que mépris!

 

Aimez, faites votre choix et que personne ne vous dicte!

 

Bonne lecture à tous!

 

CETTE HISTOIRE D'AMOUR EST TROP TOUCHANTE...

Photo de Patrick Pavel.

Voici l'extraordinaire histoire de mon ami Akim. Akim s’était finalement trouvé une copine. Cela faisait bien longtemps que ses parents désespéraient de le voir marié, avec un foyer et des enfants. Akim, à 38 ans avait toujours eu une relation compliqué avec les filles et sa timidité n’arrangeait rien. Il espérait pouvoir trouver la perle rare à présenter à ses parents ; et ce mercredi lors d’une fête, il fit la connaissance de Fatima 32 ans. Ce fut le coup de foudre et le soir même, ils couchent ensemble, et ne se quittèrent plus.

C’était l’amour fou. Leur complicité était évidente et en une semaine, des projets de vie commune naissaient déjà. Akim fit la promotion de cette fille auprès de sa famille et ses parents étaient enfin rassurés de pouvoir avoir bientôt un petit fils ou une petite fille de plus dans la famille.

 

Mais avant tout ca, il fallait doter et marier Fatima. C’est ainsi que six mois après leur rencontre, les deux jeunes tourtereaux s’apprêtèrent à convoler. « Qui est cette fille qui veut épouser notre frère ? » se demandèrent les frères et sœurs d’Akim. Ils se mirent en quête de renseignements sur la future épouse de leur frère Akim. A deux jours de la grande réunion dont l’ordre du jour était connu de tous et qui devrait rassembler toute la famille, les frères et sœurs d’Akim découvrent que Fatima, la future épouse de leur frère était une fille de joie, une prostituée ! Une djandjou ! Une Djantra toutou ! Une Atchèo ! Une agalètô ! Une sakambo ! une achao! une washa! une maboya, une wolowoss, une waka, Une pute ! Et j’en passe...

 

Les frères et sœurs mirent les parents au courant de la sulfureuse et déshonorante réputation de Fatima et très rapidement toute la grande famille su ce qu’était la future épouse. Tout le monde était au courant sauf le principal intéressé : Akim ! Personne n’osait lui dire se qui se disait au sujet de sa belle promise. Les parents n’osaient pas en parler de peur de briser le tout nouveau bonheur de leur fils.

 

Tous les autres évitaient d’être la source ou celui par qui le scandale devrait arriver. Est-ce le manque de courage, ou l’hypocrisie caractérisant la plus part des humains ? Je ne le sais pas ! Je ne sais pas non plus comment des parents peuvent ne pas tenir un langage de vérité face à leur propre enfant qui s’engage dans une relation qui a priori est parti pour durer ? Une chose est certaine, personne n’avait osé affronter Akim jusqu’au fameux jour de la grande réunion où l’organisation des festivités du mariage devraient être débattu.

 

Ce mercredi était une belle journée ensoleillée. Il était 17h et chez les parents d’Akim, c’était la grande effervescence. Tout le monde était là. C’était les retrouvailles pour ceux qui ne s’étaient vus depuis longtemps. On se saluait chaleureusement. Des éclats de rire par ci des tapes amicales par là. La réunion allait commencer, mais il manquait le grand oncle d’Akim qui devrait diriger les travaux de l’assemblé. Il vint finalement avec une demi-heure de retard.

 

Quand il prit la parole, il rappela les valeurs de la famille et souhaita longue vie au couple. Deux autre oncles parlèrent et insistèrent sur les responsabilités des futures époux. Vint alors le tour du père du futur marié, le père d’Akim. « Mon fils, cela faisait bien longtemps que nous attendions tous ce moment, mais avant toute chose, j’aimerais que tu sois conscient du chemin que tu veux emprunter.

Je n’ai pas eu le courage de te dire certaine choses, mais nous sommes pratiquement à la porte du non-retour et je dois de te dire ce que tout le monde sait mais que personne dont moi n’ose te dire. » A ces mots les visages se détendirent, comme soulagés que le secret sorte enfin.

Il y eut quelques murmures d’approbation et le père reprit son discours. « Tes frères et sœurs t’aiment beaucoup et c’est cet amour qui les a poussé à chercher à savoir qui était cette fille ? Et bien évidemment, on a découvert qu’elle était de moralité douteuse, qu’elle se prostituait, qu’elle pourrait te déshonorer et détruire ta vie.

 

Je suis désolé de n’avoir pas eu plus tôt ce courage pour te le dire » La mère d’Akim hocha la tête en signe d’approbation du message de son mari. Tout le monde attendait la réaction d’Akim qui depuis le début du discours de son père avait la tête baissée. Il ose enfin la relever. C’était le silence total.

 

Tous les regards étaient braqués sur lui. Il prit parole : « Je vous remercie tous pour votre présence. Je remercie tous ceux qui m’ont déjà souhaiter un heureux ménage et à toi, grand oncle venu de très loin pour la circonstance. Je remercie aussi mes frères et sœurs qui, grâce à leur soit disant amour ont su quel genre de fille était ma future épouse. »

 

Il s’interrompit un instant et, regardant ses frères et sœurs droit dans les yeux, il balance : «Que les choses soient claires une fois pour toutes : Cette fille, je l’aime et je vais l’épouser contre vents et marrées »

Ses parents et ses frères ouvrirent de grands yeux. Ils en croyaient pas leurs oreilles. Akim continue sur la même lancée : « Mes frères et sœurs dont j’ignorais les dons de détectives ont tout juste oublié que j’aime ce genre de femme !!! Ils ont oublié que je dépense beaucoup pour être avec des prostituées et que pour une fois que je vais en avoir une gratuitement et à plein temps, où est le problème ? Ou alors ils veulent jouer les vertueux. Puisse que vous voulez que le linge sale se lave en famille, finissons-en ! »

puis pointant son index sur sa sœur, il dit : « Toi, Myriam, je fais partie de la délégation qui est partie supplier ton mari afin qu’il te reprenne sous son toit après qu’il t’ai surprise dans le lit d’un autre homme dans un hôtel.

Et c’est toi qui traite ma fiancée de pute ? »

Myriam, la sœur cadette d’Akim se leva et quitta la salle.

 

Akim continue sa plaidoirie : « Toi Aziz, tu as 3 femmes sous prétexte que c’est la religion qui l’autorise. Est-ce que c’est cette même religion qui te permet de courir derrière des petites filles au point de délaisser tes épouses qui ont fini par avoir des amants parmi lesquels tes propres amis ? » Aziz, le frère ainé d’Akim se leva et quitta la salle.

 

Akim continue sa plaidoirie : « Maman, tu es un modèle de femme que je respecte beaucoup. Pas seulement parce que tu m’as donné la vie, mais parce que tu as toujours été là comme mère nourrissante, assistante et surtout protectrice ! Mais je ne crois pas que mes oncles aient jamais enquêté sur toi pour savoir quel genre de femme tu étais avant que mon père ne t’épouse. Et pourtant tu n’étais pas si vertueuse, maman avant mon père. Je ne me permettrai pas de rappeler ton passé que toi-même tu nous as raconté. Mais ne crois-tu pas que Fatima ma future épouse, aussi volage soit-elle , qu’elle puisse changer comme toi maman ? Ou alors crois-tu qu’une femme puisse se prostituer par plaisir? » La maman se leva et sortit aussi de la salle.

