AMMAFRICA WORLD

AMMAFRICA WORLD

ISRAEL FACE A LA FRANCE:LE TORCHON BRÛLE ENTRE NETANYAHOU ET FRANCOIS HOLLANDE?

On lit un peu partout, dans la presse, que François Hollande ne souhaitait pas la présence du Premier ministre israélien  Benjamin Netanyahu à la marche  du 11 janvier dernier, à Paris, consécutive aux attentats contre Charlie Hebdo, de Montrouge et du magasin Hypercacher ; mais que Netanyahu ayant exigé d’être invité , les usages diplomatiques auraient contraint la France à accéder à cette demande .Si ces informations sont exactes , la suite a montré que François Hollande avait raison.

Après avoir participé à la marche, Netanyahu s’est rendu à un office à la synagogue de la rue des Victoires, auquel Hollande l’a accompagné (jurant ainsi avec une manifestation qui exprimait le refus de lier un État et une religion ou de considérer que de par leur origine ou leurs croyances certains Français ne sont pas des citoyens comme les autres : mais c’est là un autre débat .)

Lors de cet office, Netanyahu a salué, en présence de Hollande, dans un discours traduit en français  « la position très ferme » et la « détermination » de la France » à lutter contre l’antisémitisme  (là encore, on peut se demander si une synagogue doit être un lieu de discours politiques dans un Etat laïc…)

Mais, après le départ de François Hollande , Netanyahu a repris la parole, pour inviter les Français juifs à émigrer en Israël , leur sécurité étant menacée en France ; propos auxquels Manuel Valls a indirectement  répliqué ( sans les citer, ni le nom de celui qui les avait tenus ) , en déclarant « Sans ses Juifs, la France ne serait plus la France » ; ce qui n’a pas empêché Netanyahu de réitérer son appel  lors d’un autre discours prononcé à son retour en Israël .

Réagissant à cet appel , le quotidien israélien Ha’Aretz  écrit « En encourageant l’émigration de masse , les politiciens israéliens pourraient très bien aider les fanatiques à finir le travail entamé par le régime nazi et ses collaborateurs de Vichy ; faire de la France une terre débarrassée de ses Juifs (…) C’est un coup de couteau évident dans le dos d’une démocratie sœur (…)D’une main, Israël sort des platitudes sur la solidarité avec la France, mais, de l’autre, le message est clair (…) Israël n’a aucun intérêt à promouvoir l’éradication de la présence deux fois millénaire des Juifs en Europe ».

Et , surtout, Netanyahu a pris le contre-pied total du sens de cette marche qui, au-delà des positions propres à certains et pas nécessairement identiques ( sur la conception de la laïcité ou des limites de la liberté de la presse )  unissait toute la France dans une réplique spectaculaire et unanime aux assassins fanatiques : « Nous ne céderons pas à la peur ! »…à laquelle Netanyahu n’a pas hésité à répliquer « Cédez à la peur ! »Dans la marche du 11 janvier , il était l' homme de trop , celui qui refusait d' entendre le formidable message délivré par quatre millions de Français.

 

 

 

 

@Awdnews

AMMAFRICA WORLD



23/12/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1204 autres membres