AMMAFRICA WORLD

AMMAFRICA WORLD

La Diaspora Africaine

LA RUBRIQUE QUI CONCENTRE SON ESPACE POUR LA DIASPORA AFRICAINE

Actions diverses, évenements divers et conference au sein de la diaspora Africaine. Peuple Africain vivant en occident se réveille dans un souci d'une rénaissance Africaine par sa participation à l'émergence pour le développement de son continent qui a traversé les affres de la mort et des destructions par la Traite,la Colonisation et l'avènement du Néocolonialisme qui, non seulement emboitent le pas pour la relève de ce beau continent,mais aussi déplace les Africains á la recherche d'une survie qui laisse à desirer encore.La diaspora Africaine s'interroge,se concerte et désire trouver des remèdes à la problématique de son continent. Ensemble avec d'autres partenaires,les fils de l'Afrique se mobilise de partout...

Mama Feza

Visionnaire-fondatrice

Ammafrica world


Communiqué officiel de LISANGA par son secrétaire général Monsieur Rolain MENA

Communiqué de LISANGA:Une diaspora qui pense autrement

 

Paris le 10 juillet 2017

17758443_1676634662353002_3566480887733096841_o.jpg

 

* Position du secrétariat général de LISANGA relative à la probable non tenue des élections à la date butoir de décembre 2017

Suite aux doutes du président de la Commission Électorale Nationale Indépendante, CENI en sigle, monsieur Corneille Nangaa, relatifs à la tenue des élections à la date butoir de fin décembre 2017 (cliquer sur le lien virtuel suivant : //information.tv5monde.com/…/video-rdc-les-elections-p…), le secrétariat général de LISANGA, réitère son soutien ferme, absolu, et sans ambages, à ce que le peuple congolais puisse choisir ses dirigeants avec quiétude, en usant de sa pleine souveraineté, mais s'insurge contre toutes les propagandes va-t-en-guerristes, et ce, d'où qu'elles viennent !

 

Le secrétariat général de LISANGA, relevant les propos tenus par le chef de l'État lors de sa dernière adresse à la Nation, invite subséquemment l'ensemble de la classe politique RD Congolaise, à faire montre d'abnégation et d'altruisme, en se débarrassant de ses ressentiments et/ou de ses agendas cachés, afin d'œuvrer de façon responsable - unis dans la diversité et le respect de toutes les opinions - à redessiner valablement les pourtours de la politique nationale congolaise et faisant, à conduire le Souverain Primaire vers un scrutin inclusif, libre, pacifié, et démocratique, représentatif de la volonté populaire, qui doit absolument se tenir à très bonne date dans l'intérêt supérieur de toute la Nation, la République Démocratique du Congo, notre seul et unique héritage commun !

 

De ce qui précède, le secrétariat général de LISANGA, dénoncera avec la dernière énergie et la plus grande fermeté, toute prise en otage de nos populations dépitées, ainsi que toute instrumentalisation de ces dernières comme boucliers humains, par quelque structure, composante, ou personnalité que ce soit, à l'intérieur ou à l'extérieur du Congo, dans le but égocentrique et unique, de satisfaire des velléités de pouvoir et/ou de notoriété !

 

Le Congo d'abord !

 

 

 

Fait à Paris, le 10 juillet 2017

 

 

Pour LISANGA

Rolain Mena​
Secrétaire général


Futur candidat à la députation nationale


11/07/2017
0 Poster un commentaire

Rapatriement du corps de Tshisekedi: La Belgique accusée d'une tentative de coup d'État avec le Rassemblement !

PLAN MACHIAVÉLIQUE AU RAPATRIEMENT DE CORPS DE MR. TSHISEKEDI DÉMASQUÉ?...

 

PLAN MACHIAVELIQUE MONTE A BRUXELLES : TSHISEKEDI COMME CHEVAL DE TROIE POUR RENVERSER KABILA

TSHISEKEDI_BIERE.jpeg

 

Après avoir échoué de renverser le régime en place par la rue, les tenants de l’insurrection comptent profiter de la marée humaine lors du rapatriement du corps d’Etienne Tshisekedi à Kinshasa pour aller occuper les sièges des institutions de la République et autres (aéroport, poste, RTNC, Palais du peuple, etc.) afin de perpétrer le fameux coup de force tant rêvé. L’avion affrété par le Gouvernement belge devrait servir pour transporter des « mercenaires » chargés d’encadrer les manifestants sur terrain. Mais, comme d’habitude, à l’Udps comme au sein du Rassemblement, personne ne dit être au courant d’un tel plan, alors que tout le monde affirme que « le peuple est libre de se prendre en charge »…

 

 

Les ennemis de la stabilité de la RDC ne démordent pas. Tous les moyens leur sont bons pour parvenir à leur rêve de renverser le régime constitutionnel en place à Kinshasa. Ce rêve était au cœur du plan d’insurrection qui avait le même objectif à travers la plate-forme dénommée Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement. Tout en ayant fait en sorte de faire échouer le processus du dialogue pour les élections apaisées, le Rassemblement avait donc pour mission de renverser le régime en place avant l’échéance du 19 décembre, mais le plan n’avait pas marché. Le Rassemblement s’est ainsi réduit à négocier un accord de cogestion de la période préélectorale pour s’assurer du bon déroulement du processus.

 

Le message qui véhicule le plan machiavélique

Mais la mort inattendue d’Etienne Tshisekedi a suscité de nouvelles inspirations pour tenter un nouveau coup de force. Un vent favorable nous a, en effet, fait parvenir in box, ce nouveau plan visant à se servir du rapatriement du corps d’Etienne Tshisekedi perpétrer ce coup à la faveur de la marée humaine attendue ce jour-là à Kinshasa. Ce document est ainsi libellé :

 

 

« Aujourd’hui nous constatons que la Cenco a échoué à sa mission à cause de la mauvaise volonté de la majorité présidentielle. Avec la mort de Tshisekedi, la majorité espérera de jouer davantage avec la montre pour bloquer l’application de l’accord de la saint-Sylvestre. Si rien n’est signé d’ici l’arrivée de la dépouille du père de la Nation, le peuple congolais, comme un seul homme, honorera la mémoire du Président Tshisekedi, car on ne pleure pas un héros, mais on continue son combat.

Pour honorer sa mémoire, il y a deux choses que nous devons avoir pour motiver notre détermination :

 

-       La dépouille du Président Tshisekedi sur le sol de nos ancêtres ne peut jamais cohabiter avec le pouvoir illégal incarné par Joseph Kabila.

 

-       Le peuple en colère est plus puissant que la bombe atomique et aucune armée sur la terre ne peut le maîtriser.

 

 

Voici comment les événements vont se dérouler. Le jour de l’arrivée du corps à Kinshasa (NB : la dépouille peut arriver à n’importe quelle heure. Les ennemis du peuple souhaitent que le corps arrive la nuit pour démoraliser le peuple. Malgré cela, soyons plus nombreux, au moins 5 millions à l’aéroport pour accomplir notre mission avec succès). Tous les Kinois doivent faire le déplacement à l’aéroport pour accueillir la dépouille.

 

 

La dépouille quittera l’aéroport, direction lieu d’exposition. Arrivé en ce lieu et après une heure de recueillement tout en ressassant la phrase de notre patriarche Etienne Tshisekedi : « Prenez-vous-mêmes en charge », la population ira occuper toutes les institutions (parlement, cour suprême, RTNC,…) jusqu’à la chute totale du pouvoir illégal. La police et les mercenaires de Kabila essayeront de nous intimider, tenons bon le peuple vaincra. Car le grand jour de la colère est venu, ce jour grand et redoutable.

 

 

Voilà pourquoi, nous vous demanderions de vous préparer en conséquence car il n’y aura pas de jour comme celui-là, ni avant ni après parce que Dieu lui-même mettra en déroute ce pouvoir devant le peuple. Large diffusion !!! »

 

L’Udps et le Rassemblement au courant, mais nient..

 

Comme l’indique la dernière consigne, ce message fait, en effet, l’objet d’une diffusion sans précédent. Par prudence, nous avons tenté de le retracer afin de l’authentifier et même identifier leur auteur. Mais, comme d’habitude dans les milieux de l’Udps et ses radicaux affiliés, personne ne porte cette responsabilité, mais tout le monde affirme que « le peuple est libre de se prendre en charge ». Or ce soi-disant peuple n’est autre que les combattants de l’Udps et autres radicaux habitués à ce genre d’initiatives officiellement sans organisateur ni encadreur.

 

 

On l’a vu en début de cette semaine avec l’appel à deux journées de deuil sans travail. Des tracts aux insignes de l’Udps ont été largués et diffusés dans les réseaux sociaux sans qu’aucun responsable du parti ne réagisse. C’est après un début d’exactions en début de matinée de lundi 6 février que des responsables de l’Udps sont intervenus dans les médias pour rejeter cette initiative, mais soutenir en même temps que le peuple est libre de se prendre en charge.

 

 

Pour ce nouveau cas, nos sources sont formelles pour affirmer que ce plan existe bel et bien, et qu’il a connu même le soutien de certaines officines politiques en Belgique. Et la décision de Bruxelles de mettre un avion à la disposition de la famille de Tshisekedi et l’Udps pour rapatrier le corps à Kinshasa constitue une sorte de cheval de Troie. Le plan voudrait, en effet, que cet avion transporte des personnes rôdées dans les techniques de terrain pour encadrer les combattants dans le cadre du plan tracé. Ces personnes ont, pour la plupart, acquis des nationalités étrangères afin de se faire protéger par leurs ambassades à Kinshasa en cas de problème.

 

 

Ainsi donc, loin de capituler, les adeptes des coups de force continuent de scruter la moindre occasion pour renverser l’ordre politique et institutionnel établi. Avec la mort de Tshisekedi, ils sentent un profond affaiblissement politique et estiment pouvoir jouer le va-tout pour parvenir aux commandes du pouvoir.

 

 

Vérifications faites, il nous revient que les instances du parti ainsi que certains de ses alliés au sein du Rassemblement sont parfaitement au courant de ce plan et font semblant de tout ignorer tout en ne prenant aucune initiative pour sensibiliser leurs bases. Il en est de même pour des officiels belges dont certains avaient activement encadré les opposants congolais lors de leur réunion de Genval qui avait vu naître le « Rassemblement ».

 

Une réunion au départ de laquelle avait été lancées les activités insurrectionnelles qui avait émaillé la vie politique nationale entre juillet et décembre 2016 avec pour objectif de renverser le régime en place. A cette allure, l’on craint que les négociations de la Cenco, auxquelles ces radicaux ont pris part n’auront été qu’une diversion pour une nouvelle réorganisation en vue de nouvelles actions insurrectionnelles, même si Tshisekedi était encore vivant.

 

Les auteurs de ce genre de plans devraient réfléchir par deux fois pour savoir si c’est de cette manière qu’ils estiment honorer la mémoire de celui qu’il couvre de tous les adjectifs positifs pour reconnaître son œuvre pour la démocratie en RDC.

