AMMAFRICA WORLD

AMMAFRICA WORLD

Des Escadrons de la mort venus du Rwanda actifs en Belgique?:Analyse le journal Het Belang van Limburg

Des escadrons de la mort venus du Rwanda actifs en Belgique?

Le président rwandais Paul Kagame
Le président rwandais Paul Kagame - © ZACHARIAS ABUBEKER - AFP
 
Le régime au pouvoir au Rwanda tenterait d'éliminer des dissidents et des opposants en Belgique, annonce Het Belang van Limburg sur base d'indices sérieux. Kigali utiliserait pour cela des commandos performants envoyés dans notre pays. La Sûreté de l'Etat aurait déjà dû fournir sa protection à plusieurs personnes.Mercedes blindéeL'histoire commence l'an dernier. Une journaliste canadienne, Judi Rever, auteur d'articles critiques à l'égard du régime du président rwandais Paul Kagame, est en visite de travail en Belgique. Durant son séjour d'une semaine, elle doit se déplacer en Mercedes blindée accompagnée de deux agents de la Sûreté, écrit le journal.Un accord avec la SûretéLa Sûreté de l'Etat s'abstient évidemment de tout commentaire à ce sujet, mais Het Belang van Limburg a pu consulter l'accord signé à ce sujet par Judi Rever et les services belges.La journaliste canadienne témoigne aussi :
 "L'agent m'a informé du fait que la Belgique avait de sérieuses informations selon lesquelles l'ambassade rwandaise à Bruxelles constituait une menace pour moi".

Approché pour liquider des opposants 

Het Belang van Limburg a également recueilli le témoignage d'un ancien allié de Kagame, Robert Higiro, approché par les services de renseignement rwandais pour liquider des opposants, témoignage qu'il a aussi donné à Judi Rever.L'histoire de Judi Rever est en outre confirmée par notre confrère de la VRT, spécialiste de l'Afrique centrale, Peter Verlinden qui a eu l'occasion de la rencontrer l'an dernier en Belgique : elle bénéficiait effectivement à ce moment de la protection d'un membre de la Sûreté, témoigne le journaliste de la VRT.Peter Verlinden souligne aussi que de nombreux Rwandais sont placés sous protection, permanente ou momentanée, comme l'ancien Premier ministre Faustin Twagiramungu, cible possible de menaces de mort en mai 2014.

En morceaux dans le canal

Le journaliste de la VRT, qui dénonce au passage un régime "criminel et meurtrier", évoque par exemple les cas plus tragiques le colonel Patrick Karegeya, ancien chef des services de renseignements, étranglé le 1er janvier 2014 dans un hôtel à Johanesburg ou ce Rwandais retrouvé en morceaux dans le canal à Bruxelles, deux cas qui se retrouvent dans la liste des assassinats politiques d'opposants rwandais à l'étranger dressée par Het Belang van Limburg.
 
 
 
 
@RTBF.BE
 
AMMAFRICA WORLD


29/11/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1199 autres membres