AMMAFRICA WORLD

AMMAFRICA WORLD

Détachement du Passé: Loslosung des vergagenheit

 DETACHEMENT DU PASSE DU CONTINENT AFRICAIN:

Une des branches sensible et opérationnelle au sein de l'organisation Africaine de la diaspora, est donc le travail de "Détachement du passé". Pourquoi l'avoir choisi?.

Dans le cadre de notre constat sur la "souffrance d'un continent" dont le livre tire son nom, nous avons decouvert que l'Afrique a traversé trois grandes lignes de ces souffrances qui ont marquées la déstabilisation totale de ce continent sur le plan de développement economique, sociale,culturelle,historique et surtout spirituel!

Mais,la prise de conscience du sort néfaste de ce continent, provient du fait plutôt de ces "Conséquences" des souffrances endurées.Lorsque nous considérons les conséquences, alors, nous ne pouvons que souhaiter après avoir decouvert les "causes" de ces souffrances,ce sont donc les "Remèdes" que nous proposons au travers cette rubrique, dans le cadre de notre travail de sensibilisation pour aboutir donc à la "Réparation" de ceux qui causent obstacles à la relève du continent Africain!

Decouvrez ce qui était hier l'Afrique,et considerez ce que devient aujourd'hui ce continent, enfin, préparons

le futur meilleur pour l'Afrique!

Bénis soit tout celui ou celle qui visite notre espace informatique!

Amour-Conscience-Réparation

Ammafrica world Vision


(VIDEO)RACINE:LA FAMILLE JACKSON PROVIENDRAIT DU KONGO CENTRAL?UN SOUVENIR QUI FAISAIT REVIVRE JOE JACKSON!

UN SOUVENIR QUI FAISAIT REVIVRE LE PERE JACKSON:"LE KONGO"!

Le Père Jackson provient par ses origines au Kongo Central:

12316497_768086586658313_8091804504182184640_n.jpg

Sur la photo, il y a un écrit qui dévoile la pensée profonde du Père Jackson:

 

Jackson trägt seit 20 Jahren eine handgefertigte Kette aus purem GOLD mit einem Anhänger in der Form Afrikas.

An der Stelle des KONGOS prangt ein roter Rubin.
Jackson:"MEINE VORFAHREN KOMMEN VON DORT. IHRE WURZELN VERLEIHEN MIR ENERGIE"...

 

Traduction:

 

Jackson porte depuis 20 ans un collier fait à la main faite d'or pur avec un pendentif en forme de l'Afrique.

A l'emplacement du Congo arborant un rouge rubis.
Jackson:

«Mes ancêtres viennent de là ses racines m'accordent énergie» .

 

12348158_768087599991545_1899589535764852244_n.jpg

Le Père et le fils

 

Il ne reste plus qu'un jour, on assiste à la visite des Jackson vers la terre de leurs ancêtres! Le pays vous accueillera à bras ouvert!

 

Ô que c'est encourageant! 

De réaliser combien le Kongo Central regorge des fils extraordinaires au point de bouger leurs générations!

 

 

Vidéo recente de Joe Jackson À SAO POLO au Brésil


 

 

Un Petit mot sur sa Biographie:

 

@Wikipedia-

Joseph Walter Jackson, dit Joe Jackson est né le 26 juillet 1928 à Foutain Hill dans l'Arkansas. Il est le fils de Samuel J. Jackson (né 1902 à Amite dans le Mississippi, il était le fils d'un ancien esclave du nom de Nero Jackson qui est né en 1838.

 

Samuel était professeur dans un lycée Afro-Américain) et de Crystal Lee King (fille de Samuel King et de Gertude Daniel née en 1909). Joe Jackson est l'aîné d'une famille de cinq enfants. Lorsque qu'il est âgé de 12 ans ses parents divorcent, et Joe Jackson part vivre avec son père à Oakland en Californie, près de San Francisco. Joe Jackson reçoit une éducation très stricte de la part de son père Samuel qui lui donne plus de coups que d'affection. Joe commence une carrière de boxeur amateur. En 1947 il déménage à East Chicago dans l’Indiana pour vivre plus près de sa mère. Là-bas il rencontre Katherine Esther Scruse avec qui il se marie en 1949. Joe et Katherine déménagent à Gary une petite ville ouvrière dans l'Indiana, ou Joe trouve du travail dans une aciérie. Le couple emménage dans un quartier noir de Gary, ils vivent au 2300 Jackson Street dans une toute petite maison qui compte deux pièces. Au cours de 16 ans de mariage, Joe et Katherine eurent 9 enfants :

Il a également une fille nommée Joh Vonnie Jackson issue d'une liaison extra-conjugale avec Cheryl Terrell.

Tous les enfants de Joseph et Katherine travaillent ou ont travaillé dans l'industrie du spectacle. D'un naturel très violent, il est connu pour avoir appelé son fils Michael « Big Nose ». Certains psychologues ont émis l'hypothèse que Michael Jackson aurait modifié son visage pour gommer toute ressemblance avec son père.

 

Tout d'abord boxeur, il abandonne cette carrière lorsque son épouse Katherine tombe enceinte et il travaille alors pendant 15 ans comme ouvrier. Durant les mêmes années il fonde le groupe de musique The Falcons avec lequel il joue dans de petites salles de l'Indiana. Jouant de la guitare, il transmet petit à petit sa passion de la musique à ses fils ainés.

 

Joe pressent très tôt le talent de ses enfants et en 1962 il décide de produire ses trois aînés Tito, Jackie et Jermaine sous le nom The Jackson Brothers en y associant deux autres enfants du voisinage. Trois ans plus tard, ses deux autres fils, Marlon et Michael sont assez grands pour rejoindre le groupe qui est renommé pour l'occasion The Jackson Five.

 

Le succès est rapide et Joe devient réellement gérant rémunéré du groupe en 1966. Il signe pour le groupe un contrat avec la Motown et fait notamment produire à Las Vegas tous ses enfants, ses filles incluses. Joe Jackson est connu pour avoir dirigé très durement ses enfants, les faisant constamment répéter et les punissant parfois sévèrement.

Joe Jackson est aussi connu pour avoir maltraité ses fils Michael, Tito, Jackie, Jermaine et Marlon.

 

À la mort de Michael Jackson, les enfants ont été confiés à Katherine Jackson ; Joe Jackson aurait déclaré ne pas vouloir s'investir dans l'éducation des enfants : « J'ai toujours eu une relation très étroite avec ces petits-enfants, depuis leur naissance. Je leur ai rendu visite de temps en temps dans leur résidence familiale et je continuerai à le faire, mais je ne veux pas être impliqué dans leur éducation », bien que certaines rumeurs lui prêtaient l'intention de vouloir monter les "Jackson three" avec ses trois petits-enfants, rumeur démentie par Joe Jackson. Le 26 juillet 2015, jour de ses 87 ans qu'il fête à Sao Paulo, il est hospitalisé pour un AVC qui l'aurait rendu provisoirement aveugle.

 

Joseph Jackson était la hantise de Michael Jackson étant jeune. En effet quand le groupe Jackson 5 eut percé, c'est Joseph qui gardait tout l'argent qu'ils gagnaient et s'ils essayaient de le garder, ils se faisaient tabasser par leur père.

 

 

********************************

Voyage et vacances dans la Capitale Congolaise à Kinshasa

Nos sources nous confirment bel et bien la découverte que la famille Jackson a des origines qui remontent au Kongo central. Il a eu même l'habitude de passer chaque année ses vacances dans la capitale Kinoise, précisément à l'hotel Intercontinental et à Pullmann.

 

Ici, sa photo récente lors de festival de Cannes en Mai 2015 avec sa chainette  avec son pendentif en forme de carte d'Afrique!

Joe-Jackson-pendant-le-68eme-Festival-du-Film-a-Cannes-21-mai-2015_exact1024x768_p.jpg

 

Une de ses interviews en 2009


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Redaction

AMMAFRICA WORLD


13/12/2015
0 Poster un commentaire

(VIDEO)DEVOIR DE MEMOIRE:LA VRAIE HISTOIRE DE L'AFRIQUE REVELEE PAR DES EUROPEENS

LES NOIRS SONT-ILS TROMPES PAR L'HISTOIRE?

Le Christ disait en son temps: Vous connaitrez la vérité et la vérité vous affranchira!

Est-ce la vraie libération de peuple Noir viendrait-elle par la vérité de leur identité historique?. Nous vous transmettons ce documentaire certifiant bien que certains des descendants "Juifs" de la tribu de "DAN" sont des ressortissants Noirs qu'on a retrouvé un peu partout en Afrique et ailleurs!

 

 

afrique1.jpg

Si les Africains avec ces dirigeants pourraient au moins saisir des occasions qui se présentent à eux de vouloir connaitre la vérité sur ce qui se dénonce actuellement un peu partout dans le monde sur la vraie histoire de l'Afrique, on avancera d'un pas et le monde retrouvera sa vraie identité aussi! Car, il faut oser se le dire, la "race-mère" est bel et bien "noire"!

 

Suivez ce documentaire et réfléchissez-en:


 

 

Vous connaitrez la vérité et cette même vérité sera la vraie voie vers la vraie délivrance!

 

Yeshoua Ha'Mashiah soit avec tous!

 

 

 

 

 

 

 

 

La redaction

 

AMMAFRICA WORLD

 

 


30/11/2015
0 Poster un commentaire

VICTIMES DE LA SHOAH:LA FRANCE RATTRAPEE PAR L'HISTOIRE ET DEDOMMAGERA 60 MILLIONS DE DOLLARS

LA FRANCE FACE A LA REPARATION DE SES CRIMES DU PASSE

Pourquoi jusqu'ici,les millions des morts des Africains dans les génocides, la traite, la colonisation avec les mains coupées ne se réclament pas encore?. La réponse est très simple:Elle demeure encore sous le joug de l'esclavage du néocolonialisme!

Mais la réparation sur les crimes du passé sera certainement un chemin par lequel le coeur de ce continent sera guéri!

 

Après l'Allemagne avec le génocide des Namibiens, voici le tour de la France! 

 

@Ammafrica

La France va verser 60 millions de dollars aux victimes américaines de la Shoah

François Hollande le 21 septembre dernier, devant un train symbolisant le camp de Drancy, durant l'inauguration du nouveau mémorial de Drancy.

VIDÉO - Les victimes avaient été transportées vers les camps de la mort par la SNCF pendant la seconde guerre mondiale. Derrière la réparation symbolique se cache un enjeu financier de taille pour l'entreprise aux États-Unis.

 

L'État français va verser 60 millions de dollars aux victimes américaines transportées par les trains de la SNCF vers les camps de la mort durant la Seconde Guerre mondiale, selon les termes d'un accord passé avec Washington. 

 

Les négociations, entamées en février dernier ont abouti à cet accord qui sera signé lundi. 

«Ça concerne des centaines de survivants, des conjoints, enfants et héritiers» a déclaré Patrizianna Sparacino ambassadrice pour les droits de l'Homme, chargée de la dimension internationale de la Shoah. «Pour l'instant, l'objectif, c'est que les déportés survivants touchent environ 100.000 dollars». Le fonds sera alimenté par Paris tandis que Washington assurera la répartition. 

Les mesures d'indemnisation concernent tous les non-Français - dont beaucoup d'Américains et quelques Israéliens, qui se trouvaient en France entre 1942 et 1944 et qui ont été déportés par bus et par train - mais qui ne remplissaient pas les critères français de réparation. Soit parce qu'ils avaient émigré, soit parce qu'ils étaient arrivés sur le sol français après le 1er septembre 1939.

 

«La SNCF n'a jamais été tenue pour responsable de la déportation. Elle a été un instrument de la déportation. (...) c'est de la responsabilité des autorités françaises» d'en assumer les conséquences, a rappelé la diplomate française. Par conséquent l'entreprise publique SNCF «n'est pas partie dans les discussions (ni) dans la mise en oeuvre» de l'accord.

Des contrats en jeu

Derrière la réparation symbolique se cache pourtant un enjeu financier de taille pour la SNCF. En échange de ces millions consentis, ce sont des milliards de dollars de contrats que pourrait toucher l'entreprise ferroviaire sur le sol américain. Depuis de nombreuses années, des élus américains s'opposent en effet à ce que la SNCF gagne des appels d'offres sur leur territoire, tant que celle-ci n'a pas indemnisé les victimes et descendants de victimes de l'Holocauste.

 

En 2011, la SNCF avait reconnu avoir été un «rouage de la machine nazie d'extermination». Son directeur, Guillaume Pépy avait exprimé sa «profonde peine». 70 ans après les faits. Mais le mea culpa de l'entreprise n'avait pas suffi: «Ce n'est pas une demande de pardon, ce ne sont pas des excuses complètes», avait ainsi affirmé Rositta Kenigsberg, vice-présidente de l'Holocaust Documentation and Education Center, près de Miami, alors que la SNCF entendait répondre à un appel d'offre dans l'État de Floride. 

Réquisitionnée par l'État de Vichy

En avril dernier, deux élus du Maryland avaient déposé un projet de résolution interdisant l'accès de la compagnie ferroviaire française aux marchés publics tant qu'elle n'aurait pas versé d'indemnités pour son rôle joué dans la déportation des Juifs. Après l'annonce de négociations en février dernier, l'Etat du Maryland avait renoncé à demander à la SNCF d'indemniser les victimes, ce qui a permis à l'opérateur français de postuler à la construction et l'exploitation de la «Purple line», une ligne ferroviaire de 25 kilomètres pour un contrat de 4,5 milliards d'euros.