 

Constitutionnalistes, ils savent très bien qu’ils vont être confrontés aux dispositions constitutionnelles en la matière, notamment l’article 64 et pourraient ainsi subir la rigueur de la loi. De leur côté, les acteurs politiques en négociations devraient faire montre de sincérité et d’honnêteté. Pour cela, ils doivent éviter de tout le temps entretenir des petites tensions pour indiquer qu’ils n’ont, dans le fond, pas envie de voir ces négociations aboutir. Au contraire, leur tactique serait d’attribuer la responsabilité du non-avancement des discussions à d’autres en prenant chaque fois le peuple à témoin. Une stratégie pour justifier, le moment venu, ce qui se prépare déjà.

 

 

 

MAPAMITIBA

@Congovirtuel

 

AMMAFRICA WORLD


07/02/2017
0 Poster un commentaire

SUISSE:Un jeune rappeur originaire du Congo démocratique séduit un géant du disque par son talent!

Le rap de Makala séduit un géant du disque

Rencontre A 23 ans, le rappeur genevois décroche la lune. Désormais, il travaillera avec BMG, major de l'industrie musicale.

Makala, rappeur genevois, cartonne auprès du jeune public. Flairant le bon coup, BMG vient de le signer.

Makala, rappeur genevois, cartonne auprès du jeune public. Flairant le bon coup, BMG vient de le signer.

Image: Georges Cabrera

 

Makala. Un nom qui claque. Une voix qui porte. Celle de la nouvelle génération du rap genevois, dont il est un des représentants les plus forts en gueule. Scansion solide et rimes souples, Makala fonce sans attendre, couplet après couplet: «Les canines d’un canidé, l’atmosphère d’une partie de dés/Aie au moins du cash si t’as pas d’idées». Il y a des jeunes gars en capuche dans le champ de la caméra, des mains qui signent dans l’air une danse de la rue, un pistolet qu’on brandit, une attitude que l’on compose en jouant du second degré. Il faut voir le clip de Freddy Blanco, paru à l’automne dernier. Ce rap est encore frais, ses provocations ont une allure d’adolescence qui s’enfuit. Imaginaire urbain branché sur le hip-hop américain. Le bitume des cités est un terrain de jeu sans fin qui mène, cette fois-ci, dans l’ambiance laborieuse des studios d’enregistrement. Celui de Makala et sa clique est installé dans un sous-sol du Petit-Lancy, à l’enseigne de Colors Records, label et maison mère d’une kyrielle de MC du cru. SlimK, Di-Meh, D-Wolf, Rico, Daejmiy, Kenny le benjamin, Ekamby le vétéran: eux mêmes se réclament du collectif Superwak. Tous talentueux, tous durs à la tâche. Tous ambitieux. Sur YouTube, ils font des clics en masse, Makala le premier, qui balance d’un vers: «Mon premier diplôme sera un disque d’or». Gonflé? A bloc!«Comme un footballeur en 1re ligue»Et il a de quoi. Makala, 23 ans, vient de signer avec BMG, major internationale parmi les derniers mammouths de l’industrie musicale. Un petit pas pour les cadres de l’entreprise – ils sont venus «voir» en mai, ont soumis leur contrat en septembre, les papiers sont revenus dûment paraphés juste avant Noël. Un grand bond pour Makala. Qui se frotte encore les yeux.«Enfant, avec mes potes, on se disait: toi dans le foot, moi dans la musique, chacun dans nos trucs, on doit être au top. Un jour, l’un de nous a signé avec un grand club suisse: c’est un truc de ouf, il me disait. Aujourd’hui, pour moi, c’est un peu pareil, comme si j’avais signé en 1re ligue. Pendant un temps, je n’y croyais pas. Je voyais la dimension suisse d’une carrière de rappeur. Mais pas plus loin. Désormais, je peux regarder très loin. Et cette remarque de l’ami footballeur m’a donné de l’assurance dans ma fierté.»Un album en préparation Makala, cet élégant jeune homme, a beau s’enthousiasmer, il garde la tête froide. Et avance groupé. Avec lui, ce jour-là, on croise le regard affûté de Thibault Eigenmann, patron du label Colors Records, qui a lui aussi apposé sa signature au bas du contrat. Pas un bleu, le Thibault. Ce jeune père de famille a connu la première vague du hip-hop en terres francophones, dans les années 90. Si Makala avait encore besoin d’un coach, Thibault fait parfaitement l’affaire. Car Thibault, lui aussi, a son ambition: «Tu es fan de rap, tu habites Bernex? Va dire non à une major lorsqu’elle te propose de mettre 50 000 francs dans un clip… à condition de changer les voix! Quand ça ne t’est pas encore arrivé, tu ne conçois pas un tel dilemme. Et quand ça t’arrive? Alors, il faut choisir. Le label Colors, ce n’est pas une major du rap suisse; au contraire, nous voulons représenter les indépendants. Et c’est cette indépendance-là que nous allons chercher à imposer.»Avec BMG, l’essentiel portera sur le développement. Rencontrer des partenaires, entrer dans le giron des radios mainstream, toucher à la diffusion à plus grande échelle, aborder les «grands médias». Voilà ce vers quoi ouvre le deal. De même qu’il permet, aujourd’hui déjà, de toucher des avances. Un album est prévu, qui prendra encore une année de travail. BMG aura-t-il son mot à dire sur la musique? «On reste libre, répond Makala. L’écriture, la production, l’enregistrement restent notre travail. Mais avec des moyens supplémentaires. C’est la possibilité de réaliser des clips plus aboutis. De créer du merchandising également. Des T-shirt? Pourquoi pas!».
(TDG) 
 
 
 

ENCOURAGEMENT DE AMMAFRICA WORLD

 

Nous ne pouvons que féliciter nos enfants pour leurs talents dans le domaine de la musique! Nos encouragements à ce jeune talentueux que non seulement son pays d'adoption en sera fier, mais aussi son pays d'origine la RDC! Faites nous du bon rap qui apporte du renouveau fils!

 

 

Amour-conscience-reparation

Ammafrica world Vision


10/01/2017
1 Poster un commentaire

Diaspora Positive: L'avantage des idées c'est qu'elles ne meurent jamais!

Diaspora positive: Faisons la découverte de leurs actions pour s'en rendre compte!

"L'avantage des idées, c'est qu'elles ne meurent jamais !" 

Roland MENA nous parle de ces idées dans le magazine CONGOPANORAMA !

 

FB_IMG_1483994896290.jpg

Telle a été la réaction de notre compatriote Serge Welo Honorable, lorsqu'il a eu connaissance de la parution de l'un des articles de votre serviteur, intitulé "Je ne veux plus d'orphelins au Congo", qui a été repris textuellement dans le magazine CONGOPANORAMA, par la volonté personnelle du professeur Yvon Ramazani, chargé de la communication du chef de l'État, Joseph Kabila Kabange, le président de la République Démocratique du Congo ! 

 

Notre conseiller Jean Robert Kandembila de poursuivre : Si d'aucuns ne veulent aucunement - pour des raisons valables ou pas, peu importe - respecter l'homme, c'est leur droit le plus élémentaire et personne ne le leur renie. Mais alors, qu'ils acceptent que dans LISANGA, nous sommes également en droit de respecter l'institution "Présidence de la République" !

FB_IMG_1483994919578.jpg

 

Les va-t-en guerristes aveugles, ainsi que nos détracteurs puérils prévisibles, vont certainement tressauter de tout leur corps, nous désigner à la vindicte populaire afin de salir notre honorabilité et tenter vainement de nous discréditer, mais cela importe très peu car preuve est désormais faite que lorsque nous avons les uns et les autres, au centre de nos préoccupations, l'essor du Congo ainsi que le bien être de toutes ses populations, les bonnes idées peuvent être partagées et relayées par tous ! C'est là l'essentiel si nous voulons et nous le pouvons, redessiner ensemble et valablement, les pourtours de la politique nationale congolaise car personne parmi nous n'a la science infuse !

 

Je ne le dirai jamais assez chers compatriotes : On est bien plus intelligents à plusieurs, que chacun seul dans son coin, perdu dans des ressentiments, des turpitudes et des considérations suicidaires !

 

Cliquer sur le lien suivant et pour un très large partage : //www.emagcloud.com/demo/Congopanorama_22/pubData/mobile/index.htm#/128/

 

 

 

Rolain Mena

Secrétaire général de LISANGA

 

 

Amour-conscience-reparation

AMMAFRICA WORLD


09/01/2017
0 Poster un commentaire

RDC-DIALOGUE BIS:Le groupe LISANGA par son secrétaire général Mr Rolan MENA donne son opinion!

Déclaration officielle de soutien du secrétaire général de LISANGA, aux conclusions du dialogue nationale sous l'égide de la CENCO!

15895506_1577754372241032_3038323644102329589_o.jpg

LISANGA, en lutte POUR l'avènement d'une véritable démocratie participative citoyenne en République Démocratique du Congo, et CONTRE toute déstabilisation en cours ou en étude de la Nation, tant au niveau politique, qu’économique et médiatique, réaffirme sa volonté d’en finir avec les attitudes qui dénotent dans un contexte national de lutte contre la déliquescence social, et apporte son plein soutien aux responsables politiques, tous bords confondus, partageant résolument le même engagement pour la défense des droits des congolais, dans la difficile quête de solutions pouvant stopper la chute du Congo dans un trou sans fond !

 

Aussi, privilégiant la paix pour tous dans le pays, le secrétaire général de LISANGA, considère comme une victoire de la République Démocratique du Congo, l'organisation du dialogue national initié par le président Joseph Kabila sous l'égide de la CENCO, avec l'approbation de la communauté internationale !

 

Le secrétaire général de LISANGA félicite tous les participants aux deux dialogues pour leur sens des responsabilités, et par la même voix, remercie les pays de la région qui soutiennent l'État de droits au Congo, sa totale souveraineté ainsi que la démocratie constitutionnelle, tout en dénonçant sans ambages les esprits va-t-en-guerristes, qui seuls, voulant voir le Congo de Lumumba s'embraser de plus belle, se sont tenus à l'écart du processus de volonté de résolution de la crise RD Congolaise par des voies pacifiques !

 

Cliquer sur le lien suivant : https://youtu.be/gQXCQ5l5vCc

 

Le secrétaire général de LISANGA, se tenant à pleine disposition de la Nation, estime que les conclusions du dialogue constituent une victoire autant pour le Congo que pour le système démocratique de promotion des droits de l'homme, et réitère que dans n'importe quelle situation nationale, LISANGA défendra constamment la Mère Patrie avec force, abnégation, altruisme, et pragmatisme, ainsi que l'appui invincible du Peuple congolais souverain dans toute sa diversité !

 

Puissent tous nos vœux, passer du virtuel au réel pour notre Peuple, au cours de cette nouvelle année !

 

 

 

Fait à Paris le 5 janvier 2017

Pour LISANGA

Rolain Mena
Secrétaire général

 

 

AMMAFRICA WORLD


05/01/2017
0 Poster un commentaire

RDC-DIALOGUE BIS:Réaction de Charles Onana et réplique de Ammafrica world

Réaction de Charles Onana après le dialogue Bis en RDC et la réplique de Ammafrica world:

Une réaction très interpellante à la conscience collective de peuple Congolais ainsi que ces élites!

