AMMAFRICA WORLD

AMMAFRICA WORLD

RUSSIE:FACE AUX MENACES DE GUERRE, VLADIMIR POUTINE AURA SON AVION DU JUGEMENT DERNIER!

Vladimir Poutine aura bientôt son "avion du Jugement dernier"  

Le premier "avion du Jugement dernier" de nouvelle génération sera livré au ministère russe de la Défense d'ici la fin de l'année.Il est destiné à transporter le président russe en cas de guerre de grande ampleur. 
 
L'appareil russe, basé sur le Il-80, tire son nom du Boeing E-4B Nightwatch, son équivalent américain. Le premier centre de commandement du genre avait été créé en Union soviétique à la fin des années 1980 par une modification du Il-86, duquel on avait supprimé les hublots et dont on avait réduit au minimum le nombre de trappes afin de protéger l'appareil en cas d'explosion nucléaire. Il permettait de gérer les actions de l'armée depuis les airs. 

Comme l'ont expliqué les concepteurs des équipements pour l'avion présidentiel russe, la nouvelle génération de centres de commandement aériens est devenue plus durable, plus fiable, plus fonctionnelle et consommera moins de carburant. 
   Les nouveaux centres de commandement impliquent la présence d'un groupe opérationnel et technique. Un ordinateur spécial est installé à bord pour traiter, stocker, retranscrire les informations reçues et donner des ordres aux forces armées en temps réel. Tous les postes de travail sont automatisés.   

Le coût du projet n'est pas dévoilé. 

De nombreuses caractéristiques de l'avion sont également confidentielles — les entreprises russes ne divulguent même pas le nombre de personnes que l'appareil peut accueillir. 

Les sources ouvertes sur le Boeing E-4B Nightwatch américain permettent toutefois de se faire une idée du genre d'appareil dont il s'agit: l'avion américain est capable d'accueillir plus de cent personnes et dispose de six compartiments — un bureau de travail pour le commandement, deux chambres pour les réunions, un local pour le groupe opérationnel, un poste de communications et un local de repos, ainsi qu'une chambre de repos pour l'équipage sur le pont supérieur. La cabine de l'équipage compte quatre postes: celui du commandant, du second pilote, du pilote navigateur et de l'ingénieur de bord. 
   Comme l'a noté le vice-directeur de l'Institut d'analyse politique et militaire Alexandre Khramtchikhine, l'acquisition d'un tel appareil par le ministère russe de la Défense ne doit pas être perçue comme une tentative d'exacerber la situation géopolitique.   
"Nous avons besoin d'un tel avion. Évidemment, il en faut plusieurs, au moins deux ou trois. Au moins un avion doit être en état d'alerte permanent", a déclaré l'expert avant d'ajouter que le président américain utilisait ce genre d'appareil au cours de tous ses déplacements. 


 
@Alterinfo
 
AMMAFRICA WORLD

 



03/12/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1245 autres membres