 

Akim voulu continuer à plaider en apostrophant son père, mais le grand oncle l’interrompit : « Ecoute fiston, A cette allure tu risques de vider la salle. Je crois que tout le monde ici pense désormais que c’est toi qui a raison ! Je ne repart plus, je reste jusqu’à la cérémonie de ton mariage. Tu es un grand garçon et je respecte ton choix et j’invite tous ceux qui sont ici présent à faire pareil » La cérémonie eut lieu et le couple s’installa dans une grande maison où Deux ans plus tard Mme Akim donna naissance à de magnifiques triplés, suivis de la petite Yemi qui boucla la boucle quelques années après.

 

 

Sans cette audace face à la famille Mr Akim serait peut-être encore célibataire sans enfant ! Ou alors il aurait épousé une fille de bonne famille qui serait peut-être devenue la pute tant redoutée. Ne jugez point !!! Laissez ce rôle à Dieu ! La vie réserve bien des surprises ! Oubliez le passé ! Vivez le présent ! Mettez votre espoir dans l’avenir !

 

A un certain âge on ne doit plus se laisser dicter sa conduite ! Affranchissez-vous de la famille.

 

 

Faites des choix et assumez les ! La prostituée d’hier peut être l’épouse et la mère exemplaire de demain ! L’assassin d’hier peut être pasteur demain avec une grande foi ! Ayez des convictions et défendez-les !

 

Aimez, Commentez et partagez-la sur votre mur et envoyez-la à vos amis/es !

 

 

Stemarx Prodart

 

AMMAFRICA WORLD


31/10/2015
0 Poster un commentaire

Emission 2 valent mieux qu'1 ce Lundi 05.10.15:La Communication dans le Couple avec Pasteur David Mapamboli

"La Communication dans le Couple"

De retour sur notre plateau, le pasteur David Mapamboli ce lundi 5 Octobre à 21h00 (heure de Paris) avec un thème qui tombe à pic!

11837111_1038939919463203_1367657615_o.jpg

 

 Surnommé le pasteur "réparateur des brèches" dans le couple "chrétien" pour ses enseignements qui éclairent et surtout réparent les brèches dans des nombreux couples, il  sera encore en direct avec nous ce Lundi soir pour défendre une thématique importante devenant même par son ignorance, la source de nombreux cas d'incompréhensions dans le couple aboutissant malheureusement au divorce! Vous pouvez encore sauver votre couple...

 

Sur ce, nous vous invitons chers parents, chers couples chrétiens à être au rendez vous du donner et du recevoir afin d'en être édifié et sauver votre couple pendant qu'il est encore temps!

 

 

Vidéo Enseignement sur "comment gérer les conflits dans le couple" avec Pasteur David Mapamboli:


 

 

 

Service Média

 

AMMAFRICA WORLD

 


04/10/2015
0 Poster un commentaire

USA FACE A L'EGLISE:Une Résistance pacifique risque d'être engagée par les chrétiens contre la loi pour le mariage pour tous!

"QUAND LES LOIS DE CE BAS-MONDE DEFIENT LA LOI SUPERIEURE,IL Y A POSSIBILITE DE S'ENGAGER DANS UNE RESISTANCE PACIFIQUE"

Une lutte noble digne des saints de la fin du temps de la dispensation de l'Eglise!

Tant que l'Eglise est encore sur terre, elle a encore le pouvoir d'opérer efficacement pour changer les donnes... Lisez attentivement cet article, chers chrétiens,  vous découvrirez que même l'Eglise a aussi des opinions faisant bien entendu partie aussi du "peuple" bien qu'ayant donné leurs vies à Jésus Christ!

Etats-Unis : les pasteurs prêts à enfreindre la loi pour protéger le mariage biblique

mariage-bible

A seulement quelques jours de la décision de la Cour Suprême qui fera jurisprudence, les pasteurs qui s’opposent à la décision qui légalisera le mariage de personnes de même sexe dans les 50 états donnent un avertissement à la Haute Cour – promettant une campagne de résistance passive si cela arrivait.

Mercredi 42 000 personnes avaient signé « La promesse solidaire pour défendre le mariage« , une proclamation de défense du mariage traditionnel, reporta le Christian Post.

« Nous nous tenons ensemble pour la défense du mariage et de la famille et de la société fondée sur eux, » peut-on lire sur la promesse. « Alors que nous venons de plusieurs communautés et que nous avons des vues différentes sur certains aspects de la foi, nous sommes unis dans notre affirmation du mariage. »

Se basant sur une morale chrétienne, la promesse affirme que Dieu a désigné le mariage et la famille, et que cette institution doit concerner seulement un homme et une femme.

Le document affirme aussi que les valeurs traditionnelles du mariage sont quelque chose qui précèdent le gouvernement civil.

« La famille est le noyau vital de notre société, c’est le premier gouvernement, et la première institution médiatrice responsable de l’ordre de notre société, » continue le texte. « Le futur d’une société libre et saine passe à travers le mariage et la famille. »

Les pasteurs, les leaders spirituels, les politiciens et les membres de la communauté qui ont signé le document de la promesse de défendre le mariage traditionnel, qui est basé sur « la loi naturelle« , implore le gouvernement de faire la même chose.

« Aucune institution civile, y compris la Cour Suprême des Etats-Unis ou n’importe quelle cour, n’a l’autorité de redéfinir le mariage, » peut-on lire sur la promesse, qui continue d’exprimer sa peur pour la liberté de religion si une législation nationale se faisait.

Le document indique aussi que ceux qui le signent ne « vont pas respecter une loi injuste qui est en conflit direct avec une loi supérieure« .

« Une décision qui a pour but de redéfinir le mariage défie la constitution et est contraire à l’ordre naturel des choses. Nous promettons en tant que gens de foi d’obéir à notre Créateur quand l’état est en conflit direct avec une loi supérieure. Nous avertissons respectueusement la Cour Suprême de ne pas dépasser les limites. »

L’idée de « La promesse solidaire pour défendre le mariage » est venue après que Scarborough’s Vision America – un groupe qui encourage les pasteurs à tenir des valeurs Judéo-Chrétiennes – organisa une conférence au début de l’année avec les différents leaders spirituels afin de discuter la décision de la Cour Suprême.

 

Source

© INFO Evangélique

 

L'Eglise n'a pas dit son dernier, car elle est aussi une opinion tant qu'elle se trouve sur terre:La famille doit être protégée face à sa destruction à petit pas!

11999019_10154270182419057_8879915364957737046_n.jpg

C'est donc aux Etats-Unis que la guerre "sainte" commence contre les "institutions étatiques" qui sont en conflits avec la loi Supérieure! Aucune loi de ce bas monde ne peut se permettre de fléchir la "loi supérieure" du Créateur surtout pour celle qui concerne la famille, SOCLE DE LA SOCIETE HUMAINE! 

Va-t-on donc dire que l'Eglise de la France a-t-elle échouée? ce qui est donc certain, l'Eglise des USA vous montre donc la voie et cette démarche est certainement écrite au CIEL! Il leur sera dit certainement:

 

"Voici ce que dit le fils de Dieu, celui qui a les yeux comme une flamme de feu, et dont les pieds sont semblables à de l'airain ardent:Je connais tes Oeuvres, ton amour, ta foi, et tes dernières Oeuvres plus nombreuses que les premières. Mais ce que j'ai contre toi, ce que tu laisses la femme "Jésabel" qui se dit prophétesse,enseigner et séduire "mes serviteurs", pour qu'ils se livrent à la débauche et qu'ils mangent des viandes sacrifiées aux idoles. Je lui ai donné du temps afin qu'elle se repente, et elle ne veut pas se repentir de sa débauche.....

