AMMAFRICA WORLD

AMMAFRICA WORLD

OPPOSITION-RDC:LA CENCO SE RETIRE DU RASSEMBLEMENT DES OPPOSANTS A DAKAR SUSPECTANT UN COMPLOT CONTRE LA REPUBLIQUE!

LES OPPOSANTS CONGOLAIS A DAKAR:

UNE LUTTE POUR LA DEMOCRATIE OU POUR LE POUVOIR AUX INTERÊTS MESQUINS?

La CENCO reprend son bon sens et se replie au centre du village en boycottant la poursuite des pourparlers hors de la nation!

 

Si ce pays la RDC vit encore les désordres au sein de la nation, vous pouvez en être plus que certains que ce sont ses politiciens qui n'ont jamais une culture politique si ce n'est travailler pour les comptes obscures dont on ne saura que plus tard si la lumière éclate en plein jour!

 

Pour qui roule les opposants Congolais? Comment être la voix de l'alternance lorsqu'on se plie sous les diktat des étrangers?. Que représente la " la fondation allemande Konrad Adenauer" pour l'équilibre de cette nation?...Les opposants n'ont aucune personnalité!

 

Comment assurer l'alternance?...

 

Faisons l'analyse ensemble autour de ce que relate le magazine "Jeune Afrique"!

RDC : la conférence épiscopale annonce son retrait de la réunion de Dakar

La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) a rendu public dimanche une mise au point au sujet de sa participation à la conférence organisée à Dakar du 11 au 14 décembre, que le gouvernement de RDC a accusée de vouloir « déstabiliser » le pays. Elle affirme ne pas avoir été au courant de l’absence de représentants du pouvoir parmi les participants.

 

« La conférence épiscopale du Congo (Cenco) a été invitée par la fondation allemande Konrad Adenauer », explique un communiqué de la Cenco publié dimanche 13 décembre. « Au regard du programme et des objectifs nobles de cette conférence, la Cenco a désigné monsieur l’Abbé Léonard Santedi, secrétaire général, pour la représenter », ajoute-t-il, précisant que l’invitation ne comportait pas les noms des autres invités.

« C’est quand le délégué de la Cenco est arrivé à Dakar qu’on s’est rendu compte que, en plus des représentants de la société civile, il n’y avait, comme acteurs politiques, que des opposants », explique encore l’abbé Donation Nshole, secrétaire général adjoint. « L’Église ne prend pas parti contre un camp (…) [et] a demandé à  son délégué de cesser toute participation à cette réunion et de regagner Kinshasa », conclut le communiqué.

 

Le gouvernement de la RDC avait accusé dimanche les autorités sénégalaises d’accueillir une réunion d’une quarantaine d’opposants et d’acteurs de la société civile, destinée selon lui à « déstabiliser les institutions » du pays.

 

 

 

 

@Propos recueillis par JeuneAfrique

 

AMMAFRICA WORLD

 



14/12/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1203 autres membres