AMMAFRICA WORLD

AMMAFRICA WORLD

Angola:Histoire de son indépendance et conflits armés!

Rappel de l'histoire : Indépendance de l'Angola:11 novembre 1975 - 11 novembre 2014 : 39 ans déjà !

Bonne fête de l'indépendance au peuple angolais...

Rappel de l'histoire : Indépendance de l'Angola... MBD
11 novembre 1975 - 11 novembre 2014 : 39 ans déjà !

Bonne fête de l'indépendance au peuple angolais...

L'Angola, une ancienne colonie portugaise, proclame son indépendance au beau milieu d'une guerre civile. Ce n'est qu'en 1976 que le gouvernement d'Agotinho Neto, chef du Mouvement populaire de libération de l'Angola (MPLA), sera officiellement reconnu par la plupart des pays du monde et l'Organisation des Nations unies (ONU)...

La Révolution des Œillets, qui survient au Portugal en 1974, provoque une redéfinition des relations avec les mouvements de libération de l'Angola, une province portugaise d'outre-mer. À ce moment, un demi million de Portugais vivent en Angola qui compte 5,7 millions d'habitants. Un cessez-le-feu est conclu avec les trois principaux groupes d'opposition et une Constitution provisoire adoptée en janvier 1975, en attendant l'indépendance fixée pour le 11 novembre 1975. 
Des divisions entre le MPLA et un mouvement rival, le Front national de libération de l'Angola (FNLA), mènent à un conflit sanglant qui se prolonge et s'intensifie. Le 11 novembre, le MPLA et FNLA proclament chacun de leur côté l'indépendance de l'Angola. Cette situation chaotique est accentuée par l'appui de l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) et de soldats cubains au MPLA, et celui des Américains et de troupes sud-africaines au FNLA. Le MPLA et son chef, Agotinho Neto, prendront le contrôle du pays en 1976. Son gouvernement sera reconnu officiellement au cours de l'année...

Chronologie des événements...

- XIII°s-XVII°s : Le royaume Kongo a pour capitale Mbanza-Congo (actuelle province angolaise du Zaïre).
- Au XVème siècle, le Cabinda est constitué de trois principautés.
- XVI°-XIX° : Royaumes Matamba, Ovimbundu, Lunda, Solongo. Vers 1500, la province congolaise de Ndongo devient indépendante : ses rois portent le titre de Ngola, d’où dérive le futur nom de l’Angola.
- XVIIème siècle : Rivalités entre les puissances européennes (France, Portugal, Pays-Bas) pour le contrôle de la zone.
- 1786 : Les droits du Portugal sur le Cabinda sont reconnus en échange de la liberté de commerce et de trafic des esclaves des autres puissances européennes.

Colonisation portugaise 1885-1975

- 1885 : Conférence de Berlin : le Cabinda devient protectorat portugais. Le Traité de Simulambuco signé entre le Portugal et le roi du Cabinda place le territoire sous protectorat portugais.
- Années 1950  : Fondation des groupes indépendantistes : le Mouvement populaire de Libération de l’Angola (MPLA), mouvement politico-militaire soutenu par l’URSS et présidé par Mario de Andrade, et le Front national de libération de l’Angola (FNLA), fondé en 1957 par Holden Roberto et soutenu par le camp occidental.
- 1956 : Début de l’exploitation pétrolière à Cabinda (concessions de recherche délivrées par le Portugal à la compagnie nord-américaine Gulf Oil).
- 1957 : L’Angola et le Cabinda sont placés sous l’autorité d’un administrateur unique.
- 1961 : Février-mars : Déclenchement de l’insurrection, le MLIC (Mouvement de Lutte pour l’Indépendance de Cabinda) entre en conflit avec l’armée portugaise à Cabinda.
- 1963 : Naissance du FLEC (Front de Libération de l’Enclave de Cabinda) issu de la fusion du MLEC (Mouvement de libération de l’enclave de Cabinda) avec d’autres tendances, avec à sa tête Ranque Franque.
- 1964 : L’Organisation de l’Unité Africaine (UA) publie une liste de pays à décoloniser qui distingue le Cabinda de l’Angola.
- 1966 : Scission du FNLA, dont est issue l’Union nationale pour l’indépendance totale de l’Angola (UNITA), présidée par Jonas Malheiro Savimbi, qui établit son maquis au sud-est du pays.
- 1967 : Formation en République démocratique du Congo d’un gouvernement cabindais en exil.
- Années 70-80  : Les compagnies occidentales (Elf-Aquitaine, Chevron-Texaco qui remplace Gulf Oil) soutiennent les mouvements indépendantistes et veulent contrôler la zone.

