AMMAFRICA WORLD

AMMAFRICA WORLD

Diaspora Africaine: Le Cri de Calixthe BEYALA contre les politiciens Africains

Diaspora Africaine en éveil: Le Cri de la Franco-Camerounaise Calixthe BEYALA contre les dirigeants Africains et leurs Opposants aigris!

Ils ne sont pas tous saints ni parfaits, mais néanmoins, parcourant son histoire, les dirigeants Africains ainsi que leurs "opposants" doivent vraiment prendre une prise de conscience profondeur pour ne plus s'aventurer des décennies en décennies de leur continent immensément riche et tant Convoité!

 

Toujours dans cet esprit du choc des idées pour que la lumière jaillisse pour notre Afrique, Ammafrica vous transmet par ici le cri d'une femme Africaine consciente des enjeux et qui ne tâtonne sur son combat!

 

Au moins,avec celle-ci, l'Afrique peut en être fière plutôt que de lire Celles qui font la honte et qui pervertissent le sens du combat comme nous l'assistons sur le net et dans les réseaux sociaux!

 

@Ammafrica 

SI J'AVAIS ÉTÉ UN DIRIGEANT AFRICAIN,

FB_IMG_1482003745113.jpg

 

 

Si j'avais été un dirigeant Africain, je n'aurais jamais été à un sommet intitulé le sommet pour la paix en Afrique, hors du continent, car j'aurais eu honte de me déplacer pour un événement qui ridiculise mon pays et mon peuple.

 

Si j'avais été un dirigeant Africain, j'aurais compris que la sécurité de l'Afrique se décide en Afrique et non en Occident.

 

Si j'avais été un dirigeant Africain, je créerai une monnaie, car la monnaie détermine la souveraineté d'une Nation,

 

Si j'avais été un dirigeant Africain, je ne laisserai pas une armée étrangère se positionner sur la terre que mes compatriotes m'ont demandé de protéger,

 

Si j'avais été une dirigeant Africain, je ne laisserai pas mon peuple être consumé par le désir de posséder le non nécessaire, situation qui provoque l'envie, la jalousie voire la convoitise.

 

Si j'avais été un dirigeant Africain, je ne ferai pas croire à mon peuple qu'être riche est la chose la plus importante.

 

Je dirai à mon peuple que le plus important, c'est le travail sur soi, l'amélioration de sa culture, le développement et l'épanouissement personnel,

 

Je dirai à mon peuple que le plus important c'est la connaissance,

 

Je dirai à mon peuple que toute faim doit avoir une fin,

 

Je dirai à mon peuple de s'aimer, de s'admirer et non de se dévaloriser en permanence

Si j'avais été un dirigeant Africain, je n'investirai pas à l'étranger,

 

Si j'avais été un dirigeant Africain, j'encouragerai la fabrication locale et les échanges intercontinentales,

 

Si j'avais été un dirigeant Africain j'aurais encouragé la création des États-Unis d'Afrique, d'une cour Africaine de justice,

 

Si j'avais été un dirigeant Africain, jamais je n'aurais parlé d'identité nationale excluant qui crée la xénophobie,

 

Voila, je ne suis pas un dirigeant Africain...

 

SI J'AVAIS ÉTÉ UN OPPOSANT AFRICAIN

 

je ne collaborerai jamais avec une puissance étrangère pour prendre le pouvoir dans mon pays en tuant mon peuple,

 

Si j'avais été un opposant Africain, je ne m'opposerai pas au dirigeant sur place depuis l'étranger,

 

Si j'avais été un opposant Africain, je ne serai jamais en intelligence avec les puissances étrangères quoiqu'elles me proposent

Si j'avais été un opposant Africain, je ne passerai pas mon temps à critiquer le pouvoir en place pour critiquer, j'essayerai de bâtir

Si j'avais été un opposant Africain, je ne ferai pas la politique de la terre brûlée, car le plus important est que mon pays aille mieux,

Si j'avais été un opposant Africain, je ne me satisferai pas du fait que le pouvoir en place soit en difficulté, car ses difficultés touchent le peuple que je suis sensé aimé,

 

Mais voilà, je ne suis pas une opposante politique.

 

Je ne suis qu'un écrivain et un écrivain, ça écrit, quitte à déplaire à certains !

 

 

Calixthe BEYALA

Sur sa page Facebook 

 

 

AMMAFRICA WORLD



17/12/2016
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1247 autres membres