A vous tous, à tous les autres de Thyatire (USA), et qui n'ont pas connu les profondeurs de Satan, comme ils les appellent, je vous dis:Je ne mets pas sur vous d'autre fardeau; seulement ce que vous avez, retenez-le jusqu'à ce que je vienne. A celui qui vaincra, et qui gardera jusqu'à la fin mes oeuvres, je donnerai autorité sur les nations. il paitra avec une verge de fer, comme on brise les vases d'argile, ainsi que moi-même j'en ai reçu le pouvoir de mon Père. Et je lui donnerai l'étoile du matin. Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Eglises. (Apocalypse 2:18-29).

 

Bonne Chance l'Eglise des USA!

 

@ammafrica

AMMAFRICA WORLD


15/09/2015
0 Poster un commentaire

(VIDEO)ENSEIGNEMENT:Comment gérer les Conflits dans le Couple avec pasteur David Mapamboli

L'émission :"2 Valent mieux qu'1" avec Pasteur David Mapamboli

Dans

"Comment gérer les conflits dans un couple"

12020160_10207491483024057_45743424_o-3.jpg

Beaucoup de couples traversent des temps de crise sur lesquels ils risquent de divorcer!

 

Des "remariages" avec des familles "recomposées" où l'un apporte les enfants nés des relations précédentes, les autres ne sachant plus comment s'en sortir avec les enfants.
Des belles-familles qui deviennent source des certains conflits, la femme et le mari ne savent plus comment résoudre leurs différents conflits...
Venez dans la radio du donner et du recevoir pour bénéficier la grâce que Dieu a déposé sur son serviteur, le pasteur David Mapamboli tous les deux lundis par mois (le thème vous sera communiqué ultérieurement) à partir de 21h00.


Votre couple va peut-être retrouver le feu du premier amour durant son passage 2 fois le Mois sur notre espace radioTv Ammafrica world.


Souvenez vous, la famille était dans le plan de Dieu depuis l'appel d'Abraham jusqu'à nos jours, car est-il écrit:


"En toi, toutes les familles de la terre seront bénies"!

Connectez vous ce lundi pour recevoir instruction! Et votre couple sera sauvé!

 

Suivez Pasteur David MAPAMBOLI tous les 2 Lundis du Mois sur votre chaine radio du donner et du recevoir:

www.ammafricaworld.net

Pasteur David MAPAMBOLI est joignable sur Facebook..

 

Vidéo archive:Comment gérer les conflits dans le couple:

 


 

 

La Redaction

AMMAFRICA WORLD


15/09/2015
0 Poster un commentaire

VIE DU COUPLE:Confession d'une femme adultère qui cherche à s'en sortir, vos conseils sont les bienvenus!

La Confession de Laura 27 ans, raconte sa culpabilité

Vous pouvez lui venir en aide par vos conseils divers...

canstockphoto6233149_comp.jpgcanstockphoto25845166_comp.jpg

Bonsoir, je m'appelle Laura j'ai 27 ans je suis en couple avec Grégoire qui a le même âge que moi nous sommes mariés depuis 3 ans et nous avons un petit Louis qui a 14 mois.

 

Depuis sa naissance nous pouvons compter nos rapports sexuelle sur les doigts d'une main. Je n'ai plus d'envie sexuelle. Je me demande si cela ne serait pas dû à mon aventure extra conjugal d'une fois, peut être des remords ou c'est autre chose ? Ce qu'il faut savoir sur mon aventure extra conjugal, elle a lieu pendant ma grossesse j'étais à 5 mois de grossesse j'avais une libido en feux. Mon mari assumait, et comblait à tout mes désirs. Mais malgré cela, pendant cette période je fis la connaissance d'un autre homme appelé Thomas. Il avait 33 ans en plein divorce. Cet homme avait le physique qui se rapprochait le plus à mon homme idéal. Car mon mari n'avait pas ce physique mais d'autres charme qui m'ont fait tombée amoureuse de lui.

 

Thomas était un collègue de travail enfin juste un intérimaire qui venait remplacer un collègue absent pendant 3 mois. On appris à ce connaître et je découvris un homme qui ressemblait à ce que j'attendais d'un homme, certes mon homme me comble mais voilà cet homme en instance de divorce avec 2 enfants, construisait seul sa maison pour pouvoir accueillir ses enfants quand ils en avaient la garde. Certaines de mes amies me disait de faire attention avec cet homme charmeur. Même dans les couloirs du boulot courrait une rumeur comme quoi on entretenait une relation extra conjugal. Mais pour moi il n'avait rien d'autre qu'une relation amicale et professionnels même si je l'appréciai bien. Il était hors de question de tromper mon mari, on attendait un bébé et on faisait construire une maison. Mais arrivé à 5 mois de grossesse ma libido était débordante, m'ont satisfaisait mes envies mais malgré cela j'ai craqué c'était plus fort que moi. Je ne sais pas si c'était les hormones mais je ne pouvais plus contrôler mon corps comme si j'étais possédée en étant très excité.

 

Mon collègue Thomas tenait à montrer sa maison car j'étais fasciner de le voir rénover sa maison en plein divorce. Pour lui c'était un échappatoire. Mon mari y était aussi invité mais il ne pu m'accompagner et avec un emploi du temps chargé, je décida d'y aller seule. Au début cela me faisait bizarre presque gênée de me retrouver seule chez lui, je repensais aux folles rumeurs qui circulait sur nous au bureau. Mais bon en discutant ce fut vite oublié. Il me fit visiter donc les chambres de ses enfants et un énorme grenier où ils pouvaient faire encore au moins 2 chambres. A ce moment là je ne comprenai pas ce qui ce passa en moi, je me projetai dans la maison avec lui alors que je n'arrivais pas à me projeter dans la maison que je faisais construire avec mon mari. Et là c'était bizarre, j'avais une forte excitation comme cela m'arrivait depuis le début du 5 ème mois. Arrivé à sa chambre Thomas voyait mon mal être me demanda si j'allais bien. Je lui repondi que non et il m'a donc invité à m'assoir sur son lit avant d'aller chercher un verre d'eau. Quand il est revenu avec un verre d'eau. Je ne savais plus quoi faire, je perdais totalement le contrôle. Même de mes mots, en lui disant qu'il était un papa formidable et que son ex femme ne c'est pas rendu compte de la bêtise qu'elle faisait en le quittant. Il était étonné, il s'assoit à côté moi en me regardant sans un mot. Il se passait quelques chose, en moi j'avais envie de sauter sur lui mais j'avais encore un peu de force pour résister mais nos bouches se rapprochèrent et je n'arrivais plus à lutter. On s'embrassa puis on fit l'amour. J'ai honte à le dire, j'y ai pris beaucoup de plaisir car c'était différent de mon mari . Car c'était le seul homme avec qui j'avais fait l'amour.

 

Mais avec Thomas je ne sais pas comment décrire mais c'était plus bestiale, enfin il m'a prise mais en restant sensuelle. Après cet acte, les remords sont arrivés presque aussitôt, alors je lui ai dit que c'était un accident que j'avais pris beaucoup de plaisir mais que j'aimais mon mari,que j'allais avoir un bébé et une nouvelle maison il était donc impossible qu'il y ait une suite à cette aventure extra conjugal. Il dit qu'il comprenai ma position il s'excusait même en me disant qu'il m'aimait et que si ça se passait mal pour moi il était là. Après cet événement j'étais très mal, je voulais tout dire à mon mari mais m'a meilleur amie me le deconseilla en disant avec l'arrivée du bébé et de la maison j'allais tout oublier.

