AMMAFRICA WORLD

AMMAFRICA WORLD

MALAWI:Pratiques sexuellement obscures contre des filles vierges

MALAWI: En Afrique,  il y a aussi des fous en liberté...

 

Une histoire pas comme les autres,  a bien choqué l'opinion tant,  l'opinion nationale que internationale s'agissant des pratiques obscures dépassant tout entendement! C'est le cas d'un homme "Séropositif" devenu expert en delivrance "sexuelle" et cela,  sans aucune protection!

 

L'Afrique doit veiller à ce que des telles pratiques ne puissent de nouveau se reproduire... 

 

AmmafrikA. 

 

-------

Le séropositif qui déflorait des jeunes filles condamné!

Malawi Surnommé la «la hyène», un quadragénaire risque de finir en prison pour avoir couché avec des dizaines de jeunes filles.

 

 

Le condamné espère obtenir une peine avec sursis. (Photo: AFP).
 

La justice du Malawi a reconnu vendredi coupable de «pratique nuisible» un homme séropositif qui a défrayé la chronique en déflorant, contre paiement de leurs parents, une centaine d'adolescentes dans le cadre de pratiques rituelles.

 

Devant une salle d'audience pleine à craquer, un juge du tribunal de Nsanje (sud-est) a estimé que l'accusé, Eric Aniva, 45 ans, devait être condamné pour ces faits dits de «purification sexuelle». «L'Etat (à l'origine des poursuites) a prouvé au-delà de tout doute raisonnable que l'accusé s'était livré à des pratiques nuisibles», a argumenté le magistrat, Innocent Nebi. Le juge annoncera sa peine, cinq ans de prison maximum selon la loi malawite, lors d'une audience lundi prochain.

 

Surnommé «la hyène»

Eric Aniva avait été arrêté fin juillet après avoir confessé dans un entretien accordé à la BBC avoir eu des rapports sexuels avec des jeunes filles en échange de 4 à 7 dollars réglés par leurs familles, et ce malgré sa séropositivité. Selon une coutume du sud du Malawi, les parents d'adolescentes embauchent un homme, surnommé «la hyène», pour les déflorer après les premières règles, un rituel qui dure trois jours.

 

Cette pratique est censée apprendre aux jeunes filles à devenir de bonnes épouses et les protéger des maladies ou d'autres malheurs risquant de porter préjudice à leur famille ou leur village. Selon ses propres dires, M. Eniva aurait eu des rapports sexuels avec 104 jeunes filles, certaines ayant seulement 12 ans. Il avait été arrêté à la demande même du président malawite Peter Mutharika après ses déclarations à la BBC.

 

«Je pense que je vais prendre du sursis»

Vendredi à l'audience, le procureur Chiyembekezo Banda a exigé une «peine sévère» contre l'accusé, estimant que sa conduite était responsable «de la propagation du virus VIH». Selon les dernières statistiques, environ 10% des 17 millions d'habitants du Malawi sont infectés par le virus du sida.

 

Au nom de son client muet tout au long du procès, l'avocat Michael Goba Chipeta a plaidé les circonstances atténuantes et réclamé une peine de prison avec sursis. «Il faut se concentrer sur l'amélioration du condamné (...) la publicité qu'il a attirée sur son nom constitue une peine suffisante», a-t-il estimé. Interrogé par l'AFP alors qu'il était escorté hors du tribunal, Eric Aniva s'est déclaré confiant. «Je pense que je vais prendre une peine de prison avec sursis», a-t-il pronostiqué.

 

Mobile2-24heures.ch@(AFP)

 

AMMAFRICA WORLD



18/11/2016
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1239 autres membres