En contrepartie de l'accord, les Etats-Unis se sont donc engagés à défendre l'immunité de juridiction dont bénéficient les entreprises étrangères sur leur sol, qui les protège de toute poursuite judiciaire ou de toutes autres formes d'action. Un sénateur avait demandé en 2013 au Congrès de réformer cette loi pour pouvoir traduire la SNCF devant les tribunaux américains.

 

Jusqu'à présent, la SNCF avait refusé toute indemnisation systématique des survivants et familles d'anciens déportés. Réquisitionnée par l'État français de Vichy, la SNCF a déporté 76.000 juifs de France dans des wagons de marchandises à travers le pays et vers les camps d'extermination entre 1942 et 1944.

 

 

 

 

@Le Figaro

 

AMMAFRICA WORLD


26/11/2015
0 Poster un commentaire

ACTION RETOUR EN AFRIQUE POUR LES AFROS-AMERICAINS PARTIS EN DEPORTATION PAR UN MILLIARDAIRE AFRICAIN!

Une action louable mais il y a des préalables dans cette noble cause!

Un peuple parti en déportation finira un jour par revenir dans ses origines. Ce qui n'est que logique si l'on considère la manière dont ils sont partis vers les Amériques, les caraïbes et dans les îles! cependant tous proviennent-ils de l'Afrique du Sud?.

 

Une oeuvre à soutenir vraiment!

 

@Ammafrica

Un milliardaire lance le mouvement « Retour en Afrique » et demande de revenir en Afrique

Femi Adenugame, l’un des hommes noirs les plus riches de la planète, a créé le mouvement « Retour en Afrique » et a poussé tous les Afro-Américains à quitter les Etats-Unis. Selon les rapports, il offre 1 million de dollars, une maison et une voiture à toutes les familles Afro-Américaines qui veulent aller en Afrique du Sud.

 

Du fait de la discrimination envers la communauté Afro-Américaine que les médias dépeigne, et de la brutalité policière et des crimes raciaux, Femi Adenugame a décidé de mettre sa fortune au service de ceux qui en ont vraiment besoin. Il a créé le mouvement « Retour en Afrique » afin d’aider des millions d’Afro-Américains à revenir à la terre mère et de recommencer à 0. Selon les rapports, Femi Adenugame a déjà investi près de 500 millions de dollars dans ce projet. Adenugame est le propriétaire de 5 boeings 747 et d’une flotte de navires qu’il prévoie d’utiliser pour rapatrier ceux qui désirent « revenir » en Afrique.

 

 

« Je veux faire quelque chose de bien avec mon argent. Je fais déjà beaucoup pour le peuple sud-Africain et pour les autres nations de mon continent. Il est temps que j’offre mes services à mes frères et soeurs aux Etats-Unis. Ils souffrent de discrimination et de racisme et le gouvernement ne fait rien pour empêcher cela. J’invite tous les Noirs à quitter l’Amérique et à venir ici aussi vite que possible. Je vous ferai une visite personnelle de votre nouveau chez vous. J’ai suffisamment observé la situation, il est leur de mettre la main à la pâte », a dit Adenugame.

Adenugame a indiqué qu’il a été inspiré par Marcus Garvey qui avait encouragé les descendants Africains des Etats-Unis à revenir sur les terres de leurs ancêtres au 20ème siècle.

 

Adenugame a indiqué que tous les individus intéressés par cette aventure doivent préalablement remplir plusieurs conditions pour être éligibles. Tous les individus intéressés doivent être âgés de 18 ans ou plus, ils doivent avoir un passeport ou être capable d’en obtenir un légalement, et ils ne peuvent pas avoir un passé criminel. Si un individu ne rentre pas dans l’un de ces critères, il ne pourra pas participer au plan d’Adenugame de revenir en Afrique.

Le mouvement « Retour en Afrique » sera officiellement lancé en 2016.

 

 

 

@panafricain.tv

 

AMMAFRICA WORLD

 

 

03/11/2015
2 Poster un commentaire

REPARATION:Un Nouveau Départ, c'est possible!

Quelques conseils pratiques que nous avons sélectionnés...

12 règles pour prendre un nouveau départ dans la vie

 
prendre un nouveau départ dans la vieVous êtes peut-être de ces personnes qui ont commis des erreurs dans leur vie. Peut-être aussi que vous avez connu une grande souffrance relative à la perte d’un être cher ou à la perte de vos biens. Sachez que votre vie ne s’arrête pas là, et ce, même si vous êtes sous l’emprise du désespoir. Après la pluie, il y a toujours le beau temps.

 

Notez également que l’échec est une étape essentielle vers la réussite. Effectivement, ce sont les personnes qui ont connu des épreuves difficiles qui décident un jour de prendre un nouveau départ dans la vie.

Si vous êtes dans ce cas là, voici les étapes à même de vous aider à repartir du bon pied et à connaître le bonheur et le succès dans la vie.

1. Se détacher de son ancien univers

Au moment où la douleur vous frappe et vous fait souffrir, vous perdez vos repères. Au moment où vous perdez un être cher, vous vous sentez également perdu et ne sachez plus comment faire pour reprendre votre vie en main. Si vous tombez bien bas à cause de l’abus de l’alcool ou de la drogue et que vous avez un déclic, vous aurez besoin d’un moment pour faire le vide dans votre esprit. Voilà d’ailleurs la raison pour laquelle il est important que vous vous détachiez de votre ancien univers lorsque vous avez reçu un choc qui vous fait perdre le nord. Partez par exemple en vacances pour mieux aérer votre cerveau et pour que vous puissiez retrouver vos esprits. Ne pensez surtout pas à ce qui vous est arrivé. Quittez momentanément votre ancien univers.

2. Se relaxer

Le moment est à la détente et à la relaxation. Cela ne veut pas dire que vous allez vous amuser. Ce n’est pas la bonne chose à faire, notamment si la raison de votre désespoir est la perte d’une personne chère. Ce moment de relaxation vise notamment à ce que vous puissiez détendre votre corps et votre esprit. Ainsi, vous ne serez pas menacés par des dangers plus alarmants comme la folie ou la perte totale du contrôle de soi. Lors de cette phase relaxation, vous pourrez vous adonner à des séances de massage, à des exercices de méditation qui vous aident à rétablir votre équilibre physique et mental.

3. Retrouver l’envie de vivre

Les personnes qui ont connu un choc violent ont tendance à penser au suicide. Il est donc important de bien gérer cette envie afin que la personne ne commette pas l’irréparable. Le mieux est de se confier à un proche afin de ne pas tomber dans le désespoir total. Dire ce que vous avez dans le cœur vous aidera en effet à vous détendre et à vous libérer d’un poids immense. Dans certains cas, un soutien psychologique est nécessaire. Cela vous aidera à comprendre que la vie continue malgré les épreuves et que puisque vous êtes vivant, vous devez vivre et aspirer à une vie meilleure. Certes, l’épreuve est dure au moment où vous la vivez. Néanmoins, c’est un mauvais moment à passer. Vous devez être capable de le dépasser et ainsi prendre un nouveau départ que ce soit à la suite d’une rupture ou tout autre événement difficile de la vie.

4. Revoir son passé

Lorsque vous êtes bien détendu et que vous avez retrouvé vos esprits, vous êtes en droit de revoir un tout petit peu votre passé. Si le problème était la perte d’une personne chère, vous ne devez pas penser à la façon dont elle est morte, mais plutôt à la façon dont elle a vécu. Les souvenirs des bons moments passés avec cette personne sont gravés dans votre esprit. Faites en sorte que ces souvenirs vous donnent le sourire et vous aident à faire ce qu’il faut dans votre vie.

5. Identifier les erreurs commises dans le passé

Si vous avez commis des erreurs dans votre vie et que cela vous a ruiné ou a entrainé votre exclusion dans votre famille, il est important que vous identifiiez et reconnaissiez les erreurs que vous avez commises. Comprenez par exemple pourquoi vos proches sont en colère après vous à cause de vos agissements. Identifiez les raisons qui vous ont fait perdre vos avoirs à cause de vos écarts et des bêtises que vous avez commises. Lorsque vous arrivez à identifier toutes ces erreurs, vous devez vous promettre de ne plus les faire dans le présent et à l’avenir. Dîtes-vous que vous êtes un homme nouveau et que vous êtes prêt à aller de l’avant.

6. Faire la paix avec son passé

Faire la paix avec son passé, c’est revenir vers les personnes à qui vous avez fait du tort pour vos erreurs et vos agissements plutôt déplacés. Montrez à votre entourage que vous avez complètement changé et que vous êtes disposé à prendre un nouveau départ dans la vie. S’il est question de la perte d’une personne chère, dites-vous que c’est la vie. L’homme est un être à génération et à mort. Tout le monde part un jour. Pour faire honneur à la personne chère disparue, le plus important est de vivre et de veiller à ce que la vie que vous menez soit conforme à ce que cette personne aurait souhaité.

7. Changer radicalement de mode de vie

Tout cela fait, le moment de changer radicalement de mode de vie est venu. Vous êtes actuellement parti pour accomplir de grandes choses dans la vie ou tout simplement chercher à être heureux dans la vie. Les erreurs que vous avez commises dans le passé sont oubliées et vous êtes disposé à ne plus les répéter. Votre tristesse est actuellement changée en courage et en désir de mener une vie décente et pleine de succès. Maintenant, vos mots d’ordre sont l’effort et la joie de vivre. Pensez à faire de bonnes choses dans votre vie afin que vous soyez fier de vous, que votre passé empli d’erreurs soit derrière vous et pour que vous soyez convaincu que les personnes qui vous ont aimées sont fières de vous.

 

8. S’entourer de personnes ayant de bonnes influences

 

Changer radicalement de vie ne signifie pas vivre tout seul dans son coin. Pour vous réaliser au cours de votre existence, vous avez besoin des autres. C’est effectivement avec vos semblables que vous allez partager des moments de joie et de bonheur. Pour que vous puissiez briller comme les étoiles, pensez à vous entourer uniquement de personnes qui ont de bonnes influences. Vous vous prémunissez ainsi des vices et de mauvaises choses qui pourraient vous contraindre à commettre un faux pas dans votre vie.

9. Se fixer des objectifs atteignables

Pour que votre vie ait un sens, veillez à fixer des objectifs atteignables. Cela vous aidera à tendre vers quelque chose et fournir l’effort nécessaire pour y arriver. Évitez les objectifs trop importants. La raison en est que si vous ratez votre cible, vous pourriez perdre confiance en vous et ainsi tomber encore dans le désespoir ou vous culpabiliser tout le temps. Se fixer des objectifs, c’est donner un sens à votre vie. C’est aussi une façon louable de prendre un nouveau départ personnel et professionnel.

10. Œuvrer pour l’atteinte des objectifs fixés

Pour réussir dans la vie, il est toujours nécessaire de faire un effort. Le temps des mannes qui tombent du ciel est révolu. Il a effectivement des personnes qui y croient encore et s’efforcent de gagner de l’argent par les jeux de hasard. Puisque cela repose sur le hasard, vous n’êtes donc pas maître de votre destin. Pour éviter les pertes d’argent, il vaut mieux ne pas s’aventurer sur ce terrain. Pensez à travailler afin que vous puissiez atteindre vos objectifs dans la vie. Dans la même foulée, ménagez-vous. La santé est la toute première des richesses.

 

11. Multiplier les petites réussites dans la vie

Les petites réussites sont des leviers à même de booster votre envie de réussir dans la vie. À chaque fois que vous avez du succès, vous ressentez votre confiance en soi optimisée. Vous vous dites que vous valez quelque chose et que vous êtes même capable d’en faire plus. Si les petites réussites permettent le regain de confiance en soi, ne craignez également pas les échecs. Rien n’est effectivement facile dans la vie. Si vous souhaitez réussir, trouvez le moyen de rebondir à chaque fois que vous faites face à un échec.

12. Entretenir son estime de soi

Pour mieux avancer dans la vie, entretenez votre estime de soi. C’est essentiel lorsque vous prenez un nouveau départ dans la vie. Malgré les étapes préalables que vous avez suivies pour devenir un homme nouveau, le passé peut revenir vous hanter. Quand cela se passe, dites-vous que le passé appartient au passé. La vie reste le présent et l’avenir. Pour que vous ne soyez pas terrassé par le passé et par les personnes qui veulent réduire votre moral à zéro, ayez confiance en vous.

Si vous avez commis des erreurs dans le passé, votre changement de vie est déjà synonyme de réparation. Vous êtes dans la bonne voie. Ne laissez rien ni personne vous détourner de cette voie menant vers le bonheur et le succès.

 

Source:Sylvain Wealth

AMMAFRICA WORLD


10/09/2015
1 Poster un commentaire

Devoir de Mémoire:Quand les Kabilistes défendent Tshisekedi Wa Mulumba Etienne

Complot sous Complot contre le souverain-primaire:Réveillez-vous!

"Quand les Kabilistes opportunistes défendent Tshisekedi Wa Mulumba Etienne"...

Je sais et je sens au fond de moi même que tôt ou tard mon peuple se débarrassera de tous ses ennemis intérieurs et extérieurs, qu’il se lèvera comme un seul homme pour dire non au capitalisme dégradant et honteux, et pour reprendre sa dignité sous un soleil pur. Dixit Patrice Emery LUMUMBA.
 
Le seul qui était en avance, qui a su éduquer son peuple et le voulait instruit, il s'est donc distingué de tous!!!
 