 

Je ne revis plus Thomas car je suis parti en congé de maternité et lui termina son contrat parti de l'entreprise. Mais voilà depuis la naissance de mon fils, donc 14 mois on a dû faire 7 ou 8 fois peut être plus mais très peu mon homme me pose beaucoup de questions. En me demandant si j'avais quelqu'un d'autre je lui répond que lui ou un autre ce serait pareil. Il faut dire aussi que depuis la naissance de nôtre fils les seuls fois qu'on a fait l'amour j'ai eu très peu de plaisir. La seule chose que je rêve c'est qu'il me fasse l'amour bestiale moins sensuelle moins douce que comme il le fait. Je lui ai dit mais il me dit qu'il ne sait pas le faire et je suis d'accord. Il est quelqu'un de doux et il ne sait être autrement.

 

Mais je n'ai plus de solution que dois je faire pour que ma libido revienne avec mon mari ? Ou comme ma meilleure amie dis que ça ne reviendra pas. Et que c'est Thomas l'homme de ma vie? Mais je ne vois pas quitter mon mari avec un enfant de 1 an et une maison neuve ? Que me conseillez vous de faire? Dois je tout dire à mon mari? Prendre le risque qu'il me quitte mais tout faire pour rester ensemble ou dois je le quitter pour Thomas?

 

Source:Forum.doctissimo

 

Reaction Ammafrica World

"L'adultère, un péché qui nuit à la santé sexuelle du couple"

canstockphoto18989283_comp.jpgL'adultère, en tant que violation du devoir de fidélité entre époux, a été et reste en dépit de tout considéré, et cela dans de nombreuses civilisations, comme un acte "répréhensible"!

Pour traiter ce problème qui nuit gravement à des nombreux couples dans le monde, et cela à tous les niveaux (culturel, religieux, social...), il est donc tenu d'observer les différentes observations des experts en la matière, et aussi voir ce que même la parole de Dieu dit sur ce  sujet!

Quelque soit la personne qui le commet, ou le victime qui fut trompé par l'autre, vous devrez savoir que ce péché "d'adultère" avant qu'il ne soit consommé dans le couple, a toujours été au départ, la source d'une certaine "cause" que l'on a peut-être pas tiré attention, ou n'avoir pas pris des dispositions nécessaires pour le résoudre ensemble dans le couple, avant qu'il ne vous soit trop tard!

Un conseil, avant d'avancer dans le conseil que Ammafrica world vous recommande, ne faites jamais le risque de croiser le chemin du

"Trop tard" si vraiment vous désirez sauver votre couple! A moins que vous désirez rompre, alors tirez-en instruction!

 

STATISTIQUES DE TAUX D'ADULTERE DANS LE MONDE:

 

Il est difficile d'avoir des statistiques précises sur le pourcentage d'hommes et de femmes adultèresEn effet, selon "wikipédia",  lors des sondages, les hommes ont tendance à exagérer et les femmes à minimiser le nombre de leurs relations adultérines.

Gérard Mermet indique que, en France, en moyenne, les hommes revendiquent 11,3 partenaires dans leur vieet pour les femmes 3,4, mais ceci peut prendre en compteles liaisons avant mariage et ne rend donc pas compte strictement de la violation du serment conjugal.

Un sondage réalisé en 2005 établissait que 39 % des hommes et 25 % des femmes avaient trompé leur partenaire.

Le célèbre rapport Hite indique qu'aux États-Unis, 70 % des femmes ayant plus de cinq ans de mariage déclarent avoir été infidèles au moins une fois. Ce chiffre est de 92 % pour les hommes.

 

Selon des études sur les groupes sanguins, confirmées par des tests de paternité résultant de l'étude de l'ADN, on estime qu'environ 4 % des enfants ne sont pas ceux du père de famille. Évelyne Sullerot  donne une estimation qui se monte au double.

 

...En considérant ce sondage, on voit bien par là que des couples en commettent ce péché nuisant sexuellement la vie de couple. Il est donc temps de commencer à en parler pour sauver ceux qui, en dépit de tout sont restés unis, mais peut-être peuvent encore vivre dans des remords alors qu'il y a toujours un moyen de s'en sortir!

Cet article est publié pour les couples qui sont tombés dans ce péché, et ceux qui, jusqu'à maintenant sont "tentés" de le faire, mais "hésitent" encore..

Vous pouvez encore, après avoir tout lu, prendre la décision de ne pas même à en commettre!

 

Les Causes de l'adultère dans la plupart de cas...

 

Avant de résoudre un problème qui engendre des conséquences souvent néfastes, il faut en trouver des "causes", car seul le "motif" qui engendre le mal ou le bien. C'est ainsi que je vous conseille, si cela peut être votre cas, de trouver parmi les "causes" citées ci-dessous, vous vous retrouvez.

L'adultère est « le fait pour un époux de violer son serment de fidélité, de partage, et d'avoir des "relations sexuelles" avec une personne autre que son conjoint envers qui il a affirmé ce serment ».

  • L'homme avec qui une personne, qui n'est pas son conjoint, a des relations sexuelles est appelé "amant".
  • La femme avec qui une personne, qui n'est pas son conjoint, a des relations sexuelles est appelée maîtresse ou "amante".

Ce péché est nuisible à la santé sexuelle du couple!

Car, vouloir ou pas, l'adultère n'est autre qu'une infidélité où l'un des conjoints couche avec une autre personne en dehors de son conjoint! Ainsi, nous pouvons donc dire que c'est un péché "sexuellement consommé". Et qui plus tard engendre des remords, culpabilité, et surtout affecte puissamment votre vie "sexuelle"!

Les sentiments ne sont plus comme au premier jour de votre rencontre! Un feu enflammé de votre amour s'est donc "éteint"! Il doit falloir pour un tel couple, rechercher à rallumer la "flamme" de votre amour. Et cela, est un processus à ne pas prendre à la légère si vous désirez sauver votre couple, ou alors, si vous désirez "rompre" ce lien définitivement, il doit falloir que les choses soient bien claires entre les 2 partenaires! 

La réparation n'est possible que si l'on reconnait son erreur commis, et décide d'abandonner la voie que l'on a suivi précédemment avant de désirer embrasser une nouvelle vie! Certaines erreurs sont faites pour nous forger un caractère de fer, basé par certaines des expériences.

Ne point en tirer instruction sur nos erreurs, c'est vouloir se perdre définitivement! L'Adultère  peut aussi te détruire plus tard!

Dans certains textes, le mot adultère désigne n'importe quelle relation sexuelle hors mariage.

 

Gerard Léleu, médecin psychothérapeute, explique que l'adultère est l'expression d'un manque dans le couple. Ses origines proviennent de besoins légitimes insatisfaits.

 

Les raisons invoquées sont :

 

 

  • Quand l'un rend la vie impossible à l'autre ;
  • Quand l'un ressent un manque d'attention et de tendresse ;
  • Quand l'un n'a pas l'appétit sexuel rassasié ;
  • Quand l'un ressent la perte de désir dans le couple.

Souvent, les gens se marient par plaisir, ou juste pour un "appât du gain", parfois par obligation professionnelle, mais rarement par amour et surtout par nécessité! Il faut parfois dans la vie, ressentir le besoin d'un partenaire "complice", partenaire de la vie, une confidence,un confident, que de vivre seul. D'autres personnes se retrouvent avec beaucoup d'activités, beaucoup d'engagements mais ne voient pas autour de soi un soutien fort comme une "équipe" pour aménager les deux, ce qui, souvent se fait difficilement lorsqu'on est seul! Pour de telles personnes, engagées, et dynamiques, le choix d'un partenaire ou d'une partenaire s'avère plus déterminant qu'il faudrait observer la "compatibilité" du couple au risque de regretter plus tard. Chacun est tenu d'observer ce qu'on aime chez l'autre, et ce qu'on n'aime pas!