12633614_101160610271349_4889090987886396776_o.jpg

Ce que je craignais pour la RDC est bel et bien arrivé. Ils se sont précipités à la soupe. Ils ont couru à la chasse aux sièges ou aux strapontins, humiliant le pays tout entier, foulant au pied la constitution de la RDC, ignorant les millions de morts Congolais, oubliant les sacrifices consentis depuis des années par la jeunesse de ce pays et par les Maï-Maï, que le communauté internationale avait traité de « forces négatives » alors qu'ils luttaient contre l'occupation de leur pays par le Rwanda et l'Ouganda. 


A Kinshasa, il y a eu de l'effervescence ces derniers temps. On aurait discuté dans le dessein de sortir le pays d'une crise politique aiguë et certains se sont traînés ou ont été traînés dans de pseudo-négociations pour parvenir, au terme de prétendus débats houleux, au maintien de Kabila au pouvoir ; jetant à la poubelle la constitution et piétinant au passage la dignité et la souveraineté de la République Démocratique du Congo. 


Et la date du 19 décembre qu'ils brandissaient aux Congolais ? « Vous verrez, il partira », martelaient-ils dans les médias et les forums sur internet à propos de Kabila. Il n'est pas parti. Pis, ils se sont tous rués à ses pieds, se battant ou se bousculant, pour le servir ou rester à ses côtés, lâchement, indignement et pitoyablement. Toute honte bue, jusqu'au mépris de soi et à l'aliénation de soi, ils ont affiché ce que l'Afrique a de laid et de servile. 


Quand rendrez-vous au peuple congolais sa fierté et la justice pour : ses millions de morts, ses centaines de milliers d'enfants traumatisés, ses milliers de femmes violées, ses centaines de réfugiés, ses villages défigurés, ses forêts dévastées ? Quand oserez-vous tutoyer l'occupant qui, chaque jour, vous humilie, vous rabaisse, vous met plus bas que terre et se pavane dans vos rues, cherchant du regard celui ou celle qui osera le défier ? Avez-vous vraiment oublié les propos de Paul Kagame, votre bourreau arrogant ex-maquisard à la culture sommaire, celui qui empêche vos femmes et vos enfants de circuler librement à l'Est du pays, celui qui, depuis 2001, s’attelle au pillage de vos ressources naturelles et qui arrive le jour du cinquantenaire de l'indépendance du Congo avec deux heures de retard avant de s'affaler dans son fauteuil à la tribune pour feuilleter un journal sans intérêt sur son soldat Kabila, question de bien vous faire comprendre que vous n'êtes rien chez vous et que vous ne pouvez rien contre lui ? 


C'est bien cet homme-là qui a choisi votre président périmé que vous avez indélicatement reconduit et qui vous roule dans la farine depuis 2001. C'est bien celui que vous appelez en privé « le taximan » qui vous épuise ou qui vous fait danser comme des marionnettes et qui a refusé de partir le 19 décembre 2016 (fin de son mandat) alors que vous parliez à qui voulait vous entendre du respect de la constitution. 
Paul Kagame, dont vous avez peur de prononcer le nom à Kinshasa pousse, avec votre appui direct ou indirect, la RDC au suicide et ne cesse de tenir des propos désobligeants à l'égard des Congolais en soulignant notamment que la classe politique congolaise est incapable de régler ses problèmes ou ceux qu'il cause lui-même à la RDC. Et chaque fois, vous vous taisez, vous pliez, vous baissez le regard, vous lui donner raison.


L'ancien Premier ministre rwandais, Faustin Twagiramungu, écœuré de vous voir tourner en rond à la veille de Noël, a dit, à haute voix, que c'est Kagame qui a choisi votre président avant de se demander, en parlant de Kabila, « comment un aide de camp de Kabarebe, l'actuel ministre de la Défense du Rwanda, est devenu multimillionnaire et président de la RDC ». 


Ce Kabarebe lui-même s'en était vanté dans la presse en disant : « Joseph a eu les pires difficultés à s'adapter à la vie de soldat. (…) Il ne savait pas quoi faire. Je lui ai donc tout appris ». Il ajoutait : « Joseph Kabila est incapable de regarder les gens en face. Je n'ai jamais perçu chez lui, une quelconque aptitude au commandement ». Pourtant, ce Joseph, votre « taximan », vous commande et dirige la RDC depuis 15 ans. Le peuple n'en veut plus mais vous le supportez en acceptant gloutonnement ce qu'il vous fait avaler. Vous avez frénétiquement relayé l'appel du 19 décembre 2016 du parlement européen avec le slogan « Kabila doit partir ». Il est toujours là et vous allez peut-être bientôt l'applaudir. Votre slogan est-il mort le 19 décembre ou l'avez-vous enterré ? La montagne a-t-elle accouché d'une souris au point que vous préférez cajoler cette bête disgracieuse ? Et les promesses au peuple congolais après le 19 décembre ? Que sont-elles devenues ? Et l'espoir de la jeunesse qui a manifesté dans la diaspora croyant que Kabila partira, vous en faites quoi ? 


Et tous ces jeunes « combattants » qui, à Londres, Paris, Montréal, Bruxelles, essayent avec des moyens dérisoires de redresser l'honneur du Congo et de rendre à leur façon la dignité aux Congolais, vous en faîtes quoi ? Ils sont fichés les uns et autres à Kinshasa et ne peuvent rentrer passer des vacances chez eux. Avez-vous plaidé leur cause dans vos négociations ? 


A Kinshasa, vous êtes « fiers » d'avoir négocié, un peu comme à Sun city, Naïrobi, Kampala, Lusaka, Addis-Abeba, ... pour finalement gouverner avec Joseph, qui ne part pas, et avec Azarias & Co. Vous avez mobilisé la jeunesse congolaise sur internet, dans les associations et meeting pour rester finalement avec Joseph, le troisième œil de Kigali, et bredouiller aujourd'hui quelques phrases incohérentes ? Vous avez donc accepté que le dictateur rwandais et son réseau congolais vous dominent à nouveau et vous humilient chez vous en leur disant merci : tête baissée, visage bosselé et apeuré ? Non ! Vous n'allez tout même pas faire ça ? Vous n'allez pas vous constituer en esclaves volontaires à ce point et marcher piteusement sur vos millions de cadavres parce que vous pensez que l'occupant est « plus fort » que vous ? Vous n'allez pas infliger une telle infamie à votre peuple qui endure déjà beaucoup depuis la période coloniale ?.


De toutes façons, si vous préférez courber l'échine au point de ne plus en avoir parce que vous croyez que ceux qui terrorisent votre peuple sont « plus forts » que vous, nul ne peut vous en dissuader ! Si vous êtes convaincus que vous avez bien « négocié » avec votre Joseph, nul ne peut prétendre que vous vous êtes peut-être trompés ; même s'il est établi que les multiples « négociations » de dupes sur la RDC depuis plus de dix ans participent de votre asservissement. Si vous croyez dur vraiment que vous avez raison, nul ne peut vous susurrer que vous manquez de cran. 


Que n'avez-vous pas dit du maréchal Mobutu ? Qu'il était le serviteur des colons belges et américains, qu'il était le laquais de l'impérialisme, etc. Et vous, vous êtes les serviteurs et les laquais de qui pour ramper de la sorte et depuis (1998) tant d'années ? 
 Non ! Je crois sincèrement que le maréchal, avec tous ses défauts, n'aurait jamais accepté ce que vous acceptez actuellement en RDC et ce depuis Sun City. Même Laurent-Désiré, que les Rwandais avaient porté au pouvoir, avait refusé d'être traité comme un chien chez lui par Kagame et ses hommes. Il a dit Non et s'est battu comme un lion. Quant à Patrice Lumumba, il doit se retourner dans tous les sens là où il est en se demandant ce qui s'est passé pour que son Congo tombe si bas. Patrice, pardonne leur, « ils ne savent pas ce qu'ils font », peut-être qu'ils sont trop faibles pour porter très haut la flamme que tu as si noblement porté pour le Congo et pour l'Afrique jusqu'à accepter dans la dignité le sacrifice suprême. Que dire de Mgr Munzihirwa, l'archevêque de Bukavu, lâchement assassiné par les hommes de Kagame ? Il a vaillamment défendu son peuple et vous n'osez même plus prononcer son nom ! Vous avez peur de quoi ? Vous craignez qui pour demander vérité et justice sur sa mort ? Avec de si grands hommes morts pour le Congo et défendant le peuple congolais, votre capitulation et votre défaite souillent leur mémoire et trahissent leurs espoirs.


 Ce propos que certains jugeront précipitamment comme un réquisitoire n'en est pas un. C'est un simple appel à vos consciences ou ce qu'il en reste, un encouragement à assumer vos responsabilités dans la dignité pour ceux qui pensent en avoir, un recours à l'imagination pour ceux qui pourraient encore la réveiller. La RDC ne doit pas tomber si facilement alors que de dignes fils et filles de ce pays continuent de mourir, à la suite de Munzihirwa, comme Chebeya et Tungulu et des milliers d'autres à l'Est pour que la RDC reste debout. Et elle est debout depuis 1998 par la force, la volonté et le courage de millions de Congolais que Kinshasa ne respecte pas. Cette résistance congolaise doit continuer partout car ce pays mérite mieux que ce qui s'y passe en ce moment. C'est ce que pense d'ailleurs l'ancien Premier ministre rwandais lorsqu'il lance dans un tweet du 26 décembre : « il est temps que les jeunes Congolais de l'intérieur et de l'extérieur se mobilisent pour sauver leur beau pays du néocolonialisme ». Il connaît votre bourreau, il l'a côtoyé de près et vous invite au combat pas à la résignation.


Bonne année au peuple Congolais qui, en cette période trouble et pleine d'incertitudes, doit continuer à chanter « indépendance Tcha Tcha » pour signifier qu'il comprend le sens du retour d'Azarias Ruberwa au premier plan et les prolongations non constitutionnelles de Joseph après la défaite des Clinton aux USA. Seuls les aveugles ne voient pas et seuls les sourds n'entendent pas. Si l'on décide d'être à la fois sourd, aveugle et muet, par dessus tout, il est préférable de quitter Kinshasa et de s'exiler au Rwanda, on y sera bien reçu.