Année 1974...
 
- Avril  : Le régime de Salazar est renversé au Portugal. La Révolution des œillets marque la fin de la dictature de Salazar au Portugal et ouvre la voie à l’indépendance.
- Septembre  : Le MPLA (Mouvement Populaire de Libération de l’Angola) annonce l’annexion du Cabinda par l’Angola. 
- Novembre  : Avec l’accord du nouveau gouvernement portugais, les troupes du MPLA envahissent le Cabinda et écartent tout mouvement indépendantiste.

Année 1975...

- Janvier  : L’accord d’Alvor marque le rattachement du Cabinda à l’Angola. Divisé, le FLEC échoue militairement et politiquement et se scinde en plusieurs factions.
- Novembre  : Proclamation de l’indépendance de l’Angola.

L’Angola indépendant et les guerres civiles...

- 1975  : 11 novembre  : Le MPLA proclame l’indépendance, Agostinho Neto chef du MPLA devient président de la République populaire d’Angola. 
- Octobre  : Guerre civile entre le MPLA, soutenu par les Cubains, l’UNITA et le FNLA (soutenus par l’Afrique du Sud).
- 1977  : Le MPLA devient Parti du Travail. Répression d’une tentative de coup d’Etat.
- Mars : l’Angola appuie la tentative de renversement de Mobutu par les gendarmes katangais.
- 1979 : José Eduardo dos Santos est désigné par le MPLA pour succéder à Agostinho Neto à la mort de ce dernier.
- Années 80 : Quatre groupes armés indépendantistes s’opposent et affrontent les troupes angolaises.
- Début années 90 : Les négociations entre gouvernement et indépendantistes cabindais n’aboutissent pas.
- 1991  : Instauration du multipartisme. Accords de Bicesse (Portugal) : fin (théorique) de la guerre civile.
- 1992  : La République populaire de l’Angola devient République de l’Angola. L’UNITA perd les élections législatives et reprend les armes jusqu’en 1994.
- 1994  : Protocole de paix signé à Lusaka (Zambie).
- 1995  : Savimbi accepte le résultat des élections de 1992.
- 1997  : Premier gouvernement d’unité nationale. L’ONU crée la Mission des Nations Unies en Angola (MONUA) et sanctionne l’Unita pour non-respect des accords de paix.
- 1998  : Violents affrontements entre l’UNITA et l’armée gouvernementale dans la province de Lunda Norte. Appui de l’Angola et du Zimbabwe au régime de Kinshasa attaqué par le Rwanda et l’Ouganda.
- 1999  : Fin de la mission de maintien de la paix de l’ONU.
- Fin des années 90 : Les défaites de Mobutu (Zaïre) et Lissouba (Congo-Brazzaville) privent le mouvement cabindais de ses alliances. Les indépendantistes enlèvent des expatriés pour s’assurer une couverture médiatique. La pression de l’armée angolaise est forte, les violations des droits de l’Homme sont fréquentes et la presse est censurée.
- Début des années 2000 : Les organisations indépendantistes restent actives mais désunies. Après la mort de Savimbi (UNITA) en février 2002, l’armée angolaise est plus que jamais déterminée à résoudre la situation par les armes.
- 2000 : Vastes offensives de l’UNITA. 
- Novembre  : Amnistie. 
- Mai 2000, puis mars 2001 : Deux factions du Front de libération de l’enclave de Cabinda (FLEC) prennent des Portugais en otage. 
- 2001 : Les élections générales sont reportées.

L’après-Savimbi ou la prise en main de José Eduardo Dos Santos...

- 2002-2003  : Grandes offensives de l’armée gouvernementale contre le FLEC, entrainant de lourdes pertes et des déplacements massifs de population.

Année 2002... 

