AMMAFRICA WORLD

AMMAFRICA WORLD

GUERRE EN SYRIE:LES 5 ETAPES POUR ANEANTIR DAECH

LES 5 PAS POUR VAINCRE DAECH

Un Su-25 russe

Alors que le déploiement des systèmes de missiles anti-aériens S-400 en Syrie et la création d'un corps diplomatique ont déjà été entrepris par la Russie en tant que mesures pour régler le conflit syrien, il existe encore des moyens pour qu'elle remporte la victoire sur Daech et aide Bachar el-Assad à rester au pouvoir, selon National Interest.

 

La campagne militaire russe en Syrie porte ses fruits, mais les frappes russes pourraient être encore plus efficaces si Vladimir Poutine suivait la stratégie proposée par National Interest. Cette stratégie prévoit "cinq pas" concrets qui devraient augmenter la réussite des forces russes.

 

1. Les Su-25

La première mesure serait de déployer des avions russes d'attaque au sol Sukhoi-25 qui pourraient améliorer considérablement la situation sur le champ de bataille. Les Su-25 sont capables d'emporter de grandes quantités de munitions. Ainsi, la Russie pourrait accroître son assistance à l'armée arabe syrienne loyale au président.

2. Le déploiement des systèmes antiaériens S-400

Moins de 24 heures après la destruction de son bombardier Su-24 par un chasseur F-16 de l'armée de l'air turque, la Russie a déployé des systèmes de défense antiaériens S-400 autour de la base de Hmeimim qui abrite les avions de combats russes menant des frappes contre les djihadistes de Daech en Syrie. Le déploiement de ces systèmes de défense antimissile sur le sol syrien signifie que les pays occidentaux ne pourront pas décréter de zones d'exclusion aérienne, ni entamer une campagne anti-Assad. Autrement dit, Daech et d'autres groupes rebelles syriens seraient contraints d'agir seuls dans leur lutte contre les autorités syriennes.

En cela, il n'est pas probable qu'une attaque directe visant les systèmes antiaériens russes ait lieu, car une telle démarche marquerait une escalade de la confrontation entre la Russie et l'Occident. En pratique, avec ces systèmes, le Russie acquiert un droit de véto sur toute action des pays occidentaux à l'encontre de Bachar el-Assad.

3. Diplomatie

L'une des principales armes de la Russie en Syrie, c'est la diplomatie, son corps diplomatique. En particulier, la Russie peut conclure des accords avec les maîtres du jeu dans le conflit syrien, dont les pays voisins de la Syrie et des Etats membres de l'Union européenne qui ne sont pas prêts à investir des sommes colossales dans le règlement de la crise, ainsi que des pays plus lointains qui peuvent pour autant influencer le cours des choses.

Dans ce contexte, la diplomatie peut même faire pencher la balance en faveur de la sauvegarde de l'administration syrienne actuelle.

4. Surveillance, reconnaissance

Ensuite, la Russie peut soutenir les forces gouvernementales à l'aide de moyens de reconnaissance et de surveillance. En l'espèce, la Russie dispose non seulement d'avions de surveillance et de drones, mais aussi de systèmes de guerre électronique capables d'analyser les communications des terroristes.

 

5. Equipe dirigeante

Finalement, la Russie pourrait doter l'armée syrienne d'une équipe dirigeante composée de militaires russes, y compris des forces spéciales, censée l'aider à vaincre les terroristes. Ainsi, tandis que Moscou s'emploie à déployer ses forces terrestres, son rôle clé consistera à guider, coordonner et soutenir l'armée syrienne.

 

La Russie a lancé, le 30 septembre dernier, une campagne de frappes aériennes contre les positions des djihadistes de l'Etat islamique en Syrie à la demande du président syrien Bachar el-Assad.

Depuis 2011, la Syrie est en proie à une guerre civile qui a déjà fait au moins 250.000 morts et un million de blessés.

 

 

 

 

@Sputniknews

 

AMMAFRICA WORLD





09/12/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1239 autres membres