 

 

 

Charles ONANA

Analyste géopolitique 

 

Réplique de Ammafrica world à la réaction de l'analyste politique Charles ONANA

https://static.blog4ever.com/2011/04/486734/artfichier_486734_243341_20110529311424.jpg

Dommage que jusqu'à nos jours, vous qui comprenez si bien cette lutte ou crise actuelle en RDC, ne puissiez pas toujours comprendre que ceux qui clamaient "il doit partir le 19 décembre", ne sont que ceux qui par leur soutien au lider maximo Mr Tshisekedi Wa Mulumba, un allié aussi farouche de Paul Kagame dont il ne le cache jamais(Rassemblement s'y rallie à lui),ils bloquent encore le processus de la libération de ce pays! La RDC n'a pas une opposition républicaine! Et si "opposition" doit y avoir, serait-elle aussi issue ou partisane de "L'ACCORD-CADRE"?. Si tel sera le cas, tous doivent donc se "soumettre" à la dite "communauté internationale", L'UE, USA et la CIRGL! Or, selon les données du dossier de la "crise", la RDC est Victime d'un complot international! Tous ce monde là (USA, UE, CIRGL par Museveni, les Anglo-saxons,Israel, Afrique du Sud, Rwanda, Ouganda, Burundi, et consorts) Comment les Congolais peuvent donner "aveuglement" leur confiance à ceux qui, selon cette même crise actuelle ont aussi fait alliance avec RCD GOMA (Ruberwa Azarias) dans leurs parti politique??. Vous ne voyez pas que normalement, si il en est ainsi, Mr. CHARLES ONANA, les congolais de toutes tendances devraient plutôt aussi "boycotter" toute élite qui a le "parfum" du Rwanda comme allié?. NOUS, avec ceux qui ont tout compris les manèges, avons osé dire tout haut dans nos comptes facebook qu'il ne se passera rien! Que les congolais ne doivent surtout pas suivre cette voie venant des éléments qui vont finir par nous clouer sous le même système que nous voulons nous en débarrasser!

 

Que dire de ceux qui ont brillé par leurs légèretés de fléchir les genoux devant le grand monde occidental par leur rencontre "luxueuse" à GENVAL? Etaient-ils donc l'Espoir de peuple Congolais pour le faire sortir de la fameuse "occupation" gérée par le Rwanda?. Ces éléments issu de la bande de la "BOURGEOISIE COMPRADORE" ne peuvent redonner au peuple Congolais leur dignité "volée" et leurs richesses longtemps pillées par le système "néocolonialisme" dont le feu MOBUTU avait dignement servi pour avoir réussi à assassiner son ami du "scooter" LUMUMBA!

 

Oui, il avait des qualités Mobutu, mais aussi un grand défaut et une faute grave contre sa nation:Celle d'avoir trahi LUMUMBA qui combattait contre le "néocolonialisme" (une réplique Occidentale contre les indépendances Africaines)! Et avec ca, on peut beau le sanctifier, il en restera l'un des responsables qui ont aussi servi dans leur temps, à réduire à néant les efforts fournis des militants "nationalistes", dont quelques survivants en témoignent encore.....

 

Le mieux à faire pour ce peuple, c'est de lui exposer le dossier de son problème national comme il se doit! Et leur dire soit opter à cette actuelle démocratie avec son aspect "monstrueux" que nous palpons, surtout la nomination de RUBERWA que j'avais condamné, OU alors vaquer à la RESISTANCE POPULAIRE contre ce système et pointer l'occident du doigt de ne pas nous faire avaler une telle démocratie, car, nos bourreaux sont toujours au service (Ruberwa y compris)!!! Sinon, je salue la clarté de cet article venant d'un coeur sincère et écoeuré par le souci de voir justice tarder pour cette grande nation au coeur de l'Afrique!

 

Merci Mr. ONANA pour votre apport sachant que vous ne le faites pas pour un gain sordide mais pour une cause que vous plaidez tout le temps! Dieu a vu ton coeur, et il le récompensera au temps favorable!

 

 

Que Dieu bénisse la RDC et accomplisse ses belles promesses en dépit de tout sur notre Terre!

 

 

Mama FEZA (FGD)

 

AMMAFRICA WORLD


05/01/2017
0 Poster un commentaire

Diaspora-RDC:Mbeko Patrick hausse le ton sur son compte facebook contre les Tribalo-Fanatiques et les extremistes Tutsis du Rwanda

En Afrique, Il n'y pas que l'impérialisme négatif qui pose problème, mais le tribalisme, népotisme,et le fanatisme qui gangrènent l'émergence de ce continent!

Eh oui, quand le Kongo RDC se chauffe, sa diaspora bouillonne!

Avec un peu de regard dans ce qui se passe au sein de notre communauté de la diaspora Congolaise ou Africaine, le cas des Congolais devient unique! !Il y a une confusion qui règne à tel enseigne que les revendications deviennent "ambigues"! Qu'à cela ne tienne, nous avons aussi des têtes bien faites qui peuvent contribuer! C'est aussi le cas de l'analyste politique Géopolitique Patrick MBEKO, l'auteur du livre Le Canada dans les guerres en Afrique Centrale et les stratégies du Chaos dans les pays des grands lacs.

 

Bonne lecture à tous!

 

 

Les tribalo-fanatiques Tshisekedistes et les extrémistes tutsis du Rwanda :même combat, même stratégie

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

12112147_1482088908763978_1601163299448264723_n (1).jpg

Il faut être animé de mauvaise foi pour affirmer que « le plus grand péché de l’UDPS est d’avoir un fils du Kasaï, donc un Luba, à sa tête. » Ce propos, en apparence, anodin, est très dangereux. C’est en effet le genre de discours qui donnent libre cours à des violences interethniques destructrices. Il n’a jamais été question de s’en prendre à nos compatriotes Luba, et je suis le premier à m’insurger contre tous ceux qui tiennent des propos désobligeants à l’égard de nos compatriotes du Kasaï. Des propos du genre « Tolembi baluba oyo » sont inacceptables. Que des compatriotes du Kasaï soutiennent M. Étienne Tshisekedi est tout à fait normal et compréhensible. Le PALU a toujours reçu le soutien de nos compatriotes du Bandundu, tout comme Jean-Pierre Bemba a toujours été soutenu par ses frères de tribu. En fait, le tribalisme comme sentiment d’appartenance à une tribu, c’est-à-dire à un groupement humain ayant en partage une même culture fondée essentiellement sur la langue, est un phénomène culturel ancien, tout à fait normal. Il traduit en chaque homme la conscience de l’identité qu’il porte et des devoirs culturels et moraux liés à cette identité. Du moment qu’il concourt à l’affirmation d’une identité culturelle, le tribalisme n’est en rien un vice ni une tare. Mais lorsque le tribalisme commence à mettre en danger l’existence même de toute une nation, cela devient condamnable.

 

Et c’est ce que beaucoup de Congolais reprochent non pas à tous les Luba, mais à un groupe de tribalo-fanatiques Tshisekedistes prêts à tout, y compris hypothéquer l’avenir de la nation Kongo et des Kongolais pour les seuls beaux yeux de M. Tshisekedi. Il faut donc éviter les amalgames. Ce n’est pas parce qu’un groupe de tribalo-fanatiques s’agite sur les réseaux sociaux qu’il faut indexer tous nos compatriotes Luba. Hypocrites comme le mercenaire Kabila, incapables de débattre sereinement, haineux au point de faire pâlir de jalousie le diable, ces tribalo-fanatiques s’en prennent à tous les compatriotes qui questionnent les politiques de Tshisekedi. À cause d’eux, plusieurs mouvements des combattants en Europe et au Canada ont éclaté. Pour eux, c’est Tshisekedi ou rien. Ils ont la haine facile. Ils parlent au nom de tous les Luba alors qu’ils ne représentent que leur petite secte. Ils utilisent la même stratégie que les extrémistes tutsis du Rwanda ― voire les mouvements sionistes en France. C’est-à-dire parler au nom d’une communauté qu’ils ne représentent pas et qui ne se reconnaît nécessairement pas en eux. En effet, Paul Kagame, le chef des extrémistes tutsis, avait envahi le Rwanda au prétexte de sauver la minorité tutsie du pays d'un génocide imminent, alors qu’il n’en était rien. Son stratagème était de parler au nom de tous les Tutsis qu’il méprisait au fond de lui et qu’il n’hésitait d’ailleurs pas à sacrifier pour s’emparer du pouvoir.

 

«Kagame n’aspirait qu’à être l’homme fort du Rwanda, le sang des tutsis... n’avait à ses yeux aucune importance » déclara Jean-Pierre Mugabe qui a évolué à ses côtés. C’est exactement ce que font les tribalo-fanatiques Tshisekedistes qui crient sur tous les toits qu’on s’attaque à Tshisekedi parce qu’il est Luba. C’est une façon pour eux de camoufler les raisons profondes qui poussent les Congolais à fustiger les actions du Vieux, tout en cherchant à embarquer tous les Luba dans leur petit jeu diabolique. Qu’est-ce que Tshisekedi a fait pour nos compatriotes du Kasaï ? RIEN. Qu’a-t-il fait de probant pour les habitants de son village natal ? RIEN. Il ne faut même pas parler de son alliance avec Gabriel Kyungu wa Kumwanza, celui-là même qui a tenu des propos haineux et injurieux à l’endroit de nos compatriotes du Grand Kasaï vivant au Katanga. On connaît la suite : des hommes, des femmes et des enfants malmenés et terrorisés essentiellement à Kolwezi et à Likasi. Mais aujourd’hui, Tshisekedi ne semble plus se souvenir de cette sombre période de l’histoire de notre pays. Opportunisme politique oblige.

 

 

Du côté des tribalo-fanatiques, c’est silence radio. Aussi longtemps que c’est Étienne Tshisekedi qui tisse de drôles d’alliances (Rwanda, RCD-Goma, Katumbi, Kyungu...) et hypothèque, par ses actions, l'avenir du pays, il faut se taire, sinon on vous accuse de détester les Luba. Cela doit cesser, et de toute façon ça ne passera plus. Il est grand temps que nos compatriotes Luba ( cette majorité silencieuse) qui défendent véritablement leur pays brisent le silence et haussent le ton face à ces imposteurs, sorciers des temps modernes. Le Congo des Bakongo, des Bangala, des Swahili, des Luba et des pygmées restera un et indivisible. N’en déplaise à la clique des tribalo-fanatiques qui cherche à exacerber les tensions entre Congolais pour des raisons égoïstes. S’ils ne sont pas contents, ils peuvent se créer un État en dehors du Kongo, avec Étienne Tshisekedi comme empereur ou roi. Ça ne concernera pas les millions de Kasaïens qui aiment leur République à démocratiser.

 

C’est juste un avis, le mien. Padji mubenga enza musoko weba...

 

 

 

Patrick MBEKO

Analyste politique

 

AMMAFRICA WORLD


03/01/2017
0 Poster un commentaire

DIALOGUE: Les retombés de l'après dialogue bis chez les combattants résistants, Muntu-Mosi Youyou réplique..!

DIASPORA-RDC: RETOMBÉS DE L'APRES DIALOGUE BIS DE LA CENCO:

L'activiste Youyou Muntu-Mosi monte au créneau!

Quand la diaspora dite combattante tourne dos au leader de UDPS....

 

  Le réseau social de facebook vibre actuellement au rythme des répliques des combattants résistants qui se révoltent contre l'attitude de Mr. TSHISEKEDI WA MULUMBA ETIENNE, le leader de L'UDPS qu'ils jugent à tort de "trahir" le Kongo bien que leur combat n'étant déjà pas au départ "compatible" avec leurs "revendications"!

 

Qui a trahit qui? C'est ce que Ammafrica se l'interroge connaissant la Genèse de cette lutte...