- Février : Savimbi est tué par les Forces Armées Angolaises (FAA). 
- Avril  : Un mémorandum d’accord entre l’armée gouvernementale et l’UNITA met fin au conflit. Mandat de 6 mois de la MINUA pour consolider la paix. 
- Décembre  : Fernando da Piedade, dit "Nando", est nommé 1er ministre. Gouvernement d’unité et de réconciliation, accord sur une nouvelle Constitution. L’ONU lève les dernières sanctions contre l’UNITA... MBD

L'Angola, une ancienne colonie portugaise, proclame son indépendance au beau milieu d'une guerre civile. Ce n'est qu'en 1976 que le gouvernement d'Agotinho Neto, chef du Mouvement populaire de libération de l'Angola (MPLA), sera officiellement reconnu par la plupart des pays du monde et l'Organisation des Nations unies (ONU)...

La Révolution des Œillets, qui survient au Portugal en 1974, provoque une redéfinition des relations avec les mouvements de libération de l'Angola, une province portugaise d'outre-mer. À ce moment, un demi million de Portugais vivent en Angola qui compte 5,7 millions d'habitants. Un cessez-le-feu est conclu avec les trois principaux groupes d'opposition et une Constitution provisoire adoptée en janvier 1975, en attendant l'indépendance fixée pour le 11 novembre 1975. 
Des divisions entre le MPLA et un mouvement rival, le Front national de libération de l'Angola (FNLA), mènent à un conflit sanglant qui se prolonge et s'intensifie. Le 11 novembre, le MPLA et FNLA proclament chacun de leur côté l'indépendance de l'Angola. Cette situation chaotique est accentuée par l'appui de l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) et de soldats cubains au MPLA, et celui des Américains et de troupes sud-africaines au FNLA. Le MPLA et son chef, Agotinho Neto, prendront le contrôle du pays en 1976. Son gouvernement sera reconnu officiellement au cours de l'année...

 

Chronologie des événements...

- XIII°s-XVII°s : Le royaume Kongo a pour capitale Mbanza-Congo (actuelle province angolaise du Zaïre).
- Au XVème siècle, le Cabinda est constitué de trois principautés.
- XVI°-XIX° : Royaumes Matamba, Ovimbundu, Lunda, Solongo. Vers 1500, la province congolaise de Ndongo devient indépendante : ses rois portent le titre de Ngola, d’où dérive le futur nom de l’Angola.


- XVIIème siècle : Rivalités entre les puissances européennes (France, Portugal, Pays-Bas) pour le contrôle de la zone.
- 1786 : Les droits du Portugal sur le Cabinda sont reconnus en échange de la liberté de commerce et de trafic des esclaves des autres puissances européennes.

 

Colonisation portugaise 1885-1975

 

- 1885 : Conférence de Berlin : le Cabinda devient protectorat portugais. Le Traité de Simulambuco signé entre le Portugal et le roi du Cabinda place le territoire sous protectorat portugais.


- Années 1950 : Fondation des groupes indépendantistes : le Mouvement populaire de Libération de l’Angola (MPLA), mouvement politico-militaire soutenu par l’URSS et présidé par Mario de Andrade, et le Front national de libération de l’Angola (FNLA), fondé en 1957 par Holden Roberto et soutenu par le camp occidental.


- 1956 : Début de l’exploitation pétrolière à Cabinda (concessions de recherche délivrées par le Portugal à la compagnie nord-américaine Gulf Oil).
- 1957 : L’Angola et le Cabinda sont placés sous l’autorité d’un administrateur unique.
- 1961 : Février-mars : Déclenchement de l’insurrection, le MLIC (Mouvement de Lutte pour l’Indépendance de Cabinda) entre en conflit avec l’armée portugaise à Cabinda.


- 1963 : Naissance du FLEC (Front de Libération de l’Enclave de Cabinda) issu de la fusion du MLEC (Mouvement de libération de l’enclave de Cabinda) avec d’autres tendances, avec à sa tête Ranque Franque.


- 1964 : L’Organisation de l’Unité Africaine (UA) publie une liste de pays à décoloniser qui distingue le Cabinda de l’Angola.
- 1966 : Scission du FNLA, dont est issue l’Union nationale pour l’indépendance totale de l’Angola (UNITA), présidée par Jonas Malheiro Savimbi, qui établit son maquis au sud-est du pays.


- 1967 : Formation en République démocratique du Congo d’un gouvernement cabindais en exil.
- Années 70-80 : Les compagnies occidentales (Elf-Aquitaine, Chevron-Texaco qui remplace Gulf Oil) soutiennent les mouvements indépendantistes et veulent contrôler la zone.

 

Année 1974...