Peuple souverain primaire, ne soyez plus dupés par les politiciens qui ne s'intéressent pas à vous mais qui vous exploitent à leur guise!
Il est temps d'ouvrir l'oeil et cette fois, le bon!Ne la ratez pas cette fois...
En effet, je suis dans l'obligation de faire rappeler la mémoire de ce peuple pour que demain, ils deviennent plus grands que ceux qui les dirigent!
Pour que demain, ça soit vous , qui se placerez là où les autres vous ont malmenés et manipulés pour leurs propres intérêts que ceux de la grande majorité du peuple.
Le temps n'est plus à la "naïveté" ni à la lâcheté que vous avez eu à développer dans le passé comme attitude!
Soyez vigilants et exiger le meilleur produit que de vous faire utiliser comme des inaptes intellectuels!
Prenez le temps de réfléchir sur le passé, tirez-en des erreurs, pour corriger votre futur qui déjà, s'annonce meilleur!
Un seul mot compte désormais: "Plus rien ne sera comme avant"!
L'avenir, vous appartient. Ne la gâchez pas! Pour eux, ils appartiennent au passé!

Rappel sur les élections 2011:

Bataille électorale acharnée entre le leader de l'UDPS, Mr. Tshisekedi Wa Mulumba Etienne et  Kabila Kabange  Joseph.

Elections 2011
Vraiment les Elites Rd.Congolaises sont des Opportunistes et séparatistes et dangereuses pour leur Peuple!
Au simple constat de cette attitude, ils montrent devant le monde qu'ils ne sont pas fait pour diriger la masse mais ils sont des mercenaires au service de leurs parrains et non le PEUPLE! Il est temps de crever l'abcès pour dénoncer de telles attitudes qui désormais pour nous, ce sont des occasions pour éclairer ce peuple de voter utile lors des prochaines élections! Si aussi elles seront transparentes et dans un climat apaisé!
Nous n'espérerions pas revivre les mêmes bêtises et troubles intenses de 2011. Que le bon Dieu nous en épargne!
 
Quand je me souviens de la bataille électorale de 2011, Monsieur Tshisekedi Wa Mulumba Etienne a commis l'erreur de vouloir accepter le soutien des "résistants-patriotes-combattants" qui EUX, ne cachaient pas leurs besoins à ce dernier!
 
"ZONGISA YE NA RWANDA"(RENVOI-LE AU RWANDA).....Avaient-ils exigé de lui.
(Voir la vidéo clip hautement patriotique d'un peuple perdu ne sachant à qui se confier).
 
Vidéo chanson hautement patriotique d'un peuple désespéré ne sachant à qui se confier:

Pour éclairer votre lanterne, cette vidéo ne raconte pas autre chose que d'exiger au leader de l'UDPS de chasser l'homme qui selon eux, se dit être fils de son Père, mais ne l'est pas. Tel un usurpateur (selon leurs assertions aussi), du nom qu'ils appellent communément "Hippolyte Kanambe", selon bien entendu leur assertion; Tout en faisant défiler des images des crimes qu'ils attribuent effectivement à ce dernier! Empoisonnements, génocide, viol, ect...il est l'homme qui accepte et tolère toutes ces choses au profit, bien entendu du Rwanda (son pays natal selon leur assertion bien sûr).
 
Comment alors qu'ils sont sensés connaitre ce qui se passe et s'est passé, se sont tous tus devant ce peuple? Mr. Tshisekedi ignorerait-il vraiment l'origine de tous ces massacres de leurs populations qu'ils sont sensées représentés? L'homme, l'homme du "PEUPLE D'ABORD"???.. Tous, ont réussi à duper ce peuple, comprenant par là qu'ils ne maitrisaient rien, mais tant qu'ils sont leurs "préférés", autant mieux jouer le jeu, et leur faire croire qu'on chassera donc "Ce Rwandais en question"! Et les résistants-combattants-patriotes leurs donneront confiance totale!
 

LA FAUTE DE YA TSHITSHI:

 
Lui savait fort bien QUI ETAIT JOSEPH KABILA! Il savait qu'il est bel et bien le FILS de son Père selon bien entendu l'une des ses affirmations (lors des élections 2011), il osera dire (propos qui passeront inaperçus):"Ngoyi Mulunda est le COUSIN de Kabila Joseph"!
A qui se moque-t-on? au peuple, souverain primaire? ou à eux-mêmes?. J'ose affirmer qu'ils se moquent d'eux-mêmes! Car ce peuple commence à comprendre qu'ils se sont joués de leur "naïveté"! En justice, cela s'appelle en un mot:
 
"ABUS DE CONFIANCE"!
 
Ces  leaders politique des années "60" qui sont habitués de profiter de la Naiveté du Peuple pour se jouer de leurs sentiments "émotionnels", les amadouer à leur guise et les duper par la démagogie politicienne, doivent comprendre que le temps passé ne revient plus, et que ce peuple commence aussi à "grandir" dans la maturité!!  Au lieu de les "ré-orienter" dans le droit chemin (ce que fait tout leader visionnaire), lui, il  acceptera de jouer le jeu!
Prenez le cas en Angleterre lors de son passage pour visiter, peut-être aussi des lobbys "Anglosaxons" et profiter par là, parler avec le peuple diaspora d'Angleterre.A cette rencontre les "résistants-combattants" de Londres lui demandaient clairement "Si il connaissait Joseph Kabila comme un Rwandais ou pas, il devrait leur dire la vérité. Loin s'en faut! A cette question, le Monsieur répondra:
JE NE LE CONNAIS PAS! ON NOUS A PRESENTE AINSI...Quelle bassesse?. Apprenez à user de l'honnêteté intellectuelle svp! Votre peuple le retiendra de vous même si cela justifie votre adversaire politique!
 
Vidéo archives Tshisekedi à Londres avec les résistants-combattants:"Ngoy Mulunda proche parent de Kabila Père que nous connaissons l'origine"
(voir cela dans 1h05') mais celui qui se dit FILS, on ne le sait pas son origine...Et le peuple croira davantage...

Il fallait leur dire que la CENI l'a validé, nous partons aux urnes, votez moi, et nous l'écarterons de la scène politique...Non! C'est loin de leur connaitre.Il entrera dans ce jeu, peut-être des "mensonges", personne ne le sait jusqu'ici d'ailleurs! On ne se contente que des assertions des uns, contre les autres!
Le peuple perdu ne saura finalement plus qui est Joseph Kabila en vrai, parce que tous, ont préféré profiter de ce jeu pour faire leur "Tremplin politique"!
Ont-ils tous dit la vérité au souverain primaire?. Sont-ils en odeur de sainteté face à tous ces massacres qui ont sévi à l'Est du pays?. De qui se moque-t-on?. En tout cas, ils se moquent d'eux-mêmes!
Ne seront-ils pas un jour rejeté de la même manière?.Ce qui est certain, ce que l'homme sème, il ne pourra que le "moissonner"!

Première déception:Les combattants-résistants en colère et ne cachèrent donc pas leurs revendications au micro des "Amis de wetchi":

Archive vidéo:La foudre des résistants en 2011

 
 

PENDANT CE TEMPS, LES KABILISTES VILIPENDAIENT TSHISEKEDI SUR RTNC

Ils ont fait une campagne acharnée contre le leader de L'UDPS! En utilisant le "passé historique" de LUMUMBA et des LUMUMBISTES comme si ils defendaient vraiment la mémoire de ce dernier et tous leurs victimes...Il n'y a qu'à voir ce que sont devenus "les ORPHELINS" des ces Lumumbistes pour s'en rendre compte, et surtout son parti "MNC/L" qui est minimisé et attaqué de l'intérieur (sans oublier de l'extérieur par les Impérialistes que eux tous servent d'ailleurs sans exception)!
LA RTNC récupérera toutes les images "anciennes" pour Clouer par terre le leader de L'UDPS que de nos jours, ils se mettent à le défendre!
On ira jusqu'à même ressuscité l'image ancienne d'une visite des Orphelins Lumumbistes à Bakwanga  (Mbuji-Mayi actuelle) pour nous faire écouter le passé dont aucune justice n'a tranché! Non pour vouloir juger le passé, mais pour l'utiliser contre sa personne comme si il était le seul coupable et si réellement cela avait vraiment à voir avec le combat électoral actuel!
 
Joseph Kabila ne partage-t-il pas le pouvoir avec ceux qui ont assassiné son père. lui qui a accepté le partage du fameux pouvoir de "1+4" avec des éléments criminels ayant massacrés les populations à l'Est?. Bosco Tanganda ne serait-il pas l'un des ses alliés en 2006?. Franchement, c'est l'hôpital qui se moque de la charité!
 Vidéo archive:La colère des Kabilistes contre UDPS et Kamerhe

Quand les Kabilistes défendent Tshisekedi Wa Mulumba Etienne et vilipendent ceux qui l'insultent ou l'enterrent politiquement:

C'est l'hôpital qui se moque de la charité!

Parlons d'actualité au sein de la communauté Rd Congolaise de la Diaspora:La Marche "Anti-dialogue" pour éviter le glissement à Kabila!

Archives vidéo:Les Amis de wetchis

Vidéo Marche contre-replique 

Et comme conséquence, les résistants-combattants ont attendu un moment propice pour faire payer à leur "président élu" et l'enterrèrent politiquement!A notre grand étonnement,  les "Pro-dialogue" qui ont voulu saboter la manifestation, ont été bizarrement soutenu sur la "RTNC" jusqu'à montrer de leurs images. Pendant que les résistants-combattants anti-regime Kabila ont réussi leur pari de vouloir enterrer politiquement celui à qui ils avaient fait confiance! Qui dirige qui?. Comment sont-ils arrivés là?. En l'enterrant politiquement, l'ont-ils sanctionné comme président dans son propre parti?. Je ne pense pas! Il demeure malgré tout, le leader de son propre parti!
 

CONCLUSION

Face à cet imbroglio dans la situation de l'actuelle crise, nous réalisons qu'aucun leader ne se prend en peine de ce peuple! Encore moins, comprendre leur souci! Ils ont réussi depuis il y a 55 ans depuis les indépendances Africaines à se jouer de leur peuple! Un complot sous complot!
Les impérialistes exploitent comme ils aiment à les indexer, eux aussi exploitent à leur tour par la corruption et mauvaise gouvernance qui les gangrène tous!
 
Les leaders politique Rd Congolais que l'on traita de "manquer la culture politique" n'ont pas encore compris que le vent de "kibwisa" devrait enfanter un changement "RADICAL" en Afrique! ils n'ont pas encore réalisé que ce peuple n'est plus celui qui se faisait duper hier avec comme mensonge:"lumumba tué par des villageois" et il s'en contente..."Azali Rwandais", et il s'en contente..."
 
A qui profite tous ces désordres politique? Ont-ils compris les enjeux que traversent ce pays au coeur de l'Afrique qui n'a que tant souffert?. On peut donc comprendre que ce ne sont pas eux qui souffrent, mais le PEUPLE! Alors, peuple, saisissez votre belle occasion pour leur prouver ce de quoi vous êtes capable!
 
Oui, c'est ce jour là que se réalisera toutes les paroles de Lumumba qui faisait donc dire à son épouse la feue Pauline Opango:
 
Ils ont corrompu certains de nos compatriotes, ils ont contribué à déformer la vérité et à souiller notre indépendance. Que pourrai je dire d’autre ? Que mort, vivant, libre ou en prison sur ordre des colonialistes, ce n’est pas ma personne qui compte.
C’est le Congo, c’est notre pauvre peuple dont on a transformé l’indépendance en une cage d’où l’on nous regarde du dehors, tantôt avec cette compassion bénévole, tantôt avec joie et plaisir.
Mais ma foi restera inébranlable.
Je sais et je sens au fond de moi même que tôt ou tard mon peuple se débarrassera de tous ses ennemis intérieurs et extérieurs, qu’il se lèvera comme un seul homme pour dire non au capitalisme dégradant et honteux, et pour reprendre sa dignité sous un soleil pur.
 
PEUPLE NDE MOKONZI! LE PEUPLE RESTE SOUVERAIN PRIMAIRE!
 
Demain, et pas très longtemps d'ailleurs,Ils auront le dernier mot dans toutes les bêtises des politiciens qui n'ont fait que se servir d'eux, et vouloir vivre dans leur confort de manière "égoïste"! A moins qu'ils prennent conscience et se ressaisissent tous pour corriger toutes ces bêtises qu'ils en sont tous devenus EXPERTS!
 
Oui, demain, le peuple souverain dira son dernier mot et ça ne sera plus un mot flatteur, suppliant, mais un mot qui se résumera comme suit:
 
"DEGAGEZ TOUS"!
 
La redaction
AMMAFRICA WORLD

29/08/2015
1 Poster un commentaire

Le Retour au Bercail pour les Afro Américains:Cameroun nouveau berceau des Afro-amércains

Les Africains seront-ils donc ces juifs partis en captivité comme le cas des "afro-américains"?:Ils commencent à revenir en Afrique.Qu'est ce qui pousse à de telles migrations?

Le Cameroun, nouveau berceau des Afro-américains

Le célèbre producteur Quincy Jones s'est découvert des racines camerounaises à la suite d'un test ADN. REUTERS/GUS RUELAS
Le célèbre producteur Quincy Jones s'est découvert des racines camerounaises à la suite d'un test ADN. REUTERS/GUS RUELAS

De plus en plus d'Afro-américains en quête d'identité se rendent au Cameroun, pays de leurs ancêtres.

 

Les artistes Spike LeeQuincy Jones ou encore India Arie ont retrouvé leurs origines africaines au Cameroun

Comme eux, près de 8.000 Afro-américains ont découvert leurs racines dans ce pays d’Afrique centrale après s’être soumis à un test ADN.