 

La réplique de l'activiste Youyou Muntu-Mosi sur son compte Facebook ne nous a pas laissé indifférent! Lisez et faites vous une idée sur la lutte des RESISTANTS-COMBATTANTS croyant vraiment au leader de L'UDPS et qui a fini selon eux, de trahir le peuple et le pays!

 

 

Ammafrica World team

Regard sur l'Afrique et sa diaspora

 

 

MESSAGE AUX MEMBRES DE L'UDPS ET AUX TSHISEKEDISTES DE TOUS BORDS...

 

FB_IMG_1483395767205.jpg

 

À tous les tribalos-fanatiques de l'UDPS et du rassemblement qui confondent leurs partis avec leurs ethnies et leurs leaders politiques avec leurs chefs coutumiers...je voudrai une fois pour toute dire ceci: quand en 2011 j'ai moi YMM soutenu Étienne Tshisekedi et fait campagne pour lui ici dans la diaspora, je n'étais pas tribaliste, je ne haïssais pas les Lubas, je n'étais pas membres de l'Apareco ni considérée comme Ngbandiste, et j'étais une merveilleuse femme, dont vous encensiez l'intelligence etc...n'est-ce pas? 

 

Quand je disais "Tshisekedi président", étais-je membre de L'UDPS? Non, j'étais une patriote comme je le suis toujours, qui a soutenu non un homme par idolâtrie mais par convictions et parce qu'elle croyait aux idéaux défendus par ce dernier ,dont celui d'un état de droit en RDC!

 

L'intelligence et l'indépendance d'esprit que vous me reconnaissiez étaient valables tant que je soutenais votre gourou...mais aujourd'hui que je dénonce sa trahison envers le peuple congolais, je suis devenue subitement la femme la plus stupide de la terre, et contrôlée par Ngbanda et l'Apareco? 

 

Laissez-moi vous décrire un peu les insultes auxquelles j'ai eu droit depuis 2012 quand j'ai cessé de soutenir Tshisekedi, ayant enfin vu clair en son jeu...et réalisant qu'il nous distrayait avec sa prestation de serment, puis ses promesses de vérités des urnes, et d'impérium jamais réalisées:

 

"PUTE, SEMI-BANTOUE, NAINE, JOLIE BB, PUTE DE NGBANDA, NDUMBA YA RÉSISTANCE, SORCIÈRE, HAINEUSE, JALOUSE, SALOPE BONNE À VIOLER" ETC...

 

Ce sont là par le menu les insultes quasi quotidiennes que je reçois et encaisse ici et qui sont prononcées par les chantres de "l'état de droit", car j'ose dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas au sujet de leur gourou de Limete, dont la secte #UDPS fait un lavage de cerveaux quotidien aux membres...et où la soumission au leader est de mise! Quelques soient les agissements du chef, on doit le soutenir, l'encenser, le suivre coûte que coûte,même en enfer...non pas dans l'intérêt du peuple congolais, mais pour celui du parti, au nom d'une famille et pour certains: pour la gloire d'une ethnie.

 

Seulement nous autres n'avons pas adhéré au début à la personne de Étienne Tshisekedi, mais aux idées véhiculées par le politicien. Dès lors que nous avons compris qu'il ne ferait jamais ce qu'il proclamait, que l'état de droit n'était qu'une couverture pour lui, pour attirer tous les congolais désespérés vers lui...que c'était une chanson destinée à nous séduire et nous endormir, pour prouver à ceux qu'ils continuent honteusement d'appeler " les décideurs"...que non seulement les congolais en RDC étaient avec lui, mais qu'il contrôlait aussi la diaspora...nous lui avons à raison retiré notre appui!  

 

FB_IMG_1483395758884.jpg

 

Voilà pourquoi notre soutien à nous diaspora lui était utile, et pourquoi il a multiplié ici les campagnes de séduction et de sensibilisation à sa cause, car ce n'était pas gagné...Tshisekedi était malade en Belgique, et plus personne ne parlait de lui, il ne parlait même pas de participer aux élections 2011 vu qu'il les avaient boycotté en 2006 en refusant de soutenir Bemba, sous prétexte que "les conditions pour des élections plausibles et transparentes n'étaient pas réunies".Mais curieusement en 2011 toujours avec le même système, il a trouvé que les conditions étaient suffisamment réunies pour proposer sa candidature...ceux qui pensent que notre combat dans la diaspora a commencé en 2011 avec l'annonce de la candidature de Tshisekedi se trompent. Le combat de la résistance date de beaucoup plus longtemps...et a été surtout intense en Angleterre où les blocus des concerts avaient débuté bien avant 2011. 

 

Puis est né le mouvement Kabila dégage en 2010 à Paris...mouvement que bcp de plateformes de résistances et politiques ont fini par rejoindre, et que le président de l'UDPS est venu prendre en chemin vers la mi-2011! 

Il s'est ainsi servi de notre slogan "Kabila dégage" et de la dynamique qu'il représentait pour ses propres intérêts.

 

Beaucoup parmi nous ont dénoncé cette récupération politique de la part de l'UDPS, qui venait d'un coup "ostraciser" les autres partis ou plateformes politiques affilés au mouvement "Kabila dégage", mais indépendants de ce dernier!

 

Oui ils étaient nombreux à nous mettre en garde sur le fait d'inclure "Kabila dégage" dans la campagne électorale de l'UDPS...qui au début nous flattait et nous respectait, nous invitant à leurs réunions, nous assurant du soutien et de la considération de leur leader...nous promettant notre indépendance etc...

 

C'est cette "coalition" avec l'UDPS qui a signé le début des divergences, de la crise et des séparations, des rivalités au sein de la résistance...avant ça nous étions unis et parlions tous le même langage.D'aucuns soutenaient que NOUS DEVIONS RESTER INDÉPENDANTS DE TOUS PARTIS POLITIQUES...au risque de se voir traiter comme leurs larbins et être aux ordres de leurs leaders.

 

Ils ont soutenu ( à raison je le dis aujourd'hui) le fait que la résistance était et devait rester une " nébuleuse" dont les actions ne devaient pas être reliées ni identifiées à une entité visible et facilement identifiable...car cela la fragiliserait et la rendrait plus corruptible et facile à abattre.

 

Laissez moi vous dire que ceux parmi nous qui avaient refusé dès le début de soutenir Tshisekedi étaient des prophètes et avaient vu loin...et j'en ai fait parti ( voir la vidéo de Wetchi où nous l'accusions de traîtrise quand il a renvoyé les gens chez eux après un meeting au stade tata Raphaël,alors que les kinois voulait en découdre avec Kanambe).

 

Seulement nous étions une minorité à avoir compris que ce vieux nous manipulait au nom de ses intérêts,de ceux de sa famille et de son parti, et qu'il ne ferait rien de tout ce qu'il promettait...et pire finirait par intégrer ce système qu'il disait dénoncer, juste pour avoir le pouvoir et une partie du gâteau au détriment des intérêts du peuple congolais. 

 

Suite à cette dénonciation à Bruxelles de la trahison de Tshisekedi, j'ai été dès mon retour à Paris...convoquée par ma plateforme " le collectif RD Congo en France", dont j'étais la porte-parole...et j'ai fait l'objet d'une "mesure disciplinaire" ( interdiction de parler au nom du collectif et interdiction de venir aux réunions durant 1 mois), car je refusais de présenter publiquement des excuses pour avoir taxé Tshisekedi de traître!

 

Après cet épisode,une réunion collective de toutes les plateformes de la résistance a été convoquée et on a procédé à un vote pour ou contre le soutien de Tshisekedi à la présidence de la République en RDC. 

 

Le POUR l'a emporté, car le "Sphynx de Limete" comptait beaucoup de supporters au sein de la résistance, surtout ceux issus de la même province que lui...c'est triste à dire, mais c'est la vérité et il faut la dire et crever l'abcès:

 

BEAUCOUP PARMI NOS FRÈRES LUBAS SOUTIENNENT TSHISEKEDI NON PAR CONVICTIONS POLITIQUES OU PATRIOTIQUES...MAIS JUSTE PAR PUR TRIBALISME"! 

 

Le taire c'est devenir complice et être hypocrite...et cet aspect tribal dans le combat fait que nombreux parmi nous n'ont osé s'attaquer aux idées de Tshisekedi ni à l'UDPS,et ce par crainte de se voir taxer de tribalisme! 

 

Ce qui est insensé...c'est que les tribalistes ont réussi à brandir le tribalisme comme une arme contre ceux qui osaient s'en prendre à leur leader! Voilà comment une grande partie de la résistance et du peuple congolais a été pris en otage par l'UDPS et ses membres. Et ça continue aujourd'hui...les mêmes qui brandissaient ici des cartons jaunes et rouges et promettaient la fin de alias Kabila le 19/12 ont retourné leurs vestes et soutiennent cet accord de la honte qui hypothèque le Congo, juste pour assurer les intérêts d'un petit nombre et ceux d'une certaine famille. 

 

Je veux dire à ces frères Lubas qui agissent ainsi et qui finissent par intoxiquer beaucoup d'autres, d'arrêter cette pratique qui confine à la terreur, à l'intimidation...nous ne sommes pas dupes! Le tribalisme et le népotisme gangrènent la plupart des partis politiques congolais...l'UDPS cité ici n'est pas le seul parti à en être responsable, il y a aussi par exemple le PALU,avec la majorité de ses membres qui proviennent du Bandundu et qui vouent aussi un culte de la personnalité à leur vieux traître de gourou Gizenga! 

 

Tout ça pour vous dire qu'aucun parti quel qu'il soit, aussi historique soit-il...aucun homme aussi grand et emblématique soit-il, ne peut prendre tout un peuple en otage pour satisfaire ses ambitions et les intérêts des siens.

 

Le peuple congolais est souverain, tout congolais a le droit et le devoir de se dresser et de dénoncer tout individu ou groupe d'individus qui s'arroge(nt) le droit de nous confisquer les nôtres par la force, et par des manœuvres dilatoires ou des intimidations ( art.64 de la constitution).

 

Que vous soyez muluba, mukongo, mongo, muswahili etc...on s'en fout, vous devez d'abord défendre les intérêts du Congo avant ceux de votre ethnie et de votre parti. Et vous n'avez aucun droit de faire taire les gens en brandissant le spectre ridicule du tribalisme, quand vous-mêmes êtes les plus grands tribalistes qui soient! Et cessez de vous victimiser à outrance...on croirait entendre les tutsi qui malgré les tueries qu'ils font contre les Hutus et le peuple congolais,continuent à brandir le "génocide" de 1994 contre leur ethnie pour justifier leur barbarie! Ou les sionistes qui taxent tous ceux qui sont contre eux et Israël d'antisémitisme.

 

Le congolais d'hier n'est plus celui d'aujourd'hui...vos partis ne peuvent être assimilés à vos ethnies, car tous ceux qui les composent ne viennent pas forcément de la même province.

 

Critiquer l'UDPS et son leader n'est pas égal à critiquer tous les Lubas...cette idéologie est dangereuse et néfaste pour le Congo, et nous devons la combattre! Et triste est de constater que seul l'UDPS joue et entretient ce jeu nauséabond...à croire vraiment qu'il n'est composé que de Lubas, car c'est eux avant tout qu'on entend dans ce sens. 