 

Pour les chrétiens, la Bible déclare dans "AMOS 3:3"

-Deux hommes marchent-ils ensemble, Sans en être convenus?

Le mariage est un engagement pour la vie et surtout une "institution Divine"!

Bien qu'il y a aussi une institution "étatique" et "traditionnelle", au commencement, l'initiateur du mariage n'est autre que le divin créateur!

 

LE DIALOGUE DANS LE COUPLE:

SAVOIR S'OUVRIR A L'AUTRE, C'EST POUVOIR SE COMPRENDRE

C'est par le dialogue fréquent que le couple se découvre et apprenne à se comprendre. C'est souvent en s'ouvrant à l'autre, que l'on apprend aussi à mieux cerner son partenaire avec ses désirs et ses failles.

En étudiant les causes que nous propose Gerard Léleu, le médecin psychothérapeute,(voir ci-dessus), nous remarquerons que ces causes peuvent se résoudre moyennant le "dialogue"!

Lorsque vous voyez votre couple aller à la dérive, ou au divorce, dans le souci de sauver votre couple, il est plus que temps d'engager une discussion franche et sans "Tabou" avec votre partenaire!  

Vouloir "rompre" à tout prix, surtout si les enfants naquirent de votre union, c'est commettre l'irréparable! Le "remariage" accuse donc un "échec" du précédent mariage. Et qu'est ce qui vous prouve que vous éviterez les mêmes erreurs avec un autre mariage?. On n'est jamais sûr de rien, mon ami(e)!

Si pour l'un, on avait été "insatisfait" sexuellement, sachez que pour l'autre, (personne n'est parfaite), on sera insatisfait sur un domaine donné!

Pour le cas de notre soeur "Laura" (la confession lu plus haut), elle avait dans sa vie certaines préférences que son mari n'en avait pas! L'homme l'a attiré pour sa douceur, sa tendresse, mais sur le point "sexuel", c'était donc du contraire de ce qu'elle a toujours préféré! il est vrai, et ne soyons pas hypocrites, certaines personnes ont des désirs sexuels intenses que chez les autres qui peuvent s'en passer pendant des jours, voir des mois (par raison des certaines occupations), mais pour les autres, c'est plus qu'un besoin qui nourrit sa santé émotionnelle et sexuelle!

 

Pour le cas de "Laura", le médecin Psychanalyste  Gerard Léleu a décelé son mal:"Quand l'un n'a pas l'appétit sexuel rassasié " et ce qui a engendré par la suite, la perte du désir sexuel avec son conjoint suite à son "infidélité"! C'est souvent le cas dans la plus part lorsque l'un trompe l'autre, c'est la "sexualité" du couple qui se meurt!!!

Chaque couple est tenu d'observer beaucoup de choses qui risquent de porter préjudices dans leur vie de couple. L'infidélité avant d'être consommé, a souvent débuté par la pensée, les rencontres assez fréquentes avec autre personne que son partenaire. Un péché dont la Bible propose comme solution de prendre la "fuite" que de vouloir "résister" et se dire en soi-même: "je supporterai"...Il y a un courant électrique dont l'un devient comme un "aimant" pour l'autre et les deux "s'attireront" l'un vers l'autre! C'est ce que fut le cas de "LAURA" qui sera abandonné par son Mari seul avec son admirable "Thomas"! 

Un terrain très dangereux qu'une telle erreur aurait pu être éviter si le Mari de Laura était présent.

Chaque personne a ses fantasmes. A chaque fois que Laura parle à son conjoint sa préférence sexuelle, le mari reste "catégorique" et dit:"Je n'arrive à le faire"! A-t-il pu cerner le genre des femmes dont il a tenu captif? l'aime-t-il vraiment au point de ne pas la satisfaire aussi?.

c'est comme si l'on disait à l'autre à sa demande de lui faire manger du "spaghetti Bolognaise" ou autre plat préféré, et que l'un persiste à répliquer:"Je ne sais pas le faire"!

Ne savez vous pas, ô hommes, qu'il y a aussi des cours de cuisine?, ne savez vous pas aussi que certaines pratiques sexuelles ça s'apprend aussi?. Si votre femme est une petite "sauvage" au lit, bien que vous ne l'êtes, essayez aussi de vous transformer en "homme sauvage" pour le faire juste "plaisir"! vous ferez d'elle, une "épouse comblée", plutôt que de lui refuser d'atteindre certains de ces fantasmes!

 

Ainsi, je vous conseille de pouvoir entamer le dialogue dans votre couple pour résoudre certains conflits avant qu'il ne soit trop tard! 

Une fois que les causes sont repérées, engagez vous dans la discussion franche, ou envisagez aussi l'avis d'un expert en la matière!

 

 

Conseillère-spirituelle

AMMAFRICA WORLD

 

 


14/09/2015
0 Poster un commentaire

MARIAGE:Dans l'Enfer des Femmes Stériles

Couples Sans Enfants:

Dans L’enfer Des Femmes Stériles

couple africainSouvent victimes de la pression venant de la belle-famille, de la société et même parfois du mari, les femmes qui ne parviennent pas à procréer au bout de quelques mois voire quelques années de mariage sont la risée de la communauté au Sénégal. 

Ces femmes dites stériles, qui vivent sans l’ombre d’un enfant, se voient ainsi diabolisées et regardées d’un mauvais œil par cet entourage immédiat qui, pourtant devrait les couvrir et les soutenir dans l’épreuve. Lequel considère qu’un mariage n’a de sens que s’il abouti à la conception d’un ou des enfants. 

Face à ce poids de la société, et conscientes du fait que la nativité, en plus d’être un symbole de bonheur et de richesse, a un enjeu d’héritage et de présence, ces femmes «stériles» sont prêtes à tous les sacrifices pour surmonter le problème et faire plaisir à leur homme, que cela réussisse ou pas. Ces témoignages de quelques femmes qui ont vécu ou continuent de vive ce «drame» interne en disent long sur le malaise ou le mal vivre des couples sans un enfant dans notre pays. Sud Quotidien vous plonge dans la misère des femmes «improductives».

«On n’y peut rien, c’est comme ça. Une femme sans enfant vit mal sa situation dans son couple, sa belle famille, son entourage. Tout le monde s’occupe de tes affaires. Chacun s’interroge sur la durée de ton mariage. 

Dès fois, certains, plus audacieux et en général membres de ta belle famille, se permettent même de te le dire en face». Cette confidence de L.G. une commerçante, en dit long sur le malaise ou le mal vivre des couples qui peinent à «concevoir» un enfant. 

Le poids de la société, le regard de l’autre, les pressions internes venant de la belle famille et, parfois même, du mari – qui finit par céder face à la pression de ses proches – expose et installe nombre de femmes sénégalaises dans des situations inconfortables. 

Ces femmes stériles étant indexées comme étant les principales responsables de la situation parce qu’infécondes, l’homme lui n’y est pour rien, aux yeux de l’opinion majoritaire. Dès lors, c’est aux femmes de se débrouiller, de se… «soigner» pour remédier à la situation et sauver leur couple. 

S’il y a des analyses, c’est à elles de les faire. Et gare à celle qui osera, à la demande du médecin traitant, du gynécologue… demander à son époux de faire des tests à son tour pour situer les responsabilités. Même si la tendance est en train de changer positivement avec les nouvelles générations surtout éduquées qui acceptent de se soumettre à des tests médicaux au même titre que leurs épouses. 