Fin décembre 2011, 87 d’entre eux ont fait le voyage retour en se rendant notamment à Bimbia (sud-ouest du Cameroun), ancien port négrier. Leur venue a fait revivre la mémoire oubliée de l’esclavage au Cameroun.

Programme de «retour aux origines»

C’est après une bonne heure de piste rocailleuse à travers la forêt qu’on atteint Bimbia, un petit village perché sur les hauteurs de la ville de Limbé, dans le sud-ouest du pays. 

Il faut ensuite abandonner son véhicule pour redescendre à pied, à travers une forêt de bambous, vers les criques environnant la cité.

L’ancien port négrier conserve encore des vestiges de la traite, notamment des fondations de bâtiments qui servaient à emprisonner les esclaves avant leur embarquement sur des bateaux.

C’est dans ce cadre fort en symbole que 87 Afro-américains encadrés par une association basée à New-York, ARK Jammers, sont venus se recueillir sur les traces de leurs ancêtres. 

Ce voyage organisé, baptisé «Ancestry Reconnection Program», que l’on pourrait traduire par «programme de retour aux origines», les a conduits du nord au sud du pays pour s’achever par ce pélerinage à Bimbia, la «Gorée» (île en face de Dakar où est installé un musée de la traite négrière) camerounaise méconnue et abandonnée.

La journée a été riche en émotion pour les visiteurs. A quelques centaines de mètres de la plage, les populations locales ont joué une pièce théâtre retraçant la capture d’esclaves par les villageois de l’époque.

Les Américains ont pleuré aux cris de la comédienne, impuissante devant le départ de son fils enchaîné. 

Ils ont ensuite fait la grimace en goûtant le breuvage au vin de palme offert par les chefs traditionnels en guise de purification et répondu en gospel aux chants des locaux leur souhaitant la bienvenue avant d'aller enfin se recueillir sur les rivages rocheux, dernière étape des esclaves avant les Amériques.

Lauren, trentenaire exerçant dans le marketing au Texas explique des sanglots dans la voix: 
«C’est vraiment étrange! Je réalise les peines et les souffrances qui sont arrivées ici et en même temps, si je suis aujourd’hui ce que je suis, c’est aussi grâce à ces peines et ces souffrances.»
La jeune femme à la peau claire et aux traits fins explique avec beaucoup d’émotion la démarche qui l’a conduite jusqu’au Cameroun:
«C’est incroyable! En tant qu’Afro-américains nous sommes surtout considérés comme descendants d’esclaves. En retrouvant nos origines, nous devenons des descendants d’hommes libres. Cela fait une énorme différence de ne plus penser que notre histoire n’a pas commencé il y a seulement 300 ou 400 ans avec quelqu’un qui n’avait pas de droit.»
Ces origines, les Américains les ont retrouvées en passant un test ADN auprès de la firme African Ancestry, inventeur du concept. Gina Paige, présidente et co-fondatrice d’africanancestry.com accompagne le groupe d’Américains:
«En tant qu’Afro-américains nous ne sommes pas en mesure d’établir notre arbre généalogique au-delà d’une certaine génération puisqu’il n’y a plus de traces écrites de nos ancêtres. Grâce à l’ADN nous pouvons déterminer avec précision l’origine ethnique de quelqu’un.C’est une pratique de plus en plus populaire. Nous avons testé plus de 20.000 personnes. Quinze à vingt pour cent d’entre elles avaient leurs origines au Cameroun.»

L’histoire méconnue de l’esclavage au Cameroun

Si le chiffre mentionné par Gina Paige prouve le rôle central du Cameroun dans la traite négrière, l’histoire de l’esclavage reste méconnue et largement sous-étudiée.

Lisa Aubrey est professeure d'études africaines et africaines-américaines à l’université de l’Arizona. 

Dreadlocks nouées en chignon, vêtue d’un tee-shirt portant la mention «Black Holocaust», cette quinquagénaire noire-américaine rend compte avec émotion de ses dernières trouvailles sur la traite négrière:

«La recherche actuelle ne considère pas le Cameroun comme un carrefour significatif de la traite négrière. Nous sommes en train de découvrir que cela est complètement faux. De 46.000 déportés d’origine camerounaise, nous estimons aujourd’hui leur nombre à 68.000. Et c’est un chiffre encore largement sous-estimé quand on pense qu’au moins 32 millions d’Africains ont été victimes de la traite transatlantique et transaharienne.»

Au Cameroun, l’arrivée des Caméricains

L’arrivée des Caméricains est, bien sûr, l’occasion de faire resurgir cette histoire douloureuse autant que taboue. Certaines tribus ont en effet collaboré avec les Européens il y a plusieurs centaines d’années afin de capturer et vendre d’autres peuples.

Lors du pèlerinage à Bimbia, devant les Afro-américains, un ancien, natif du village prend la parole en guise d’excuse. 

«Ils ne savaient pas», explique-t-il à l’assemblée, décrivant comment les esclaves capturés parmi des tribus voisines par leurs ancêtres étaient échangés par les chefs traditionnels de la côte, contre des boissons alcoolisées et des breloques que leur apportaient les Portugais, premiers Européens à contrôler ce trafic.

Le processus de guérison fait, par conséquent, partie intégrante de ce programme «retour aux origines», comme l'explique le professeur Lisa Aubrey:

«Ce pillage de l’Afrique, nous sommes toujours en train d’essayer d’en guérir. Nous avons enfin l’opportunité de nous retrouver, de redevenir ce que nous sommes vraiment! Le continent africain a souffert aussi, on a pillé ses ressources humaines avec de graves conséquences économiques tandis que les pays européens sont devenus avec la traite négrière les pays développés qu’ils sont aujourd’hui. Nous voulons rendre ce qui revient à notre continent aux côtés de nos frères et sœurs africains.»

Qu'en pensent les lointains cousins camerounais?

Dans le village de Bimbia, tout le monde a bien sûr été sensibilisé et préparé à la venue des «frères et sœurs d’Amérique». 

Quelques banderoles ont été accrochées pour leur souhaiter la bienvenue. Les villageois ont aussi chanté et dansé pour les accueillir… 

Mais bien que touchés par l’émotion manifeste des «Caméricains», certains espèrent que l’initiative ira au-delà des simples retrouvailles et des actions symboliques.

Sopo, la quarantaine, travaille comme brancardier dans la ville voisine de Limbé. Il espère que les «Cameroonian-Americans» qui ont débarqué munis de tablettes tactiles dernier cri et d’imposants appareils photos mettront la main à la poche pour développer son village natal:

«Ils doivent faire quelque chose! Ils ont vu que nous n’avons ni route, ni immeuble digne de ce nom, pas d’hôtel, pas d’hôpital…»

Et à la question de savoir s’il n’est pas un peu prématuré d’exiger un coup de main économique des Afro-américains, Sopo répond avec une logique implacable:

«Certains de nos enfants partent avec des visas en Occident et ne reviennent jamais! C’est bien la preuve que la vie est plus douce là-bas… Ces Américains peuvent faire quelque chose pour nous.»

De leur côté, les «Caméricains» sont repartis ravis en promettant de revenir en visite sur leur terre d’origine. Un prochain séjour est d’ores et déjà prévu en décembre pour une 3ème édition de ce programme de retour aux sources.

 

 

Sarah Sakho
@Slateafrique 
AMMAFRICA WORLD

11/04/2015
0 Poster un commentaire

L'assassinat de Pierre Mulele en date de 29 Septembre 1968:Rappelons l'histoire!

29 septembre 1968 - 29 septembre 2014 :

46 ans déjà que Mulele Pierre rentrait au Congo-Kinshasa par Brazzaville puis assassiné d'une façon horrible le 2 octobre 1968 au Camp-Kokolo...

 

Rappel de l'histoire... Le retour de Pierre Mulele à Kinshasa et son assassinat... MBD

Rappel de l'histoire... Le retour de Pierre Mulele à Kinshasa et son assassinat... MBD

29 septembre 1968 - 29 septembre 2014 : 46 ans déjà que Mulele Pierre rentrait au Congo-Kinshasa par Brazzaville puis assassiné d'une façon horrible le 2 octobre 1968 au Camp-Kokolo...

Pierre Mulele fut membre fondateur et secrétaire général du PSA (Parti solidaire africain) et ministre de l’Education dans le gouvernement Lumumba, premier gouvernement de la RD Congo...

De décembre 1967 jusqu'en septembre 1968, Mulele et sa femme Léonie Abo se trouvent dans leur région natale de Matende-Lukamba. Mulele y donne des leçons politiques comme il l'a toujours fait depuis son arrivée au maquis. Mulele attend l'arrivée des cadres lumumbistes de Brazzaville. Mais personne ne viendra...

Le 2 septembre 1968, Mulele part dans une petite pirogue pour Brazzaville, en compagnie de Léonie Abo, de Joseph Makindua et de Boni, un jeune Mudinga. Ils arrivent le 13 septembre à Brazzaville et sont mis immédiatement sous résidence surveillée au « Camp de la milice » de Moukondo...

A plusieurs reprises, Mulele s'entretient avec les autorités du Congo-Brazza. Le 27 septembre, il a enfin une rencontre avec les lumumbistes résidant à Brazza. Mais la décision de son retour à Kinshasa a déjà été prise par les autorités du Congo-Brazzaville de Marien Ngouabi... 

Monsieur Justin Bomboko, le ministre des Affaires étrangères de Kinshasa, viendra à Brazzaville le 28 septembre en vue d’y signer un accord avec les autorités. 
Bomboko déclare : « L'amnistie générale décrétée à Kinshasa par le général Mobutu, est valable pour tous. Nous accueillons donc M. Mulele en frère. Il travaillera avec nous pour la libération totale de notre pays ». 

Les lumumbistes essayeront en vain de convaincre les autorités de Brazzaville que Mobutu les attire probablement dans un guet-apens mais sans succès...
Le retour à Kinshasa...

Le 29 septembre à 11 heures, Bomboko offre une réception sur le bateau présidentiel à laquelle assistent Mulele et les autorités de Brazza. L'après-midi, Bomboko prend le départ de la grande traversée avec Pierre Mulele, Léonie Abo, Joseph Makinda, et deux autres partisans : Théodore Kabamba et Zénon Mibamba. Arrivés à Kinshasa , Mulele et sa femme passeront la nuit dans la résidence privée de Justin-Marie Bomboko. 

Les trois jours suivants, des dizaines d'amis de Mulele viennent le saluer dans la parcelle de Bomboko. Leurs noms sont enregistrés par des militaires de garde. 
Germain Mwefu, un ami de jeunesse de Mulele, lui dit : « A l'extérieur, nous entendons des rumeurs disant que l'on va te tuer. La situation est grave, il faut que tu prennes la fuite ». 
Mulele répond : « Je ne suis pas allé à Brazzaville pour arriver à Kinshasa. Il y a eu un changement là-bas et cela m'a amené ici. Il y a trois choses : la naissance, la vie et la mort. J'ai fait tout ce que je pouvais, j'ai semé les bonnes graines, elles ne sont pas tombées sur les rochers mais dans la bonne terre. J'attends maintenant mon dernier jour »...

Le 2 octobre à 17 heures, Mulele, sa sœur Thérèse, Abo et Mibamba sont emmenés vers la prison dans l'enceinte du camp militaire Kokolo. Ils y retrouvent Théodore Bengila qui leur dit : « Vous aussi, vous êtes venus pour qu'ils nous tuent tous ensemble?» 
Immédiatement, Mulele et Bengila sont enfermés par des militaires. Entre-temps, les autres amis de Mulele qui se trouvaient dans la maison de Bomboko, sont emmenés à la prison. Ainsi, dix femmes, dont la mère de Mulele, et dix jeunes filles, dont Annie, la fille de Bengila sont enfermées ensemble dans une grande chambre de la prison pendant trois mois, sans savoir ce qui est arrivé à Mulele et Bengila...

L'assassinat...

Dans ce meurtre s'exprime toute la cruauté et toute la bestialité de la supériorité réelle ou supposée qui, entre 1960 et 1997, a ravagé et détruit la nation zaïroise...
Dans la nuit du 2 octobre 1968, les militaires ont commencé à torturer Mulele et Bengila. Mulele a été tué avec une telle cruauté bestiale, qu'elle couvrira à jamais de honte le régime qui a ordonné cette sauvagerie. Vivant, on lui a arraché les oreilles, coupé le nez, tiré les yeux des orbites. On lui a arraché les organes génitaux. Toujours vivant, on lui a amputé les bras, puis les jambes. Les restes humains ont été jetés dans un sac et immergés dans le fleuve. Théodore Bengila a été assassiné de la même façon barbare...
Pour commettre ce crime bestial, les officiers avaient attendu le retour de Mobutu du Maroc le 2 octobre, pour recevoir ses instructions. Il ne s'agissait nullement d'un acte spontané commis dans un accès de colère, mais d'une cruauté froidement préparée : pendant trois jours, Mulele et sa femme avaient été hébergés en toute quiétude dans la maison de Justin Bomboko...

Daniel Monguya Mbenge, qui était vice-gouverneur du Bandundu à l'époque du maquis de Mulele, l'a confirmé. Monguya se trouvait à Kikwit en 1966. Dans son livre, il écrit : « Il y a eu trois mille assassinats sous les ordres du colonel Monzimba au camp militaire, situé vers la plaine d'aviation, lieu surnommé par le colonel : la Boucherie de Kikwit. Dans un seul puits, des familles entières ont été enterrées vivantes par les militaires. » Lorsque, en 1988, Monguya rencontre Abo, il lui dit, d'une voix tremblant d'émotion : « Madame, dans l'histoire du Congo, votre mari est un personnage immortel ; toute ma vie, j'aurai des remords d'avoir aidé à barrer la route du succès à Pierre Mulele »...