 

On peut critiquer Bemba, Ngbanda, Gizenga, Fayulu etc...jamais vous n'entendrez leurs membres vous taxer de tribalisme, pourquoi seulement l'UDPS hein? Je tenais à dénoncer ce sectarisme dangereux qui a fait d'un si grand parti la chasse gardée désormais d'une famille et d'une ethnie...et dont les membres sont eux-mêmes otages.

 

Membres de l'UDPS LIBÉREZ-VOUS...prenez votre courage et vos responsabilités à 2 mains et sauvez votre parti de la honte et de l'effondrement qui le guette, l'UDPS n'appartient pas à la famille Tshisekedi et Félix n'en est pas l'héritier...ce n'est pas une entreprise familiale dont vous seriez les employés! 

 

Vous en êtes actionnaires et si les dirigeants ne donnent plus satisfaction vous pouvez les virer...c'est ça la démocratie, Tshisekedi est un dictateur, un pervers narcissique à tendance manipulateur. 

 

Sa famille, surtout sa femme et son fils ont vampirisé et privatisé votre parti,et comme envoutés vous-vous laissez faire...du "carton rouge" à "Kabila ne peut rester une minute de plus après le 19/12 à 23h59", on en est arrivé à la transition avec alias Kabila et au partage du pouvoir sous prétexte de "préserver des vies", et pourtant les massacres continuent en RDC...les tortures et les arrestations arbitraires aussi! On prend pour excuse la paix, et ça pour justifier le fait qu'on accorde plus de temps au barbare qui sème le chaos dans notre pays. 

 

Ouvrez les yeux, soyez objectifs pour une fois et laissez de côté votre fanatisme ou votre tribalisme, faites l'état des lieux qui s'impose avant qu'il ne soit trop tard, et je vous le dis: à cette allure, le jour où Tshisekedi mourra, l'UDPS mourra avec lui, car vous l'avez laissé incarner à lui seul votre parti!!

 

Et vu le peu de charisme du "fils à papa", et le fait qu'il soit lui-même contesté au sein de votre mouvement...il n'aura ni la carrure, ni les épaules suffisamment solides pour recoller les morceaux et rassembler de nouveaux les parties éparses! Contrairement à Marine Le Pen autre "dauphine", Félix lui n'existe que parce que son père existe.

 

Je dis et j'assume...si vous allez insulter comme d'habitude ça ne regarde que vous , mais au fond de vous, vous savez que je ne fais que dire la vérité.

 

C'est long je sais, mais si vous êtes arrivé jusqu'au bout de ce texte c'est parce que vous avez le même souci que moi...celui de notre Congo!

 

Merci de votre intérêt, que Dieu vous garde et qu'il bénisse la RDC...et encore une fois UNE BONNE ANNÉE 2017, qu'elle soit enfin celle de la libération de notre nation! La lutte continue...

 

 

Patriotiquement.

 

Youyou Muntu-Mosi

 

#NeJamaisTrahirLeCongo #LeSavoirEstUneArme #LaVéritéEstTêtue

 

 

 

AMMAFRICA WORLD


02/01/2017
0 Poster un commentaire

DIASPORA-RDC:Rolain Mena éventre le Boa sur la lutte de la résistance

Rolain Mena éventre le Boa: "La Diaspora ne sera pas un nid de benêts"!

Dans la crise Congolaise  (Rdc),  il y a aussi sa diaspora qui pèse encore lourde dans le poids que porte la nation Congolaise vis-à-vis de ses enjeux "Géopolitiques et économiques", et conflits Internes!

 

Pendant qu'au pays, le monde ainsi que la communauté internationale appuie une pseudo "démocratie" par le mélange contre nature de la classe politique "Hétérogène", sa diaspora elle, se donne dans un combat de "résistance" pilotée par l'ex-conseiller en matière de sécurité de feu Mobutu, Mr. Honoré NGBANDA! La confusion règne. .. l'avenir de cette nation ainsi que sa survie demeurent encore sous d'autres regards, Incertains!!!

 

Il faut un "miracle" divin pour arriver à réunir cette grande famille éparpillée et divisée de leurs opinions!

 

Puisse Dieu sauver l'unité de cette nation ainsi que sa survie!

 

 

FGD

Ammafrica World Team

 

 

Le Secrétaire général de LISANGA recadre l'opinion Congolaise sur sa lutte et éventre le Boa sur son ancienne famille politique

 

FB_IMG_1483152909933.jpg

Honoré Ngbanda doit cesser de prendre la diaspora pour un nid de benêts ! 

 

Comparaison n’est pas raison, et d’ailleurs ce n’est pas avec Moïse que le peuple de DIEU entra sur la terre promise ! (*) 

 

A' la question qui m’est régulièrement posée concernant l’action de monsieur Honoré Ngbanda, l’estime que j’ai de sa personne, et le fait que je puisse retourner dans l’APARECO, je réponds très exactement ceci : Soyons justes et intellectuellement honnêtes entre nous sinon nous n’avancerons jamais bien loin !

 

Jean Jacques Rousseau a dit, je cite : “Nos premiers maîtres de philosophie sont nos pieds, nos mains, nos yeux. Substituer des livres à tout cela, ce n'est pas nous apprendre à raisonner, c'est nous apprendre à nous servir de la raison d'autrui.” (Fin de citation)

 

Chers compatriotes,

 

* En politique, les sentiments et les émotions n’ont pas de place, seules comptent les intérêts, le rapport de force, la raison et la volonté !

 

Nous avons tous abattu un formidable travail d'éveil, de mobilisation, de conscientisation, de sensibilisation et d'information des congolais de la diaspora dans un premier temps, et ensuite de nos frères en RDC dans un second ! A tel enseigne qu'aujourd'hui, tout le monde est au fait de ce qui se passe réellement dans notre pays ! Honoré Ngbanda a largement contribué à tout ça et c’est certainement parcequ’il estime être à l’origine de cette dynamique et de ce travail titanesque, l’étincelle qui a provoqué ce grand feu, que l’ancien conseiller spécial en matière de sécurité sous la dictature féroce et sans partage de feu Mobutu, estime qu’il mérite en récompense, le pardon illico presto des congolais et concomitamment, la direction du Congo de demain ! Cela se ressent dans tous ses faits et gestes ! 

 

* Maton je t'aime

 

Effectivement, malgré son mea culpa stratégique et vu son passé malsain et son rôle méprisable au sein de la défunte et non regrettée deuxième République, je suis des très nombreux qui pensent qu'il aurait tout à gagner en favorisant la relève au sein de sa structure, en se mettant en retrait et en « manageant », de par son expertise notoire ou supposée, un jeune patriote, honnête, compétent, outillé à la tête de l’APARECO et surtout vierge de tout crime de quelque sorte que ce soit au détriment de la Nation ! Pour avoir évolué durant des années dans cette structure et y avoir rendu de bons et loyaux services, j'affirme que les compétences existent dans l'alliance ! Ceci dit et syndrome de Stockholm oblige, accordons lui volontiers le titre de "leader de la résistance" auquel ces lieutenants bridés tiennent tant, même comme ils feignent d'ignorer que la crédibilité d’un homme politique, détenteur de la parole publique de surcroit, s’établit non pas sur base de son discours, aussi pertinent que puisse être ce dernier, mais selon son passé et son bilan lorsqu’il était au pouvoir ! Et c’est là que le bât blesse !(**)  

 

* Encore un peu de djalelo ? Non merci !

 

Malheureusement, concentré à se refaire une virginité sociopolitique, monsieur Ngbanda est encore trop pédant, imbu de sa personne et pardessus tout, tient mordicus au culte de sa personnalité pour revenir au devant de la scène ! Pour s'en convaincre, il suffit de jeter un rapide coup d’œil dans le Site Internet de l’APARECO et d'écouter en diagonale les animateurs djaleloïstes de la radio bendele. C'est cela qui l'empêche de reconnaitre, d'accepter et tout simplement d'admettre que c'est sa personne et uniquement sa personne qui révulse la grande majorité des congolais alors que son propos est à ce jour, parmi les meilleurs du "marché" !

 

Pour avoir eu l'outrecuidance de le lui faire comprendre sans ambages afin que l'APARECO avance loin et mieux aussi bien dans les cœurs que dans les esprits, votre serviteur a été retiré du terrain au niveau duquel j'excellais et j'avais des très bons repères, pour être "promu" sans aucune consultation préalable, de Président Régional Europe, au poste pompeux de "Secrétaire National Exécutif chargé du Plan" ! Bref, carrément "placardisé", "boutonné" ! Mon erreur ? Avoir sincèrement cru que l'APARECO fonctionnerait de la base vers le sommet et non le contraire !

 

* Comme on a fait son lit, on se couche !

 

Preuve de ma disponibilité, de mon engagement et de ma déférence, bien que je n’ai obtenu qu’ingratitude en retour, pendant un moment, votre serviteur a soutenu avec force la dynamique « Honoré Ngbanda Président de la RDC » et en a carrément été à l’initiative ! Même si ma foi s'est complétement éteinte aujourd'hui, j'assume ce passé décrié et je le reconnais sans aucune gêne: même comme j'ai fermé et rangé définitivement ce livre je suis totalement imprégné de ce discours patriotique et fédérateur que j'ai contribué à façonner et à porter haut et loin au travers l'Europe, et que je continue à élever avec d'autres après avoir ôté l'aspect inutilement conflictuel, extrémiste, « ostraciste » et radical, source des divisions et autres rixes auxquelles nous assistons au sein de la diaspora ! Des conflits suicidaires et nuisibles au noble combat que nous menons tous, qui nous discréditent et qui exacerbent le rejet de monsieur Ngbanda ! A' qui la faute ?

 

* Dois-je conclure

 

L'Alliance des Patriotes pour la Refondation du Congo, APARECO en sigle, est une dénomination qui clairement séduit. A' telle enseigne que certains estiment que la refondation devrait déjà commencer en interne dans cette structure, avec l'émergence d'un leadership non pas solo et égocentrique basé sur le djalelo et le culte de la personnalité de Ngbanda qui nous rappellent une période triste encore bien présente dans la mémoire collective des congolais que nous sommes redevenus, mais collectif et fédérateur dans l’intérêt du Peuple et rien que du Peuple ! Chat échaudé craignant l’eau froide (***), c’est à cette unique condition qu’au niveau de LISANGA, fidèles à notre discours, nos principes, notre vision et nos idéaux pour le Congo, nous SERIONS ÉVENTUELLEMENT disponibles à travailler avec l’APARECO dont la grande majorité des membres, il faut le reconnaitre et mis à part ce que nous dénonçons ici, se préoccupent de l’essor du Congo et du bien-être de toutes ses populations ! Telles sont et ma position et ma réponse !

 

* La parole est au Peuple 

 

Pour le reste, tout le reste, démocratie oblige, il appartient au peuple congolais souverain de jauger, juger, décider et imposer !