En effet, la perception du mariage, dans la société sénégalaise, est telle que chaque femme, épouse doit «offrir» à son mari une progéniture, un héritier. Donc, le mariage rime toujours avec la naissance d’un ou des enfants, sans quoi, l’union n’a pas de sens. Conséquences : beaucoup de femmes, qui ont la malchance, au bout de quelques années de mariage, de ne pas tomber enceintes, ne connaissent plus la paix et la stabilité dans leur couple. «Parce que la pression est là, elle vous hante», relève toujours L.G. 

LES BELLES FAMILLES NE SONT PAS TOUJOURS… BELLES


La dame âgée d’une quarantaine d’année partage son aventure: «ma belle famille est bien connue ici à Dakar car elle fait partie des dignitaires lébous. Avant qu’il (ndlr-mon mari) ne m’épouse, je l’ai connu 3 ans auparavant. Depuis lors, il m’a soutenu moralement et financièrement. Dans mon travail aussi. 

Nous n’avons jamais eu de problèmes. Il me comprenait et m’aimait bien. En plus, quand je devais voyager, il n’en faisait pas un problème parce qu’il savait que je tenais à lui. Ainsi, nous menions une belle vie dans notre appartement qu’il avait loué non loin de sa maison familiale. Chaque week-end, nous nous rendions chez sa mère où nous passions la journée jusque tard dans la nuit», se rappelle-t-elle. 

«Ma belle-famille, au tout début de mon mariage, m’avait bien accueilli et bien traité. Elle m’appréciait bien et nous nous entendions merveilleusement. Je me souviens, quand je revenais de mes voyages, je leur apportais, à tous, des cadeaux et de l’argent. 

 

Et ma vie était vraiment belle, je ne me plaignais pas», dit-elle. L.G poursuivit son histoire : «Après 3 ans de vie commune avec mon époux, je n’arrivais pas à tomber enceinte. Là, ma vie a commencé à prendre une nouvelle tournure. Parce que ma belle mère et mes belles sœurs, avec qui j’avais une complicité totale et une entente parfaite, ont commencé à changer vis-à-vis de moi», confie-t-elle. 

«CE QUI FAIT MAL, C’EST QUE MA BELLE MERE CONSIDERE QUE JE SUIS STERILE»


C’est le début des déboires. Les parents de mon époux me voyaient incapable de leur donner un petit fils (ou petite fille), un neveu, donc un héritier à leur fils. « Un jour, je me souviens, ma belle-mère m’a appelé au téléphone pour me demander de passer la voir à la descente. 

Comme je la respectais bien et l’aimais beaucoup, bien que je devais terminer mon travail à 20h30, ce jour là, à 18h j’ai fermé ma boutique pour aller la rejoindre», a-t-elle expliqué. Et de poursuivre: «à mon arrivée, j’ai senti que ça n’allait pas. Car d’habitude, c’est avec un large sourire qu’elle m’accueillait, ce qui n’était pas le cas ce jour là. 

Après des réponses glaciales à mes salutations, elle m’a demandé de prendre place à côté d’elle. Et, quelle ne fut ma surprise… J’ai été très choquée quand elle a abordé le sujet. Ce qui fait mal, c’est que ma belle-mère considère que si son fils n’arrive pas à avoir un enfant, j’en suis la principale coupable». 

Selon la jeune commerçante, sa belle mère l’a traitée de tous les noms et l’accuse d’être stérile. Parce que, dit-elle, son fils est en parfaite santé. Heureusement, elle n’a pas perdu son sans froid. «Je n’ai pas pipé un seul mot car, je ne savais pas quoi lui répondre. 

Quand elle a fini, je me suis juste levée pour essuyer mes larmes et repartir. Quand j’ai raconté l’histoire à mon époux, ça ne lui a pas plu. D’ailleurs, il s’est même disputé avec sa mère. Ça m’a fait un vrai choc de voir mon mari être en mal avec sa mère à cause de moi». 

DIVORCER POUR RECONCILIER… UNE FAMILLE


Et L.G se retrouve dans l’obligation de trouver des solutions à ce malentendu entre une mère et son fils, par sa…faute. A l’en croire, elle a tout tenté, en allant voir certains des oncles de son mari avec qui elle gardait de bonnes relations, pour leur expliquer la situation. 

«Mais ça n’à rien changé. Mon époux ne s’entendait plus avec sa famille à cause de moi. Parce que cette dernière voulait une femme capable de leur donner un enfant. Et moi je n’en avais pas. De jour en jour, les choses empiraient et je sentais que l’homme que j’aimais, n’étais plus heureux», raconte-t-elle. 

La solution qui s’offre désormais à L.G, c’est de proposer le divorce pour aider son mari à retrouver les siens. «Une nuit, j’ai abordé le sujet avec lui. Je lui ai demandé de m’accorder le divorce pour pouvoir tenter sa chance avec une autre et être enfin heureux avec sa famille.

Une nouvelle qui l’a surpris et qui l’a perturbé car, il ne voulait pas m’entendre prononcer de telles choses qu’il prenait pour des «idioties». Mon mari a même pleuré cette nuit-là. Je me rappelle et il a essayé de me consoler», déclare-t-elle. 

L’idée du divorce n’ayant pas prospéré, il faut recourir à la médecine et aux tradipraticiens. En vain ! «Le temps passait, je me soignais, lui aussi faisait ses consultations. Je me rendais même chez des guérisseurs pour avoir leur soutien et cela n’a rien changé. 

Bien que l’on n’ait aucun problème, je ne pouvais plus supporter son malheur dont je me prenais pour responsable. Comme je l’aimais, je lui ai prié de me libérer. C’est ainsi qu’il m’a accordé, malgré lui, le divorce», confie-t-elle.

 

EN REALITE, L.G. N’ETAIT PAS LE PROBLEME


La séparation à l’amiable ouvre de nouvelles perspectives et a permis d’éclairer sur la «stérilité» ou non de la bonne dame. A en croire L.G., depuis 4 ans maintenant qu’elle s’est séparée de son époux, la mère du jeune homme a tout fait pour lui trouver une autre femme et il n’a toujours pas d’enfants. 

«Quant à moi, comme tu le vois, je me suis recasée ça fait juste 1 an et demi. Et, je suis à 4 mois de grossesse. Je prie le bon Dieu de m’aider à conduire cette grossesse à terme et d’avoir cet enfant dans la paix la plus absolue», se réjouit-t-elle. 

Pour finir, l’air triste, elle confie: «néanmoins, mon ex-mari et moi gardons toujours de bonnes relations. Je sais aussi qu’il n’est pas heureux avec sa nouvelle épouse et en veut terriblement à sa famille, surtout à sa mère». 

L. G n’est pas la seule à avoir vécu ce calvaire dans son foyer pour n’avoir pu «faire» d’enfants. Ndèye Yacine Thiam aussi en pâtit. Mariée, il y a 8 ans, à l’âge de 20 ans, nous raconte-t-elle, cette native de Saint-Louis, qui n’arrive jusqu’à présent à voir le sourire d’un enfant à ses cotés, raconte ses jours sombres avec ses belles sœurs et leur voisinage. 

«Moi, j’ai quitté mon foyer à cause de mes belles-sœurs qui ne pouvaient plus me supporter car je ne pouvais donner un enfant à leur frère. Je n’avais jamais la paix et tout le temps elles cherchaient à me créer des problèmes. Elles me lançaient des propos injurieux et malsains», narre-t-elle. 