Cléophas Kamitatu, le principal adversaire de Mulele au Kwilu, écrit dans son livre « La grande mystification du Congo-Kinshasa » : « Loin de faire un procès à Mulele, on l'exécuta après des tortures inouïes : organes génitaux arrachés, yeux crevés, mains amputées, puis on le plaça dans un sac rempli de pierres et on le jeta vivant dans le fleuve Congo. Mulele n'a jamais été jugé à huis clos et il fut jeté vivant dans le fleuve Congo, le soir même du retour du Président Mobutu ».

Sur la photo : Pierre Mulele tout sourire arrive à Kinshasa le 29 septembre 1968. Léonie Abo, son épouse (cheveux tressés) embrasse la mère de Pierre Mulele, lui ne regarde que sa plus jeune fille Abiba. Joseph Makindua est derrière l’ancien rebelle... MBDRappel de l'histoire... Le retour de Pierre Mulele à Kinshasa et son assassinat... MBD

29 septembre 1968 - 29 septembre 2014 : 46 ans déjà que Mulele Pierre rentrait au Congo-Kinshasa par Brazzaville puis assassiné d'une façon horrible le 2 octobre 1968 au Camp-Kokolo...

Pierre Mulele fut membre fondateur et secrétaire général du PSA (Parti solidaire africain) et ministre de l’Education dans le gouvernement Lumumba, premier gouvernement de la RD Congo...

De décembre 1967 jusqu'en septembre 1968, Mulele et sa femme Léonie Abo se trouvent dans leur région natale de Matende-Lukamba. Mulele y donne des leçons politiques comme il l'a toujours fait depuis son arrivée au maquis. Mulele attend l'arrivée des cadres lumumbistes de Brazzaville. Mais personne ne viendra...

Le 2 septembre 1968, Mulele part dans une petite pirogue pour Brazzaville, en compagnie de Léonie Abo, de Joseph Makindua et de Boni, un jeune Mudinga. Ils arrivent le 13 septembre à Brazzaville et sont mis immédiatement sous résidence surveillée au « Camp de la milice » de Moukondo...

A plusieurs reprises, Mulele s'entretient avec les autorités du Congo-Brazza. Le 27 septembre, il a enfin une rencontre avec les lumumbistes résidant à Brazza. Mais la décision de son retour à Kinshasa a déjà été prise par les autorités du Congo-Brazzaville de Marien Ngouabi... 

Monsieur Justin Bomboko, le ministre des Affaires étrangères de Kinshasa, viendra à Brazzaville le 28 septembre en vue d’y signer un accord avec les autorités. 
Bomboko déclare : « L'amnistie générale décrétée à Kinshasa par le général Mobutu, est valable pour tous. Nous accueillons donc M. Mulele en frère. Il travaillera avec nous pour la libération totale de notre pays ». 

Les lumumbistes essayeront en vain de convaincre les autorités de Brazzaville que Mobutu les attire probablement dans un guet-apens mais sans succès...
Le retour à Kinshasa...

Le 29 septembre à 11 heures, Bomboko offre une réception sur le bateau présidentiel à laquelle assistent Mulele et les autorités de Brazza. L'après-midi, Bomboko prend le départ de la grande traversée avec Pierre Mulele, Léonie Abo, Joseph Makinda, et deux autres partisans : Théodore Kabamba et Zénon Mibamba. Arrivés à Kinshasa , Mulele et sa femme passeront la nuit dans la résidence privée de Justin-Marie Bomboko. 

Les trois jours suivants, des dizaines d'amis de Mulele viennent le saluer dans la parcelle de Bomboko. Leurs noms sont enregistrés par des militaires de garde. 
Germain Mwefu, un ami de jeunesse de Mulele, lui dit : « A l'extérieur, nous entendons des rumeurs disant que l'on va te tuer. La situation est grave, il faut que tu prennes la fuite ». 
Mulele répond : « Je ne suis pas allé à Brazzaville pour arriver à Kinshasa. Il y a eu un changement là-bas et cela m'a amené ici. Il y a trois choses : la naissance, la vie et la mort. J'ai fait tout ce que je pouvais, j'ai semé les bonnes graines, elles ne sont pas tombées sur les rochers mais dans la bonne terre. J'attends maintenant mon dernier jour »...

Le 2 octobre à 17 heures, Mulele, sa sœur Thérèse, Abo et Mibamba sont emmenés vers la prison dans l'enceinte du camp militaire Kokolo. Ils y retrouvent Théodore Bengila qui leur dit : « Vous aussi, vous êtes venus pour qu'ils nous tuent tous ensemble?» 
Immédiatement, Mulele et Bengila sont enfermés par des militaires. Entre-temps, les autres amis de Mulele qui se trouvaient dans la maison de Bomboko, sont emmenés à la prison. Ainsi, dix femmes, dont la mère de Mulele, et dix jeunes filles, dont Annie, la fille de Bengila sont enfermées ensemble dans une grande chambre de la prison pendant trois mois, sans savoir ce qui est arrivé à Mulele et Bengila...

L'assassinat...

Dans ce meurtre s'exprime toute la cruauté et toute la bestialité de la supériorité réelle ou supposée qui, entre 1960 et 1997, a ravagé et détruit la nation zaïroise...
Dans la nuit du 2 octobre 1968, les militaires ont commencé à torturer Mulele et Bengila. Mulele a été tué avec une telle cruauté bestiale, qu'elle couvrira à jamais de honte le régime qui a ordonné cette sauvagerie. Vivant, on lui a arraché les oreilles, coupé le nez, tiré les yeux des orbites. On lui a arraché les organes génitaux. Toujours vivant, on lui a amputé les bras, puis les jambes. Les restes humains ont été jetés dans un sac et immergés dans le fleuve. Théodore Bengila a été assassiné de la même façon barbare...
Pour commettre ce crime bestial, les officiers avaient attendu le retour de Mobutu du Maroc le 2 octobre, pour recevoir ses instructions. Il ne s'agissait nullement d'un acte spontané commis dans un accès de colère, mais d'une cruauté froidement préparée : pendant trois jours, Mulele et sa femme avaient été hébergés en toute quiétude dans la maison de Justin Bomboko...

Daniel Monguya Mbenge, qui était vice-gouverneur du Bandundu à l'époque du maquis de Mulele, l'a confirmé. Monguya se trouvait à Kikwit en 1966. Dans son livre, il écrit : « Il y a eu trois mille assassinats sous les ordres du colonel Monzimba au camp militaire, situé vers la plaine d'aviation, lieu surnommé par le colonel : la Boucherie de Kikwit. Dans un seul puits, des familles entières ont été enterrées vivantes par les militaires. » Lorsque, en 1988, Monguya rencontre Abo, il lui dit, d'une voix tremblant d'émotion : « Madame, dans l'histoire du Congo, votre mari est un personnage immortel ; toute ma vie, j'aurai des remords d'avoir aidé à barrer la route du succès à Pierre Mulele »...

Cléophas Kamitatu, le principal adversaire de Mulele au Kwilu, écrit dans son livre « La grande mystification du Congo-Kinshasa » : « Loin de faire un procès à Mulele, on l'exécuta après des tortures inouïes : organes génitaux arrachés, yeux crevés, mains amputées, puis on le plaça dans un sac rempli de pierres et on le jeta vivant dans le fleuve Congo. Mulele n'a jamais été jugé à huis clos et il fut jeté vivant dans le fleuve Congo, le soir même du retour du Président Mobutu ».

Sur la photo : Pierre Mulele tout sourire arrive à Kinshasa le 29 septembre 1968. Léonie Abo, son épouse (cheveux tressés) embrasse la mère de Pierre Mulele, lui ne regarde que sa plus jeune fille Abiba. Joseph Makindua est derrière l’ancien rebelle... MBDRappel de l'histoire... Le retour de Pierre Mulele à Kinshasa et son assassinat... MBD

29 septembre 1968 - 29 septembre 2014 : 46 ans déjà que Mulele Pierre rentrait au Congo-Kinshasa par Brazzaville puis assassiné d'une façon horrible le 2 octobre 1968 au Camp-Kokolo...

Pierre Mulele fut membre fondateur et secrétaire général du PSA (Parti solidaire africain) et ministre de l’Education dans le gouvernement Lumumba, premier gouvernement de la RD Congo...

De décembre 1967 jusqu'en septembre 1968, Mulele et sa femme Léonie Abo se trouvent dans leur région natale de Matende-Lukamba. Mulele y donne des leçons politiques comme il l'a toujours fait depuis son arrivée au maquis. Mulele attend l'arrivée des cadres lumumbistes de Brazzaville. Mais personne ne viendra...

Le 2 septembre 1968, Mulele part dans une petite pirogue pour Brazzaville, en compagnie de Léonie Abo, de Joseph Makindua et de Boni, un jeune Mudinga. Ils arrivent le 13 septembre à Brazzaville et sont mis immédiatement sous résidence surveillée au « Camp de la milice » de Moukondo...

A plusieurs reprises, Mulele s'entretient avec les autorités du Congo-Brazza. Le 27 septembre, il a enfin une rencontre avec les lumumbistes résidant à Brazza. Mais la décision de son retour à Kinshasa a déjà été prise par les autorités du Congo-Brazzaville de Marien Ngouabi... 

Monsieur Justin Bomboko, le ministre des Affaires étrangères de Kinshasa, viendra à Brazzaville le 28 septembre en vue d’y signer un accord avec les autorités. 
Bomboko déclare : « L'amnistie générale décrétée à Kinshasa par le général Mobutu, est valable pour tous. Nous accueillons donc M. Mulele en frère. Il travaillera avec nous pour la libération totale de notre pays ». 

Les lumumbistes essayeront en vain de convaincre les autorités de Brazzaville que Mobutu les attire probablement dans un guet-apens mais sans succès...
Le retour à Kinshasa...

Le 29 septembre à 11 heures, Bomboko offre une réception sur le bateau présidentiel à laquelle assistent Mulele et les autorités de Brazza. L'après-midi, Bomboko prend le départ de la grande traversée avec Pierre Mulele, Léonie Abo, Joseph Makinda, et deux autres partisans : Théodore Kabamba et Zénon Mibamba. Arrivés à Kinshasa , Mulele et sa femme passeront la nuit dans la résidence privée de Justin-Marie Bomboko. 

Les trois jours suivants, des dizaines d'amis de Mulele viennent le saluer dans la parcelle de Bomboko. Leurs noms sont enregistrés par des militaires de garde. 
Germain Mwefu, un ami de jeunesse de Mulele, lui dit : « A l'extérieur, nous entendons des rumeurs disant que l'on va te tuer. La situation est grave, il faut que tu prennes la fuite ». 
Mulele répond : « Je ne suis pas allé à Brazzaville pour arriver à Kinshasa. Il y a eu un changement là-bas et cela m'a amené ici. Il y a trois choses : la naissance, la vie et la mort. J'ai fait tout ce que je pouvais, j'ai semé les bonnes graines, elles ne sont pas tombées sur les rochers mais dans la bonne terre. J'attends maintenant mon dernier jour »...

Le 2 octobre à 17 heures, Mulele, sa sœur Thérèse, Abo et Mibamba sont emmenés vers la prison dans l'enceinte du camp militaire Kokolo. Ils y retrouvent Théodore Bengila qui leur dit : « Vous aussi, vous êtes venus pour qu'ils nous tuent tous ensemble?» 
Immédiatement, Mulele et Bengila sont enfermés par des militaires. Entre-temps, les autres amis de Mulele qui se trouvaient dans la maison de Bomboko, sont emmenés à la prison. Ainsi, dix femmes, dont la mère de Mulele, et dix jeunes filles, dont Annie, la fille de Bengila sont enfermées ensemble dans une grande chambre de la prison pendant trois mois, sans savoir ce qui est arrivé à Mulele et Bengila...

L'assassinat...

Dans ce meurtre s'exprime toute la cruauté et toute la bestialité de la supériorité réelle ou supposée qui, entre 1960 et 1997, a ravagé et détruit la nation zaïroise...
Dans la nuit du 2 octobre 1968, les militaires ont commencé à torturer Mulele et Bengila. Mulele a été tué avec une telle cruauté bestiale, qu'elle couvrira à jamais de honte le régime qui a ordonné cette sauvagerie. Vivant, on lui a arraché les oreilles, coupé le nez, tiré les yeux des orbites. On lui a arraché les organes génitaux. Toujours vivant, on lui a amputé les bras, puis les jambes. Les restes humains ont été jetés dans un sac et immergés dans le fleuve. Théodore Bengila a été assassiné de la même façon barbare...
Pour commettre ce crime bestial, les officiers avaient attendu le retour de Mobutu du Maroc le 2 octobre, pour recevoir ses instructions. Il ne s'agissait nullement d'un acte spontané commis dans un accès de colère, mais d'une cruauté froidement préparée : pendant trois jours, Mulele et sa femme avaient été hébergés en toute quiétude dans la maison de Justin Bomboko...

Daniel Monguya Mbenge, qui était vice-gouverneur du Bandundu à l'époque du maquis de Mulele, l'a confirmé. Monguya se trouvait à Kikwit en 1966. Dans son livre, il écrit : « Il y a eu trois mille assassinats sous les ordres du colonel Monzimba au camp militaire, situé vers la plaine d'aviation, lieu surnommé par le colonel : la Boucherie de Kikwit. Dans un seul puits, des familles entières ont été enterrées vivantes par les militaires. » Lorsque, en 1988, Monguya rencontre Abo, il lui dit, d'une voix tremblant d'émotion : « Madame, dans l'histoire du Congo, votre mari est un personnage immortel ; toute ma vie, j'aurai des remords d'avoir aidé à barrer la route du succès à Pierre Mulele »...