 

- Avril : Le régime de Salazar est renversé au Portugal. La Révolution des œillets marque la fin de la dictature de Salazar au Portugal et ouvre la voie à l’indépendance.
- Septembre : Le MPLA (Mouvement Populaire de Libération de l’Angola) annonce l’annexion du Cabinda par l’Angola. 
- Novembre : Avec l’accord du nouveau gouvernement portugais, les troupes du MPLA envahissent le Cabinda et écartent tout mouvement indépendantiste.

 

Année 1975...

 

- Janvier : L’accord d’Alvor marque le rattachement du Cabinda à l’Angola. Divisé, le FLEC échoue militairement et politiquement et se scinde en plusieurs factions.


- Novembre : Proclamation de l’indépendance de l’Angola.

 

L’Angola indépendant et les guerres civiles...

 

  • - 1975 : 11 novembre : Le MPLA proclame l’indépendance, Agostinho Neto chef du MPLA devient président de la République populaire d’Angola. 
  • - Octobre : Guerre civile entre le MPLA, soutenu par les Cubains, l’UNITA et le FNLA (soutenus par l’Afrique du Sud).
  • - 1977 : Le MPLA devient Parti du Travail. Répression d’une tentative de coup d’Etat.
  • - Mars : l’Angola appuie la tentative de renversement de Mobutu par les gendarmes katangais.
  • - 1979 : José Eduardo dos Santos est désigné par le MPLA pour succéder à Agostinho Neto à la mort de ce dernier.
  • - Années 80 : Quatre groupes armés indépendantistes s’opposent et affrontent les troupes angolaises.
  • - Début années 90 : Les négociations entre gouvernement et indépendantistes cabindais n’aboutissent pas.
  • - 1991 : Instauration du multipartisme. Accords de Bicesse (Portugal) : fin (théorique) de la guerre civile.
  • - 1992 : La République populaire de l’Angola devient République de l’Angola. L’UNITA perd les élections législatives et reprend les armes jusqu’en 1994.
  • - 1994 : Protocole de paix signé à Lusaka (Zambie).
  • - 1995 : Savimbi accepte le résultat des élections de 1992.
  • - 1997 : Premier gouvernement d’unité nationale. L’ONU crée la Mission des Nations Unies en Angola (MONUA) et sanctionne l’Unita pour non-respect des accords de paix.
  • - 1998 : Violents affrontements entre l’UNITA et l’armée gouvernementale dans la province de Lunda Norte. Appui de l’Angola et du Zimbabwe au régime de Kinshasa attaqué par le Rwanda et l’Ouganda.
  • - 1999 : Fin de la mission de maintien de la paix de l’ONU.
  • - Fin des années 90 : Les défaites de Mobutu (Zaïre) et Lissouba (Congo-Brazzaville) privent le mouvement cabindais de ses alliances. Les indépendantistes enlèvent des expatriés pour s’assurer une couverture médiatique. La pression de l’armée angolaise est forte, les violations des droits de l’Homme sont fréquentes et la presse est censurée.
  • - Début des années 2000 : Les organisations indépendantistes restent actives mais désunies. Après la mort de Savimbi (UNITA) en février 2002, l’armée angolaise est plus que jamais déterminée à résoudre la situation par les armes.
  • - 2000 : Vastes offensives de l’UNITA. 

- Novembre : Amnistie. 

 

  • - Mai 2000, puis mars 2001 : Deux factions du Front de libération de l’enclave de Cabinda (FLEC) prennent des Portugais en otage. 
  • - 2001 : Les élections générales sont reportées.

L’après-Savimbi ou la prise en main de José Eduardo Dos Santos...

 

  • - 2002-2003 : Grandes offensives de l’armée gouvernementale contre le FLEC, entrainant de lourdes pertes et des déplacements massifs de population.

Année 2002...

 

  • - Février : Savimbi est tué par les Forces Armées Angolaises (FAA). 

 

  • - Avril : Un mémorandum d’accord entre l’armée gouvernementale et l’UNITA met fin au conflit. Mandat de 6 mois de la MINUA pour consolider la paix. 
  • - Décembre : Fernando da Piedade, dit "Nando", est nommé 1er ministre. Gouvernement d’unité et de réconciliation, accord sur une nouvelle Constitution. L’ONU lève les dernières sanctions contre l’UNITA... 

 

 

 

 

Michel Mara Basaula Divididi

AMMAFRICA WORLD

 


14/11/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1391 autres membres