BELLES-SŒURS : L’AUTRE SOURCE DU MAL


La guerre ouverte engagée contre sa personne de se limitait pas seulement à la maison. Elles transposaient le conflit jusqu’en dehors du ménage: toutes les rencontres familiales, les cérémonies étaient des occasions pour la déstabiliser. 

«Même dans les cérémonies, quand on se croisait, elles cherchaient toujours le moyen de me déstabiliser ou de m’humilier devant les gens. Quand il s’agissait de faire les louanges à quelqu’un, elles faisaient tout pour me provoquer dans leur parole. A chaque fois, j’essayais de me retenir pour ne pas tomber dans leur piège. Mais, je n’arrivais pas à connaitre la paix avec ces dernières», déplore-t-elle. 

Heureusement, et contrairement à L.G., Ndèye Yacine Thiam pouvait compter sur le soutien de sa belle-mère. «Il y avait à côté de tout ça un soutien, une belle mère extraordinaire. Elle n’avait aucun problème et me prenait comme sa propre fille. Ce que ces dernières me faisaient ne lui plaisait pas. A chaque fois, elle essayait de les rappeler à la raison. A mon mari aussi, souvent elle lui parlait», témoigne-telle. 

Néanmoins, Satan a un détour, elles ont eu raison de l’époux et ont réussi à briser le couple. «Mes belles sœurs ont réussi à convaincre mon époux qui a cherché une deuxième femme. Même avec l’arrivée de celle-ci, mon époux était toujours attaché à moi. Mais quelques temps après avoir convolé en secondes noces, il m’a complètement délaissée au profit de l’autre pour qui, il avait plus de considération et de respect. 

Il n’avait plus mon temps et a fini par me laisser tomber. Devant cette situation, je suis allée voir deux marabouts qui m’ont confirmé que des femmes m’ont jeté un sort pour me séparer de mon époux. Ma grande sœur et moi avons tout fait pour que je récupère mon homme, mais c’était sans succès», chagrine-t-elle.

Face à une telle situation insupportable, regagner la maison familiale est devenu un impératif pour Ndèye Yacine Thiam. Toutefois, le contact n’est pas rompu car, dit-t-elle: «à chaque fois que je suis à Dakar, je passe dire un bonjour à mon ex-belle-mère dans sa boutique».

 

LES MEMES CAUSES NE PRODUISENT PAS LES MEMES EFFETS

Autant de témoignages de victimes qui montrent que l’infécondité est un fléau qui crée beaucoup de malheureux au Sénégal. Elle est à la base de la destruction de nombreux mariages. Et souvent ce sont les femmes qui paient les pots cassés. 

Anta Ndiaye ne fait pas exception à la règle. Cette habitante de Louga a fait son témoignage. Contrairement aux autres, Anta a été torturée par son propre mari qui l’a répudiée, parce que ne pouvant plus la supporter. Notre interlocutrice raconte qu’elle a trop souffert dans son premier mariage. 

«Mon mariage n’a duré que 5 ans, mais j’en porte toujours les séquelles. Et pourtant, l’homme avec qui je me suis marié était un ami de mon oncle. Il a fréquenté notre maison familiale pendant des années avant qu’on ne tombe amoureux l’un de l’autre. Quand on s’est uni, il m’a ouvert une boutique de cosmétiques car, dit-il, ne voulait pas d’une femme au foyer. 

Les deux premières années de notre mariage étaient parfaites. On vivait en paix et le bonheur absolu et on s’aimait. Des mois après, j’ai constaté des changements chez-lui. Il n’était plus le même et rentrait tardivement de son travail, ce qu’il ne faisait pas avant. Dès fois, quand je lui servais à manger le soir, il disait ne pas avoir faim. Ainsi, j’ai remarqué qu’il ne s’intéressait plus à moi comme au début de notre union. Ce, jusqu’au jour où il me dit ouvertement son envie d’avoir un enfant». 

 

DESIREUX D’UN ENFANT: LE MARI LACHE LA «BOMBE»


Désormais, Anta Ndiaye a trouvé une réponse à ses interrogations. Les explications du changement de comportement de son mari résident dans le désir de celui-ci d’avoir un enfant. «J’étais très chagrinée de le voir souffrir pour ça. On a commencé à aller voir des médecins mais aussi les tradipraticiens.

A notre 3ème année de mariage, alors que nous suivions toujours nos traitements, il m’a informé qu’il va prendre une deuxième femme. Cela ne m’a pas plu mais, comme il s’agissait de son bonheur, j’avais accepté car tout ce qui comptait pour moi c’est qu’il soit heureux». 

Et, seulement «six mois après, ma coépouse est tombée enceinte. En ce moment je pensais qu’il allait être soulagé puisque son vœu s’est réalisé. Mais après l’accouchement de cette dernière, il m’a demandé de retourner chez mes parents, le temps qu’il réfléchisse sur notre relation. Ce que je n’ai pas voulu entendre. 

Ainsi, je lui ai proposé de réunir les parents pour prendre une décision et m’accorder le divorce si c’est ce qu’il voulait. On a fini par le faire et me revoilà chez mes parents depuis quelques temps. Et, le pire, c’est que je n’ai même plus envie de me marier. Malgré tout, je poursuis mes traitements», révèle la dame.

 

OUSTAZ AIOUNE SALL, PRECHEUR A SUD FM, «Dieu donne des enfants à qui il veut»


Si la sociologie aborde le phénomène sous cet angle, la religion circonscrit entièrement le mariage dans le domaine divin. En effet, de l’avis d’oustaz Alioune Sall, prêcheur et chef du Desk religieux de Sud Fm, le contrat du mariage ne prévoit en aucun cas des enfants. Le couple vit dans l’espérance d’en avoir, mais ni l’un, ni l’autre des conjoints ne doit être tenu pour responsable de l’absence d’enfant au sein du foyer.

Selon oustaz Alioune Sall, dans la Sourate «A’achura» (Démocratie ou Dialogue) du Saint-Coran, Dieu, par sa Grandeur, s’attribue toutes les prérogatives concernant ce qui arrive ici-bas et ce qui s’en suivra même. Il dit: «c’est à Moi qu’il incombe de donner à une femme des enfants, tous des garçons, ou uniquement des filles, ou encore de lui en priver tout simplement». 

Et, «le maître de maison (le mari) doit être en mesure de savoir cela et d’empêcher que sa femme soit traitée d’ «inféconde». Il doit avoir une certaine autorité pour que de tels propos ne se profèrent à l’endroit de sa femme», nous apprend-il.

D’ailleurs, relève oustaz Sall, l’enfant ne se conçoit pas seulement par la femme, l’homme y joue sa partition (50% même): «le souci peut être d’un côté comme de l’autre. Pour en avoir le cœur net, voir un docteur est vivement conseillé.

Car, un bon suivi médical et parfois même une opération chirurgicale, suffisent pour résoudre le problème, si Dieu le veut. Comme dit d’ailleurs le proverbe français: ‘’l’homme propose, Dieu dispose’’. Pour les femmes, il ne faudrait pas s’attacher à la fameuse formule: ‘’Ce que femme veut, Dieu le veut’’», conseille-t-il.

Il n’a pas manqué de déconseiller de s’attacher les services de charlatans ou soi-disant marabouts capables de tout. «Plusieurs marabouts, pour ne pas dire charlatans, soutiennent pouvoir soigner la stérilité. Mais s’adresser à un spécialiste peut rassurer ou orienter. S’il y a un défaut dans les constituants fondamentaux du fœtus qui aboutissent à l’enfant, aucun marabout ne peut prétendre guérir la femme dans une telle situation. 

