AMMAFRICA WORLD

AMMAFRICA WORLD

ATTAQUES A PARIS:ATTENTION A LA DESINFORMATION MEDIATIQUE!

Face à la désinformation, on fait cadeau aux menteurs!

Certains esprits dénonceront toujours les désinformations qui circulent pour agiter des esprits faibles! Le monde en dénonce... Lisez!

Attaques à Paris : les rumeurs et les intox qui circulent

La carte des attentats du 13 novembre à Paris.
Dans le sillage des fusillades à Paris et en région parisienne, de nombreuses réactions de soutien ont émergé sur les réseaux sociaux, mais aussi des rumeurs, voire des faux caractérisés.Le gouvernement a mis en garde contre la propagation de ces rumeurs et édité un guide de bonne conduite, les #MSGU, ou pratique des Médias sociaux en gestion d’urgence.
 
Voici les principales, ainsi que l’explication de leur caractère erroné.1. Non, quatre policiers n’ont pas été tuésLes chaînes d’information et quelques sites ont diffusé durant la nuit une information erronée évoquant quatre policiers tués en neutralisant les assaillants au Bataclan, qui s’est répandue comme une traînée de poudre. Elle n’a pourtant pas été confirmée par les autorités. Un policier serait blessé, mais aucun n’aurait perdu la vie.En revanche, un policier en civil, qui n’était pas en service, a été tué rue de Charonne. Un commissaire a également été blessé au Bataclan. Il assistait au concert des Eagles of Death Metal.2. Non, il n’y a pas eu de fusillades aux Halles, à Belleville ou à RépubliqueD’autres médias ont pu donner des informations non avérées, comme dans ce tweet, très relayé.
 
En réalité, nous n’avons aucune confirmation sur des fusillades ou des victimes aux Halles, à Belleville, au Trocadéro ou à République. Les fusillades ont eu lieu au Bataclan, à la terrasse de deux restaurants proches de la place de la République, rue de Charonne et à la terrasse d’un autre café, proche de la place de la NationLire aussi : 
Attaques à Paris : un des huit terroristes identifiéLa carte des attentats du 13 novembre à Paris.
3. Non, il n’y a pas eu de rassemblement de soutien en AllemagneComme le note cet internaute sur Twitter, ce cliché, qui a beaucoup circulé, ne montre pas un rassemblement de soutien en Allemagne, suite aux fusillades en France, mais correspond à une manifestation du mouvement anti-immigration allemand Pegida.
4. Non, cette photo ne montre pas le Bataclan avant la tuerieAutre cliché souvent aperçu, celui-ci, mentionné comme étant une photo du Bataclan avant les tueries
.
Or il n’en est rien. D’après le groupe lui-même, il s’agit de l’Olympia à Dublin, une photo publiée jeudi 12 novembre.5. Non, Donald Trump n’a pas insulté la France (pas hier soir en tout cas)Un tweet du candidat républicain aux élections américaines a été retweeté massivement dans la nuit de vendredi. Même l’ambassadeur de France lui a répondu (vertement) 
:
[« Le manque total de dignité dans ce message est répugnant. Vautour. »]En fait, ce tweet date du 7 janvier, au moment des attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher.Après s’être exprimé sur l’opportunité de bombarder l’Etat islamique, Donald Trump a fait part de ses condoléances au peuple français 
:
6. Non, il n’y a pas eu d’intervention du RAID à StrasbourgAutre information rendue virale par des comptes « influents », comme le « Masculiste », un soi-disant assaut des forces d’intervention de la police à Strasbourg. Comme on peut le voir, le tweet cité par ce compte date du 31 octobre et non d’hier.

 

En outre, aucune intervention du RAID ou du GIGN n’a été signalée à Strasbourg à la date du 31 octobre ou hier. Bref, l’information n’a rien de vrai, et ressemble surtout à un moyen pour ce compte de faire un peu de « buzz » en marge d’une tragédie nationale.7. Non, l’Empire State Building n’était pas bleu-blanc-rouge et la tour Eiffel ne s’est pas éteinte exceptionnellementCertes, des hommages ont eu lieu à l’étranger depuis vendredi, mais non, l’Empire State Building ne s’est pas éclairé aux couleurs du drapeau français, comme en témoigne le correspondant de BFM aux Etats-Unis :
En réalité, c’est la Freedom Tower, la tour construite à l’emplacement du World Trade Center, qui a illuminé son antenne aux couleurs de la France.
 
Mais ces clichés, qui ont beaucoup circulé, datent en réalité d’autres périodes.
 
Même chose avec la tour Eiffel, supposément « éteinte pour les victimes ». En réalité, l’édifice, illuminé tous les soirs et qui scintille normalement une fois par heure, s’éteint chaque nuit à partir d’une heure du matin. Il ne s’agissait donc pas d’un hommage, mais de son fonctionnement normal.

Quelques conseils pour ne pas se faire avoir par des rumeurs

  • Partez du principe qu’une information donnée sur le web par un inconnu est par défaut plus fausse que vraie.
  • Fiez-vous plutôt aux médias reconnus, aux journalistes identifiés et connus. Et ne considérez pas non plus que cela suffit à rendre leurs informations vraies. Dans des situations de crise comme celle-ci, l’information circule très vite, et peut souvent s’avérer par la suite erronée. Il vaut mieux attendre que plusieurs médias donnent un même fait pour le considérer comme établi.
  • Une photo n’est jamais une preuve en soi, particulièrement quand elle émane d’un compte inconnu. Elle peut être ancienne, montrer autre chose que ce qui est dit, ou être manipulée.
  • Un principe de base est de recouper : si plusieurs médias fiables donnent la même information, elle a de bonnes chances d’être avérée.
  • Méfiez-vous aussi des informations anxiogènes (type « ne prenez pas le métro, un ami a dit un autre ami que la police s’attendait à d’autres attentats », un message qui tourne apparemment samedi matin) que vous pouvez recevoir via SMS, messages de proches, etc, et qui s’avèrent fréquemment être des rumeurs relayées de proche en proche, sans rélle source.
8. Non, un incendie criminel n’a pas ravagé la jungle de CalaisAutre information qui a beaucoup circulé, notamment via une photo datant en réalité du 2 novembre (une bombonne de gaz avait explosé) : un incendie dans la « jungle » de Calais, cet ensemble de camps de fortune où les migrants attendent avant de tenter la traversée vers le Royaume-Uni et dont le plus important est situé dans une petite forêt à proximité du port de Calais.
 
Un incendie dans la nuit du 13 au 14 novembre est certes rapporté par La Voix du Nord- il s’est déclenché vers minuit et a ravagé 2500 m2 de tentes et de cabanes construites par les migrants. Néammoins, si sur les réseaux sociaux, a circulé la rumeur d’un incendie criminel, il n’en est rien, selon les autorités. Le sous-préfet de Calais a assuré qu’il s’agissait d’un incendie d’origine « clairement accidentelle » 
9. Non, ces images ne viennent pas des YvelinesPlus grave que les personnes qui relaient des mensonges sans le savoir sont ceux qui le font sciemment. Voici par exemple celui de « Kevin », un « nationaliste » qui s’amuse à diffuser de fausses informations.
 
Ces images sont en réalité venues du Brésil, il suffit de quelques clics pour le vérifier. Mais malgré de nombreux signalements d’internautes, le compte de « Kevin » n’a jamais retiré cette intox. Au contraire, le jeune homme... semble très fier de lui.
 
 
 
 
@Le Monde.fr
 
AMMAFRICA WORLD





14/11/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1239 autres membres