Cléophas Kamitatu, le principal adversaire de Mulele au Kwilu, écrit dans son livre « La grande mystification du Congo-Kinshasa » : « Loin de faire un procès à Mulele, on l'exécuta après des tortures inouïes : organes génitaux arrachés, yeux crevés, mains amputées, puis on le plaça dans un sac rempli de pierres et on le jeta vivant dans le fleuve Congo. Mulele n'a jamais été jugé à huis clos et il fut jeté vivant dans le fleuve Congo, le soir même du retour du Président Mobutu ».

Sur la photo : Pierre Mulele tout sourire arrive à Kinshasa le 29 septembre 1968. Léonie Abo, son épouse (cheveux tressés) embrasse la mère de Pierre Mulele, lui ne regarde que sa plus jeune fille Abiba. Joseph Makindua est derrière l’ancien rebelle... MBD

Sur la première photo : Pierre Mulele tout sourire arrive à Kinshasa le 29 septembre 1968.

Léonie Abo, son épouse (cheveux tressés) embrasse la mère de Pierre Mulele, lui ne regarde que sa plus jeune fille Abiba. Joseph Makindua est derrière l’ancien rebelle... MBD

 

Pierre Mulele fut membre fondateur et secrétaire général du PSA (Parti solidaire africain) et ministre de l’Education dans le gouvernement Lumumba, premier gouvernement de la RD Congo...

 

De décembre 1967 jusqu'en septembre 1968, Mulele et sa femme Léonie Abo se trouvent dans leur région natale de Matende-Lukamba. Mulele y donne des leçons politiques comme il l'a toujours fait depuis son arrivée au maquis. Mulele attend l'arrivée des cadres lumumbistes de Brazzaville. Mais personne ne viendra...

 

Le 2 septembre 1968, Mulele part dans une petite pirogue pour Brazzaville, en compagnie de Léonie Abo, de Joseph Makindua et de Boni, un jeune Mudinga. Ils arrivent le 13 septembre à Brazzaville et sont mis immédiatement sous résidence surveillée au « Camp de la milice » de Moukondo...

 

A plusieurs reprises, Mulele s'entretient avec les autorités du Congo-Brazza. Le 27 septembre, il a enfin une rencontre avec les lumumbistes résidant à Brazza. Mais la décision de son retour à Kinshasa a déjà été prise par les autorités du Congo-Brazzaville de Marien Ngouabi... 


Monsieur Justin Bomboko, le ministre des Affaires étrangères de Kinshasa, viendra à Brazzaville le 28 septembre en vue d’y signer un accord avec les autorités. 


Bomboko déclare : « L'amnistie générale décrétée à Kinshasa par le général Mobutu, est valable pour tous. Nous accueillons donc M. Mulele en frère. Il travaillera avec nous pour la libération totale de notre pays ». 


Les lumumbistes essayeront en vain de convaincre les autorités de Brazzaville que Mobutu les attire probablement dans un guet-apens mais sans succès...

 

Le retour à Kinshasa...

 

Le 29 septembre à 11 heures, Bomboko offre une réception sur le bateau présidentiel à laquelle assistent Mulele et les autorités de Brazza. L'après-midi, Bomboko prend le départ de la grande traversée avec Pierre Mulele, Léonie Abo, Joseph Makinda, et deux autres partisans : Théodore Kabamba et Zénon Mibamba. Arrivés à Kinshasa , Mulele et sa femme passeront la nuit dans la résidence privée de Justin-Marie Bomboko. 


Les trois jours suivants, des dizaines d'amis de Mulele viennent le saluer dans la parcelle de Bomboko. Leurs noms sont enregistrés par des militaires de garde. 
Germain Mwefu, un ami de jeunesse de Mulele, lui dit : « A l'extérieur, nous entendons des rumeurs disant que l'on va te tuer. La situation est grave, il faut que tu prennes la fuite ». 


Mulele répond : « Je ne suis pas allé à Brazzaville pour arriver à Kinshasa. Il y a eu un changement là-bas et cela m'a amené ici. Il y a trois choses : la naissance, la vie et la mort. J'ai fait tout ce que je pouvais, j'ai semé les bonnes graines, elles ne sont pas tombées sur les rochers mais dans la bonne terre. J'attends maintenant mon dernier jour »...

Le 2 octobre à 17 heures, Mulele, sa sœur Thérèse, Abo et Mibamba sont emmenés vers la prison dans l'enceinte du camp militaire Kokolo. Ils y retrouvent Théodore Bengila qui leur dit : « Vous aussi, vous êtes venus pour qu'ils nous tuent tous ensemble?» 


Immédiatement, Mulele et Bengila sont enfermés par des militaires. Entre-temps, les autres amis de Mulele qui se trouvaient dans la maison de Bomboko, sont emmenés à la prison. Ainsi, dix femmes, dont la mère de Mulele, et dix jeunes filles, dont Annie, la fille de Bengila sont enfermées ensemble dans une grande chambre de la prison pendant trois mois, sans savoir ce qui est arrivé à Mulele et Bengila...

 

L'assassinat...

 

Dans ce meurtre s'exprime toute la cruauté et toute la bestialité de la supériorité réelle ou supposée qui, entre 1960 et 1997, a ravagé et détruit la nation zaïroise...

Dans la nuit du 2 octobre 1968, les militaires ont commencé à torturer Mulele et Bengila. Mulele a été tué avec une telle cruauté bestiale, qu'elle couvrira à jamais de honte le régime qui a ordonné cette sauvagerie. Vivant, on lui a arraché les oreilles, coupé le nez, tiré les yeux des orbites. On lui a arraché les organes génitaux. Toujours vivant, on lui a amputé les bras, puis les jambes. Les restes humains ont été jetés dans un sac et immergés dans le fleuve. Théodore Bengila a été assassiné de la même façon barbare...

Pour commettre ce crime bestial, les officiers avaient attendu le retour de Mobutu du Maroc le 2 octobre, pour recevoir ses instructions. Il ne s'agissait nullement d'un acte spontané commis dans un excès de colère, mais d'une cruauté froidement préparée : pendant trois jours, Mulele et sa femme avaient été hébergés en toute quiétude dans la maison de Justin Bomboko...

Daniel Monguya Mbenge, qui était vice-gouverneur du Bandundu à l'époque du maquis de Mulele, l'a confirmé. Monguya se trouvait à Kikwit en 1966. Dans son livre, il écrit : « Il y a eu trois mille assassinats sous les ordres du colonel Monzimba au camp militaire, situé vers la plaine d'aviation, lieu surnommé par le colonel : la Boucherie de Kikwit. Dans un seul puits, des familles entières ont été enterrées vivantes par les militaires. » Lorsque, en 1988, Monguya rencontre Abo, il lui dit, d'une voix tremblant d'émotion : « Madame, dans l'histoire du Congo, votre mari est un personnage immortel ; toute ma vie, j'aurai des remords d'avoir aidé à barrer la route du succès à Pierre Mulele »...

Cléophas Kamitatu, le principal adversaire de Mulele au Kwilu, écrit dans son livre « La grande mystification du Congo-Kinshasa » :

« Loin de faire un procès à Mulele, on l'exécuta après des tortures inouïes :

organes génitaux arrachés, yeux crevés, mains amputées, puis on le plaça dans un sac rempli de pierres et on le jeta vivant dans le fleuve Congo.

Mulele n'a jamais été jugé à huis clos et il fut jeté vivant dans le fleuve Congo, le soir même du retour du Président Mobutu ».

 

 

Michel Mara Basaula Divididi

 

AMMAFRICA WORLD

 

 
 

01/10/2014
4 Poster un commentaire

Le Réveil Spirituel de l'Afrique par le retablissement de la verité sur le Jésus Noir!

Le Réveil Spirituel de l'Afrique:Jésus Est Noir"

Par le Prophète Gaston Mahoungou "Arc-Amon"

"Vous connaitrez la Verité et la Verité vous affranchira"....

"Vouloir retablir la verité sur l'humanité de Jésus Christ qu'il est Noir est fondamentale!

Tout ce qui a été caché sera découvert et la Falsification historique de la race Noire est un vrai Crime contre L'humanité!!!!

téléchargement.jpgLe Livre du prophète Gaston Mahoungou sur amazon.fr" et autres éditions.

 

Le Prophète Gaston Mahoungou Arc-Amon se bat pour le plus grand réveil spirituel de l'Afrique à partir de la révélation reçue suite à une vision du Seigneur "noir" et beaucoup d'autres découvertes encore.

L'importance dans toutes ses verités, vient du fait qu'il faudrait retablir la verité devant le Monde et que les africains, dont le nom "Afrique" n'existait dans le temps de Jésus, car il n'était africain mais "Hébreux", le prophète confirme que les "Hébreux" sont donc les "Bantous"!

Des telles choses ne peuvent vous laisser indifférentes, ainsi voici deja la première partie de son enseignement sur la radioTv Ammafrica world militant pour l'éveil de la conscience africaine et sa diaspora visant une restauration totale en afrique dans tous les domaines touchés et détruits par divers conflits!

La Réparation sur la falsification de l'histoire et la verité sur l"humanité de Christ sur terre deviennent le leitmotiv de notre combat continuel au travers nos émissions, et conférences diverses qui s'étendront vers l'Afrique auprès de ceux qui en sont les vrais "géntiteurs" de cet "héritage spirituel" dont ils en ont oublié ou soit en été trompés par des personnes dont les intentions n'étaient donc pas bonnes!

 

Vidéo Intégrale de l'enseingement sur Jésus est Noir Tome 1:

 

 

 

Vous le suivez pour ce temps des enseignements sur "Jésus est Noir", tous les Dimanches à partir de 20H00 sur cette adresse:

"www.ammafricaworld.net"

 

 

 

 

Amour-Conscience-Réparation

AMMAFRICA WORLD

 

 

 


11/08/2014
1 Poster un commentaire

Témoignage Troublant et tragique de l'un des survivants Lumumbiste en deux volumes!

Bénoit Lukunku Lu'Asomwe alias "Loucouyard" témoigne de façon détaillée leur tragédie qui marqua la fin de P.Emery Lumumba et ses principaux lieutenants au Micro de la radioTv Ammafrica world.

Par sa vision sur la réparation qui devient plus qu'une nécessité afin que ce continent africain puisse prendre son Envol, "Mama Feza" n'attend pas baisser sa main pour sonder l'Afrique dans son passé historique et découvrir par la suite, les conflits internes perdurant ayant servis à diviser des tendances politiques, et la démocratie tant souhaité pour l'Afrique piétine encore car, ce ne sont plus des "frères" qui se cherchent la solution de dévélopper la nation, mais des "ennemis" qui se vengent chacun à son tour. Au lieu d'aider à cette noble cause, l'occident, étant complice de tous ses désastres causés politiquement en Afrique par quelques révélations venant des historiens, analystes politiques et témoins oculaires à l'image de Bénoit Lukunku Lu'Asomwe (l'ex secrétaire particulier de P.Emery LUMUMBA et vice-président de la jeunesse Lumumbiste), impose souvent des directives sans etablir des structures de bases ou préparer le chemin à une bonne démocratie par le moyen de réparations sur certains conflits de façon "équitable" permettant à tous de se retrouver et de bien mener leur politique dans la liberté de pensée, et agir selon les convinctions politiques de chacun!

 

Nous avons compris que l'une des causes qui empêche surtout le continent d'avancer, c'est bien "le conflit interne"! Et qui ne se répare pas comme il le faut, et l'injustice flagrante de la manière dont les choses se sont déroulées pour effacer du public, la mémoire de ceux qui ont servis à redonner au continent pour un petit moment de leur vie; surtout à la vue de la façon dont leur memoire est "commémorée", il y a de quoi à réécrire l'histoire!!!

Snapshot_20130720_2.JPGPhoto:"Mama Feza"artfichier_486734_2305586_201306110748577.jpg

 Bénoit Lukunku Lu'Asomwe

 

Notre équipe a bien voulu faire les choses autrement, chercher les témoins oculaires à tout prix, les écouter, comprendre, analyser pour par la suite l'exposer au grand public pour toucher l'opinion tant nationale et internationale de la plus grande "tragedie" du siècle connu en afrique pour avoir chercher à penser comme des hommes libres, alors qu'ils ne les étaient pas! Nous vous invitons de suivre en intégralité ls deux témoignages de façon suivie, l'une après l'autre; vous avez là dans ces deux vidéos témoignages, une partie de l'histoire "politique" du Congo  démocratique. Pour toute question, replique ou plus d'informations, contactez donc la direction principale de "AmmAfrica world" via ce compte email:"info@ammafricaworld.net"!

 

Témoin: Bénoit Lukunku Lu'Asomwe

Interviewé par: Mama Feza

 

Vidéo Vol.1: Témoignage:

Pour réécrire l'histoire, il faut retablir la version officielle et pouvoir par la suite la réécrire! La tragedie des Lumumbistes a été étouffée aux Congolais par crainte de leur reaction.Mais comme la verité demeure têtue, elle traverse les escaliers pour arriver à la destination finalen la voilà arrivée pour éclairer le Peuple Congolais! Le témoignage de Bénoit Lukunku Lu'Asomwe; le secretaire particulier de P.Emery Lumumba devoile de façon détaillée toutes les souffrances endurées des Nationalistes Lumumbistes et les coupables effectuant des actes odieux dont on ne peut que se dire: Plus Jamais ça!!!

"Quand le passé nous rattrape, ce que la réparation a fait défaut....L'importance de réparer devient donc nécessaire pour ce pays avant de connaitre son envol!!!

 

Vidéo vol.2: Témoignage sur la Tragedie Lumumbiste:


 

Suivez nous sur la :www.ammafricaworld.net

Pour  suivre nos émissions, débats, enseignements divers pour un travail de "l'éveil de la conscience" pour tous!

 

AmmAfrica world insiste sur la nécessité d'une bonne Réparation avant l'envol de ce grand et vaste pays qui aura un rôle important en Afrique et dans le Monde!!!!

 

Amour-Conscience-Réparation

AMMAFRICA WORLD

373017_164436460241929_1918939327_q.jpg


09/04/2014
0 Poster un commentaire

Le Groupe Royaume Do Kongo présente 247 Pages en Français; Portugais et Espagnole Pour le concept de la vision!

But et Objectif de groupe Royaume Do Kongo

LE GROUPE ROYAUME DO KONGO PRESENTE 247 PAGES EN FRANCAIS, PORTUGAIS ET ESPAGNOLE:

...............................................................................................................
 
24 heures de meditation avec le Royaume Du Kongo Dia Ntotela.
Un manifeste ideal pour l’ orientation de n’ importe quel Kongo voulant savoir plus de son passé, comprendre plus son present et possible son future. Dedans aussi se trouvemt des extraits des informations qui vous pemettrez de faire l’ introspection de vous meme et vous assurez que le future est promettant. Ce document parle de l'Afrique quand il était 100% libre et indépendant, quand il était colonise à 10% par les exploiratuers Europeens et Arabes.
 
Le document parle aussi de l'Afrique avant et après la conférence de Berlin quand il était exploité à 100 % par les Colonisateurs Européens. Le document parle entre autres de la période des indépendances des pays africains vers les années 1960, l'époque où le Prophète Simon Kimbangu, un Kongo avait prédit l'exploitation de l'Afrique par ses dirigeants au bénéfice de l'homme blanc. C'est à partir de cette période que plusieurs Africains ainsi que leurs descendants prendront fuite pour l' étranger et vivront aux pays des blancs. Perdus, ils se comporteront pure que les blancs en adoptant les noms et cultures des blancs oubliant systématiquement les noms de leurs parents, continent et la terre Kongo.
 
Continuant avec la prophétie de Kimbangu, le document illustre un erra brusque de l'homme africain, plus précisément Kongo saisi par une prise de conscience qui lui pousse de ne plus être aliéné spirituellement, politiquement et économiquement. Ceci est un fait qui se manifeste avec le guide de ceux qui sont sélectionnés de faire ce travail d'orienter l' homme Kongo vers la liberté et au sommet où jadis se trouvait sa place. Ceci se manifeste avec la renaissance de leurs langues, adoptions de noms de leurs ancêtres, culture et mœurs. Bien que le monde poursuit la mondialisation ou globalisation, nous recommandons que les Kongo ne puissent s' hasarder sur cette voie tant qu'ils n'ont pas encore résolu leur différence interne et qu'ils n'ont pas encore compris l'importance de reconnaitre la valeur de l'autre, développer la nécessité du respect mutuel, et observer l'entraide dans les domaines de l'éducation et économie. Sous les auspices du Groupe Royaume Do Kongo, nous faisons appel à l'union et le développement, comme étant la première phase. Le 1er Congres des Originaires des Kongo a eu lieu à Paris, le 17, 18, et 19 novembre, 2013, ou des centaines des Kongo venu de partout au monde s'étaient retrouvés. Vous trouverez leurs interventions, commentaires et autres informations soutenant l'appel du Groupe Royaume Do Kongo pour leur unité.
 
En plus, vous trouverez plusieurs déclarations, photos des participants, observateurs de ce congres concernant le Royaume Kongo en général. C'est un document indispensable à garder dans la maison de tout Kongo du monde. Il explique aussi l'origine des Kongo et leur emplacement à l'époque où nous vivons en observant notre culture et mœurs. Nous devons être fières de notre origine et manifester le désir de vivre ensemble en parfaite union et communication.
 
Nous devons vivre en PAIX pour reprendre notre place au sommet, une place qui est inévitable car c'est les KONGO qui est le peuple de DIEU ...
Et c'est Dieu qui nous appelle maintenant pour notre réunification.
Merci!
 
Mfumu Rocha Nefwani
www.bingtranslator.com
 
 

Vive le peuple Kongo !

Vive la fraternité Kongo !

Vive la solidarité Kongo !

Vive le peuple africain !

 

 

Mfumu Rocha J. NEFWANI


08/01/2014
0 Poster un commentaire

Une Plaidoyerie pour un TPI contre des crimes commis en RDC à L'Elysée!

RDC : A l’Elysée, Me Rety plaide chez François Hollande pour un TPI pour les crimes commis en RDC

by Alain Serge on 24th-décembre-2013

Me Rety et compagnies demandent la mise en place d’un TPI pour la RDC à l’issue d’un entretien avec François Hollande

Une délégation de personnalités engagées contre les violences sexuelles en République démocratique du Congo a été reçue lundi à L’Elysée par le Président de la République française, François HOLLANDE. La rencontre a tourné autour du problème de violences sexuelles faites aux femmes en République Démocratique du Congo. Au cours de l’entretien, François Hollande a exprimé la détermination de son pays à lutter sans relâche contre ce fléau. François Hollande a en outre rappelé à la Diaspora congolaise que la France avait porté en 2013 la résolution 2098 du Conseil de Sécurité des Nations Unies, qui renforce les moyens et le mandat de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO).

 

Une résolution qui a été concrétisée par l’engagement pris par François Hollande lors de son déplacement à Kinshasa en octobre 2012. En effet en Octobre 2012, le président français avait suggéré la création de la brigade africaine d’intervention, soutenue par la France et les Nations Unies. L’action de cette brigade a permis d’obtenir en novembre dernier une première victoire contre les groupes armés qui sévissent dans l’Est de la RDC. « Les défections actuellement constatées dans les groupes armés encore actifs démontrent la pertinence de la stratégie de fermeté adoptée par la France, les Nations Unies et les pays africains engagés en RDC », souligne le communiqué de la Présidence française. La RDC est en proie à des violences sexuelles contre les femmes. Ces violences sont utilisées comme des armes de guerre, sont considérées comme des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité.

 

Le communiqué de l’Elysée souligne que François Hollande a rappelé son attachement à la lutte contre l’impunité, qu’elle passe par la mobilisation de la justice nationale ou internationale. « Il a ainsi exprimé sa confiance dans l’impartialité et l’efficacité des travaux de la Cour Pénale Internationale, qui a été saisie de la situation en RDC par le gouvernement de ce pays dès 2004.

 

Le sommet de l’Elysée pour la paix et la sécurité en Afrique a rappelé dans ces conclusions l’importance de la lutte contre les violences sexuelles et a dédié un évènement à ce sujet » peut-on lire dans le communiqué. Au cours de la rencontre avec le président français, Me Rety, l’un des avocats les plus engagés dans le combat contre les violences faites a évoqué son projet de demande de création d’un Tribunal Pénal International pour la République Démocratique du Congo (TPI-RDC).

 

« On a demandé un Tribunal Pénal international pour la RDC surtout parce qu’il y a eu 6 millions de morts, plus de 500 mille femmes qui ont été violées. Nous attendons du président de la république française qui est également le président du Conseil de sécurité de l’ONU que cette question TPI pour la RDC soit inscrite à l’ordre du jour en succession au Tribunal pénal pour le Rwanda. Sûrement que les erreurs du passé vont être corrigées par le nouveau tribunal. Il faut que ça évolue », a déclaré Me Rety.

 

 

Didier Assogba
Oeildafrique.com


25/12/2013
0 Poster un commentaire

Délimitation des Frontières Africaines:La France remet les archives à L'UA

Délimitation des frontières africaines:

la France a remis les archives à l'Union africaine

 

La carte de l'Afrique, revue et corrigée
La carte de l'Afrique, revue et corrigée
Par RFI

Ce mercredi 28 novembre, à Addis Abeba, la France a remis officiellement à l’Union africaine des copies papiers et numérisées d’archives françaises relatives aux frontières africaines. Les documents remis correspondent à 45 traités, concernant une vingtaine de pays d’Afrique de l’Ouest, du Nord et de l’Est, pour une période allant de 1845 à 1956. Ils pourront être utilisés par tous les Etats membres, engagés dans un processus de délimitation des frontières qui doit s’achever en 2017. L’organisation panafricaine a adopté comme principe depuis sa création que les frontières héritées de la colonisation sont intangibles pour les territoires devenus Etats indépendants.

 

L’Afrique compte 80.000 km de frontières, mais seuls 30% sont précisément démarquées. Un plan a donc été mis en œuvre en 2007, afin que la délimitation entre les pays soit officiellement établie, avec comme base les frontières de l’époque coloniale.

Pour Aguibou Diarrah, responsable de ce programme, il était ainsi indispensable de disposer de ces documents remis par la France pour espérer achever le processus, puisque ce sont eux qui permettront d’arbitrer d’éventuels conflits. « L’intangibilité des frontières africaine repose sur les archives. Ce sont les frontières héritées de la colonisation. Donc ces archives sont des documents qui permettront de façon certaine à démarquer ces frontières sans créer de problèmes. »

 

Numérisation

Avec comme objectif ultime que la frontière devienne une passerelle davantage qu’une barrière, l’Union africaine veut jouer un rôle de facilitateur entre les Etats. L’accès à ces traités historiques leur sera facilité par la numérisation des quelque 500 pages, qui permet d’ailleurs souvent une meilleure lisibilité qu’une simple photocopie.

 

Brigitte Collet, l’ambassadrice de France à Addis Abeba, souligne en effet la grande précision de ces archives. « Ces documents sont accompagnés des cartes de l’époque. Et quand vous regardez certains de ces traités, ils contiennent des précisions géographiques extrêmement fines. Donc je pense que c’est vraiment une aide très précieuse à ce travail de délimitation. »

 

Un travail pour lequel l’Allemagne a déjà remis ses archives, en juin dernier, alors que les autres anciennes puissances coloniales du continent, comme la Belgique et le Portugal, ont elles aussi été sollicitées.

 

RFI

 

Les africains ne savent plus comment étaient limitées leurs frontières???.Peut-on dire qu'ils ont perdu leur memoire après la traite négrière??.Sinon; ces archives; faudraient les analyser minitieusement car; les colons diront-ils la verité de ses frontières délimitées par eux-mêmes?.Un travail harassant à faire avec beaucoup de refléxions et examinations sur les frontières naturelles et délimitées dans la coloniation et partage de conférence de Berlin 1885-6

La rédaction

Ammafrica world


02/12/2013
0 Poster un commentaire

Spéciale Interview Ce Dimanche 20 Octobre:Va-t-on vers la Restauration du Royaume Kongo?

Spéciale Interview avec comme invité Mr. Rocha Nefwani initiateur du groupe "Royaume do Kongo": Une renaissance du royaume Kongo? ou un juste un rappel de l'histoire?.

AmmAfrica aura l'occasion ce Dimanche 20 Octobre 2013 à partir de 21H00 (heure de Paris);pour vous présenter une personnalité exceptionnelle qui nous a attiré l'attention par ses activités hors du commun sur le réseau social de facebook pour parler de sa passion sur l'histoire du "Royaume Kongo Dia Ntotila"; de son combat sur "l'éveil de la conscience" des peuples  sortis de ce royaume Kongo; jadis renversé par l'arrivée des colons "Portugais"; et qui se trouvent actuellement dispersé dans le Monde afin de révaloriser les traditions Kongo; leurs cultures ancêstrales; leur spiritualité; et la réhabilitation des "noms" des ancêtres.

Notre équipe a mis du temps à observer leurs activités; et qui; maintenant; nous avons decidé de vous le faire connaitre au travers la radioTv AmmAfrica world; la radio du Donner et du Recevoir; qui n'a un souci que la "prise de conscience" pour tous les "Bena Kongo" et des Africains pour pouvoir "refonder leur Monde" qui souffre pérpetuellement!

MFUMU "Rocha Nefwani"

 

Dans le cadre de notre vision sur la "souffrance d'un continent"; ce qui nous intéresse le plus; c'est bien le continent africain dans son ensemble; reconnaissant le passé historique et les conséquences qui s'en sont suivies par la suite des événements facheux;  ce Dimanche 20 Octobre 2013 à 21H00 précise; soyez donc branchés pour écouter ce que "Mfumu Rocha Nefwani" a à nous apporter de sa vision; parfois incomprise par certains dont certains retiennent pour une sorte de la restauration du royaume Kongo Dia Ntotila!

 

Monsieur "Mfumu Rocha Nefwani" a lancé dans ce combat unique à son genre; le premier congrès regroupant tous les descendants du royaume Kongo qui aura lieu à Paris; ce 17 Novembre 2013; dont nous parlerons lors de notre interview spéciale. Ne manquez pas au Rendez vous; à vous tous qui appartiennent au royaume Kongo; et Nous vous invitons tous; à prendre part de cette interview spéciale au micro de Mama Feza de l'éveil de la conscience; présidente-fondatrice et visionnaire de "AmmAfrica world"!

header2.jpg

 

LIEU DE L'EMISSION RADIO:

RadioTV Ammafrika: www.ammafricaworld.net

NB:(Veillez installer le window media player)

 

PARTICIPATION:

Pseudo Skype:"ammafricaworld".