Par conséquent, si l’analyse faite, avec l’aide d’un docteur, est concluante, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de dysfonctionnements chez les deux partenaires, le problème peut être une affaire de génie que certains guérisseurs peuvent résoudre», soutient-il.

N’empêche, rappelle oustaz Alioune Sall, « tout relève du domaine divin ». Toutefois, des prières peuvent être formulées selon le cas. Et, «les marabouts qui font de la publicité à la télé en disant pouvoir traiter ce phénomène ne sont pas forcément les meilleurs dans le domaine. Les professionnels réagissent par des actes plus que par des paroles», fait remarquer Oustaz Alioune Sall. 

 

HADIYA TANDIAN, DOCTEUR EN SOCIOLOGIE , 

«La nativité, en plus d’être un symbole de bonheur et de richesse, a un enjeu d’héritage et de présence»


S’il y a un fait sociologique jugé difficile à expliquer, c’est bien la stérilité. La femme qui s’y frotte, affronte conjointement le désarroi, consciente que la nativité, en plus d’être un symbole de bonheur et de richesse, a un enjeu d’héritage et de présence. Pour le sociologue Hadiya Tandian, les questions de la stérilité et celle des abus sexuels ne sont pas tout à fait liées. Dans chaque domaine, il y a des brebis galeuses, c‘est-à-dire des personnes qui ne sont pas maîtres dans l’art, mais qui s’efforcent d’amadouer ceux qui sont en mauvaise posture.

Selon le Docteur en sociologie Hadiya Tandian, s’il y a un fait sociologique difficile à expliquer, c’est bien la stérilité. La femme qui s’y frotte, frotte conjointement le désarroi. Les questions de la stérilité et celle des abus sexuels ne sont pas tout à fait liées. Mais dans chaque domaine, il y a des brebis galeuses, c’est-à-dire des personnes qui ne sont pas maîtres dans l’art, mais qui s’efforcent d’amadouer ceux qui sont en mauvaise posture. Et, ceux qui exercent dans ce secteur manquent parfois de perspectives. Ils profitent de la faiblesse et de la naïveté de ces femmes déchues pour se préoccuper d’autre chose que de sa guérison.

En effet, souligne-t-il, ces femmes qui sont sous le coup de l’infertilité, sont en général désemparées. La nativité, en plus d’être un symbole de bonheur et de richesse, a un enjeu d’héritage et de présence. «Dans la société africaine, la femme, quand elle ne procrée pas, commence à douter d’elle. 

L’entourage, du fait de la valeur importante qu’acquiert le mariage, la tourne en dérision. Elle devient la risée du regard social et est victime de commérages», révèle M. Tandian.

D’ailleurs, déplore le sociologue en service à l’Institut de prévoyance retraite du Sénégal (IPRES), un grand nombre de divorces est noté chez les femmes sans enfants. «La recherche de remèdes devient imminente mais, si voir un gynécologue est relégué au second plan aujourd’hui, c’est à cause du manque de moyens. La connaissance des marabouts étant louée partout au Sénégal, elles se résolvent à y chercher secours. La gynécologie, loin d’être un rite chez-nous, recueille un refus d’assimilation de la part de certains», explique-t-il. 

Pour Hadiya Tandian, du mariage, dérivent beaucoup de bienfaits. «C’est un lien structurant qui engendre de nouveaux statuts. Et non porteur de fruits, un bouc-émissaire est vite recherché, d’où la stigmatisation». Cependant, il faut toutefois rappeler que si la religion n’avait pas recommandé le mariage, personne ne se serait privé d’une liberté certaine.

«On se marie par amour dans l’espoir de fonder une famille. La société en fait une chose plus propre à elle qu’à Dieu. Cette dimension sociale du mariage fait même déposséder Dieu d’une de ses prérogatives», conclut M. Tandian. 

FATOU KINE CAMARA, PRESIDENTE AJS , «Il est temps que la société comprenne ces victimes…»
Selon Mme Fatou Kiné Camara, présidente de l’Association des Juristes Sénégalaises, la société devrait aider les femmes «stériles» au lieu de les stigmatiser ou les incriminer. «Il est temps que la société comprenne ces victimes et qu’enfin on se retourne vers les violeurs en appliquant en justice les peines prévues par la loi. 

La loi prévoit cinq ans de prison minimum et dix ans maximum ou encore plus de dix ans en cas de séquestration. Mais à chaque fois, on trouve des circonstances atténuantes pour le violeur. Et vous, en tant que journalistes, vous devrez nous aider à ce niveau, en évoquant que les juges sont très indulgents lorsque des violeurs encourent des peines de deux ans pour leurs actes», accorde-t-elle. 

Pour la juriste, avant, la polygamie n’était pas si répandue. C’était seulement lorsque la femme n’avait pas d’enfant que l’homme prenait une deuxième. Mais la première couvait tous les enfants. Si c’était du côté de l’homme, la femme avait un amant avec lequel il avait des enfants pour couvrir l’impuissance du mari. Cela se faisait en toute discrétion, les gens du dehors n’y savaient rien.

De nos jours, pour se soustraire de ce fardeau qu’est la stérilité, nombre de femmes sont prêtes à tout ou presque. Pis, plusieurs d’entre elles sont victimes d’abus sexuel. Cela résulte de l’œuvre de ceux qui prétendent être des guérisseurs de tout. Ici, des femmes, perdant tout espoir de sentir un jour le bonheur de mettre au monde un enfant, se retrouvent dans de telles postures. 

A la fois profiteurs et charlatans, ces gens qui ne craignent point, on dirait, Allah (Dieu) se laissent emporter par leur instinct animal, profitant de la désolation de ces dames «improductives», condamne-t-elle.

Conséquences : ces dernières se retrouvent entre le marteau et l’enclume, car se situant entre le désarroi et le rejet catégorique de leur entourage. Certains évoqueront la naïveté là où d’autres seront plus cléments en avançant l’envoûtement. Ce qui n’est pas à exclure de nos jours, vu le nombre exponentiel de féticheurs existant au Sénégal. Parce que certains de ces tradipraticiens n’hésitent pas à assouvir leur désir, quel qu’en soit le prix, leur connaissance est souvent taxée de médiocre et les pratiquants craints de toute force. 

A en croire Fatou Kiné Camara, le phénomène prend de l’ampleur, le tribunal reçoit beaucoup de cas d’abus sexuels dûs à ces mâles affamés. Seulement, du point de vue statistique, la juriste ne saurait avancer un chiffre. «C’est un phénomène qui prend du large, tous les moyens sont utilisés pour violenter sexuellement les femmes. C’est un sujet tabou, personne ne veut partager l’expérience vécue. Traumatisme et peur pourront l’expliquer».

 

 

Isseu SARR et Alima DIAGNE

@Dakar-echo

 

Appel à la prière pour des femmes stériles

 

vous avez trop gémit, votre temps arrive aussi pour embrasser des enfants...

PS:Le réseau des conseillers spirituels peut vous aider si vous êtes dans ce cas de stérilité, femmes, écrivez-nous, nous saurons comment prier pour votre cas! Nous avons des témoignages des femmes qui ont été stériles sur lesquelles nous avons prié, et aujourd'hui, elles sont devenues des "vraies-mères"!

Il y a une grâce particulière que Dieu a donné à chacun de nous...

Prière Matinale du lundi au vendredi

6h00-7h00

Hotline:http://www.ammafricaworld.org/index.php/fr/

 

 

AMMAFRICA WORLD


09/09/2015
0 Poster un commentaire