 

 

 

Rolain Mena

Secrétaire général de LISANGA Parti Politique 

 

 

 

(*) Deutéronome 34 :1-5

(**) L’expression apparaît dès le milieu du XVe siècle en référence aux bâts que l’on posait sur le dos des mulets et sur lesquels on accrochait les charges qu’ils transportaient. Ainsi, les bêtes dont le bât était mal fixé ou trop chargé avaient des plaies qui les faisaient souffrir. Dire "C’est là que le bât blesse" revient donc à dire que l’on a trouvé la cause d’une souffrance (psychologique en général), ou le point sensible d’une personne.

 

(***) Dans ses Lettres philosophiques sur les chats, Moncrif commente ainsi ce proverbe : « Un chat ne peut être dupé qu’une fois en sa vie ; il est armé de défiance, non seulement contre ce qui l’a trompé, mais même contre tout ce qui lui fait naître l’idée de la tromperie. L’eau chaude l’aura outragé ; c’en est assez, il craindra même la froide, et n’aura jamais que très peu de commerce avec elle. » (Sources Web).

 

 

 

AMMAFRICA WORLD

 


31/12/2016
0 Poster un commentaire

URGENT: L'ALLEMAGNE APPELLE A FAIRE DES PROVISIONS

Terrorisme: le gouvernement allemand appelle la population à constituer des stocks de vivres.

 

0fa2f1279f1d6e438838cb17c93f4.jpeg

L'Allemagne a peur d'un cataclysme. Le gouvernement met en place un plan d'urgence prévoyant la survie en autonomie de sa population pendant un dizaine de jours. Et appelle les Allemands à se préparer au pire.

 

Des réserves pour survivre dix jours en autarcie. C'est ce que le gouvernement demande à sa population de prévoir si une catastrophe de grande ampleur venait à frapper l'Allemagne. Le plan de survie devrait être présenté dès mercredi en Conseil des ministres selon le Frankfurter Allgemeine Zeitung.

 

 

Le traumatisme du 11 septembre

 

Selon l'hebdomadaire, plus que les attaques terroristes qui ont frappé le pays récemment, c'est le 11 septembre 2001 qui a laissé des traces dans les mémoires. Plus qu'un attentat ciblé, le gouvernement craint une attaque majeure, et qui plongerait le pays dans le chaos.

 

"Une attaque de l’Allemagne appelant une défense de type conventionnelle est peu vraisemblable, précise le texte qu’a préparé le ministère de la Défense. Pour autant, il est nécessaire de se préparer en vue d’un événement menaçant qu’on ne peut définitivement exclure pour l’avenir" explique le document du gouvernement.


Pour se préparefr à cette éventualité, le gouvernement prévoit la mise en place d'un système d'alarme national, l'augmentation des stocks d'énergie, de vaccins, et même... d'iodure de potassium dont une dose protège des radiations résultant d'une attaque nucléaire.

 

Un air de guerre froide

 

Comme le rappelle Le Temps, la dernière fois que l'Allemagne a adopté un tel plan d'urgence, il n'a été levé qu'en 1989, année de la chute du mur de Berlin. La peur d'une attaque massive (et donc potentiellement nucléaire) est motivée par le fait que selon le gouvernement allemand, l'attitude de la Russie en Ukraine notamment, "remet ouvertement en question la paix en Europe".

 

Pour prévenir cette menace, l'Allemagne demande donc à sa population de "pouvoir être autonome pendant une durée de 10 jours avant l’arrivée des secours"

 

Source: BMFTV


22/08/2016
0 Poster un commentaire

DIALOGUE-RDC:POUR UNE FIN HONORABLE ALLONS TOUS AU DIALOGUE LANCE PAR JOSEPH KABILA KABANGE!

Réservons-le une sortie Honorable pour ses services et engagement patriotique accomplis pour la Nation:

Allons tous au Dialogue!

L'appel lancé par un patriote "neutre" et observateur de la situation du pays à partir de son pays d'accueil, la France!  Nous vous signalons qu'il a le sens de "son humour", mais dans le fonds, il y a de quoi à réfléchir...

 

Propos recueillis et qui nous réfléchissent tous:

 

Photo de Bavedila Ngimbi.

 

 

Tous au Dialogue pour trouver une sortie honorable à notre premier président deux fois désigné (en 2001 et 2003), et deux fois élus (en 2006 et 2011), je nomme "Joseph Kabila KABANGE"!

 

L'homme du respect de la parole donnée, selon un certain Vital KAMERHE...

-Au nom de Lumumba et en mémoire de son m'zee KABILA LE PERE (Soldat du peuple).

 

-Joseph KABILA a déjà eu raison de Jean-Pierre MBEMBA (le faux muana mboka).

-En 2006 et de TSHISEKEDI (le faux président élu) en 2011.

 

C'est qui le prochain et qui pèse plus que les deux précédents?...

Photo de Bavedila Ngimbi.

 

De vous à moi, si KABILA décide de se maintenir au pouvoir en imitant SASSOU NGUESSO (Congo-Brazza),

Paul KAGAME (Rwanda), Yoweri MUSEVENI (Ouganda), José EDUARDO DOS SANTOS (Angola) et Pierre NKURUZIZA (Burundi): Il a un grand boulevard devant lui en RDC!

 

Il y a rien venant de l'actuelle opposition Congolaise qui peut tenir contre les réalisations (les bidimbu) en si peu de temps,le Rais Joseph KABILA, l'homme qui ne cédera à aucune menace (Mvukation-intimidations).

 

Dans des pays du tiers monde, les investisseurs privés ne se trompent jamais de l'homme d'état de confiance, donc bon pour la prospérité et la garantie de leurs "juteuses" affaires. Et KABILA est cet homme là, mais qui doit à compter de 2016, présenter son crédible "DAUPHIN" à tout le monde, s'il veut voir sa révolution de la modernité poursuivre son bonhomme de chemin en 2017.

 

Congolaises et Congolais, n'oublions surtout pas que c'est à cause de l'impolitesse politique de Tshisekedi au nom d'un peuple naïf et facilement manipulable que Mobutu s'était maintenu au pouvoir en se disant :

"je reste président par défi".

Et s'en allant se réfugier à Gbado-lite pour bien nous emmerder, lui pourtant en public et en larme, avait pris congé du MPR en 1990.


Qu'est ce que Tshisekedi a apporté aux Zaïrois insulteurs de Mobutu de 1990 jusqu'en 1997, année de la chute du régime tshisekedo-mobutiste? et de l'arrivée du libérateur Mzee Laurent-Désiré Kabila avec son conglomérat d'aventuriers(AFDLR)? .

 

'LES MÊMES CAUSES PRODUISENT LES MÊMES EFFETS'. ÉVITONS CELA À NOTRE CONGO, MAINTENANT DEBOUT CAR, TSHISEKEDI LE PERTURBATEUR EST PLUS PROCHE DE LA MORT EN BELGIQUE QUE DU POUVOIR AU CONGO.

 

 

 

 

 

Signé

Bavedila NGIMBI né Joseph-Martin NGIMBI.

 

 

AMMAFRICA WORLD


20/12/2015
1 Poster un commentaire

ALLEMAGNE FACE A L'EXTREMISME RADICAL:UNE FEMME DE 66 ANS MILITE CONTRE L'EXTREMISME

LORSQU'UNE FEMME SE LÈVE, ELLE NE CALCULE PAS LES CONSEQUENCES!

Le monde d'Avenir subira-t-elle le changement par une montée des femmes au pouvoir?. Bien que l'Allemagne est dirigée par une femme, mais certains combats, il faut vraiment oser le faire! Battue une fois, mais elle persévère... Puisse Dieu lui accorder longue vie pour un tel combat, ô combien si noble!
Eh oui! L'Allemagne aussi a du coeur! 

 

Une Allemande de 66 ans lutte contre l’extrémisme

Une pensionnaire lutte contre le nazisme et les idées d’extrême-droite en Allemagne.

Le 2 décembre, 15 extrémistes de l’extrême-droite ont été traduits en justice dans la ville allemande d’Erfurt. Ils sont accusés d'avoir attaqué violemment des Allemands participant au carnaval, des suites de quoi 10 personnes ont reçu des blessures graves. En novembre dernier, en Bavière, un groupe de l’extrême droite, "La troisième voie", a organisé une marche aux flambeaux en mémoire des fascistes du Troisième Reich.

 

Néanmoins, malgré une montée de l’extrémisme, il se trouve néanmoins des personnes pour y faire face.
De ses 66 ans, Irmele Mensah Schramm en a consacré une trentaine à la lutte contre le nazisme et les idées d’extrêmes-droite. Son arsenal n’inclut qu’une baillonnette de couleur et un grattoir dont elle se sert afin de colorer et écailler les inscriptions de propagande radicale et de haine à l’égard des étrangers sur les murs de sa ville natale. Selon RT, la pensionnaire, qui porte le surnom de "militante contre la haine" efface toute inscription radicale qu’elle rencontre. Et même si elle a été battue à plusieurs fois, comme cela lui est arrivé à Dresde en 2013, rien ne peut l’arrêter.

 

Depuis 9 ans qu’elle tient registre des inscriptions colorées ou écaillées, elle en a effacé 96.853. L’idée de commencer son activité anti-extrémiste lui est venue à l'esprit lorsque la police municipale a refusé de prendre des mesures pour faire effacer de telles inscriptions.

 

"Certains déclarent que ces inscriptions sont une manifestation de la liberté de la parole.

 

Moi, je réponds que la liberté de la parole finit là où commence la haine", indique la pensionnaire.

 

 

 

 

INTERNATIONAL
@Sputniknews
 
AMMAFRICA WORLD




14/12/2015
0 Poster un commentaire

CÔTE D'IVOIRE:GUILLAUME SORO AU SALON DE COIFFURE A PARIS CREE UNE BOUSCULADE A CHATEAU D'EAU!

GUILLAUME SORO A PARIS SANS GARDE DU CORPS S'EN VA SE COIFFER COMME UN SIMPLE CITOYEN!

Les dirigeants Africains ne cesseront de nous surprendre!

Monsieur SORO, un peu de retenu et de discrétion svp!

 

Que peut-on dire par cette nouvelle qui nous surprenne tous? que peut-on retenir par ce geste, apparemment humble, mais peut susciter d'autres réflexions! Les Ivoiriens ont-ils oublié les élections 2010?.

 

Vu l'engouement manifesté face à cet homme politique, mais médiatisé par les musiciens, Guillaume Soro n'avait donc pas peur de sa sécurité. Les Ivoiriens de la diaspora France l'ont accueilli comme un prince à Paris!

 

Sans garde du corps? il faut quand même oser le faire...

 

@Ammafrica

 

Présent dans un salon de coiffure: Guillaume Soro crée l'émeute à Paris (les images)

A son arrivée à 17 heures, heure locale, le PAN Guillaume Kigbafori Soro a été immédiatement reconnu par les habitants de ce quartier. Cet évènement inhabituel a créé un engouement de la part de la diaspora ivoirienne qui s'est mobilisée pour saluer l'homme.