 

Dans l'attente de cette interview spéciale; nous vous souhaitons vivement de garder cette soirée reservée pour écouter ou participer à cette émission spéciale!

 

Que Dieu vous bénisse pour votre passage parmi nous!

 

La rédaction

AMMAFRICA WORLD

https://www.blog4ever-fichiers.com/2011/04/486734/artfichier_486734_1227019_201209203054274.jpg


19/10/2013
0 Poster un commentaire

C'est Bon pour la Mémoire:Deux vidéos pour les guerres de Libération.Elucidons-en!

C'est Bon Pour la Mémoire:

Deux vidéos sur les guerres de "libération":Qui dit Mieux?.

Après LD Kabila en 1997 pour chasser et mettre fin au regime dictatorial de feu "Mobutu"; chose dont les "Kinois" approuvaient bien l'incident pour cause de la crise socio-économique durant la fin de son mandat par une chute brusque mais bien "programmée" par ceux qui font les "bons et mauvais temps" en Afrique. Il faut se le dire...

 

 Si l'on considère le dossier dénoncé sur l'opération "No Paper Zaire" venu avec le "démocrate américain" Mr. Bill Clinton.Selon certaines sources bien entendu!

 

En "2000"; nous assistons encore à une autre "Guerre de libération" par Jean Pierre MBEMBA. Ses révendications se résumaient sur "la dictature de nouveau regime de Kabila" dont il voudrait  lui aussi à en mettre fin une bonne fois pour toute; si on peut donc le voir comme cela. Franchement;on peut dire que c'était tout de même trop tôt pour le conclure ainsi!

Mais alors; ce que l'on y retient par la suite de cette attaque de rebellion en 1999-2000; Laurent Desiré Kabila serait donc en Janvier 2001 assassiné dans son bureau de service. Qui en voulait donc à sa présidence?. Serait-ce les rebelles?; jusqu'ici; les mystères demeurent autour de son assassinat...

 

Le feu MOBUTU qui dura presque la moitié du siècle; personne de leur trempe n'osa mettre fin à ce regime.Il a fallu que ca soit donc à l'arrivée de LD Kabila pour le faire.Mais qui était donc cet homme de LD KABILA pour renverser l'homme fort du Zaire et surtout de l'Afrique Centrale;le feu MOBUTU?.

 

La question exige des sérieuses investigations pour savoir de quelle trempe politique il appartenait et surtout; les objectifs de son combat dans le fameux "Macquis de Hewa Bora"!

Comprendre finalement l'évolution des "guerres de libération" en République Démocratique du Congo; c'est surtout comprendre clairement la vraie situation de la crise politique basée par des "conflits internes" perdurant depuis des lurettes...

 

Voir l'article sur la Biographie de Laurent Désiré KABILA sur:

laurent-desire kabila

http://www.congonline.com/Politiq/laurentd.htm

 

Chacun à son tour; se reclamait "libérateur"; mais on peut comprendre que chacun avait pour objectif mettre fin d'un regime jugé "dictateur et dominateur" et les armées étrangères ont servies de "pont" pour amener chacun dans la victoire...

 

Voir l'article sur la Biographie de Jean Pierre MBEMBA NGOMBO:

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Pierre_Bemba

Mais si l'on y refléchit profondement; la question qui nous reviendrait à l'esprit; serait donc:

 

A qui profite donc ces soit disantes "Guerres de libération"?

.

Le Peuple?; la Nation? ou alors; les dirigeants politiques?groupes armés?:

That is the big question to ask!!

 

VIDEOS ET REVENDICATIONS DE LD KABILA EN "1998":

CAUSES DE LA GUERRE DE LIBERATION PAR DES REBELLES.


 

LA REBELLION DE  "MLC" PAR JP MBEMBA EN "2000":CAUSES DE LA REBELLION

 

Les  conditions qui ont servies à mettre fin au regime de feu MOBUTU; nous le retrouverons dans les réactions de peuple "Zairois" de l'époque mais aussi dans nombreuses dénonciations des écrivains politiques et journalistes d'investigations suivis des divers autres auteurs socio-politiques.

 

Dans cette vidéo ci-dessus; nous observons et écoutons les revendications de Jean Pierre Mbemba sur des raisons qui lui ont poussées de se rebeller contre le regime de Laurent Desiré Kabila! En comparant les deux raisons; rien n'est jusqu'ici clairement expliqué!

 

Le coeur a ses raisons qu'il ne peut l'expliquer. Dit-on dans un dicton populaire...

 

LA PRISE DE KINSHASA PAR L'AFDL:QUE RETIENT-ON?

L'entrée de "L'AFDL" à Kinshasa par  la coalition "burundo-rwando-ougandaise"au Mois de Mai 1997 marqua un tournoi décisif et événementiel qu'historique de la fin de règne du Maréchal Mobutu qui dura 32 ans au pouvoir (1965-1997) suivi des rejouissances des Kinois; effectivement marqués par une longue période dictatoriale dont ils la fêteront toute la journée selon certaines sources.

 

Ces "Trios"(Burundo-Rwando-Ougandaise") dans cette coalition; ont eu par moment à servir LD Kabila; et aussi Jean Pierre MBEMBA que d'autres acteurs polico-rebelles Congolais pour leurs revendications diverses et leurs envies démesurés du pouvoir!

 

Voir le dossier sur l'entrée de L'AFDL MAI 1997:

http://www.jambonews.net/actualites/20120517-rdc-il-y-a-15-ans-lafdl-marchait-sur-kinshasa/

 

QUI TIRENT DONC LES FICELLES DANS TOUTES CES REBELLIONS ET REVENDICATIONS REPETITIVES?

 

Ce sont des questions qu'on se la pose à chaque fois car; la réalité des événements qui accompagnent donc ces "multiples rebellions"; nous laissent à desirer!

 

Pour les uns; la libération que vantait donc LD KABILA n'était autre qu'une manière de lier encore la Nation entre les mains des étrangers; en particulier ;les Rwandais (le nom qui revient souvent alors qu'il y a aussi les Ougandais et Burundais) et pour les autres; ce sont donc le retour des éléments chassés lors de soulèvement populaire de "1998-1999" par Laurent Desiré Kabila sous le commandement de Général Faustin Munene; et de son Adjoint chef d'état Major  Kabila fils; par les rebelles de Rcd Goma; Mlc; CNDP; ect...qui sont la cause de tous les malheurs répétitifs qui frappent donc le peuple Zairo-Congolais! Mais d'une autre part; ces éléments sont donc des "anciens alliés" de L'AFDL 

 

Comment donc résoudre une telle équation?. Pouvons nous donc en déduire que ses "libérations" ou comme disent certains ces "pseudos-libérations" n"ont servis qu'à assouvir aux souhaits de quelques intérêts inavoués et machiavéliques des acteurs politiques et multinationaux?. La reponse peut se trouver dans le résultat donné...

 

En analysant toutes ces scénarios sur les libérations; les acteurs politiques Congolais; n'ont jamais envisagés sur les conséquences de ces guerres à répétition. Car; en allant plus loin; nous découvrons que les "alliés" ont été plus malins que eux;pendant que; et si l'on y refléchit; la haine que devrait faire route ensemble avec eux; durant leurs conquêtes de territoires en vue d'une libération totale du pays; n'a servi qu'à leur jouer de tours à chacun d'eux selon son temps et ses motivations.

 

Admettons que LD Kabila était venu pour libérer la Nation du Zaire de la dictature Mobutienne; alors son pouvoir serait donc marqué par la "démocratie"; mais ce qui ne sera que par l'apparence. Prendre le pouvoir par la force en "s'autoproclamant" président de la République; le schéma choisi pour la "(ré)-installation" d'un pouvoir démocratique; présageait autre chose que les mots les sous-entendaient...

 

Non seulement cette manière de prise de pouvoir par la force; mais aussi les "alliés" avaient donc plus tard; selon ce qui se denonce dans les rapports officiels; d'autres agendas cachés!

 

Qui se moquait de qui dans ce complot?: Des acteurs politiques se sont moqués d'eux-mêmes! Et le peuple Congolais; tel un enfant affamé; attend toujours sa part du gateau pour enfin profiter du "miel" que possède sa Nation! Mais hélas.....J'ai bien peur que son espoir lui soit envolé!

 

En croyant libérer son pays de la dictature de feu Mobutu; LD Kabila s'est pris au piège et laissa ce pouvoir si vite qu'il en avait imaginé!En libérant le pays de regime de feu Mobutu; le pays fut plongé dans une succession des guerres sans précédentes;causant morts d'hommes; viols massifs des femmes; pillages de minérais; armée affaiblie et la formation d'une armée républicaine piétine encore...

La présence de Monusco durant plus de 10 ans; la paix est toujours loin de cette nation!

 

La situation jusqu'ici semble incertaine pour l'avenir de ce pays; que nous conseillons de bien étudier ce dossier si complèxe que délicat; afin d'aboutir à une solution adéquate pour un retour de la paix en République démocratique du Congo!

 

Après sa rebellion de "2000"; et son partage de pouvoir du regime "1+4" en poste de "vice-président" et sénateur; Jean Pierre MBEMBA Ngombo sera donc rapatrier vers la Cours pénale Internationale en sigle "CPI" pour une durée indéterminée...

 

Et le jeune Joseph Kabila dans tout cela?:

Arrivé au pouvoir suite à l'assassinat crapuleux et ignoble de son Père; Le M'ZEE LD KABILA; Le jeune Joseph Kabila en était donc l'espoir d'un pays dechiré par la guerre; coups d'état; assassinats ect... Mais certains pensent bien avoir jugé la situation avec une certaine légèreté que la crise RD Congolaise marquée par des incéssantes guerres de rebellions ; suivie des nombreuses exactions inimaginables sur les femmes Congolaises; enfants par des viols massifs et dont des millions de vies humaines en succombèrent; que la situation jusqu'à nos jours semble toujours demeurer "confuse"!

 

Finalement; qui a libéré quoi pour tomber tous dans cet enfer qui a manifestement voyagé des fleuves et l'espace pour atteindre la diaspora occidentale; un peu jusqu'à nos jours majoritairement très hostile au pouvoir actuel!

 

Peut-on finalement en déduire que la RDC a connu sa libération?; surtout lorsqu'on se met à considérer aussi le premier regime issu lors des prises des indépendances Africaines en 1960? qui ne dura que presque "3 Mois" d'existence avec des tensions entre acteurs politiques; alors je peux aussi dire que la fameuse chanson patriotique "indépendance cha-cha"; n'a été qu'une sorte de joie ephémère pour ce peuple Congolais sortie fraichement de la colonisation!

 

Ne peut-on donc pas aussi le vivre avec l'entrée de L'AFDL en Mai 1997; et aux rebellions de libération par le mouvement pour la libération du Congo (MLC); dont les "équatoriens" crurent à cette libération pour ne voir plus tard de cette joie ephémère qu'un espoir envolé lors de l'arrestation vers la CPI du sénateur MBEMBA?. Que des joies éphemères pour cette population qui n'espère que d'une chose: Pouvoir un jour profiter de leur miel du pays; et de participer au développement de la nation RD Congolaise. Ce qui semble toujours difficile à atteindre!

 

En observant attentivement depuis l'indépendance de la RDC; histoires d'assassinats; coups d'états; rebellions; pillages corruptions morales que spirituelles; la mauvaise gouvernance; ect...

La RDC doit réaliser; et il est temps; qu'il devient plus qu'indispensable pour elle de vraiment prendre les choses en mains et à coeur pour défendre leur intégrité territoriale et sauvegarder leur souveraineté internationale si elle ne veut vivre encore le pire de son histoire!

 

Quant au Jeune KABILA; on peut dire que lui non plus; malgré des multiples "accords" signés avec des groupes rebelles; milices; et seigneurs des guerres pour un retour de la paix en RDC; le pays ne fait que retomber dans un avenir plus qu'incertain!

 

Qui donc; je réitère la question; tire les ficelles dans toutes ces guerres pour nous causer une situation un peu trop rocambolesque que confuse?. Je le dis; la reponse se trouve dans le résultat donné!

 

Quel est donc ce résultat donné?. Des recents rapports des experts de l'ONU; stipulent que les pays voisins continuentd 'avoir une main-mise dans les rebellions que nou causent le groupe armé issu de "CNDP"; ou ex-RCD GOMA; tous; d'origine Rwandaises; une sanction sevère de l'ONU en soulagerait donc ce peuple meurtri que la nation toute entière; mais hélas; rien de concrèt ne s'est produit; en dehors de quelques denonciations et accusations...

 

En dépit de tout; ces guerres incessantes trouvent l'origine et moteur de sa lutte ailleurs que les acteurs politiques nous le manifestent. D'aucuns n'auraient imaginer les conséquences qu'auraient causer ses nombreuses guerres de libération sur les populations; et sur la nation toute entière!

 

Peu importe les motivations de chacun; nous demandons à l'organisation des nations unies (ONU); à l'organisation de l'union africaine (OUA);ainsi que des personnalités internationales épris de paix et de justice d'aider ce pays à retrouver son équilibre; et surtout aux dirigeants Congolais ainsi qu'au peuple Congolais à dominer leurs animosités;leurs différends qui les divisent les uns contre les autres;le tribalisme pour qu'ensemble; on puisse sauver ce qui reste encore à sauver!

 

VIDEO:DEVOIR DE MEMOIRE

 

La rédaction

AMMAFRICA WORLD

https://www.blog4ever-fichiers.com/2011/04/486734/artfichier_486734_1183238_201209052753976.jpg

 

 


14/10/2013
0 Poster un commentaire