 

Illico, le salon de coiffure dans lequel le PAN se coupait les cheveux a été pris d'assaut par plusieurs centaines d'admirateurs. Le propriétaire a dû faire appel à un service d'ordre musclé pour maintenir la foule à l'extérieur.

A sa sortir du salon, des centaines d'ivoiriens et d'africains profité de l'occasion pour immortaliser l'événement à travers les selfies avec l'ex-leader de la FESCI.


Rappelons que Guillaume Soro s'est rendu dans le salon de coiffure sans garde de corps.

Également informé de la présence de la deuxième personnalité de la Côte d'Ivoire sur les lieux, le chanteur ivoirien Julien Goualo, n'a pas hésité une seule seconde à faire le déplacement pour saluer l'illustre client du salon de coiffure parisien.

 

Rappelons que Guillaume Soro s'est rendu dans le salon de coiffure sans gardes de corps.

 

 

K.O.

 

Afrik365

AMMAFRICA WORLD


05/12/2015
0 Poster un commentaire

ALLEMAGNE FACE A LA SOLITUDE:UN VIEIL HOMME ABANDONNE SEUL PAR SA FAMILLE PENDANT LES FÊTES DE FIN D'ANNEE!

SOS:LA SOLITUDE EN ALLEMAGNE:UN RETRAITE ABANDONNE SEUL LOIN DE SA FAMILLE!

La solitude en Occident, surtout en Europe est devenue presqu'un autre souci majeur à résoudre!

Voici un cas qui vient de faire du buzz dans les médias Allemands qui ne vous laissera pas indifférentS!

 

Que le gouvernement Allemagne pense aussi à résoudre ce problème, car un vieillard, est une "bibliothèque" qui s'en va à petit pas!

 

Jeunesse, pouvez vous s'approcher de ces vieilles personnes? Vous apprendrez sur le monde du passé!

 

 

@Ammafrica

 

Un spot publicitaire émouvant de la chaîne de supermarchés allemands Edeka raconte l'histoire d'un homme âgé abandonné par sa famille pendant les fêtes de fin d’année.

Une pub allemande sur la solitude a totalisé 30 millions de vues

Une pub allemande sur la solitude a totalisé 30 millions de vues

 

 

Seul pour les fêtes, le vieil homme se retrouve à table sans personne. Une scène particulièrement triste qui va s'enchaîner par l'annonce de son décès à ses proches absents le soir de Noël. 

 

Devant la triste nouvelle, sa famille se réunit pour les funérailles du vieil homme et se rend chez lui. Et là, la publicité prend un tournant très touchant mais en même temps très étrange. 

 

 

 

La vidéo créée par l'agence de communication allemande Jung von Matt a été vue plus de 30 millions de fois sur YouTube depuis sa publication le 28 novembre dernier.

 

 

De nombreux Allemands ont qualifié ce spot d'émouvant. Pourtant, il y avait ceux qui ont critiqué la vidéo. 

 

Un journaliste de Die Welt a considéré le sujet de la vidéo comme faible. Il a souligné que les vidéos précédentes d'Edeka étaient mieux. 

 

 

Le magazine allemand Stern est allé plus loin et a publié sur Twitter une caricature sur laquelle on voit une femme qui dit à un homme: "Pas d'Edeka, ou les autres penseront que dans notre famille tout va mal".

 

 

De nombreuses sociétés occidentales suivent la tradition de créer des pubs de Noël émouvantes. Par exemple la chaîne de magasins britanniques John Lewis a publié début novembre un spot portant sur homme âgé qui vit seul sur la Lune et passe la plupart de son temps à regarder la Terre. Une petite fille le découvre au moyen d'un télescope familial et lui envoit en message.

 

 

 

@Sputniknews

 

AMMAFRICA WORLD

 

 



 


04/12/2015
0 Poster un commentaire

DIASPORA RDC:DES NOUVELLES DISPOSITIONS POUR LA DIASPORA ET LES VISAS!

Enfin, des nouvelles dispositions pour la Diaspora Rd. Congolaise sont prises!

Il est dans la loi de la nature de récolter aussi ce que l'on sème! Si vous semez la prise de conscience, vous récolterez un changement radical dans certaines situations! N'avons nous pas rêvé ce jour? N'avons nous pas plaider pour les "droits de la diaspora"?, quel est ce combat qui n'aboutit pas à son objectif?.

 

Si votre combat n'aboutit à rien, ce que vous êtes dans le Faux! Si l'article 10 doit tomber, ce qu'il y a nécessité d'une révision constitutionnelle ou alors d'une toute nouvelle.

 

Nous saluons l'initiative, et que désormais les Congolais se préparent pour remplir leur devoir citoyen!

 

@Ammafrica

Le vice-ministre chargé des Congolais de l’étranger à Bruxelles  

M. Antoine Boyamba, vice-ministre chargé des Congolais de l’étranger, de passage à Bruxelles, a rencontré, vendredi soir, une centaine de membres de la communauté congolaise de Belgique, dans la salle de fêtes de de l’ambassade de la RDC pour présenter son programme d’action en faveur de la diaspora congolaise à travers le monde.

 

D’emblée, il a exprimé sa volonté de travailler en collaboration étroite avec les membres de la diaspora en prenant en compte leurs doléances. Il a reconnu qu’un des problèmes que rencontrent les Congolais de l’étranger de retour au pays est celui de leur réinsertion. Dans ce cadre, a t-il déclaré, son département projette de créer des structures d’accueil solides pour accompagner ces compatriotes dans cette démarche socio-psychologique.

 

M. Boyamba a également annoncé que les Congolais de l’étranger participeront aux prochaines élections, conformément à la loi du 5 janvier 2015. Mais leur éligibilité est conditionnée par la détention d’un passeport ou d’une carte nationale d’identité et obligatoirement d’une carte consulaire.

 

Or, rappelle-t-on, depuis plus de trente, aucune carte consulaire n’a été délivrée. Pourtant, lors des formalités d’obtention du nouveau passeport, une somme est payée par les requérants pour la carte consulaire.

Le vice-ministre a par ailleurs précisé que les Congolais de la diaspora pourront voter seulement à l’élection présidentielle mais pas aux législatives. Ils peuvent même être candidats à la présidentielle. C’est une opportunité que la loi leur accorde, a souligné le vice-ministre.

 

Cependant la difficulté majeure est l’identification des Congolais de l’étranger. Mais le ministre a rassuré l’assistance que le projet de loi sur l’enrôlement qui est en chantier se penche sur la question.

 

Suppression des visas pour les étrangers d’origine congolaise

 

Le vice-ministre a d’autre part reconnu que les exigences actuelles pour l’obtention d’un visa par les étrangers d’origine congolaise sont très lourdes et contraignantes. Son département compte les simplifier par la création d’une “carte consulaire unique” ou d’une “carte de voyage” biométrique.

Selon le vice-ministre, les étrangers d’origine congolaise, munis de la carte de voyage, n’auront plus besoin d’un visa pour rentrer au Congo. Ce document de voyage aura également pour but de rapprocher les étrangers d’origine congolaise de leurs racines.

L’irrévocabilité de la nationalité congolaise

 

Le vice-ministre a aussi rappelé que la résolution 3 des Concertations nationales soutient la proposition de l’irrévocabilité de la nationalité congolaise. Cela, a-t-il expliqué, suppose que tout étranger d’origine congolaise pourra toujours prétendre à sa nationalité congolaise. 

Mais cela, a-t-il dit, nécessite la révision de l’article 10 de la Constitution sur la nationalité congolaise.

 

 

M. Boyamba a enfin annoncé le projet de création des « maisons des Congolais de l’étranger », celui de création au Congo des « cités des Congolais de l’étranger », à l’instar de ce qui se fait dans plusieurs pays africains, dont le Sénégal, ainsi que le projet de création d’un « fonds de promotion et d’aide pour les Congolais de l’étranger ».

 

 

 

ACP/FNG/Wet

@congosynthese

Analyse de Mr. Sizo Zeka président du conseil des sages des Migrants

39083_124344230945578_8150811_n-2.jpg

Les congolais de la diaspora ont répondu nombreux à l'invitation du vice-ministre des congolais de l'étranger monsieur Antoine BOYAMBA le vendredi 06 novembre à l'ambassade à Bruxelles. Une réunion enrichissante sur des nombreux projets du gouvernement concernant la diaspora congolais dans le monde. Seulement voila, une réunion des membres de la diaspora et des autorités devra être filtrée premièrement par une réunion de travail avec un noyau dur des associations congolaises pour connaitre à l'avance ce qui sera discuté en plénière, c'est comme cela que le gouvernement sera pris au sérieux dans sa collaboration avec les membres de la diaspora congolaise du monde. Sans cette réunion de travail"FILTRE " tous les projets proposés par le gouvernement à travers son vice-ministre des congolais de l'étranger ne seront jamais pris au sérieux. Je me demande si ce pays arrivera un jour à la reconnaissance des efforts des associations congolaises de la diaspora qui depuis des nombreuses années attendent une meilleure collaboration pour contribuer à la reconstruction du pays, je me demande si il y a la volonté de construire ce pays avec les congolais de l'étranger, car déplacer un vice-ministre pour perdre son temps à tirer des balles perdues dans la diaspora cela devra coûter combien ? alors qu'il y a un mois le conseiller du vice-ministre est passé aussi à Bruxelles pour parler à la diaspora même procédure, rencontrer tout le monde sans savoir avec qui il a parlé, sans identifier son vrai partenaire dans la diaspora.

 

Conclusion nous ne devrons rien attendre d'une réunion qui ne dit pas son nom, je lance un appel à toutes les associations congolaises de la diaspora de bonne volonté de se joindre à notre " conseil des sages Diaspora-Migrant "dont la prochaine réunion est prévue le samedi 05 décembre à Bruxelles, pour discuter sur les stratégies de bonne collaboration entre la diaspora et la RDC, arrêtez de lancer les pierres dans le vide, la RDC a des nombreuses associations, des nombreuses institutions politiques et de la société civile, laissez de lancer des pierre dans le vide, les institutions sont à notre disposition, utilisons les pour porter nos revendications sur la table du gouvernement, du pouvoir. Le conseil des sages Diaspora-Migrants a été créé par les congolais et ouvert à tous, les congolais devront savoir que l'ambassade c'est une institution du congo pour les congolais , pour tous les congolais que personne ne vous trompe en vous manipulant que cela reste pour Joseph Kabila. Merci au vice-ministre d'avoir tenu un bon discours face à la diaspora congolaise, seulement sans que cela puisse être filtré par un noyau dur de la diaspora, sans une réunion de travail tous, vos efforts monsieur le vice-ministre ne seront pas considérés,je reconnais votre grande volonté de contribuer à l'effort de votre gouvernement, je demande au vice-ministre de recommencer son travail en identifiant les partenaires et en mettant en place un noyau dur qui devra filtrer en avance tous les projets du gouvernement concernant la diaspora. Zeka Sizo, administrateur de l'asbl" les amis du monde entier, chargé de lutte contre le racisme et les discriminations, chargé des relations politiques et associatives.

 

 

Norbert Sizo Zeka

AMMAFRICA WORLD

 

 

 


10/11/2015
1 Poster un commentaire


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser